Participez aux débats sur l'énergie de demain
Mots clefs : 

energies fossiles,

 

fossiles

énergfie


Auteur

Gasland, le nouveau film "choc" de l'écologie militante


jeudi 07 avril 2011

Sorti sur les écrans français cette semaine, Gasland dénonce les ravages environnementaux provoqués par l'exploitation des gaz non conventionnels. Les projections militantes s'organisent.


Porté par son succès aux Etats-Unis, le film de Josh Fox dénonce l'impact sur l'environnement de ce qui a été, au cours des dernières années, une révolution gazière silencieuse aux Etats-Unis : l'exploitation de gaz non conventionnels (GNC), emprisonnés dans les roches profondes, et qui pourrait faire passer de 60 à 120 ans, voire deux siècles, les réserves envisageables de gaz naturel.

Comme le sous-sol américain en très riche en GNC, leur exploitation est capable de redonner aux Etats-Unis une autonomie d'approvisionnement en énergie, un argument que mettent en avant les milieux politiques et industriels américains, et que montre très bien le film de Josh Fox dans cet extrait.




Le problème est que l'exploitation des gaz non conventionnels (essentiellement le gaz dit "de schiste" et le gaz qu'on appelait autrefois "grisou" dans les mines de charbon) demande que l'on "casse" les roches qui gardent les gaz et qu'on les balaye avec des torrents d'eau et des produits chimiques dangereux.

Selon les défenseurs de l'environnement, l'exploitation a en outre des effets nocifs sur la santé et le film montre des animaux perdant leur poils et des eaux potables devenues marrons et même inflammables.

L'Europe s'intéresse aux gaz non conventionnels (voir les articles de la "chaîne Energie", Les Pays-Bas prêts à s'y lancer et L'Europe en a, mais à un prix élevé.) Des permis d'exploration avaient été accordés par Jean-Louis Borloo avant son départ du ministère de l'environnement avant d'être suspendus devant les protestations. Le gouvernement a commandé un rapport qui devrait être rendu public le 31 mai et a demandé aux industriels de prouver qu'ils peuvent forer autrement qu'"à l'américaine".

Les associations hostiles aux gaz non conventionnels -voir notamment le suite du collectif Stop au gaz de schiste - ont commencé à organiser des projections militantes de Gasland. De l'autre côté, une Amicale des foreurs et des métiers du pétrole a adressé une lettre ouverte aux députés pour dénoncer les "contre-vérités" du film.

Voir le dossier de la dernière lettre de Lusine à GES sur les GNC
 

A LIRE AUSSI

1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par M. Orange
jeudi 07 avril 2011 21:14
Ah oui la fable du "méthane biogènique"!

http://owni.fr/2011/04/06/gaz-de-schiste-decryptage-arguments-industriels-gasland-josh-fox/
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...