Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

L'évolution du secteur photovoltaïque français


lundi 24 juin 2013

L'observatoire de l'énergie solaire photovoltaïque publie une série d'infographies éclairantes sur l'évolution des raccordements et des prix, selon les tailles des installations.


L'Observatoire de l'énergie solaire photovoltaïque, dont la chaîne énergie avait annoncé la crééation il y a un an (voir interview de Daniel Bour), fournit des indicateurs sur le secteur photovoltaïque en France afin d'éclairer le débat public.

Le projet est co-produit par le think tank France Territoire Solaire et le cabinet de conseil en stratégie et management Kurt Salmon.

L'observatoire vient de publier les évolutions du solaire photovoltaïque, secteur par secteur, de 2010 à 2012, en incluant notamment les effets du moratoire qui avait été décidé par les pouvoirs publics en décembre 2010.

Parmi les graphiques présentés, figure notamment la progression du cumul des raccordements, par trimestre, et selon la taille des installations, à savoir :











On constate le tassement de la progression, notamment dans le secteur du résidental (voir image plus large)






Au final, la comparaison avec l'Allemagne en matière de puissance cumulée est dans un rapport de 1 à 10:















Les graphiques permettent de constater les effets du moratoire de décembre 2010 sur le marché résidentiel:










 


       
 L'effet est très différent sur les grands projets :















Les prix d'achat de l'électricité ont enregistré des baisses visualisables sur le tableau suivant (cf image plus grande)







 








Leur comparaison avec les tarifs en Allemagne et Italie est résumée sur ce tableau (cliquer ici)



























