Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Un site de Tecsol
Auteur
Plein Soleil est un magazine internet de TECSOL, bureau d'études indépendant spécialisé en énergie solaire. Son animateur est André Joffre (photo).

L'énergie solaire oubliée des politiques européennes de R&D


lundi 21 septembre 2015

L'Union européenne avait lancé des appels à projet consacrés à l'innovation dans les ENR. Les partisans du soleil sont en colère : le solaire thermique et photovoltaïque et les projets décentralisés sont sacrifiés.


Voir le site du magazine Plein Soleil

Le verdict est tombé. Abrupt. Au-delà des déclarations d'intention des politiques, en matière de soutien au développement des filières énergétiques, la machine technocratique de Bruxelles n'a de cesse que de privilégier les secteurs d'activités centralisés plutôt favorables aux grands groupes au détriment des secteurs d'énergie plus diffuse au sein desquels exercent plus volontiers les PME ou les ETI. A ce titre, les résultats des appels à projet « Low Carbon Energy » consacrés à l'innovation et à la R&D sont plutôt confondants. Le solaire, et plus encore le solaire thermique, sont bien les parents pauvres de ces programmes européens.

Avec 4,4 millions d'euros affectés, le solaire thermique ne représente que 0,8% des 554 millions d'euros distribués par l'Europe sur les campagnes 2014 et 2015 de l'appel à projet Low Carbon Energy du programme Horizon 2020. Une misère. Raison invoquée : manque de crédibilité sur l'excellence des projets proposés. Les industriels du secteur, pourtant force d'innovation et de propositions, payent leur manque d'entregent et leur petitesse eu égard aux majors du secteur de l'énergie, rouleaux compresseurs et lobbyistes invétérés.

L'électricité, plutôt que la chaleur

Quand on sait que près de 50% de l'énergie consommée en Europe l'est sous forme de chaleur et de froid, et que le solaire thermique est en capacité de représenter 25% du potentiel de la chaleur renouvelable, la répartition des fonds alloués ne fait que peu de sens. En fait, c'est l'électricité qui se taille la part du lion en termes de budgets captés. Et là encore, les projets relatifs à l'énergie solaire photovoltaïque n'ont que peu été plébiscités par les instances européennes avec 18,3 millions d'euros de soutien soit 3.2% de l'enveloppe globale sur les exercices 2014 et 2015. Seul le solaire à concentration (CSP) a trouvé grâce aux yeux des experts européens avec 38,6 millions d'euros dédiés soit près de 7% du budget global.

Parmi les grands gagnants de ces investissements d'avenir, on trouve la biomasse et les biocarburants, la géothermie à forte vocation électrique, l'énergie des océans, l'énergie éolienne (surtout offshore) mais aussi la captation de carbone issue des énergies fossiles. Autant de domaines qui font la part belle à l'énergie en grand, centralisée et non diffuse. L'Europe pense global et élude le local. L'Europe pense multinationale et obère l'artisanal et le social. L'énergie solaire décentralisée est créatrice d'emplois locaux, au plus près des territoires, aux plus près des citoyens qui ne rêvent que d'une chose, être maître de leur destin énergétique. Un destin qui semble leur échapper encore et encore.

Réagissez à cet article
 (2) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé
mardi 22 septembre 2015 08:36
Pour favoriser les énergies nouvelles, il faut réduire le cout du travail en augmentant le prix de l'énergie.
[2]
Commentaire par Emma Jodorowsky
mercredi 19 octobre 2016 17:01
C'est affligeant de voir un pays qui ne prend même pas la peine d'investir dans des énergies d'avenir ! A croire qu'on dit aux gens de changer de comportement mais que vraiment rien n'est pas pour les inciter à le faire, pas étonnant que la planète est en danger... Pour ceux qui souhaitent s'investir plus que notre gouvernement, vous pouvoir aller consulter ce site http://www.assisesdesdechets.com qui permet d'être plus éclairer sur les bonnes habitures à avoir pour faire des économies d'énergie et réduire sa facture énergétique. Bonne lecture.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...