Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur

Des objets radioactifs chez vous ?


mardi 09 avril 2013

Dans la plupart des cas, il n'y a pas de danger immédiat. Mais plusieurs objets de la vie courante, ou qui dorment dans les greniers, peuvent émettre des radiations et intéresser l'Andra, l'agence de gestion des déchets radioactifs.


Voir le site de l'Andra (avec video)

L'Andra gère depuis plusieurs années les objets radioactifs à usage familial. Un rôle renforcé par la loi de programme de juin 2006 qui confie à l'Agence plusieurs missions de service public dont la prise en charge des déchets radioactifs des particuliers. Sur simple demande, l'Andra se charge de collecter puis de gérer ces déchets dans la filière appropriée.

Les réveils

Les objets les plus connus, mais qui ne présentant pas de risque immédiat, sont les anciens objets d'horlogerie luminescents, et notamment les gros réveils de nos grands parents. Lorsque les vieux modèles de montres, réveils, boussoles, cadrans d'avion, systèmes de visée nocturne ont des aiguilles et cadrans qui restent luminescents après un séjour de 2 jours dans l'obscurité, ils sont radioactifs : l'effet luminescent était obtenu en ajoutant du radium, puis du tritium, à la peinture.
Les quantités de matières radioactives en jeu sont extrêmement faibles et le rayonnement est confiné par le boîtier et le verre.  Il y a un problème si le verre ou le boîtier ne sont plus étanches.
Ces vieux modèles sont souvent détenus par des collectionneurs, en particulier des collectionneurs d'objets militaires, ou par des horlogers ou des héritiers d'horlogers.

Les vieux paratonnerres
 
Dès les années 30, de nombreux modèles sont équipés d'une pointe en radium pour mieux canaliser la foudre et protéger les habitations. Fabriqués jusqu'en 1987, ces paratonnerres peuvent poser problème s'ils se détachent lors d'intempéries ou s'ils sont démontés par des non professionnels. Aujourd'hui, on estime leur nombre à plus de 40000 toujours en place. Considérés comme des déchets radioactifs, ils constituent une part importante des déchets radioactifs à usage familial.
 
Les fontaines au radium
 
Les fontaines au radiums ont des appareils utilisés dans les années vingt pour enrichir l'eau fraîche en radon. Elles sont souvent stockées dans des caves ou des greniers et oubliées...Ces appareils sont détenus par des brocanteurs, des collectionneurs, des centres de récupération d'objets. Ils peuvent aussi être proposés sur des sites internet de ventes aux enchères.
 
Les minéraux

Les minéraux radioactifs présentent souvent de remarquables structures cristallographiques et de superbes couleurs, ce qui les rend très attractifs sur le plan visuel. Autunite, pechblende, monazite sont les minéraux radioactifs que l'on retrouve le plus souvent chez les particuliers.
Ils sont détenus par des collectionneurs ou des géologues (ou des familles qui récupèrent des collections) et dans les collections minéralogiques de certains lycées.

Les sels naturels de laboratoire

Il s'agit des nitrates, acétates et oxydes d'uranium, d'uranyle ou de thorium et des nitrates et chlorures de radium.
Ces sels radioactifs étaient utilisés dans les cours de chimie, notamment pour les travaux pratiques.
On en trouve parfois dans de vieux locaux, dans les greniers et les caves des écoles, des universités ou dans des laboratoires et chez des particuliers qui s'étaient construit de petits laboratoires à domicile.

Les ORUM

Certains  objets présentent un risque sanitaire élevé pour les personnes séjournant à proximité de l'objet sorti de son boîtier de protection. Ce sont les ORUM (Objets au radium à usage médical). Les Orum sont conservés aujourd'hui comme objets de collection : aiguille, tube, gaine, sonde "de crowe", compresse au radium...
On les trouve chez les particuliers, souvent lorsqu'il y a eu un médecin radiologue dans la famille ou, plus rarement, un pharmacien. Sortis de leurs boîtiers, certains Orum peuvent émettre des rayonnements intenses, notamment les sondes "de crowe".
 
 Dans la plupart des cas, les conséquences des rédiations émises loar tous ces objets sont faibles mais dans le doute, il est préférable de les confier à un organisme spécialisé et de ne pas les toucher directement. S'il est besoin de déplacer l'objet, il convient de l'emballer dans un sac plastique avant manipulation, de ne pas rester en contact longtemps avec lui, de ne pas le jeter dans une poubelle ou l'abandonner dans la nature, et bien sûr de ne pas l'envoyer par la poste...
 
Que faire pour les faire enlever ?
Contacter l'Andra au 01.46.11.83.27
ou par email : collecte-dechets@andra.fr
 
 
Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...