Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

La canicule du mois d'août a fait bondir la production nucléaire


jeudi 17 septembre 2015

Cet été, la part du nucléaire dans la production électrique française a atteint un pic en sept ans : 82 % ! La raison : la chaleur de l'été.


Réseau de Transport de l'Electricité (RTE) a publié ses chiffres pour juillet et août et ils recèlent quelques surprises.(Voir le bilan).

Au mois d'août, la part d'énergie d'origine nucléaire dans la production totale a été de 82 %, soit la part la plus élevée observée depuis 7 ans. Cette part avoisinait déjà 80 % au mois de juillet.

La cause en est la chaleur de cet été (+2.4°C en juillet et +2.3°C en aout par rapport à 2014) ), qui a entrainé un recours plus important à la climatisation et donc une hausse légère de la consommation brute. En outre, la chaleur a entrainé un phénomène de sécheresse, préjudiciable pour la production hydraulique. Celle-ci a diminué de 30 % en juillet et en août par rapport à 2014. Toujours selon RTE, la canicule a par ailleurs engendré des pointes de consommation en juillet, ce qui a provoqué un recours accru aux centrales thermiques à combustible fossile.

Et pourtant, les productions d'origine renouvelable, hors hydraulique, ont marché à plein.
Pour le sixième mois consécutif leur production a été supérieure à celle de 2014 à la même époque, grâce à la progression des parcs photovoltaïques et éoliens.

La production éolienne a affiché une hausse par rapport à l'année précédente (+ 46 % en juillet et  + 15 % en août). La production photovoltaïque du mois de juillet a atteint un niveau quasiment équivalent à celle du mois de juin, et a diminué au mois d'août, en affichant cependant des valeurs très supérieures à celles de 2014.


 
Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...