Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Du charbon au soleil : Carmaux s'est converti au photovoltaïque


jeudi 29 octobre 2015

Carmaux, dans le Tarn, est la commune emblématique du charbon et de la verrerie. Connue pour être le berceau de la lutte ouvrière symbolisée par Jean Jaurès, Carmaux est aujourd'hui une commune à l'avant-garde de la transition énergétique, avec un large déploiement d'énergie solaire.


Carmaux, qui vient de tenir en octobre son premier salon « éco-énergie », a engagé depuis des années des actions  pour réduire la consommation énergétique des bâtiments communaux, diminuer les émissions de gaz à effet de serre dans les transports, développer les énergies renouvelables, éduquer à l'environnement et à la participation citoyenne.

A un mois de la COP21, Carmaux vient d'inaugurer un « cadastre solaire » réalisé à l'échelle de la commune et visant à faire un recensement des espaces utilisables et efficaces pour y installer des toitures photovoltaïques. En quelque sorte un outil de planification pour devenir un territoire à énergie positive, comme le préconise la loi sur la transition énergétique. (Voir le magazine Plein Soleil).

Carmaux a déjà engagé avec cette méthode un investissement de 2 500 000 euros, amorti en 10 ans, qui a permis à Carmaux de connaître très précisément le potentiel solaire de ses toitures et de commencer à équiper 48 sites équipés avec des panneaux adaptés aux besoins (production de chaleur, ventilation, eau chaude ou revente d'électricité à EDF). L'école Jean-Jaurès (illustration) est devenue le bâtiment emblématique de ces opérations.

Près de 6000m² de panneaux générant plus 1,1 million de Kwh par an, équivalant à l'alimentation de 110 logements particuliers, ont été posés par des entreprises locales, souligne le site Toutleco-Tarn.  Quatorze de ces 48 sites ont été équipés en aérovoltaïque, c'est-à-dire la technique qui maintient une ventilation naturelle des panneaux pour les refroidir, ce qui permet à la fois de récupérer la chaleur et de ne pas trop dégrader les performances en prodtycioàn d'électricité.

Alain Espié, maire de Carmaux, souligne : « L'idée du projet est d'aller vers l'autonomie énergétique, grâce aux ressources renouvelables. »

Carmaux a organisé début 2015 une campagne de thermographie réalisée sur les façades des logements d'une partie du centre-ville. Cette campagne va se poursuivre, constituant ainsi le « cadastre solaire » et aboutissant à terme à l'équipement d'une soixantaine de sites supplémentaires.

Réagissez à cet article
 (6) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
6 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Hervé
jeudi 29 octobre 2015 22:41
Les mines de Carmaux étaient destinées à alimenter la centrale d'Albi qui produisait 250MW pendant environ 2500h/an soit 625000Mwh. Donc avec 1100Mwh, le solaire produit environ 500x moins. C'est un premier pas. En investissant la modique somme de 1.25 milliard d'euros, la Mairie de Carmaux pourra se targuer d'avoir converti la production du charbon en énergie solaire
[2]
Commentaire par Gépé
vendredi 30 octobre 2015 08:05
Le commentaire d'Hervé montre qu'il faut tenir compte de l'efficacité énergétique.
[3]
Commentaire par Gépé
vendredi 30 octobre 2015 08:12
Un kWh d'aujourd'hui rend plus de services que celui d'hier.
[4]
Commentaire par papijo
samedi 31 octobre 2015 09:39
Allons Gépé, pour vous remonter le moral, regardez plutôt vers l'Allemagne, par exemple cette vidéo (sous-titrée en Français), produite par une des principales chaînes TV allemandes, analogue à France-Télévision: la ZDF.
[5]
Commentaire par Redux
lundi 02 novembre 2015 10:37
Ca fait toujours moins cher que ce qu'a coûté la mine de charbon en subventions...
[6]
Commentaire par Susan
vendredi 21 octobre 2016 12:14
Changez de fournisseur d'énergie sur http://www.romainleleu.fr !!
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...