Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Greenpeace s'inquiète de la politique nucléaire


mardi 24 juin 2014

Qui décide de la politique énergétique de la France ? Aujourd'hui la question ne se pose plus, c'est EDF... s'inquiète Greenpeace après la présentation du projet de loi sur la transition énergétique par Ségolène Royal.


Si des acteurs de la filière photovoltaïque ont salué le projet de loi sur la transition énergétique (cf la chaîne Energie), les partisans d'un abandon du nucléaire s'inquiètent, à l'image de Greenpeace, pour qui "ce projet vous est offert par EDF". . Lire la  réaction de Greenpeace sur le projet gouvernemental :

Aucun élément dans la loi ne garantit que la promesse phare de François Hollande de réduire la part du nucléaire à 50% en 2025 sera tenue.

En effet, la loi ne propose aucun mécanisme clair permettant de fermer des réacteurs nucléaires. Des études récentes ont montré que leur prolongation au-delà des 40 années de fonctionnement pourrait coûter aux alentours de 4,4 milliards d'euros par réacteur ce qui rendrait le nucléaire définitivement moins compétitif que les énergies renouvelables. Lire sur le sujet notre billet : Très cher nucléaire

























Le bon sens économique et environnemental voudrait que le gouvernement plafonne à 40 ans maximum la durée d'exploitation des réacteurs nucléaires. Sans décision claire sur ce point, comme l'a souligné la Cour des comptes, l'État laisse EDF imposer aux Français sa coûteuse obstination pour le nucléaire.

Les responsables politiques ne se donnent donc pas les moyens de faire sauter le verrou du nucléaire en France, menaçant dès lors le développement des énergies renouvelables et la promesse présidentielle.

Revenons sur les déclarations d'Henri Proglio lors du colloque de l'Union française de l'électricité du 17 juin 2014 à propos du projet de loi (voir le site de l'UFE) :

"On a beaucoup travaillé en commun avec le gouvernement et les administrations compétentes. On a eu la possibilité d'émettre un certain nombre d'idées, de préoccupations. [?] Je ne le sens pas mal. Je n'ai pas de raison de douter une demi-seconde du fait que ce texte devrait aller dans le sens de l'intérêt du pays et donc nous convenir parfaitement."

En juillet 2013, nous publiions le premier volet de notre enquête sur les décideurs de l'énergie en France et posions la question : qui décide de la politique énergétique de la France ? Aujourd'hui la question ne se pose plus. C'est bien EDF.

Réagissez à cet article
 (25) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
25 commentaire(s)
[1]
Commentaire par SolarHome
mardi 24 juin 2014 10:56
Pour ceux qui sont sourds et muets je reformule ce que dit la cour des comptes : "sans décision claire (sur un timing de fermeture des centrales nucléaires) l'Etat laisse EDF imposer ses vues: le nucléaire sera maintenu et prolongé au delà de 40 ans". La messe est dite ! Le nucléaire va rester un monopole Technocratique et les contribuables n'auront qu'à payer les factures, n'en déplaise à Ségo qui passera aux oubliettes dans 3 ans maximum. Tout autre débats/rapports/études sur le sujet est désormais une pure perte de temps.
[2]
Commentaire par Gépé
mardi 24 juin 2014 12:42
Pour réduire la consommation de tabac, on met une taxe sur le tabac; pour réduire la consommation d'énergie nucléaire, pourquoi ne pas mettre une taxe sur l'énergie nucléaire? Mystère!
[3]
Commentaire par Gépé
mardi 24 juin 2014 12:45
Evidemment, si cette taxe était utilisée pour réduire le cout du travail, ce serait merveilleux: moins de chomage, plus de croissance....
[4]
Commentaire par papijo
mardi 24 juin 2014 14:05
Quand on voit le graphique qui "orne" cet article, je me demande si on ne devrait pas poursuivre GreenPeace pour "publicité mensongère" ! Comment peut-on prétendre que le solaire est moins cher que le nucléaire, alors que le solaire est incapable de nous fournir le moindre kW dès que le soleil est couché (et n'en fournit plus beaucoup si un petit nuage passe devant le panneau). Combien il vaut le kWh solaire à 11 heures du soir ? D'ailleurs, je me demande si Ségolène n'a pas été abusée par ce graphique ?
[5]
Commentaire par Patrig k l'anti papidiot
mardi 24 juin 2014 14:50
@ papijo et son délire de [ "publicité mensongère" ] j'y oppose sa " connerie permanente" et sans fausse note. Comment devrait on qualifier, un industriel qui commande à 3 milliards et qui en dépense pas loin de 10 milliards ! Mais l'abruti de service, intoxiqué de ses années de service (ou comme tel) trouve encore à redire. En fait, le parfais coq gaulois, sur de son prestige, et toujours heureux et plus encore quand le fumier lui couvre son bec à joints .. Pitoyable colporteur, idiot utile des forums et aristo de beaufferie franchouillarde colonialiste ... qui ose ceci [ nous fournir le moindre kW dès que le soleil est couché ] ignorant de son plein gré, que son idéal atomique survit, parce que les peuples africains sont eux aussi couchés.
[6]
Commentaire par papijo
mardi 24 juin 2014 17:44
Patrig k l'anti papidiot Et comme argument intelligent, vous avez quoi ?
[7]
Commentaire par papijo
mardi 24 juin 2014 18:07
Pour info, copie d'un échange de mail avec l'auteur: QUESTION: "Comment pouvez-vous dire des choses pareilles ? Le solaire produit le jour, soit, et il est en phase avec l’activité humaine et c’est très bien. En France le solaire peut couvrir 30% de la consommation d’une maison individuelle (cas le moins favorable) et beaucoup plus sur un supermarché ou un bureau climatisé. Le solaire est un dispositif d’économie d’énergie très efficace et de moins en moins couteux. Et puis les chiffres parlent d’eux-mêmes : Fin 2012 il y avait 100 GW solaires installés dans le monde, l’année dernière on en a installé 37 GW et en 2014 les estimations portent sur 50 GW supplémentaires. Quelle autre énergie peut s’enorgueillir d’avoir de tels taux de croissance. Ah, oui, j’allais oublier, une bonne partie de cette progression est due aux pays les plus pauvres de la planète où il n’y a pas de subvention !" REPONSE: Bonjour, 1 - Quand je parle des plus pauvres, je pense à tous les pauvres bougres qui n'ont pas les moyens d'habiter une maison bien isolée et qui paient donc un montant anormalement élevé de "CSPE solaire" pour le plus grand profit d'une petite bande sans scrupule qui profite énormément du "soi-disant engouement" de nos concitoyens pour l'électricité "verte" (et à qui on se garde bien de dire combien cela coûte). 2 - Le solaire produit pendant le jour, c'est vrai, essentiellement d'ailleurs à l'heure de la sieste en juillet / août, mais pratiquement rien à l'heure de pleine activi
[8]
Commentaire par papijo
mardi 24 juin 2014 18:09
