Participez aux débats sur l'énergie de demain

Voitures électriques : la réponse des constructeurs allemands à l'offensive de Tesla


vendredi 18 septembre 2015

Alors que s'ouvre le salon automobile de Francfort, les constructeurs allemands s'interrogent sur les voies du développements des véhicules électriques et hybrides.


Voir le site de Mobilité durable

En 2010, la chancelière allemande Angela Merkel fixait l'objectif d'un million de véhicules électriques et hybrides sur les routes d'Allemagne à l'horizon 2020. À mi-parcours, seuls 127 000 de ces véhicules sont en circulation. La faute à des prix trop élevés, à une trop faible autonomie et au manque d'infrastructures de recharges.

Un recours inhabituel à l'aide publique

Engagés trop loin dans le développement du moteur électrique pour pouvoir faire demi-tour, les constructeurs allemands se tournent aujourd'hui vers l'État fédéral en quête de subsides. Ordinairement peu portée sur l'interventionnisme, la Fédération de l'Industrie allemande reconnaît, par la voix de son président Ulrich Grillo, la nécessité du recours à des mesures d'aide : "si l'on veut atteindre l'objectif d'un million de véhicules électriques (et hybrides), nous n'avons pas d'autre choix que d'introduire un plan de soutien". Plus tôt dans l'année, une loi destinée à soutenir l'achat de véhicules électriques et hybrides avait due être abandonnée, faute d'être soutenue par les Länder, qui craignaient la perte de recettes budgétaires. La loi aurait, par exemple, permis de déduire la moitié du coût du véhicule électrique ou hybride du revenu imposable.

Le pari du tout électrique de luxe

Jusqu'à présent, les véhicules électriques de BMW, Mercedes ou Volkswagen sont des modèles résolument urbains et entrée de gamme. Près de deux fois plus chères que leurs concurrentes thermiques, elles n'offrent cependant qu'une autonomie limitée, inférieure à 200 km. Dans le même temps, Tesla et son Modèle S grignotent non seulement les parts de marché des hybrides de luxe allemandes, mais également celles des modèles haut de gamme traditionnels : Mercedes Classe S, BMW Série 7, etc.

À partir du 17 septembre, le salon de Francfort 2015 devrait donc voir le secteur automobile allemand réagir en proposant du tout électrique haut de gamme. Q6 chez Audi, Pajun chez Porsche, et la rumeur d'un X7 électrique chez BMW.

Réagissez à cet article
 (2) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par produit277
samedi 03 octobre 2015 17:33
wolswagen ca degaine !
[2]
Commentaire par produit277
samedi 03 octobre 2015 17:35
En attendant les allemands sont bien content d' avoir un reseau couvert par des supperchargers tesla : quand les allemands botent en touche ils mettent le ballon a cote des filets
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...