Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur
David Guinard est directeur général de Photosol. Photosol est une société spécialisée dans les grandes centrales photovoltaïques au sol. Elle intervient sur toute la chaine de développement des projets...

PME du solaire: des milliers d'emplois menacés


lundi 06 dcembre 2010

Le projet gouvernemental de suspendre pendant 4 mois les aides aux nouveaux projets photovoltaïques ravive le vent de révolte de ce secteur industriel. Entreprises et associations patronales montent au créneau.


Le projet de décret du gouvernement sur les projets photovoltaïques, qui doit être finalisé cette semaine, inquiète vivement ce secteur industriel, déjà en ébullition après la publication du rapport Charpin. (Voir les articles précédents de Christian Cachat et Robin Ucelli)

La suspension pendant quatre mois des aides aux nouveaux projets épargne le solaire résidentiel mais inquiète les constructeurs de projets plus importants, comme les parcs solaires.

 Les modifications répétées des normes et tarifs de rachat de l'électricité solaire sont dénoncés par les industriels et installateurs. Mais d'autres milieux critiquent les effets sur le prix de l'électricité des achats forcés de la production photovoltaïque.

Lire la synthèse AFP sur le site d'Arnaud Gossement et l'analyse de ce dernier.
David Guinard,  directeur de Photosol s'inquiète ici de l'emploi dans les PME du solaire.


 
Après la réunion interministérielle sur le photovoltaïque présidée par le Premier Ministre, la filière est déconcertée par la brutalité de l'annonce du moratoire de 4 mois et le gel de tous les projets en cours de développement, au mépris des millions d'euros qui ont été investis par les entrepreneurs du secteur pour constituer et déposer des permis de construire en conformité avec les lois promulguées par ce même gouvernement depuis à peine un an.

En annulant, purement et simplement et a posteriori, les efforts et le travail de l'ensemble des acteurs de la filière, le Gouvernement porte un coup d'arrêt à la croissance de ce secteur, avec pour conséquence immédiate la destruction de plusieurs milliers d'emplois dans les jours qui viennent.

Le seul élément positif de cette annonce est le lancement d'une grande concertation par le Gouvernement, en espérant simplement que cette concertation ne sera pas un écran de fumée de plus, à l'image de celle qui a été menée de manière partiale par M. Jean-Michel Charpin à l'été 2010 et qui a conduit à la parution d'un rapport biaisé sur lequel se fonde aujourd'hui le Gouvernement pour prendre des mesures injustes et destructrices
d'emplois.

La filière espère que le Gouvernement sera ouvert aux propositions que les acteurs du photovoltaïque ont publiés depuis plusieurs mois et qui ne semblent pas avoir été entendues, en dépit de l'intérêt marqué par les députés membres des Commissions des Finances et du Développement Durable au cours de l'audition du 16 novembre 2010.

Les acteurs, qui sont par ailleurs favorables à un mécanisme de baisse encadrée des tarifs, craignent notamment que l'annonce du moratoire et les conditions de son application ne soient que le prélude à la mise en place des systèmes de quotas et d'appels d'offres. Ces systèmes anticoncurrentiels, contradictoires avec l'objectif de diminution du coût du photovoltaïque pour la collectivité, ne feront que bénéficier à un ou deux acteurs de la filière et condamneront la totalité des PME à la faillite.


10 commentaire(s)
[1]
Commentaire par g.jacquin
lundi 06 dcembre 2010 14:16
Il semble qu'avec le dpart du pre Noel Borloo, les cadeaux soient partis avec !!!!

S'il est vrai que ce gouvernement, incomptent en matire d'nergie, essaye systmatiquement de rparer ses erreurs au dtriment des professionnels, il ne fallait pas esprer autre chose et surtout, que cela dure indfiniment!!!

370 le MWh que payent les usagers pour le PV... Tous les usagers! Il ne faut pas exagrer. Pour mmoire, 25 le MWh est le prix de revient le moins lev et concerne le MWh nuclaire !

