Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Un site de Tecsol
Auteur
Plein Soleil est un magazine internet de TECSOL, bureau d'études indépendant spécialisé en énergie solaire. Son animateur est André Joffre (photo).

Solaire photovoltaïque: les raisons de la puissance chinoise


lundi 24 janvier 2011

L'énorme capacité d'investissement financier apparait comme une raison majeure de la puissance chinoise dans la filière photovoltaïque. C'est l'analyse du directeur de Photowatt, une des entreprises françaises les plus anciennes du secteur.


Dans une interview au magazine Internet Plein Soleil (TECSOL), Thierry Miremont, 52 ans, devenu fin 2010 directeur général de Photowatt, explique les difficultés de son entreprise.

Spécialiste français depuis 30 ans de la fabrication intégrée de solutions photovoltaïques, Photowatt
a engagé un plan social de 95 emplois sur les 534 postes actuels et présenté un plan de développement destiné à lui redonner un avantage comparatif par rapport à ses concurrents chinoises.

Lire l'interview complète


Extrait


Notre écart (défavorable en matière de coûts de production) est de 25% par rapport à la moyenne mondiale de nos concurrents et de 45% par rapport aux meilleurs d'entre eux. Cet écart est principalement dû à la différence de capacité de production entre Photowatt et ses principaux concurrents.

L'industrie photovoltaïque est une industrie capitalistique : plus les entreprises produisent et plus les coûts de production diminuent. Il y a encore cinq ans, Photowatt faisait partie des premiers producteurs de panneaux photovoltaïques en termes de capacités. Depuis, nos principaux concurrents, qui sont de puissantes entreprises avec des moyens financiers très importants, ont rapidement augmenté de manière significative leur capacité de production grâce à des investissements colossaux. Nous n'avons pas pu suivre cette course à l'investissement, car nous n'avons pas les mêmes moyens financiers, malgré les investissements constants de notre actionnaire ATS.

Ainsi, l'entreprise chinoise Suntech, qui produisait à peu près autant que Photowatt en 2004, est aujourd'hui le leader du marché avec une production annuelle estimée à 1.250 GW en 2010, alors que nous ne sommes en mesure de produire 70 MW sur la même année, soit près de 20 fois moins.

Vous imaginez bien la puissance de feu qu'ils ont dans leurs négociations d'achats de matières premières stratégiques ou dans les effets d'économies d'échelles dont ils peuvent bénéficier et pas nous.

Notre compétitivité passe par l'amélioration du rendement des cellules

Le principal avantage de l'industrie chinoise réside donc sans hésiter dans l'importance des capacités de production de ses entreprises comparées aux entreprises européennes, et notamment Photowatt. En effet, ces capacités de production sans commune mesure avec les nôtres leur ont permis de considérablement diminuer leurs coûts de production, et par conséquent d'abaisser significativement leurs prix de vente.

Si nous ne pouvons pas rivaliser avec eux en matière de capacité d'investissement et de production, nous possédons néanmoins un avantage compétitif en matière de développement technologique et de rendement photovoltaïque. En effet, le rendement de nos cellules est parmi l'un des meilleurs du marché, et nous croyons que c'est par la poursuite de l'amélioration continue de ce rendement que nous parviendrons à retrouver notre compétitivité.

Photo d'illustration: Eva Lemonenko - Fotolia

 

A LIRE AUSSI

2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par jacquin
lundi 24 janvier 2011 09:09
Vous écrivez :" nous possédons néanmoins un avantage compétitif en matière de développement technologique et de rendement photovoltaïque. En effet, le rendement de nos cellules est parmi l'un des meilleurs du marché…."

Croyez-vous vraiment que cela soit prépondérant ????

Lorsqu’une entreprise vend du PV, le client final regarde toujours le chiffre en bas à droite du devis qu'il compare avec les autres!!! C'est tout! Savoir si tel ou tel panneau ou cellules sont meilleurs ou pas n'est pas le problème.

D'autant qu'ils sont tous garantis de la même façon!

Il faut arrêter de se regarder le nombril en pensant qu'on n'est techniquement meilleurs que les Chinois, les Indiens et autres... C'est faux! C’est juste une histoire de moyens et de temps!

La seule possibilité qu'il reste, est que ce gouvernement régule cette mondialisation qui met à mal toute notre industrie! En a-t-il les moyens, la volonté ??? Il faut de grosses coucougnettes pour le faire, et je ne crois pas qu’un Eric Besson soit particulièrement prolifique en la matière!
[2]
Commentaire par Chelya
lundi 24 janvier 2011 13:38
Si le client ne regardait que le chiffre en bas à droite il n'y aurait pas 1/3 des installations en France réalisés avec des panneaux français... Investir dans le solaire est moins rémunérateur que les actions du CAC40 ou que pas mal d'assurance vie, ça reste un choix écologique avant d'être un choix économique ce qui rend les clients plus sensible à d'autres arguments que le prix (de la même façon que ce n'est pas le simple prix qui motive à acheter une voiture). Ceci étant dit le protectionnisme ne répondra en rien au problème des couts de la production photovoltaïque française. La Chine est parvenu à faire jeu égale avec les allemands, les japonais et les américains en ayant une administration qui favorise le développement de l'industrie solaire considéré là bas comme une pièce importante de l'avenir énergétique national, alors que les hauts fonctionnaires français ont pour but de couler l'industrie renouvelable française de peur que l'énergie décentralisée remplace un jour l'énergie centralisée (Pierre Marie Abadie est par exemple un farouche opposant à l'énergie solaire connecté au réseau électrique).
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...