Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Electricité: mais que font les Français à 19h en hiver?!


vendredi 28 janvier 2011

Etonnant! Tous les jours en hiver, la consommation électrique française connaît un pic le soir, qui se produit toujours à 19h , à quelques minutes près. Les Français seraient-ils moutonniers?


Le président de RTE, Dominique Maillard, s'est lui-même posé la question en début de semaine en présentant le bilan annuel de l'électricité française: comment expliquer que le pic quotidien de consommation en hiver se produise toujours aussi précisément à 19h?

 On comprend bien que, pour des millions d'actifs, la vie à domicile recommence en début de soirée alors que, pour beaucoup d'autres, la vie au travail et l'activité commerciale ne sont pas encore terminées. Les maisons et appartements se rallument, les magasins et bureaux ne sont pas encore éteints. Il est logique que cette superposition des activités produise un pic. Mais pourquoi y a-t-il une concentration dans une plage aussi petite, de quelques minutes autour de 19h ? Il n'y a pas vraiment d'explication...
  
Regardez les résultats de ces sept derniers jours (vous pouvez les voir en direct sur le site de RTE qui donnent un comptage toutes les 15 minutes).
 
Jeudi 27: 19h - Mercredi 26 : 19h - Mardi 25 : 19h - Lundi 24 : 19h
 
Ah, dimanche, il y a un petit retard à l'allumage : 19h15
La semaine précédente, 19h tous les jours, sauf...dimanche de nouveau : 19h30.
 
Les deux jours de record absolu de consommation, correspondant à des grands froids, les 14 et 15 décembre, n'ont pas changé la donne: pics a 19h. Tous les «records» depuis 2009 sont à 19h. Seules les vacances, et les périodes de fête comme Noël, perturbent cette mécanique.

 Or, ce mystère sociologique a un grand enjeu : si les électriciens pouvaient un peu «lisser» la pointe, même à dix minutes près, les besoins en production seraient modifiés, il serait moins nécessaire de lancer les centrales à gaz très souples mais polluantes, ou d'importer de l'électricité en urgence. Dans les deux régions les plus fragiles, Bretagne et est de la région PACA, RTE a lancé des opérations en direction des consommateurs pour les inciter à «effacer» la consommation -c'est-à-dire la diférer un peu- aux moments de pointe.

Ainsi que le note RTE dans une étude synthétique, « le profil de la consommation sur une journée est caractérisé par 4 points : le creux de nuit, qui correspond au minimum de la consommation sur les 24 heures de la journée, la pointe du matin, le creux d'après-midi et la pointe du soir. Le maximum de consommation est atteint à la pointe du matin vers 13h00 en été et à la pointe du soir vers 19h00 en hiver ».
 
Au printemps et en été, et jusqu'à la mi-octobre, le pic du soir devient effectivement un «pic du midi», entre 12 et 13h, avec peu près la même régularité. L'explication réside bien sûr dans la nuit qui tombe plus tard, dans la luminosité, et dans la température.
 

1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par JohandeKuiper
samedi 29 janvier 2011 10:44
Il serait possible de lisser la consommation d'électricité si EDF passait un partenariat avec des petites communes pour l'extinction de l'éclairage public entre 18H45 et 19H30, département par département, avec une rotation sur la semaine. Pourquoi des petites communes? J'intégre dans mon raisonnement le problème de l'insécurité lié à une absence d'éclairage public dans les grandes villes. Et faisons tous un effort. Contre-exemple:le siége d'une grande banque régionale, où toutes les lampes restent allumées, pour le nettoyage des bureaux. A titre personnel, j'utilise un chauffage d'appoint éléctrique, que je coupe entre 18H30 et 20H10.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...