La CRE a fix le prix de revient moyen du nuclaire 30.9 /MWh

D'autant qu' chaque fois que le gouvernement a baiss les tarifs de rachat ou d'aide, comme par hasard, les prix des panneaux solaires vendus par les professionnels, ont baiss!

Alors, messieurs les professionnels, quelle marge travaillez-vous ? Si vos installations sont si chres (y compris pour les 3 KW des particuliers), cest cause des prix du silicium ou du grand nombre de culbutes que vous faites dessus ??????

Si comme je ne cesse de le rpter depuis quelques annes, le MWh PV est utile pour la France (contrairement aux MWh oliens, qui lui est totalement inutile et en plus cote trs cher la collectivit) le tarif de rachat impos par ce gouvernement EDF pour le PV est irrationnel.

Conclusion : le gouvernement ferme le robinet ! Normal
[2]
Commentaire par sinturel
lundi 06 dcembre 2010 20:47
Achat et pas Rachat./
[3]
Commentaire par lepargneur
lundi 06 dcembre 2010 20:55
pour notre dernire centrale de 27KWC, nous l'avons vendu 3.20ht/Wc, pour un cout du matriel uniquement de 2.60ht/wc.
ce qui fait une culbute de 23%, sans les salaires , les assurances, les frais de dossiers, les bureaux de vrifications... surtout nous avons avanc l'argent un an en attendant que notre client ai ses 60cts/kwhde tarif de rachat.
Au final moi qui ai vendu l'installation j'ai pris une commission commerciale de 0, mais tous les risques.
PVSOL donnait un cout du KWH de 21cts.
je pense que l'investisseur gagne plus que l'installateur et prend moins de risques.
[4]
Commentaire par g.jacquin
lundi 06 dcembre 2010 22:01
@lepargneur

Dsol mais cela s'appelle une feuille de prix et permet de chiffrer la totalit d'une affaire. Une marge nette de 15% est ncessaire. Si elle est infrieure, on ne prend pas l'affaire.

Donc, soit vous n'avez pas vendu assez cher, soit vos frais fixes ou votre coef de frais gnraux sont trop levs ou soit vous avez pay trop cher le matriel solaire.

Cest trs courant. Les fournisseurs de matriel solaire s'en mettent plein les poches tout simplement parce que les installateurs ne sont pas forms une gestion normale de l'installation car c'est une technologie rcente qui n'arrte pas dvoluer de tout les cots (tarif de rachat, crdit d'impts, prix des matriels tirs vers le bas grce une plus grande productivit et/ou, une concurrence chinoise).
Cela nenlve ou ne rajoute rien, de ma remarque sur le fond de mon premier post.

@Sinturel
Vous avez raison : cest bien achat !
[5]
Commentaire par andre
lundi 06 dcembre 2010 22:17
beau , coup de couteau dans le dos
[6]
Commentaire par carl
mardi 07 dcembre 2010 09:19
Tant qu'on saura pas stocker l'nergie lectrique , le solaire, tout comme et mme pire , l'olien industriel , c'est des non sens cologiques et conomiques . Il est tant de construire une filire renouvelable France , plus intelligente , plus productive , plus adapte , plus respectueuse de l'environnement et plus cratrice d'emplois en France et exportable !!!
[7]
Commentaire par Carlos Brun
mercredi 08 dcembre 2010 13:53
Les PME le craignaient...Le gouvernement l'a fait ! Baisses des aides de l'Etat. Et cela continue.

Pourtant ces aides sont ncessaires pour l'avenir et l'indpendance nergtique de la France. Qui veut payer toujours plus l'nergie-ptrole ? Qui veut toujours plus d'nergie lectrique-nuclaire risques ? Non, on prfre de beaucoup les nergies durables.