A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (15) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
15 commentaire(s)
[1]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mardi 25 juin 2013 10:10
Bravo aux lobbies nucléaire et à Sarko qui ont réussi à ralentir la progression du solaire en France. Malheureusement pour nos amis nucléocrates, cela risque de ne pas suffire, parce que partout ailleurs dans le monde, les ENR progressent et sont passés de 3 480 TWh (2006) à 4 447 TWh en 2011, soit + 28% (chiffre EDF http://www.energies-renouvelables.org/observ-er/html/inventaire/pdf/14e-inventaire-Chap01-Fr.pdf ). Pendant ce temps, la production nucléaire BAISSE : en 2006, le nucléaire a permis de produire 2 790 TWh dans le monde. 5 ans après, en 2011 (et donc avant le freinage brutal dû à Fukushima) le nucléaire a produit 2 518 TWh, soit -10%. Simplement au rythme actuel, les ENR produiront plus du double du nucléaire d ici 2015. http://energeia.voila.net/electri/electri_nucle_declin.htm
[2]
Commentaire par papijo
mardi 25 juin 2013 14:23
Les français jaloux des allemands peuvent toujours se consoler avec cet article du Stern du 31-05-2013 dont je traduis la première phrase: "Le ministre fédéral de l'environnement, Peter Altmaier, (CDU) s'attend à une nouvelle augmentation de la taxe sur l'électricité verte. Elle devrait grimper l'année prochaine de l'actuel 5,28 cE jusqu'à 6 à 7 cE par kWh ...." . Pour info, le montant actuel en France est d'environ 0,7 cE/kWh, soit 10 fois moins (part ENR de la CSPE), mais il va encore monter tant qu'on s'obstinera à copier les Allemands. Quant à ceux qui n'arrivent pas à payer, ils n'ont qu'à crever dans la rue dès le prochain hiver un peu froid ! (ce qui a l'air de ne pas trop gêner certains) Source: http://www.stern.de/wirtschaft/news/oekostrom-umlage-altmaier-kuendigt-naechste-strompreiserhoehung-an-2018695.html
[3]
Commentaire par un physicien
mardi 25 juin 2013 17:14
Sans les ajustements proposés, Peter Altmaier estime que 1.000 milliards d?euros seront dépensés pour la transition énergétique d?ici 2030, dont 680 milliards d?ici 2022 pour financer les subventions liées aux tarifs d?achat des énergies renouvelables. https://www.lenergieenquestions.fr/la-transition-energetique-allemande-va-couter-1-000-milliards-deuros/
[4]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mardi 25 juin 2013 22:21
Passer au renouvelable ou rester au nucléaire, c est le même prix parce qu il faut changer les vieux réacteurs fissurés de partout : la SFEN (la société Française de l Energie nucléaire) reconnaît que les scenarii décarbonné (nucléaire) et sobriété (renouvelables) coûteront autour de 60 milliards par an, soit 600 milliards sur 10 ans, rien que pour rester au nucléaire. La différence, c est qu une fois qu on est passé aux ENR, le soleil, le vent, les vagues, etc. sont gratuits et infinis, on a plus de Tchernobyl ou de Fukushima tous les 10 ans, on a plus besoin de faire la guerre au Mali, et on arrête de produire des déchets HAVL dont personne ne sait quoi faire pour les cent prochains millénaires.
[5]
Commentaire par papijo
mercredi 26 juin 2013 11:40
Et les éoliennes et panneaux photovoltaïques, il faut également les changer au bout de 20 ans. Il ne faut pas oublier non plus d'inventer et payer des systèmes de stockage ou de production pour couvrir les pointes et de payer les raccordements de tout çà ..., mais pour 430 M... ce n'est pas un problème. Que le prototype d'une éolienne soit 3 fois plus cher que la 10ème, ça me semble naturel et ça ne me choque pas. Que ce soit la même chose pour le nucléaire (une installation qui produit du courant même la nuit, et même les jours sans vent !), cela semble choquer 430 M...
[6]
Commentaire par 430 Milliards par réacteurs
mercredi 26 juin 2013 21:54
Ce qui est choquant avec le nucléaire, c est que ça explose tous les 10 ans, que ça risque d obliger n importe quel Français à déménager pour quelques siècles, que ça pourrit le sous sol pour des centaines de millénaires, que les coûts (EPR, Bure, démantèlement ou autre) explosent autant que les réacteurs (mais c est toujours le contribuable qui paye l addition), qu on construit des réacteurs sensés durer 60 ans alors qu on a même pas 40 ans de réserves d uranium, qu il faut faire des guerres pour s assurer l approvisionnement en uranium, et, en plus, que ça coute 2 à 3 fois plus cher que les ENR. Mais cela reste un problème franco-français, car au niveau mondial, la part du nucléaire n arrête pas de diminuer et est passée de 2,5% à 2% de l énergie produite.
[7]
Commentaire par papijo
mercredi 26 juin 2013 22:10
C'est curieux, mais les faits contredisent totalement vos affirmations. D'après vous, qu'est-ce qui explique que les pays européens qui ont le plus d'ENR (l'Allemagne et le Danemark) sont aussi ceux qui paient le plus cher leur électricité (source: "http://www.spiegel.de/international/germany/bild-863430-411349.html"). Si la France a besoin du nucléaire, c'est tout simplement qu'elle n'a pas les moyens de gaver tous les petits et gros profiteurs qui veulent nous vendre de l'électricité plusieurs fois le prix qu'elle vaut (pour notre bien évidemment !).
[8]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
jeudi 27 juin 2013 21:00
Visiblement, Papijo ne connaît même pas la différence entre un prix de vente et un coût de revient. L Allemagne, et surtout le Danemark ont fait le choix de vendre l électricité à un prix élevé (avec des taxes élevées, taxes qui pourraient servir à aider les ménages les plus pauvres, en finançant par exemple la réhabilitation énergétique de leur logement) pour inciter les consommateurs à faire des économies d énergie. Résultat : la facture énergétique moyenne d un foyer allemand est la même qu en France car leurs maisons sont mieux isolées. La France a fait le choix de vendre l électricité à un prix plutôt faible (même si 12 pays en Europe payent moins cher) en reportant une grande partie des coûts sur le contribuable : C est le contribuable qui paye la recherche nucléaire (1 milliard par an contre 70 millions pour les ENR). C est le contribuable qui paiera 430 Milliards en cas d accident, car EDF roule sans assurance. C est le contribuable qui va payer très bientôt les démantèlements au vrai coût (pas celui soi disant provisionné par EDF qui est 6 fois plus faible qu en Grande Bretagne). Et ce seront les descendants des contribuables qui paieront la gestion des déchets sur une centaine de millénaires (coût évalué par la SFEN à 7,5 milliards pour 100 ans, avant que le budget de Bure ne double).
[9]
Commentaire par papijo
jeudi 27 juin 2013 22:35
Il me semble que 430 M. n'a pas bien lu l'article. Cet article ne parle que des prix de vente aux particuliers! Autre chose, si les Allemands ne paient pas leur électricité plus cher que les Français, ce n'est pas parce que leurs maisons sont mieux isolées (l'économie est bien trop faible), mais tout simplement parce que les Allemands ne se chauffent pas ou très peu avec l'électricité. Ils utilisent du gaz ou du fuel qui s'ajoute à leur facture d'électricité. Enfin, si 430 M... pouvait nous expliquer ce qu'il y a à faire sur un stockage, une fois que celui-ci est "plein" ...
[10]
Commentaire par Tilleul
vendredi 28 juin 2013 17:18
Rien que la facture d'importation d'énergie fossile de l'Allemagne c'est 90 milliards d'euros par an... Ca veut dire que la transition énergétique allemande s'amortit à peine en une dizaine d'années ! (et sans compter tous les à coté comme le fait de ne plus avoir à envahir le Sahel pour protéger les gisements de gaz et d'uranium)
[11]
Commentaire par un physicien
samedi 29 juin 2013 12:44
Sauf que cette transition ne diminuera pas ou presque les besoins en énergie fossile de l'Allemagne. Il suffit de constater le rythme de construction de nouvelles centrales au charbon.
[12]
Commentaire par deftongue
dimanche 07 juillet 2013 16:51
Pourquoi continuer avec une technologie pourrie qui coûte chère et dont le rendement de convertion de l'énergie du soleil en électricité est seulement 14 à 20 %. La meilleure source renouvelable est sans conteste le biogaz couplé avec la bloom box qui permet d'avoir un rendement de 47 % grâce à la pile à combustible SOFC.Couplé à des réseaux de chaleur on arrive à 80% , ca explose toute les technologies (nucléaire , voiture etc....)pourrie qu'on a en ce moment.Pourquoi continuer à utiliser des panneaux photovoltaique inefficace????????
[13]
Commentaire par Hervé
lundi 08 juillet 2013 20:35
@deftongue. Pour répondre à votre question, tout simplement parce qu?on ne peut pas produire suffisamment de biogaz sans devoir se priver de nourriture et dévaster la planète, parce que les besoins de chaleur ne sont pas en phase avec la conso électrique, et peut être aussi parce que ça coute beaucoup trop cher...
[14]
Commentaire par un physicien
lundi 08 juillet 2013 21:07
Lu aujourd'hui : L'Allemagne devrait arrêter de subventionner l'énergie solaire d'ici à 2018 au plus tard, a affirmé lundi 8 juillet le ministre de l'environnement, Peter Altmaier,
[15]
Commentaire par Monnier
vendredi 02 août 2013 19:01
http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/l-evolution-du-secteur-photovoltaique-francais_a-33-7829.html --2013-0802 - ... Pendant ce temps, les installations continuent en Allemagne à un rythme soutenu et raisonnable, le prix des systèmes solaires continue de baisser, les tarifs d'achat diminuent. - -- - http://energeia.voila.net/solaire/cout_pv_allemagne.htm - -- Les volumes (puissance totale) sont assez équilibrés entre les différentes tranches de puissance et le tarif d'achat moyen continue de baisser.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...