Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur

Génération Energies : bâtiments économes, réseaux intelligents, écoquartiers...


mardi 27 mars 2012

La 4eme édition du concours "Génération Energies" a remporté un vif succès, avec plus de 150 candidats et 40 écoles europpéennes participantes. Dix lauréats ont été récompensés.









Francois-Michel Hautemanière, 22 ans, étudiant à l'Ecole centrale de Nantes, a reçu le 8e prix. Dans son article "The social grid", il examine la façon dont les réseaux intelligents peuvent contribuer aux économies d'énergie.


Smart grid : réseau électrique « intelligent », utilisant des outils de traitement et de communication numériques afin d'optimiser son utilisation. Voici la définition de l'avenir annoncé des réseaux de distribution d'électricité. Comment les utiliser afin de diminuer efficacement et durablement notre consommation énergétique ? C'est la question qui se pose aux acteurs du secteur qui cherchent à valoriser au maximum cette extraordinaire innovation technologique.

 Lire la suite



Le bâtiment représente à lui seul 43% de l'énergie finale consommée. Il est sans doute le plus grand gisement d'économies d'énergie. Dans son article "Bâtiments énergivores : une vérité qui s'arrange", Lucie Avril, 21 ans, étudiante à l'Ecole centrale de Paris, 9e prix, étudie les solutions possibles.

Février 2012, le record de consommation d'électricité a encore été battu alors qu'il ne nous reste plus que 8 ans pour respecter l'engagement européen [1] et réduire notre consommation d'énergie de 20%. Au rythme actuel d'économie de l'énergie [2], variable et corrélé à la situation économique, l'objectif ne pourra être atteint. Un plan d'action efficace doit être élaboré. De quelles solutions disposons-nous aujourd'hui ?

Lire la suite



Baptiste Possémé, 22 ans, étudiant à ISAE - Supaéro, a reçu le 10e prix pour son article sur les écoquartiers qui sont pour lui "un modèle d'avenir pour mieux consommer".
 
Dans un monde où plus de la moitié de la population habite en ville, avoir une urbanisation propre et durable s'avère indispensable vis-à-vis de l'engagement de l'Union Européenne de réduire de 20% sa consommation énergétique. Dans le bâtiment, par exemple, malgré des normes de constructions toujours plus restrictives, la consommation totale de ce secteur n'a pas baissé depuis la mise en place de la directive européennede 2002 sur la performance énergétique des bâtiments. Néanmoins des initiatives se développent à travers l'Europe...

Lire la suite


A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (3) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par CF
mardi 27 mars 2012 17:31
@lucie ..." la meilleure énergie est celle qu'on consomme pas " ça j'aime
maintenant pour ça il faut effectivement rénover l'habitat et peut être trouver d'autres sources d'énergie ....sans co2, c'est impératif .
hors que ce passe t'il : le gouvernement nous fait tout le contraire puisqu'il ne cesse de baisser les crédit d'impôt ! Au lieu de ça, il développe et va faire dépenser aux français des dizaines de milliards pour notamment le couple éolien industriel / nouvelles centrales thermiques .....aléatoire , ingérable , coûteux , émetteur de co2 tous comptes faits et trés dénaturant pour l'environnement . le pouvoir d'achat des Français n'est pas sans fin surtout aujourd'hui ...l'augmentation des prix que vous souhaitez se fera bien naturellement par ces mauvais choix de ces dites ENR que sont l'éolien et le photovoltaïque en France .....que restera t'il pour aider au financement de l'isolation , de la géothermie vericale , pompes a chaleur , solaire thermique , hydrolien ...hydrogéne j'espère un jour etc etc ?
moi je crois que nos politiques doivent privilégier l'environnement et l'efficacité de chaque euros dépensé ....ils doivent aussi protéger les plus faibles ...et c'est tout l'inverse qui se passe avec le photovoltaïque !!! Les plus riches se payent du photovoltaique pour revendre l'électricité x5 ...si c'est pas malsain ça !
nos politiques doivent faire le ménage et revoir tout ...choix des ENR , crédit d'impôt et aides ...
[2]
Commentaire par CF suite
mardi 27 mars 2012 18:02
L'Etat doit pouvoir contrôler , conseiller et valider chaque projets ...c'est bien normale, puisque par le biais des crédit d'impôt, c'est l'Etat qui paye une partie ....d'ailleurs le taux du crédit d'impôt pourrait être variable en fonction d'éléments comme l'efficacité , l'effort réalisé et la capacité de financement ....le secteur des ENR et des économies d'énergie est plein d'escrocs et d'incompétents dont le seul but est de faire du fric ...il faut que ça cesse . moi même EDf m'a téléphoné pour me dire que mon toit a été sélectionné par satellite !!! alors qu'il est exposé plein Nord !
pour finir le compteur intelligent ...je suis méfiant ...ça profitera a qui ?
là encore l'Etat doit pouvoir rester maître des prix .... et puis
augmenter les prix en été pourquoi pas ...mais augmenter les prix en période de pic de consommation hivernale quand il fait trés froid et bien nuit ...effectivement on obtiendrait une réduction de la consommation mais j'ai bien peur que les conséquences humaines soient là encore désastreuses. L'habitat n'est pas prêt a subir de telles contraintes ...il faut donc commencer par le commencement : aider a moins consommer .


cordialement
[3]
Commentaire par Hervé
mardi 27 mars 2012 20:45
Ces articles ne sont pas mal. Toutefois, il faudra être patient avant d'avoir un effet réellement perceptible:

Les smart grids permettront de lisser les pointes et de limiter un peu le recours aux moyens de production polluant. Mais, leur contribution aux économies d'énergie en absolu ne sera pas très importante, à moins de baisser la température des maisons, ne plus faire tourner son lave vaisselle... Les opérations de sensibilisation auront certainement un impact, mais de la à sensibiliser tout le monde, dur dur...

Concernant le bâtiment, la démarche sera de longue haleine. D'une part, le chantier est énorme (donc les effets des mesures sont minimes), d'autre part le parc augmente sans cesse et avec des bâtiments souvent de plus en plus grand. Pour achever le tout, beaucoup d'intervenant n'ont pas la formation suffisante pour faire du bon bouleau, surtout dans la rénovation. On pose des isolations partiellement efficaces,... Donc c'est un peu normal que les progrès ne soient pas visibles.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...