La fin du message: 2 - Le solaire produit pendant le jour, c'est vrai, essentiellement d'ailleurs à l'heure de la sieste en juillet / août, mais pratiquement rien à l'heure de pleine activité (mettons à 9 h 30 ou à 17 h) en décembre ou janvier, et strictement rien lors des pointes de consommation (autour de 19 heures en hiver).Vous dites que le solaire est en phase avec l'activité humaine, ... je ne sais pas, mais en tout cas, en France il est déphasé par rapport à sa consommation d'électricité. 3 - Quand on dit que le solaire nous fait faire des "économies", il faut comparer son coût du kWh non pas avec celui d'une énergie "pilotable" comme par exemple une électricité produite par une centrale fossile (comprenant le combustible, l'amortissement, l'entretien, le personnel et les autres frais fixes) mais avec le seul coût de l'économie réalisée, c'est à dire le coût du combustible. Tous les autres frais continuent à exister, la centrale ne peut pas être fermée (pour être précis, je devrais d'ailleurs dire que pendant que le solaire produit, elle devra continuer à tourner au ralenti en produisant quelques MW à prix très élevé, et également que les gros équipements thermiques souffrent énormément lors des changements d'allure, ce qui augmente encore les frais) NB: Ferez vous un jour un article sur le vrai coût du photovoltaïque incluant le prix d'achat du kWh, les frais de raccordement, la contribution aux frais d'abonnement (miraculeusement oubliés quand on parle de vente d'é
[9]
Commentaire par papijo
mardi 24 juin 2014 18:11
Bon, cette fois, ce sera la dernière ! NB: Ferez vous un jour un article sur le vrai coût du photovoltaïque incluant le prix d'achat du kWh, les frais de raccordement, la contribution aux frais d'abonnement (miraculeusement oubliés quand on parle de vente d'électricité "verte"), les avantages fiscaux (déductibilité des investissements de l'impôt sur les revenus, exonération d'ISF), et bien sûr coût accru du kWh "fossile" quand les équipements doivent être amortis sur un nombre d'heures réduit. Cordialement Papijo
[10]
Commentaire par Pk l'anti idiot propagandiste
mercredi 25 juin 2014 14:43
@ papidiot [ Et comme argument intelligent, vous avez quoi ? ] Et comme publicité non mensongère sur le nucléaire, vous avez quoi ? Comment osez vous, vous et vous amis du club de Sauvons le nucléaire, prétendre à une indépendance énergétique en France, alors que 100% de l'uranium est importé , depuis l'Asie, l'Afrique et de plus qu'AREVA n'a toujours rien fait concernant les anciennes mines d'Ua en France ! Comment osez vous faire comparaison de production PV, PTH°, Éolien, hydrolien d'avec le nucléaire qui rappelons le, ne comporte aucune assurance, un droit délirant ou quand l?État actionnaire ordonne à EDF ou plutôt l'inverse, de risquer la vie et des dégâts estimés entre 450 à 1000 milliards d'euros ... Vos provocations ne peuvent qu'engendrer du dédain ... ( PS on y comprend rien à vos postes, qui dit quoi ? )
[11]
Commentaire par papijo
mercredi 25 juin 2014 18:46
@Pk l'anti idiot propagandiste - Bon, je vais vous aider. Quelle solution (intelligente) proposez vous par exemple pour nous fournir du courant les nuits sans vent (ça vous permettra enfin de clouer le bec de tous ces "idiots propagandistes" du nucléaire), et dites nous combien ça coûte. (Je vous rappelle que les batteries pas chères et de "longue" durée pour faire çà n'ont pas encore été inventées, que le stockage d'hydrogène est encore bien trop cher pour faire autre chose que des essais d'installation pilote même en Allemagne, que les sites pour faire des STEP sont extrêmement rares chez nous - et que s'il y en avait, les écolos s'y opposeraient farouchement !).
[12]
Commentaire par Hervé
jeudi 26 juin 2014 07:30
Fait rarissime : Pk n?a pas écrit de connerie. L?ensemble de l?uranium est importé. Pour le reste faut juger sur des éléments factuels : On importe pour environ 1 milliard d?uranium chaque année. Une fois enrichi à Tricastin, une partie est exporté pour environ 1 milliard. Bilan import export du seul combustible: 0. L?autre partie est utilisée pour produire environ 400Twh (dont une partie est exporté pour environ 2 milliards). Et il faut assi ajouter les exportations de services et matériels pour 7 milliards. http://energies.sfen.org/economie/les-10-chiffres-de-lindustrie-nucleaire-francaise . Remplacer les 400Twh par des ENR et des fossiles reviendrait à perdre cash une dizaine de milliards pour les remplacer par 20 à 50 milliards d?importations supplémentaires. Vu sous cet angle, ça aide a comprendre le pourquoi du comment. Au lieu d?écrire ses imbécilités inutiles habituelles, Greenpeace ferait mieux d?aller négocier avec Angela un contrat de vente à la France d?environ 400TWh chaque année à 10 euros du Mwh pour les 50 prochaines années avec garanties de fourniture bien évidemment. Une fois ce contrat obtenu, la balle de la décision de sortie du nuke sera dans le camp du gouvernement Français.
