Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Electricité : regardez les données de votre région...


lundi 16 décembre 2013

Certaines régions, comme la Bretagne ou l'Ile-de-France, consomment cinq ou dix fois plus qu'elles ne produisent. D'autres au contraire déversent leurs électrons sur leurs voisines. C'est la solidarité électrique entre régions.


RTE publie depuis quelques années, en temps quasi réel et avec des graphiques très « grand public »,  les données nationales sur la production d'électricité, la consommation, les émissions de CO2 ou les échanges aux frontières.

Depuis quelques jours, cette application appelée eCO2mix, donne, avec un décalage de quelques jours, les données régionales et notamment les échanges entre les territoires.

« Les précédentes versions d'éCO2mix ont rencontré un fort succès avec un million de consultations par an. Nous avons donc décidé d'aller encore plus loin (...) chacun pourra désormais connaître sa situation locale, identifier les spécificités électriques de sa région et constater concrètement la solidarité électrique entre territoires », explique Hervé Mignon, directeur économie, prospective et transparence de RTE, sur le site magazine de RTE « Au delà des lignes ».

On constate que, sans surprise, la Bretagne et la région PACA sont les régions qui bénéficie le plus de cette solidarité. La Bretagne consomme le plus souvent 4 fois qu'elle ne produit, un rapport qui peut tomber certains jours à 10, voire 30, comme le 28novembre. Le peu d'électricité produite l'est par le thermique, notamment généré par la biomasse.

L'autre « péninsule » française, Provence-Alpes Côte d'Azur, est souvent dans un rapport de 3 à 5. La région Ile-de-France, très fortement peuplée et avec peu de moyens de production, est alimentée par les puissantes régions productrices que sont Haute Normandie,  Centre, Champagne Ardenne. C'est bien sûr Rhône-Alpes, avec son grand potentiel nucléaire et hydroélectrique, qui est en tête des régions productrices. Les graphiques de RTE, qui sont adaptables aux téléphones mobiles et aux tablettes, donnent le mix détaillé de chaque région et les flux entre elles.

La nouvelle  version d'eCO2mix s'accompagne aussi de la mise à disposition de la production solaire en temps réel, en complément de l'éolien. Avec cette nouveauté, la production de plus de 300 000 installations photovoltaïques implantées sur le territoire métropolitain peut ainsi être observée

Réagissez à cet article
 (4) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
4 commentaire(s)
[1]
Commentaire par papijo
lundi 16 décembre 2013 20:51
"Le peu d'électricité produite (en Bretagne) l'est par le thermique, notamment généré par la biomasse." Ne serait-il pas plus juste d'écrire " ... l'est par le thermique, c'est à dire essentiellement par l'incinération des ordures." ? Pourquoi toujours vouloir utiliser un langage non susceptible d'effaroucher les délicates oreilles des écolos ? Le but de ce genre d'article, c'est d'informer le lecteur, pas de lui "cacher des choses" ! (Explications: "On" considère que 50% de l'électricité produite par les ordures l'est par de la "biomasse" - Pour un "écolo", l'incinération des ordures pour produire de l'électricité, c'est l'horreur, la production d'électricité par la "biomasse", c'est super !)
[2]
Commentaire par un physicien
mardi 17 décembre 2013 09:03
Dommage que RTE ne publie pas des données par filière et par région. On pourrait constater l'intérêt du solaire en Lorraine et de l'éolien en Champagne.
[3]
Commentaire par papijo
mercredi 18 décembre 2013 10:58
En cliquant dans "Téléchargement des données", vous pouvez obtenir les données 1/2 heure par 1/2 heure, par filière, pour une année complète ... (mais en réalité seulement à partir du 1er septembre 2013). Par exemple pour la Lorraine: tableau Lorraine.
[4]
Commentaire par un physicien
jeudi 19 décembre 2013 09:08
Merci papijo
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...