Participez aux débats sur l'énergie de demain
Mots clefs : 

prospective,

 

co2

énergie

solaire

voiture


Auteur

Les (bonnes?) idées vertes de la semaine


vendredi 07 août 2009

Entreprises, chercheurs, écologistes rivalisent d'idées pour diversifier les sources d'énergie et réduire les émissions de CO2. Certaines sont insolites. Dites-nous ce que vous en pensez ...







Le rêve d'une forêt solaire

Imaginez de grandes forêts artificielles, à l’orée des villes, qui permettraient à votre voiture électrique de se recharger, sans polluer, en utilisant exclusivement des énergies renouvelables… Ceci pourrait arriver plus vite que vous ne le pensez.
Le « Neville Mars’dreamy Design », propose de créer des « forêts solaires », constituée d’élégants arbres à feuilles photovoltaïques, qui procureraient ombre et prises pour recharger les batteries de la voiture. Car, si nous approchons à grands pas de l’ère des véhicules électriques, l’un des enjeux majeurs demeure toujours de réussir à créer des bornes (stations) qui s’intègreraient de manière harmonieuse avec l’environnement ambiant.
Entre 2005 et 2007 la compagnie Envision Solar avait déjà développé ses propres « Solar Grove », grâce aux panneaux photovoltaïques Kyocera, à San Diego, avec un même but, cacher les parkings en ciment pendant que les capteurs solaires rechargent le véhicule. Pourtant ce projet n’a pas suffisamment attiré l’attention, à cause d’un design trop rectangulaire… Dans le projet de Neville, un point d’honneur a été mis sur la nécessité d’une adéquation parfaite entre praticité, durabilité et esthétique. D’où l’idée de la « feuille » qui, selon le créateur, permet d’obtenir un maximum d’ombre pour cacher les voitures et les refroidir, et surtout, qui permet de maximiser la pénétration du soleil grâce aux feuilles motrices qui bougent pour une meilleure captation.

Voir la vidéo du projet :








En savoir plus , cliquez ici







La voiture 100% propre de Nissan

Le constructeur automobile japonais Nissan a dévoilé dimanche 2 août son premier modèle de voiture entièrement électrique, la "Leaf", première réalisation concrète de sa nouvelle stratégie axée sur la commercialisation de masse de véhicules à zéro émission polluante. Cette voiture 5 places est équipée d'une batterie lithium-ion qui la rend capable, selon Nissan, de rouler plus de 160 km sans recharger et d’atteindre une vitesse maximale de 140 km/h.
Le constructeur prévoit de la commercialiser massivement à partir de fin 2010. Il a, dans la foulée, conclu 27 accords de coopération avec des Etats tels que l’Angleterre et les Pays Bas ou Israël et collectivités de par le monde, qui créeront un réseau de stations de rechargement pour batteries de façon à faciliter la circulation des voitures électriques sur leur territoire. Selon le constructeur, la "Leaf" coûtera autant à l'achat qu'une voiture à combustion, tandis que la batterie (louée à part) et les recharges coûteront moins cher chaque mois que des pleins d'essence.

En savoir plus, le site de l'Expansion

Construction automobile verte à Londres...

Les batteries lithium-ion de la "Leaf" de Nissan seront construites dans le nord-est de Londres, au Sunderland, zone industrielle verte, sans CO2, qui comporte également un centre de recherche de développement pour l’industrie de l’automobile. Cette « Green car capital of Europe » permettra donc la construction automobile pour Nissan, qui a investi 200 millions de livres sterling dans cette zone. Si elle s’avérait fructueuse, cette coopération amènerait sur le marché anglais une production de masse de voitures propres, pour l'achat desquelles le gouvernement offrirait 5 000 livres sterling à l'acquéreur.

Plus d'info, consultez The Guardian

... Déplacement écologique à Amsterdam

Marijke Vos, qui gère les questions environnementales à la mairie d’Amsterdam, et Jacqueline Cramer, Ministre de l’environnement des Pays-Bas, ont annoncé, au mois de juillet, leur nouveau plan urbain pour la ville d’Amsterdam. D’ici à 2015, 10 000 voitures électriques circuleront dans la capitale hollandaise, dont 2000 pour le seul parc automobile municipal, pour atteindre l’objectif de ne plus avoir aucune voiture à essence en 2040. Les bateaux-mouches, eux aussi, devraient fonctionner à l’électricité.
Le 27 mai 2009, les six premières voitures de la marque Th!nk City, une marque suédoise, ont été mises en service par la mairie et le premier point recharge a été ouvert près du Stopéra dans le centre.
Les voitures électriques sont équipées d'une pile lithium-ion d'une capacité de 85kW/288 V. Elles coûtent environ 15.000 euros, mais grâce à un moteur simple, une consommation minime en carburant et peu d'entretien, l'achat devrait être amorti en six ans. Les avantages pour l'environnement sont importants : sans carburant fossile, pas de pollution et une émission de CO2 nulle en chargeant la voiture à l'électricité éolienne.
Marijke Vos compte implanter 200 bornes à recharge des compagnies d'énergie Nuon et Alliander un peu partout dans la ville dans les deux ans à venir. Amsterdam va devenir le plus grand réseau de recharge électrique en Europe. Les futurs conducteurs de voitures électriques pourront souscrire au réseau  Chargepoint via Internet, et obtenir une carte prépayée leur permettant de recharger leurs voitures à toutes les stations. Le système sera très simple, il leur suffira de passer leur carte sur un lecteur, qui débloquera le système de recharge.
En parallèle, le gouvernement hollandais a signé trois accords avec Renault-Nissan pour développer la mobilité électrique, dans la perspective de commercialisation de ses premiers modèles électriques en 2012.

Si vous voulez en savoir plus sur la voiture électrique, consultez le dossier de la Chaîne Energie " Voitures électriques : fausse bonne idée?"

Mots clefs : 

prospective,

 

co2

énergie

solaire

voiture

1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par sandra
lundi 10 août 2009 07:40
mais le coût est encore plus cher que les panneaux conventionnels qui sont déjà assez chers