[13]
Commentaire par patrig k
jeudi 26 juin 2014 10:33
@ Hervé [ ... On importe pour environ 1 milliard d?uranium chaque année... ] L'uranium, comme le chocolat, c'est le colon blanc qui fixe le prix moyennant quelques manipulations et corruptions, généralement colonialiste et catho, dont certains d?entre eux ont eu, il fut un temps, l'outrecuidance de se glorifier de porter la civilisation sur tous les continents, c'est eux aussi qui ont tiré au cordeau des frontières sans tenir compte des réalités des peuples qui y vivaient depuis des millénaires, les Saint Simoniens évangélistes, les jansénistes et autres dogmatiques qui osaient affirmer , que les noirs n'avaient pas d?âme. Bien entendu, leur discours à varier, c'est que le toubab a cette particularité, en plus d'avoir été capables de monnayer le visa d'entrée au Paradis, via les indulgences, jusqu'à nous vendre le soleil éternel, de l'ITER magistère ... Hervé, vous me faites rire, et assez perdu de temps à vouloir éduquer un ane, désolé pour les eux, pour un faire un pure sang arabe ! Au fait, dans votre démonstration écono-classique, avez vous intégré les couts cachés ? Avouez, c'est déjà un petit bout pour l'Eden paradis ..
[14]
Commentaire par papijo
jeudi 26 juin 2014 14:29
@pk (ou patrig K) - Avouez que vous nos facilitez la vie ! Quand il n'y a que des injures (et si seulement elles n'étaient pas risibles) à opposer à des arguments sensés, le lecteur moyen a très vite compris ! - PS: Pour comprendre mes commentaires précédents, il faut les replacer dans le fil sur la "satisfaction des renouvelables" (c'est ma faute !)
[15]
Commentaire par PK l'agréable contrementeur
jeudi 26 juin 2014 17:24
Comment papijo peut il à lui seul lire des insultes dans mes commentaires, alors que ce portrait toubab, n'est que le rappel de la douloureuse réalité, ce miroir qu'on a du mal à fixer... et qui explique que le cout faussé de l'uranium est tel que l'accord signé en 1961 foccard le cafard et chien de garde de De Gaullien. D'ailleurs, malgré sa carrière en France, formation d'ingénieur des mines à Paris et Montpellier, le président Nigérien Issoufou, ancien d'AREVA, revendique l'indexation de l'uranium, non pas tel que définit par les dominants, le CEA et autres brigands de la Francafric , mais indexé sur la capacité calorifique correspondante en valeur pétrole. Une chose est certaine, tôt ou tard, l'arnaque nucléaire à ce sujet fera grand bruit. Et mettra définitivement ce pays de nantis, face à ces responsabilités et à bat son arrogance de prétention droit droit-de-l?hommiste, la façade des bons sentiments qui cache très mal la réalité impérialiste que l'on condamne par ailleurs, quand il s'agit de BNP Paris bas et les USA ... Mais papjo et son avatar Hervé, sont incapables de se saisir de cela, le nimby's club
[16]
Commentaire par Hervé
jeudi 26 juin 2014 18:28
B'en s'il veut vendre au prix du pétrole, il peut toujours essayer, mais il risque de ne pas en vendre beaucoup... A ce tarif là on sait l'extraire de l'eau de mer avec des réserves qui deviennent quasi illimitées. On serait alors effectivement totalement indépendant!
[17]
Commentaire par Roberton
vendredi 27 juin 2014 04:01
Je vais répéter ce que j´ai déjà écrit. Comparons ce que font nos voisins. Le parc allemand de production d´électricité renouvelable PV et éolien c´est 60 Gw pour 75 Twh de production, le nuc Français 63 Gw pour 410 Twh de production. Ainsi la moitié de la puissance installée fournit Outre-Rhin 1/7 de la production; en France les 3/4... La différence s´explique par l´intermittence: les capacités de production renouvelable fonctionnent 1200 heures par an pendant que les capacités nucléaires tournent à plein régime, 6500 heures par an. Pour assurer l´alimentation du réseau en continu afin de répondre à la courbe de demande il faut mettre en place des capacités de production classiques, à base de combustibles