Participez aux débats sur l'énergie de demain
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Prospective
Mots clefs :   

edf

usa

obama

électricité

énergie


Quand Google se fiance avec General Electric…


vendredi 13 mars 2009

Internet + énergie : voici le temps des "réseaux intelligents" de l'électricité


D’après un article du blog de Marc Gunther


Un après-midi de février, dans un immeuble de New York Avenue, à Washington, 500 personnes sont réunies pour un événement très symbolique : les fiançailles de la technologie de l’information et de l’électricité, avec pour objectif une économie plus durable.

L’immeuble est celui de Google. Le champion mondial des nouveaux modes de communication organisait l’événement en partenariat avec General Electric, le géant de l’énergie. Deux de leurs dirigeants, Dan Reicher (Google) et Bob Giligan (GE), avaient notamment convié Carol Browner, la conseillère de Barack Obama en matière de climat et John Podesta, qui dirigea l’équipe de transition du nouveau président et dirige le think tank « Center for American Progress ». Car dans le plan de relance d’Obama (787 milliards de dollars) , figurent $4.5 milliard pour un réseau intelligent.

Nom de l’événement de New York Avenue: « Branchez vous sur le réseau intelligent » (Plug In to the Smart Grid). (Les principaux moments sont visible sur YouTube) . http://www.youtube.com/user/Googleorg Thème : comment l’abonné à un réseau électrique peut-il suivre, en direct, le détail de sa consommation et cela sous la forme la plus conviviale possible, lui permettant de réagir sur cette consommation. C’est le principe du « compteur intelligent » (smart meter).

Google s’y intéresse parce qu’il développe actuellement un logiciel libre – Google PowerMeter- (http://www.google.org/powermeter/) qui permettra à un abonné de gérer facilement, sur son ordinateur personnel, les informations que lui fournira le compteur intelligent fourni par sa société d’électricité. D’où les partenariats que recherche Google avec des producteurs d’électricité et des fabricants de compteurs. Un mariage entre l’information et l’énergie qui intéresse tous ceux qui travaillent sur les nouveaux réseaux de communications : Twitter, qui fait son succès sur l’information instantanée des membres de votre réseau, réfléchit lui-même à la question du partage de ces données de consommation d’énergie (voir Tweetawatt). http://twitter.com/tweetawatt

Marc Gunther raconte: "un réseau intelligent dira au consommateur combien coûte l’électricité à chaque instant de la journée, combien chacun de ses appareils consomme, comment son utilisation personnelle diffère de celle de ses voisins proches, peut-être même si l’énergie qu’il est en train d’utiliser à cet instant est « propre » ou « sale ». Ainsi, si les consommateurs savent qu’il est meilleur marché d’utiliser le lave-vaisselle ou le lave-linge pendant la nuit, on peut penser que beaucoup le feront. Y a-t-il une meilleure méthode pour promouvoir l’efficacité énergétique ?"

Selon les études faites par Google, un abonné peut réduire ses factures de 5 à 15% s’il a accès à l’information. Savoir comment toute cette information sera distribuée, note Marc Gunther, n’est pas simple. Cela soulève des questions de protection de la vie privée, de propriété intellectuelle et de sécurité, parmi d’autres. C’est là que les grands innovateurs des réseaux sociaux, comme Google ou Twitter se sentent concernés.

La mise en place d’un réseau intelligent implique également de multiples aménagements dans les lignes de transports et de distribution de l’electricité, et dans la façon de plus en plus complexe d’intégrer toutes les sources, y compris les renouvelables comme l’éolien ou le solaire.

Ces nouvelles sources, selon les experts, posent des problèmes nouveaux dans la mesure où ce sont le plus souvent des productions d’électricité décentralisées (PED), d’une capacité faible (moins de 1 MW). Le modèle est différent du modèle centralisé traditionnel , où de grandes usines intègrent des quantités massives sur des réseaux de lignes puissants. Les nouvelles sources sont plus intermittentes. Leur intégration nécessite une connaissance en temps réel des flux et la capacité de pouvoir intervenir de façon fine à tout moment.

Outre les Etats Unis, avec ce projet « Smart Home », de nombreux pays projettent la mise en place des réseaux intelligents. ERDF (filiale d’EDF chargé de la gestion des réseaux de distribution) y travaille. Cela est prévu aussi dans l’Energy Act 2008 en Grande Bretagne, tandis que le projet Open meter de la Commission européenne est chargé de déterminer les normes techniques des futurs compteurs intelligents

(Synthèse par Newsteam à partir des blogs de Marc Gunther et de Scitizen.com, et des acteurs du secteur)


Par
Mots clefs :  

edf

usa

obama

électricité

énergie

0 commentaire(s)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, rédactrice en chef adjointe de L'Expansion. La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam, en partenariat...

Lire la suite

Du même auteur

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox