Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Association écologique du Parti radical

Quelques chiffres éloquents sur l'électrification de l'Afrique et du monde


jeudi 10 décembre 2015

Les appels de Jean-Louis Borloo en faveur d'un plan Marshall de l'énergie pour électrifier l'Afrique sont l'occasion de comparer les coûts d'une telle opération avec les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables.


A l'occasion d'une conférence de l'Union française de l'électricité (UFE), Jean-Louis Borloo, président d'Energy for Africa,, a lancé de nouveau son appel pour l'électrification de l'Afrique. « .Si on ne veut pas électrifier l'Afrique, il faut le dire ! Depuis 20 ans, les COP ont coûté 4 milliards de dollars, on ne peut pas finir celle-là sans annoncer que de l'argent est débloqué pour un grand plan", a-t-il dit.

Il a rappelé que selon ses estimations, l'électrification de l'Afrique coûterait 4 à 5 milliards d'euros par an, là où la transition énergétique allemande en demande 24 milliards par an.

Marc Gratton, directeur exécutif d'"Electriciens sans frontières", juge qu'il y a un espoir d'y parvenir : "Grâce à l'engagement des Nations unies, à l'initiative  de Jean-Louis Borloo, de la Banque mondiale, un accès universel n'est plus un simple rêve, car aujourd'hui les prix du photovoltaïque ont beaucoup diminué, les lampes LED sont de plus en plus efficaces, les smartphones ont permis de simplifier les systèmes de facturation. Sans compter l'apport des micro-financements qui permettent de réellement développer des solutions alternatives au fioul ». simplifier les systèmes de per des solutions alternatives au fioul ».

L'expert Lionel Taccoen, ancien contrôleur général à EDF, signale le rapport du Programme des Nations unies pour l'Environnement (UNEP), préfacé par Ban Ki Moon, sur les investissements dans les renouvelables dans le monde. Il chiffre à 691 milliards de $ les investissements nécessaires pour relier à un réseau électrique les 1,2 milliards d'êtres humains privés d'électricité (dont la moitié vivent en Afrique). Cette même étude chiffre à 1460 milliards de $ les investissements dans les renouvelables pour la planète de 2004 à 2012, dont la moitié pour le solaire.

L'Allemagne aura dépensé 28,2 milliards d'euros, soit 30 milliards de $ (environ) pour les renouvelables en 2015 d'après une étude demandée par le grand quotidien économique Handelsblatt à l'Institut de Recherche Economique de Cologne (IK). Cette étude confirme des informations données par le gouvernement allemand. Tout cela pour un échec: le secteur énergétique allemand émet plus de CO2 par unité d'énergie consommée en 2014 qu'en 2010.

Tous détails et références précises sur www.geopolitique-electricite.fr (16/10/2013 "Histoire d'un
espoir-les énergies renouvelables 2004-2013 et 30/11/2015 "Transition énergétique et Climat - la question du nucléaire".

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (1) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par papijo
jeudi 10 décembre 2015 13:48
Le dernier paragraphe n'a certainement rien à faire là où il est placé ... il aurait dû être placé en tête de l'article pour bien faire ressortir l'imbécilité (à moins qu'il ne s'agisse de sadisme) de plans qui prévoient l'électrification des plus pauvres à partir des énergies les plus chères et les moins fiables !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...