Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Une pub d’AREVA déchaîne les passions


vendredi 14 janvier 2011

Une publicité d’Areva, mettant côte à côte un réacteur nucléaire, une éolienne et un parc solaire, déchaîne les passions «écologistes». Mais pourquoi l’énergie est-elle un domaine aussi passionné, voire irrationnel?























Voici la vidéo diffusée comme message publicitaire par Areva: 

























Une publicité célèbre de GDF-Suez, diffusée depuis quelques mois, a elle aussi utilisé cette allégorie consistant à rassembler les sources d'énergie, y compris le nucléaire, et à montrer le lien entre le consommateur satisfait et le producteur content de faire plaisir. Le nucléaire y était visible mais de façon discrète, avec l'image fugitive d'une cheminée de centrale. Il n'y avait pas cette mis en avant de la modernité de l'atome ni cette notion de «progrès» dans le temps, qui est le message d'Areva...

























La vidéo d'Areva a suscité des réactions défavorables tellement fortes que l'AFP en a fait une longue dépêche
Plusieurs critiques reprochent à la publicité de laisser penser, implicitement, que le nucléaire est une énergie renouvelable, au même titre que l'éolien ou le solaire.

En 2009, les Verts avaient obtenu, après plainte auprès de l'ARPP (L'Autorité de régulation professionnelle de la publicité), la suspension de la précédente signature publicitaire d'Areva: "L'énergie au sens propre".
"Pas un mot sur l'envers du décor de cette superproduction", s'indigne de son côté l'énergéticien Thierry Salomon sur le blog "Effets de terre", citant la question des déchets ou des risques d'accidents.
 
Le réseau "Sortir du nucléaire" a pour sa part décidé de porter plainte devant le "jury de déontologie publicitaire" et a diffusé une vidéo parodique anti-nucléaire :






Au sein du groupe nucléaire, on se défend d'avoir voulu mettre ces énergies sur le même plan. "Je le conteste", a répondu à l'AFP le directeur de la communication et porte-parole du groupe, Jacques-Emmanuel Saulnier. "Personne n'a jamais dit que le nucléaire est une énergie renouvelable. Qui pourrait le prétendre?", a-t-il insisté. Il "fait partie du mix énergétique, avec ses avantages et ses inconvénients, comme toutes les énergies".

La chaîne Energie» l'a déjà noté : il y a des sujets «énergétiques» qui soulèvent des passions. On le voit aux Etats Unis, avec le charbon, un sujet qui serait incompréhensible en France, mais est logique outre-Atlantique compte tenu de l'histoire et de la réalité du mix energétique. 

En France, hormis le nucléaire, c'est l'éolien qui suscite aujourd'hui les polémiques les plus violentes. Une association qui lutte contre les éoliennes du Mont Saint-Michel peut écrire:
 
En, 1794 la République de l'An II envoyait à l'échafaud le plus illustre savant chimiste de l'époque, Lavoisier,en se justifiant ainsi "La République n'a pas besoin de savants !" En 2011, la Vème République massacre cyniquement les sites culturels, religieux, artistiques les plus sacrés de la France en se justifiant ainsi "La République n'a pas besoin de sites  à préserver, elle a besoin d'éoliennes" !
 
 
Le solaire est en passe de prendre la suite. Le gouvernement a mis en avant l' »emballement» économique pour justifier le gel des aides. Les réactions ont été très vives, de la part des entreprises, mais aussi de nombreux micro-entrepreneurs et individus qui utilisent tous les ressorts des réseaux communautaires, Facebook notamment.
 

5 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Butré Jean Louis
vendredi 14 janvier 2011 14:41
EOLIEN: DE L’ECOLOGIE BUSINESS
L’éolien et le solaire actuel sont une "gigantesque gabegie financière".
Concernant les éoliennes elles produisent des quantités d’électricité minuscules et sont outrageusement subventionnées par la collectivité.
La France va-telle importer 12.000 éoliennes inutiles pour plus de 30 milliards, du Danemark, d’Allemagne et demain de Chine, et ainsi subventionner des emplois dans ces pays ?
Les usagers de l’électricité vont-t- ils accepter une hausse programmée de 40% alors que 3 millions de ménages ne peuvent plus payer leur facture ?
La Fédération Environnement Durable (FED) confirme qu’une dizaine de projets éoliens sont en cours sur les hauteurs qui encerclent le mont Saint Michel patrimoine mondial de l’Unesco et que ces éoliennes seraient parfaitement visibles.
L’UNESCO a demandé un rapport, avant le 11 février. L’Etat doit donner des informations complètes, y compris sur la hauteur et l'emplacement des turbines, concernant les projets approuvés et ceux en instance d'approbation, sur la délimitation des (ZDE), et les détails des évaluations d'impact qui ont été réalisées sur les projets d'éoliennes .
Mais sans doute l'Unesco, Europa Nostra, la plateforme européenne EPAW qui regroupe 456 fédérations de 21 pays, les 8 organisations françaises de défense des paysages et la FED , qui "osent" protester contre le massacre de la France par 12.000 éoliennes ont du rêver.
[2]
Commentaire par lola du vent
samedi 15 janvier 2011 12:57
Les verts sont quand même d'incorrigibles donneurs de leçon. Ils vont maintenant demander la censure ? Pourvu qu'ils n'arrivent jamais au pouvoir.
[3]
Commentaire par pierre
samedi 15 janvier 2011 19:16
Pourquoi l'éolien serait-il intouchable ? Pourquoi le nucléaire serait-il le mal absolu ? Tout cela est exagéré.
Nos ingénieurs dans le nucléaire sont donc tous d'irresponsables criminels et les promoteurs éoliens nos nouveaux "Supermen" ?
[4]
Commentaire par Duval
mercredi 19 janvier 2011 13:39
Pourquoi ne pas dénoncer la présence d'une ligne 225 kV à 12 km du Mont Saint-Michel ? L'éolien est-il le seul problème du Mont Saint-Michel ? Dans ce débat il est aussi inutile de diaboliser le nucléaire que l'éolien. Ce qui reste une certitude c'est que demain l'énergie sera plus chère.
[5]
Commentaire par Dom
mercredi 02 février 2011 17:11
Ah bon parce que le nucléaire ce n’est pas du gros business par hasard ?? Quand à ces belles âmes, ces grands esthètes qui s’inquiètent du panorama du Mont St Michel, pendant des décennies elles ont trouvé (et trouvent encore) super esthétiques les milliers de pylônes à haute tension qui défigurent nos plus beaux coins de France (parce que c’est EDF donc c’est formidable), et maintenant ils ont des hauts-le-cœur devant de malheureuses éoliennes qui, elles, savent produisent de l’électricité sans danger…
Et ils ne se soucient pas le moins du monde des risques du nucléaire pour nos enfants aujourd’hui (accident, attentat, …) et demain (déchêts qu’on ne sait pas gérer)…
Une mauvaise foi pareil, ça laisse pantois…
La vérité c’est que MM. Butré et consorts ne sont que des sous-marins d’AREVA déguisés en braves citoyens indignés et chargés de susciter l’hostilité populaire face à tout ce qui pourrait menacer l’hégémonie monstrueuse du nucléaire en France… 80% du marché de l’électricité hexagonal, cela ne leur suffit pas.
Insatiables, ils essaient de tuer dans l’œuf tout ce qui pourrait menacer cette hégémonie.
On se demande si ces personnes ont des enfants. C’est triste et pitoyable.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...