Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Un site de Tecsol
Auteur
Plein Soleil est un magazine internet de TECSOL, bureau d'études indépendant spécialisé en énergie solaire. Son animateur est André Joffre (photo).

Des panneaux solaires pour améliorer le rendement des cultures


jeudi 17 décembre 2015

Agrivoltaïsme ??? L'idée est de faire de l'ombre aux cultures, notamment de la vigne, en installant des panneaux solaires à plus de quatre mètres du sol. En période de réchauffement climatique, ce serait une solution pour améliorer les rendements et la qualité des produits, tout en générant de l'électricité.


Voir le magazine Plein Soleil

A Montpellier, SunR, une société spécialiste de l'innovation solaire qui emploie 25 salariés, a lancé depuis 2009, en partenariat avec l'INRA, une expérimentation qui mêle agriculture et photovoltaïque. L'objectif est de montrer qu'il est possible d'augmenter le rendement des cultures en les ombrageant avec des modules photovoltaïques. Un procédé qui intéresse aussi la viticulture pour limiter les taux de sucre qui s'affolent et font des vins trop chargés en alcool.

Le dispositif est surprenant. Deux structures, l'une en bois l'autre en métal, sont parsemées de panneaux photovoltaïques bi-verrre placés à environ 4,50 m du sol afin de permettre le passage d'engins agricoles usuels. Et en dessous, poussent des salades. Ce ne sont pas des serres, ni des centrales solaires au sol, mais juste de légères ombrières solaires sensées protéger les cultures d'un ensoleillement trop prégnant.

La structure bois a été la première à être installée. Elle a été recouverte de panneaux fixes avec deux densités d'ombrage au sol, l'une à 60% (full density), l'autre à 30% (half density). « Avec la full density, nous avons noté une baisse de rendement. En revanche, avec la half density les résultats ont été prometteurs avec de bons rendements agricoles notamment sur la salade et une limitation du stress hydrique avec des économies d'eau évaluées à 30% » souligne Sylvain Ribes, chef de projet programme SunAgri chez SunR. Cette première expérience a cependant conclu à la nécessité de réaliser un nouveau test avec des panneaux mobiles.

Des panneaux orientables

En 2014, une structure métal, toujours orientée suivant un axe nord-sud, est donc venue prendre place aux côtés de la structure bois. Les panneaux peuvent désormais suivre la course du soleil pour maximiser la production photovoltaïque, ou bien, être orientés suivant des angles différents afin d'apporter aux cultures les conditions les plus favorables possibles à travers le contrôle des apports lumineux et du flux de chaleur.

« Ce degré de liberté apporté au dispositif permet d'envisager une amélioration systématique des productions agricoles par rapport aux cultures de plein soleil(?). Il permet aussi une réduction des intrants phytosanitaires pour des productions plus saines encore. On peut également imaginer à terme doter le dispositif de filets rétractables pour la protection contre la grêle pour une double protection » ajoute Sylvain Ribes. Une première mondiale dans les vignes de Tresserre

Pour la vigne aussi

Ces ombrières seront bientôt implantées aussi dans une vigne de Tresserre dans les Pyrénées-Orientales. Une première mondiale : « La vigne est fortement soumise au changement climatique (voir article). La viticulture doit y penser et s'adapter dès maintenant. A l'heure actuelle, les taux de sucre et les degrés pour la vigne augmentent de 0,14 à 0,17 ° chaque année. A ce rythme, il va devenir difficile de faire du vin dans le Sud de la France. Les enjeux sont importants. Ce démonstrateur agrivoltaïque de Tresserre a pour objectif de doubler la valeur du vin produit sur le site grâce à un pilotage intelligent du système » relève Antoine Nogier, PDG de SunR

Le potentiel est immense avec plusieurs centaines de milliers d'hectares qui pourraient être concernés par l'agrivoltaïsme, et donc plusieurs GW de capacité, en France. L'outil est puissant et il est susceptible de révolutionner le monde agricole. « Nous proposons de maîtriser et de modifier le climat pour bonifier les cultures tout en produisant de l'électricité verte. Une approche totalement disruptive de l'agronomie dynamique » conclut Antoine Nogier.


Réagissez à cet article
 (1) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Eco Solution Energie
mardi 02 août 2016 15:19
Bonjour,pour toute demande sur notre système agrivoltaïque, faite une demande sur notre site internet Eco Solution Energie
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...