Il n'y a plus assez de rentre d'argent dans les caisses de l'Etat ?
Qui veut tous prix baisser les impts utiles ? Qui a mis en place le bouclier fiscal et veut supprimer l'ISF ? Quand on considre que plus il y a de travailleurs, plus l'Etat et les organismes rcoltent des impts et tes taxes utiles (!) (On sait que le trou de la scu serait ainsi bouch, etc...etc...), il faudrait encourager l'emploi, toujours l'emploi.
[8]
Commentaire par red2
mercredi 08 dcembre 2010 17:01
On en revient toujours au fond du problme : la France n'a pas de filire PV!!!! La quasi totalit des composants installs en France sont produit a l'tranger, ce qui nous fait 800 000 000 d'euro de dficit commercial annuel. En fait en France on a une seul usine de production de cellules solaire Photowatt Bourgoin-Jallieu qui produit dans les 30MW de panneaux comparer a tout ces que l'on installe en ce moment.
Le reste (installateurs, bureau d'tude, monteur de panneaux...) c'est certes bien mais c'est du flan tant qu'on a pas la base de la filire a savoir des producteur de cellules solaires en quantit suffisante. (vous savez ceux qui font la relle valeur ajout et transforment des matriaux bruts en un composant qui transforme la lumire en lectricit quoi...)
bref qu'on installe des panneaux oui le plus possible cette technologie est aujourd'hui mature et progresse trs vite, mais ces panneaux qu'ils soient Franais sinon effectivement bonjours la facture et on ne fait qu'engraisser les nouveaux milliardaire Chinois (le fondateur de suntech par exemple)
[9]
Commentaire par ada
samedi 11 dcembre 2010 10:45
ERDF et le lobby nuclaire ont vraiment bien fait leur travail de communication. Un de ses directeurs me disait rcemment : oui nous n'avons aucun retour sur la dure de vie, au bout de 10 ans les panneaux ne produisent plus, etc. Les mmes ont une filiale 50% EDF EN qui construit une usine de panneaux...avec des amricains. L etat soutient que les projets en portefeuille representent 3500 Mw, mais refuse de rendre la liste publique, pourquoi? car EDF EN en dtiendrait une trs grosse partie...avec ses centrales au sol
Quand on aura un Tricastyl en France avec toutes nos centrales en fin de vie, nos enfants attaqueront les technocrates du gouvernement. Et la transparence d'EDF sur l'tat rel de celles ci, vous pouvez avoir confiance c'est sur...Et ds 5 10 ans on aura des batteries et on pourra stocker l'energie des panneaux que nous installons maintenant, et cette energie pourrait mme servir charger d'ici moins longtemps que cela les batteries de nos voitures lectriques!
Quand aux panneaux chinois, encore de la dmagogie...je suis sur que vous achetez tout chez Dcathlon (provenance Chine 99%), et que votre voiture FRANCAISE est fabrique en Pologne ou en Espagne...Sur le solaire on a entre 30 et 40% d'achat (70% de ce qui install a t fabriqu en FRANCE ce jour), et 60 70% sert au devt de l'activit economique franaise. C'est BIEN mieux que certains secteurs subventionns, car sur ces secteurs, il reste plus que les BE, le marketing et les ventes
[10]
Commentaire par Gabriel D
dimanche 12 dcembre 2010 20:05
Aprs lecture des nombreux commentaires lus ici et l sur le sujet du PV franais, il me semble que l'on ne souligne pas suffisamment la part importante qu'a prise EDF, et notamment par le biais de sa filiale EDF EN, cre pour la circonstance, dans les 5400 MGW assigns comme objectifs par le Gouvernement franais. En effet, ces objectifs seraient loin d'tre atteint si EDF n'avait pas engag une spculation outrancire en dtenant aujourd'hui prs de 2500 MGW de projets photovoltaque, c'est dire plus de la moiti des objectifs fixs par le Gouvernement franais. De plus, il est surprenant qu'EDF EN ait valid nombre de PTF avant le 02 dcembre 2010. En matire boursire on appelle cela un "dlit d'initi". Quelle terminologie faut-il appliquer ici ? Merci de bien vouloir m'clairer sur la formulation correcte employer.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vtre !
La chane Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
David Guinard est directeur général de Photosol. Photosol est une société spécialisée dans les grandes centrales photovoltaïques au sol. Elle intervient sur toute la chaine de développement des projets...

Lire la suite