compensant les périodes creuses de production des énergies intermittentes. C´est la production par les centrales au charbon (66 millions de tonnes de charbon venant des USA), ou au lignite épouvantablement polluant; ou au gaz naturel importé en grande part de Russie créateur de dangereuse dépendance. Et le coût de l´occupation de l´espace foncier, 4000 kilomètres de lignes électriques à haute tension pour équilibrer les productions sur le territoire; des milliers de kilomètres carrés mobilisés par les panneaux et les mâts. Durant la dernière tempête en Allemagne la production éolienne est passée de 500Mwh à 27000Mwh, multiplier la puissance par 54 en 24h devient ingérable sur le réseau. Pour remplacer le nuc Français par des renouvelables il faut investir au moins 100 mil
[18]
Commentaire par roberton
vendredi 27 juin 2014 04:03
suite.Pour remplacer le nuc Français par des renouvelables il faut investir au moins 100 milliards (éolien et photovoltaïque) + 50 milliards de thermoélectriques à gaz ou charbon dû à l´intermittence et acheter en plus tous les ans 20 milliards en énergies fossiles, bonjour les impôts et le doublement ou plus de la facture de l´énergie électrique. Le kW nucléaire est au minimum 50 fois moins cher que celui des fossiles en importation. (900 Millions d?euros en uranium pour plus de 60 milliards des fossiles). Donc les 55 milliards pour mettre à niveau les centrales ne sont rien en comparaison avec l´augmentation des importations dû aux renouvelables. Exemple, l´Espagne a 20.000MW d?éolien et a dû installer 15.000MW au gaz et grâce à cela importe pour 6 milliards d?euros de gaz pour compenser l´intermittence, résultat fin des subventions dans les renouvelables. Le Japon est aussi devenu déficitaire (23 milliards supplémentaires en fossiles) pour les mêmes raisons après Fukushima. Le Danemark exporte quand il y a du vent son surplus pour les STEP de la Norvège à un prix dérisoire et le rachète au prix fort durant les périodes sans vent. Le Danemark subventionne l´électricité de la Norvège. Fin des investissements. Au XIX siècle les moulins à vent ont été remplacés par la machine à vapeur pour éliminer l´intermittence, aujourd?hui nous y revenons, les leçons de l´histoire ne servent à rien.
[19]
Commentaire par Hervé
vendredi 27 juin 2014 08:33
Pour résumer ce qu'écrit Roberton, c'est que les couts des ENR exposés par Greenpeace sont faux car ils n'ont pas intégré les frais engendrés par l'intermitance. De même, les couts de rénovations du parc actuel sont considérablement surestimés. A ce prix la, vaut mieux construire d neuf. C'est assez curieux cette démarche car si ils obtenaient qu'on ne rénove pas les anciens réacteurs, on devrait les remplacer par des nouveaux, et donc repartir pour 60 ans au lieu de 30 max. Dans ce cas plus d'espoir de voir les ENR dans le mix français de notre vivant. Curieux...
[20]
Commentaire par Pk
vendredi 27 juin 2014 11:02
@ Roberton écrit ici (900 Millions d?euros en uranium pour plus de 60 milliards des fossiles). Tout d'abord, il faudrait comparer ce qui est comparable: 900 Millions d?euros (au prix fixé par le colonialiste humaniste et ce nimby performant), pour 15 à 18% du total de l'énergie consommée, et sans compter le cout du traitement qui bizarrement n'apparait pas dans l'exposé de ces deux quantités monétaires. A ce sujet, 3 réacteurs de Tricastin étaient nécessaires pour cette phase, 2700MW, et grâce et/ou (selon) malheureusement, AREVA en s?endettant de 3 milliards d'euros à ouvert Georges Besses II (Brevet Urenco) ... profitant de la baisse des commandes du Japon après Fukushima, pour mettre en service Eurodif III ... Eurodif et l'Iran, ça ne vous dit quelque chose, la dictature du Shah et ses potes D?Estaing puis Mitterrand. De plus, à vouloir tuer dans l??uf la transition énergétique allemande, pour un projet à peine entamé depuis 4 ans, et l?arrêt des réacteurs, c'est aussi stupide que d?arrêter les matchs de la coupe du monde à la mie temps. Pendant que les coqs atomiques, sont incapables de faire autre chose, que de persévérer dans la fuite en avant. Laissant de coté toutes prospectives de stockages, et qui sont nombreuses, et si bien sur l'intelligence exceptionnelle française, venait tout à coup nous démontrer de sa réalité... Les mythes ont la vie dure , Roberton en est l'expression parfaite ... @ Hervé, de l'uranium des mers, quand les poules auront des dents ...C'est
