Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Un site de Tecsol
Auteur
Plein Soleil est un magazine internet de TECSOL, bureau d'études indépendant spécialisé en énergie solaire. Son animateur est André Joffre (photo).

Une nouvelle innovation dans l'énergie renouvelable


vendredi 16 mai 2014

Etonnant ! Le vent généré par le mouvement des automobiles + le soleil : une électricité "propre" éclaire des chantiers autoroutiers.


Voir le site Plein Soleil

Capter, stocker et utiliser l'énergie aéraulique produite par le trafic autoroutier. La compléter avec de l'énergie solaire captée pendant le jour et elle aussi stockée. Avec une installation intégrée et montée sur remorque que l'on peut donc placer là où il faut un éclairage de nuit.

C'est l'idée de VINCI Autoroutes (réseau Cofiroute) avec la société VERTEOLE, spécialiste français de l'autoconsommation énergétique, qui ont développé un mât éclairant mobile et autonome sur le plan énergétique.

L'éclairage des chantiers de nuit est un éclairage assuré d'ordinaire par des groupes électrogènes, qui sont notamment de grands consommateurs de diesel. Selon VINCI, dans le cadre de l'élargissement à 2 x 3 voies de l'A71 entre Theillay et Vierzon, l'équipe projet s'est fixée pour objectif de recourir aux énergies propres pour éclairer son chantier. Plusieurs solutions ont été envisagées : bio carburant, solaire, éolien jusqu'à ce qu'une idée innovante émerge : Utiliser l'énergie aéraulique - c'est-à-dire le vent généré par le trafic autoroutier - et la combiner à d'autres énergies renouvelables.

Cinq mois ont été nécessaires à la mise au point d'une remorque multi-énergies transportant un mât d'éclairage LED intégrant deux éoliennes. L'association de l'énergie solaire et aéraulique permet de produire de l'électricité en période diurne (énergie solaire) et nocturne (énergie aéraulique), garantissant ainsi l'autonomie du système.

Une expérimentation prometteuse

Deux remorques éoliennes sont actuellement utilisées et éclairent les zones de basculement de la circulation. Le mât sur remorque, installé depuis le mois de mars 2014, a permis d'assurer l'éclairage de plusieurs phases de basculement de circulation de manière totalement autonome. Un système de voyant permet aux équipes de contrôler le niveau d'autonomie des batteries. Les ouvriers du chantier d'élargissement comme les hommes en jaune apprécient les performances du système qui offre aussi des garanties en matière de sécurité en permettant de limiter les déplacements pour l'approvisionnement des groupes électrogènes.

Ce nouveau mât évite, de plus, le rejet de particules fines et réduit l'empreinte carbone, soit 87 tonnes d'émission de CO2 pour les basculements réalisés en 2013 avec l'ancien système. Il préserve également la tranquillité des riverains avec son mode de fonctionnement silencieux.

Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !