Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Solaire : vers une rentrée difficile


jeudi 18 août 2011

Le "best of" de "la chaîne Energie" - Dépôts de bilan aux Etats-Unis, délocalisations vers l’Asie en Europe, retrait des soutiens publics : le solaire risque de connaître une rentrée difficile, sous la pression de la puissante industrie chinoise.


Deux événements au mois d'août ont semé l'inquiétude dans les milieux du solaire : le dépôt de bilan d'Evergreen Solar, un des pionniers américains de la filière photovoltaïque, et la délocalisation massive en Malaisie de l'Allemand Q-Cells.  

Avec en toile de fond le désengagement des aides publiques en France, en Allemagne, en Italie... Il y a peu de chance que le solaire réédite en 2011 le bond de 150% réalisé en 2010.

Le cadre fourni par le gouvernement français, destiné à faire naître une vraie filière industrielle, n'a guère convaincu. Pour Richard Loyen, le délégué général d'Enerplan, il y a toujours une forte opacité et pour Arianne Vennin, qui défend avec fougue les plus petits entrepreneurs, la relance promise est une tromperie.

La pression chinoise

L'une des principales causes des difficultés de la filière en Europe et aux Etats-Unis réside dans la pression chinoise que « la chaîne Energie » soulignait dès septembre 2010 avec le témoignage d'un industriel du secteur interviewé par Plein Soleil (Tecsol) expliquant "les raisons de la puissance chinoise".

Cette pression, assurée par le prix de revient très bas des panneaux solaires chinoise, a été compensée pendant un  temps par les mesures de soutien public, consistant en des tarifs de rachat avantageux de l'électricité solaire. Selon les professionnels du secteur, comme Richard Loyen, délégué général d'Enerplan, une filière française avait commencé à se développer.

Un développement jugé insuffisant par le gouvernement. Estimant qu'une "bulle" spéculative était en train de se créer sans jeter les bases d'une industrie solide, il a commencé dès l'automne 2010 à revoir son système de soutien, provoquant la colère des acteurs du secteur, notamment des plus petits.

A la mi-septembre 2010, le rapport Charpin met le feu aux poudres, comme l'expliquèrent Christian Cachat, Président de l'APESI (Association des Producteurs d'Electricité Solaire Indépendants) ou Robin Uccelli, président de Photosol. Pour Photosol, des milliers d'emplois sont en jeu, ce que soulignait aussi Richard Loyen en février dans une interview vidéo à L'Expansion.

Le secteur comprend beaucoup de petits entreprises fragiles, ainsi qu'en témoigne personnellement Elodie Fitte.  Beaucoup s'organisent via les réseaux sociaux, sous l'enseigne "Touche pas à mon panneau solaire", et des manifestations de petits producteurs se multiplient,  

Des aides trop coûteuses

Les a-coups dans le développement ne sont pas non plus sans incidences sur les collectivités locales, qui ont sans doute un rôle à jouer, comme le note l'expert François Dauphin.

Pourtant, le photovoltaïque tel qu'il est développé n'a pas que des partisans et certains ont salué les nouvelles orientations moins généreuses du gouvernement. Les emplois du solaire, selon Matthieu Courtecuisse, de SIA-Conseil. Le soutien financier au tarif de rachat n'est pas soutenable d'un point de vue économique pour Hervé Nifenecker ou Frédéric Livet.

Sur un plan technique, Pierre Papon souligne que le développement sera freiné par la rareté des métaux rares. Les incertitudes géopolitiques ne sont pas inexistantes non plus et Karel Beckman, rédacteur en chef d'European Energy review, se demande si le projet Desertec peut survivre aux révolutions arabes.

Innovations et bonnes idées

Quels que soient les aléas industriels et commerciaux, le solaire continue de faire l'objet de recherches et d'innovations. Comme pour l'éolien, la clé du développement réside sans doute au premier rang dans le développement du stockage de l'électricité qui permettrait de résoudre la question de l'intermittence des énergies renouvelables. C'est que souligne une étude de SIA-Conseil.

Des cheminées de 1000 mètres pour récupérer l'énergie solaire aux panneaux solaires flottants, les innovations fleurissement, de même que les utilisations originales.
 
Sans oublier que certains prônent une idée toute simple : des bulletins météo qui mesurent avec préçision l'intensité du soleil et la force du vent...
 


2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par gregory crillon
mercredi 24 août 2011 12:51
Pour que le solaire prenne vraiment en France, il faudrait déjà qu'il y'ait une véritable volonté politique de promotion de cette technologie, et on en est encore loin ...
[2]
Commentaire par Carl
lundi 29 août 2011 19:29
Effectivement des panneaux plus performants + des solutionsde stockage ...TB je prend ....a condition qu'il n'y ai plus de revente a EDF . ..ça c'est plus écologique
quand aux cheminées de 1000 m.... non merci ...c'est comme l'éolien industriel ...une véritable catastrophe paysagère et économique ...aléatoire vraiment stupide .
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...