[21]
Commentaire par Monnier
vendredi 27 juin 2014 22:00
Moi je vois qu'entre deux périodes espacées de dix ans, alors que la production totale d'électricité a augmenté de 62 TWh en Espagne, l'électricité renouvelable a augmenté de 50 TWh et l'électricité fossile de 14 TWh seulement (et le nucléaire a reculé un peu). // En Allemagne, toujours à dix ans d'écart, l'électricité fossile n'a guère changé malgré une augmentation de la production totale de 33 TWh. Le nucléaire a reculé de 52 TWh et l'électricité renouvelable a augmenté de 84 TWh. // Electricité renouvelable : France - Allemagne ? Europe // Même chose pour les autres pays : très visible sur le graphique et avec le tableau. // Seule la France est à la traîne, alors que ses ressources sont très importante en vent, en soleil et en biomasse.
[22]
Commentaire par papijo
samedi 28 juin 2014 10:32
@Monnier - La part des ENR a certes augmenté, mais les prix aussi. Pendant la même période, le montant de l'aide aux ENR (EEG-Umlage) est passée de presque rien à un coût presque égal à celui de la production d'électricité dans la décomposition du prix de l'électricité en Allemagne (http://de.wikipedia.org/wiki/Strompreis), soit 21,7% comparés à 23,9%, le reste étant constitué par le coût des réseaux et les taxes. Sur ce même site, vous aurez aussi la comparaison entre pays européens et vous comprendrez peut-être pourquoi je n'ai aucune envie de subir un jour l'évolution des prix allemands ! Quand on parle de hausse des prix, moi je suis ravi d'être à la traîne !
[23]
Commentaire par Monnier
samedi 28 juin 2014 12:43
En multipliant par trente les panneaux photovoltaïques en France, avec les trois quarts installés en toiture, cela n'occuperait que 7,5% de la surface des toitures du pays et 12% de la surface des parkings sans arbres. / Encore moins si on utilise aussi les friches agricoles et industrielles. // C'est ici > Electricité éolienne et solaire : quelle surface ? // Pour les éoliennes, on peut les multiplier par trente aussi. Cela ne ferait qu'un groupe de cinq éoliennes tous les dix kilomètres, en se limitant à 30% des routes et des chemins. / Sinon, c'est 5 éoliennes tous les 32 km. // Ah, oui. Quand le soleil est couché, on a encore l'éolien, la biomasse et l'hydraulique qui ne s'arrêtent pas la nuit. En attendant un peu d'énergie marine. // Mais de toute façon, la consommation est plus faible la nuit. / En journée, le maximum de la consommation se trouve vers midi, excepté en hiver où on a un peu plus le soir, les jours de semaine seulement.
[24]
Commentaire par Hervé
samedi 28 juin 2014 22:06
@Mounier : 30 fois le parc actuel d?éoliennes ça fait 200GW, associé a 30X le solaire soit 120GW. Donc quand tout ce bazzard va produire de concert à midi un jour d?été, ça nous fera dans les 320GW pour une conso de 30GW. 90% devra donc être stoké . Faut donc en parallèle multiplier les capacités de stockage actuelles par 60 soit quelques milliers de lac et de barrages à construire en sus. Ou qq chose de l?ordre du million de tonnes de batteries? D?autre part, il est préférable de placer les éoliennes là ou il y a du vent (ça marche beaucoup mieux) donc c?est pas une grappe par ci par la mais quelques dizaines de milliers pour chaque secteurs les plus ventés ou on en voit déjà quelques unes actuellement. Apres vous avez la biomasse. 100TWH utilisé actuellement, on peut pousser à 150TW de manière durable, pas guère plus, si on veut aller plus loin on a le choix : soit on ne mange plus (ça résoudrait le problème de l?obésité et de la surpopulation), soit on brule toutes nos forets, (on tiendra quelques années, tant pis pour ceux qui suivent).
[25]
Commentaire par Hervé
samedi 28 juin 2014 22:35
@PK : Le éleveurs de volailles vont devoir s?équiper contre les morsures car l'océan contient 3mg/M3. Ce qui représente des stocks largement plus abondants que toutes les mines terrestres. Concernant l'énergie en France, le nucléaire couvre environ 22% actuellement pour à peine 1% des importations énergétiques. Aprés lecture de votre commentaire , considérant la localisation des mines d'uranium d'aréva, doit on aussi considérer le Canada, le Kaskstan, la Mongolie, et l'Australie comme des colonies Françaises ou aréva règne en maître?
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...