Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Consultant SIA-Conseil
Mots clefs :   

renouvelables

électricité

éolien

solaire


Des cheminées de 1000m pour récupérer l'énergie solaire


, Consultant SIA-Conseil
lundi 18 octobre 2010

Ce n'est pas simple mais on sait que cela marche puisqu'on l'a testé une fois en Espagne. L'idée : des "éoliennes" qui tournent à l'énergie solaire!


Le principe actuellement en développement est simple : une cheminée de très grande dimension équipée d'une ou plusieurs turbines est entourée d'un parterre de serres à sa base pour chauffer l'air.

La différence de température entre l'air chauffé par le soleil au sol et celui qui se trouve en haut de la cheminée créé un courant ascendant, entraînant ainsi des éoliennes présentes dans le conduit.

Les chiffres de un kilomètre de haut pour la cheminée, et quelques dizaines de kilomètres carrés pour les serres ont été avancés pour une puissance de 200 MW. 

 

























Des performances masqués par un coût de construction très élevé

Les avantages d'une telle structure sont nombreux. Outre sa propreté, elle offre une production plus stable que les énergies solaires traditionnelles, car son principe lui permet de fonctionner - certes à moindre régime - la nuit. En effet, la chaleur est emmagasinée par le sol au cours de la journée et restituée la nuit. Ce stockage peut être optimisé grâce à des bassins disposés sous les serres, l'eau ayant une meilleure capacité de stockage de chaleur.

De plus, cette technologie ne nécessite que peu de coûts de fonctionnements (très peu d'entretien et de main d'œuvre). L'investissement de départ peut cependant s'avérer rédhibitoire: pour les projets en cours, il se chiffre à plusieurs centaines de millions d'euros. Même si cette technologie est deux fois moins chère que le solaire photovoltaïque, son prix reste élevé : 250€/MWh. Le fait qu'aucune cheminée solaire d'envergure n'ait été construite, mis à part un prototype dans les années 80, en font un investissement encore incertain et rend la recherche de financements plus difficile. D'autant plus que les dimensions d'un tel édifice l'exposent aux tempêtes et autres phénomènes climatiques extrêmes.

Autre contrainte importante, les conditions topographiques : plusieurs kilomètres carrés sont nécessaires pour implanter une tour solaire, ce qui réduit la liste des sites potentiels aux zones reculées ou désertiques. Pour autant, la grande surface utilisée par le « tablier » sous les serres n'est pas forcément perdue, puisqu'elle peut également être cultivée.

Des projets qui peinent à voir le jour

Il n'existe actuellement aucune cheminée solaire d'envergure en fonctionnement, ni en construction, et aucune entreprise n'est clairement identifiée dans ce secteur, mis à part EnviroMission, qui détient les droits sur la technologie de tour solaire. La première et seule tour à avoir été construite est celle de Manzanares, en Espagne. Construite entre 1981 et 1982, elle a permis de démontrer le fonctionnement du concept.
Tour de Manzanares (Crédit : EnviroMission Ltd)
Utilisée comme laboratoire pour étudier l'influence de différents paramètres en conditions réelles, ce prototype mesurait 195m de haut, avec un diamètre de 5m. Les serres (le collecteur) avaient une surface de 50000 m² environ. Equipée d'une turbine à 4 pales, elle délivrait une puissance de 50 kW. Cette valeur très faible pour une installation de cette taille s'explique par le fait que le but premier n'était pas de produire de l'électricité, mais d'étudier son fonctionnement. Les effets des variations de température, la puissance délivrée au cours d'une journée type, jusqu'à l'effet d'ajout de cultures sous le collecteur ont été mesurés. Différents matériaux (pour le toit du collecteur) ont aussi été testés. La tour, conçue pour ne durer que 3 ans, a été détruite en 1989 par une tempête.
En 2004, un projet prévoyant une tour de 1km de haut pour une puissance de 200 MW a été lancé en Australie. En raison de problèmes de financement, le projet a été retardé, puis revu à la baisse. Il ne s'agirait désormais plus que d'une tour de 400m développant 50 MW, mais des fonds sont toujours recherchés. D'autres projets sont également à l'étude en Espagne et en Namibie mais là encore, la recherche d'investissements ralentit le développement. Reste à voir si le prototype australien, s'il voit le jour, démontrera la faisabilité de la technologie à grande échelle...


Illustration:
Tour de Manzanares (Crédit : EnviroMission Ltd)
Sources :
Zaslavsky, Dan (2006). "Energy Towers". PhysicaPlus - Online magazine of the Israel Physical Society
Jörg Schlaich, Rudolf Bergermann, Wolfgang Schiel, Gerhard Weinrebe, « Design Of Commercial Solar Tower Systems - Utilization of solar induced convective flows for power generation »

Par
Mots clefs :  

renouvelables

électricité

éolien

solaire

2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gnommy
lundi 18 octobre 2010 08:58
Article intéressant. Quid du coût par MW/h du nucléaire, du gaz, du pétrole, du charbon ? Si un projet aussi prometteur n'a pas vu le jour depuis plus de 20 ans, alors qu'il permet de cultiver tout en produisant de l'électricité, est-ce parce que les "droits" sur le concept sont trop onéreux ? Avec l'extension de "droits" de 5 ans, encore 4 ans et les "brevets" tomberont dans le public, là il sera peut être développé.
[2]
Commentaire par Joël TETARD - ALKAEST Conseil sarl
mercredi 20 octobre 2010 14:32
Il convient de rendre hommage aux précurseurs qui, tout au long du XXème siècle, ont imaginé différentes configurations de "tours solaires" de ce type.

Tout particulièrement, il convient de mentionner la mémoire d'Edgar Nazare, ingénieur ONERA, qui s'était battu toute sa vie pour que son idée de tour solaire soit prise en considération et qu'une installation soit testée dans le désert Algérien. Hélas sans succès.

brevets français: N° 1439849 - P.V. 983953 demandé le 3 août 1964 à Paris (Générateur de cyclones artificiels) et la demande de brevet N° 8205544 - N° de publication: 2524530 (procédé pour la construction de tours de centrales aérothermiques) déposée le 31 mars 1982.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
François-Yves Guigner est consultant chez Sia-Conseil, qui publie le magazine Energies et environnemment.  

Lire la suite

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox