Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Né en décembre 1942, ingénieur physicien de formation, Bertrand Barré est ancien conseiller scientifique d'AREVA voir son blog) Entré en 1967 au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA),...

10 milliards d'euros pour l'EPR de Flamanville : pas si cher que ça !


mardi 29 septembre 2015

Le coût de l'EPR de Flamanville s'est envolé. Mais a-t-on conscience qu'il est égal à environ 2 ans et demi de subventions aux énergies renouvelables ?


Voir le blog de Bertrand Barré

EDF a récemment révisé ses prévisions de coûts et délais pour la tranche EPR en cours de construction à Flamanville.

On parle maintenant de 2018 pour la mise en service, et de 10 milliards d'euros pour le coût de construction.  Des 3,5 milliards initiaux à 10, on n'est pas loin du facteur "?" et la somme paraît astronomique ! 10 milliards d'euros, c'est énorme : pour pouvoir évaluer une telle somme, il faut la comparer à une autre dépense, de préférence dans le même secteur, celui de la production d'électricité.

10 milliards d'euros, c'est aussi la somme que nous payons tous, en deux ans et demi, sur nos factures d'électricité, en subvention aux énergies photovoltaïque et éolienne. 

Pour vous en convaincre, consultez donc sur votre dernière facture EDF la ligne "Contribution au service public de l'électricité", ou CSPE. Cette contribution était jadis consacrée à la solidarité, solidarité sociale avec ceux qui ne peuvent pas payer leur facture, et solidarité géographique avec les territoires où la production d'électricité coûte beaucoup plus cher (Corse, DOM-TOM, etc.).  En 2003, par exemple, la CSPE presque totalement consacrée à la solidarité a coûté 1,5 milliards d'euros.  En 2015, la CSPE coûtera 7 milliards, dont seulement 29% iront à la solidarité : tout le reste, ce sont des subventions à l'électricité d'origine renouvelable et à la cogénération.

Poussons plus loin la comparaison.  En marche, l'EPR de Flamanville produira environ 10 milliards de kWh (10 TWh) par an, pendant un minimum de 60 ans, soit donc un minimum de 600 TWh.
En 2014, l'ensemble des stations photovoltaïques de France ont produit un peu moins de 5 TWh d'électricité, alors que la contribution CSPE au photovoltaïque s'est montée à un peu plus de 2 milliards d'euros.

Donc si l'on considère les surcoûts, on a les deux égalités suivantes :
Surcoût EPR = 6,5 milliards d'euros pour 600 TWh
Surcoût photovoltaïque = 2 milliards pour 5 TWH

Ce n'est pas une critique des subventions au photovoltaïque : toute technologie doit être subventionnée dans ses premiers développements, mais c'est une façon de mettre en perspective le surcoût du prototype EPR.

On peut aussi remarquer que le coût de l'EPR est essentiellement dépensé en France et alimente des emplois français.  Les panneaux photovoltaïques sont "made in China".
 

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (8) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
8 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé
mardi 29 septembre 2015 21:47
L'auteur a raison de faire la différence entre l'énergie que l'on achète et celle que l'on produit.
[2]
Commentaire par Gépé
mercredi 30 septembre 2015 08:12
L'énergie peut s'échanger contre du travail, et l'énergie peut remplacer le travail avec des gains de productivité. Ce n'est pas le cas avec des marinières.
[3]
Commentaire par Gépé
mercredi 30 septembre 2015 08:35
Il serait intéressant de reprendre le raisonnement qui avait permis de lancer le programme nucléaire pour remplacer les houillères. Il y avait déjà un problème écologique.

[Réponse de l'auteur]
Un problème écologique et un problème d'importation : dans les années 70 la part de charbon importée était déjà considérable.
[4]
Commentaire par Gépé
mercredi 30 septembre 2015 09:26
Merci à l'auteur pour sa réponse. Il y avait aussi le problème des retraites des mineurs et des agents des centrales thermiques et des usines à gaz. Que ferions nous maintenant?
[5]
Commentaire par Hervé
jeudi 01 octobre 2015 20:07
Pas cher, vous rigolez?. Je ne crois pas que Superphenix ait couté plus cher alors que c'était quand même autre chose... Évidemment si vous comparez aux vrai cout des ENR, c'est pas beaucoup. Mais quand même y a un souci! Qu'est ce qui s'est passé depuis Framatome?

[Réponse de l'auteur]
Mon titre était "EPR et ENR" : je ne dis pas que ce n'est pas cher, bien au contraire, mais je trouve utile de mettre ce coût en perspective, ce qu'on voit rarement écrit...
[6]
Commentaire par Benoit
vendredi 02 octobre 2015 10:35
Et c'est moins cher que ce qu'on paye chaque année en aides au logement, qui ne font qu'augmenter les prix de l'immobilier ! Mais au fond, quel est l'objectif de l'auteur à travers cette comparaison ? car on mélange un peu des choux et des carottes, du CAPEX et des couts complets etc etc...

[Réponse de l'auteur]
Immobilier et électricité, ce sont bien chou et carotte, mais le surcoût de l'EPR et les subventions au photovoltaïque vont atterrir au même endroit : notre facture d'électricité. C'est ce qui donne un sens à la comparaison.
[7]
Commentaire par Tilleul
mardi 13 octobre 2015 12:54
Les chiffres et le nucléaire ça fait deux... pas étonnant que l'industrie soit en faillite et vit sous perfusion de l'état français... L'achat d'électricité c'est 4,5 milliards d'euros pas 10 milliards et ça nous permet de bénéficier de 42 TWh d'électricité et 7 TWh de chaleur, ce qui est moins cher que le coût de production de l'EPR anglais. Sachant qu'aujourd'hui l'EPR de Flamanville produit 0 TWh et peut être ne sera jamais fini comme beaucoup de chantier de centrale nucléaire avant lui, la conclusion c'est que même avec le coût des énergies renouvelables de l'époque il aurait plus rentable de mettre cet argent dans les EnR plutôt que dans l'EPR. http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montant
[8]
Commentaire par Antoine de la Judie
vendredi 13 mai 2016 15:20
C'est pour ça que les prix au kWh augmentent ? j'ai vu sur ce site pas mal d'infos importantes sur l'énergie et la conso si vous voulez : http://www.fournisseur-energie.comMerci pour cet article en tout cas !AJ
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...