Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Quand les producteurs d’énergie se préoccupent de biodiversité


mercredi 15 septembre 2010

Deux initiatives sont organisées cette semaine pour réduire les nuisances des grandes installations énergétiques (éoliennes ou lignes à haute tension) sur la biodiversité, que ce soit la flore ou la faune. Un sujet qui déchaîne souvent les passions.



Les adversaires de l'énergie du vent mettent souvent en avant les dangers que représentent les éoliennes pour les oiseaux.

Les vidéos fleurissent sur l'internet montrant des oiseux fauchés en plein vol.












Tel ce rapace atteint par une pale géante :

 

C'est pour répondre à ce problème, parmi d'autres, qu'avait été constitué en 2006 à l'initiative de l'ADEME, du Ministère de l'écologie et du syndicat des énergies renouvelables SER-FEE et de la Ligue de protection des oiseaux LPO, le programme national "éolien-biodiversité". Voir leur site  

Il organise à partir de ce mardi un séminaire national à Reims pour faire le point sur les
connaissances acquises et les retours d'expériences. La première journée sera consacrée à des conférences et études de cas. Elle sera suivie de deux journées techniques organisées en ateliers thématiques à l'attention des praticiens (associations, administrations, bureaux d'études, développeurs,exploitants...). Voir programme.


Les chasseurs en renfort...

De son côté, RTE (Réseau de Transport de l'électricté) signera vendredi une convention avec une fédération de chasseurs, celle de Seine-et-Marne, pour le développement de cultures sous les lignes électriques pour préserver la biodiversité animale.

Un premier aménagement sera réalisé au sud de Provins : des cultures comme le sarrasin, le millet, le trèfle ou encore la luzerne seront plantées sous la ligne haute tension à 63 000 volts, pour offrir un habitat aux insectes et à la petite faune (lapins de garenne, faisans, ou même chevreuils).

D'autre part, RTE vient de signer un engagement de réduire l'utilisation des désherbants chimiques sous ses installations.

1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par lola
mercredi 15 septembre 2010 22:45
Tant que la LPO acceptera des indemnités compensatoires des promoteurs éoliens pour accorder son avis favorable, pourra-t-elle être crédible ?