Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Cofondé en 1999 par Matthieu Courtecuisse aux côtés de quatorze associés internationaux, Sia Partners, cabinet de conseil indépendant, compte 550 consultants pour un chiffre d'affaires de 88 millions...

Eclipse solaire du 20 mars 2015 : que vont faire les consommateurs ?


vendredi 20 mars 2015

Avant l'éclipse du 20 mars, plusieurs inconnues demeurent : quelle sera la baisse de la production, comment s'effectueront les échanges intra-européens, mais aussi quelle sera l'attitude des consommateurs devant le phénomène et le refroidissement qu'il engendra...


L'éclipse du 20 mars n'est pas une surprise (voir l'article de "la chaîne Energie" de novembre 2014) et les gestionnaires de réseaux s'y sont préparés (voir la vidéo de RTE). Dernière revue de la situation avant l'événement avec le site Energies et Environnement.

L'éclipse solaire traversera l'Europe entre 8h00 et 11h00 UTC. Elle sera totale au nord-ouest de l'Europe, au large des côtes du Royaume-Uni et de la Norvège et partielle (80% de taux d'occultation à Paris ) sur le reste de l'Europe.

Cette éclipse, une des plus importantes depuis 1999, a fortement attiré l'attention des gestionnaires de réseaux électriques européens notamment en raison de la forte augmentation des installations photovoltaïques dans plusieurs pays européens et des connexions entre réseaux nationaux.

Coordination européenne et impact en France

L'ENTSO-E, représentant de nombreux gestionnaires de réseaux en Europe, a publié en février dernier une étude sur l'impact de l'éclipse. Les résultats présentés montrent que, par ciel dégagé, la production européenne chuterait d'environ 20 GW pendant la première heure de l'éclipse et augmenterait de plus de 35 GW pendant la dernière heure.

En France métropolitaine, la puissance photovoltaïque installée est évaluée à 5,3 GW au 31 décembre 2014. Cette puissance est relativement faible comparée aux 39,7 GW installés en Allemagne.




















Cependant, le photovoltaïque joue aujourd'hui un rôle important dans les prévisions nationales effectuées par les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution. Par ailleurs, un changement brutal de la production photovoltaïque pourrait avoir un impact important sur le réseau localement, dans les zones où sont concentrées de nombreuses installations photovoltaïques.

Au niveau national, on attend une baisse de production au maximum de l'éclipse entre 800 MW et 1,7 GW, en fonction des conditions météorologiques.



















Le comportement des consommateurs

Le retour d'expérience de l'éclipse de 1999 amène les gestionnaires de réseau à être également attentifs aux fluctuations de consommation électrique lors de l'éclipse. D'une part, il est possible qu'une part importante de la population suspende ses activités habituelles pour observer l'éclipse. Ce comportement entrainerait une chute de la consommation lors de l'éclipse, contrebalançant alors en partie le manque de production photovoltaïque. L'étude de l'ENTSO-E évoque même que ces impacts seraient, au Royaume-Uni, plus impactant que la chute de production photovoltaïque. D'un point de vue comportemental, l'éclipse pourrait également influencer la population à allumer les lumières pour compenser la perte de luminosité.

D'autre part, l'éclipse de 1999 avait eu un impact sur les températures extérieures : de -3 à -5°C au moment de l'éclipse et -1°C jusqu'à 12h après la fin de l'éclipse(6). Ainsi, connaissant l'influence de la température sur les consommations électriques, en particulier en hiver, il pourrait également y avoir un impact sur les consommations dans les heures suivant l'éclipse.

Réagissez à cet article
 (1) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par yj
mardi 24 mars 2015 15:41
hj
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !