Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Wildpoldsried : le village allemand, symbole de la transition énergétique


mercredi 17 septembre 2014

Un village de Bavière de 2.600 habitants produit cinq fois plus d'énergie qu'il n'en a besoin, disposant ainsi d'une source importante de revenus par la revente de son électricité.


Voir le site Inhabitat

Wildpoldsried est le symbole spectaculaire du formidable investissement de l'Allemagne dans les énergies renouvelables.

Ce village rural de Bavière, qui compte quelque 2.600 habitants, a parié dès la fin des années 1990 sur les nouvelles énergies. Son objectif était alors d'être auto-suffisant en électricité à l'horizon 2020. Mais le mouvement a été beaucoup plus rapide que prévu : en 2011, il produisait 321 % de l'électricité utilisée et en 2014 il vient de dépasser le seuil des 500 %.

Résultat : en vendant le surplus au réseau électrique régional, il s'assure des revenus importants, de plusieurs millions d'euros par an.

Wildpoldsried a d'abord investi fortement dans les sources de production électrique. Il dispose aujourd'hui de nombreuses installations photovoltaïques, d'une capacité de près de 5 MWp, de 5 installations de biogaz, de 11 éoliennes et d'un système de micro-hydraulique.

Dans le même temps qu'il développait ses capacités de production, le village a engagé une série de mesures visant aux économies d'énergie et à l'efficacité énergétique de ses bâtiments. Il a notamment favorisé la construction écologique, largement basée sur l'utilisation du bois.

Un chauffage collectif a été mis en place, à partir de centrales à bois, de 2100 m2 d'installations solaires thermiques et d'utilisation de la géothermie. Le village a mis en place un réseau local intelligent avec l'aide de Siemens et a dans le même temps encouragé l'achat de voitures électriques. En parallèle, il a engagé un programme de protection de ses ressources en eau, notamment par le traitement des eaux usées.

Le maire-adjoint de Windpoldsried, Günter Mögele, a souligné que si l'Energiewende, la transition énergétique allemande, pose des problèmes réels au niveau national, son application à un niveau local, avec l'implication de tous les habitants, permet de lever nombre d'obstacles.

En disposant d'un tel surplus d'électricité, la commune peut revendre celui-ci au réseau et bénéficier des avantages consentis par l'Etat. En 2011, Windpoldsried a ainsi reçu 4,4 millions d'euros.

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (9) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
9 commentaire(s)
[1]
Commentaire par SolarHome
mercredi 17 septembre 2014 21:10
Ce que dit le maire de ce village à la fin de l'article prouve une fois de plus qu'il sera quasi impossible de mettre en ?uvre une transition énergétique en France. En effet décentralisation, implication et mobilisation des citoyens sont les facteurs clés du succès pour réussir. Autrement dit impossible de réussir une Transition avec des Brontosaures comme EDF-AREVA-CEA soutenus par une Technocratie centralisatrice, dirigiste et prétentieuse. D'autant plus que notre Mammouth éducatif à tendance à fabriquer des citoyens en phase avec ce système dirigiste digne du 19° siècle: une petite poignée d'élite et 90% de crétins . Au final pour les braves montons Français je ne voit qu'une seule issue, pas très joyeuse malheureusement: une scénario à la Japonaise...
[2]
Commentaire par un physicien
mercredi 17 septembre 2014 21:11
"... et bénéficier des avantages consentis par l'Etat. ..." ou se faire subventionner par le consommateur moyen.
[3]
Commentaire par SolarHome
mercredi 17 septembre 2014 21:47
@physicien vous oubliez de mentionner que le consommateur "moyen" allemand est à 80% en faveur de la Transition Energétique. Sont-ils masochistes d'aimer payer un surplus dans leurs factures ?? Bien sur que non, l'explication est que le consommateur "lambda" Allemand est désormais probablement mieux et plus éduqué que le Français par ce l'enseignement en Allemagne n'est pas élitiste mais réellement préoccupé par l'avenir des citoyens, même les "sans dents"...bref des notions incompréhensibles pour nos Politiciens-marionnettes, nos Enarques et Polytechniciens...
[4]
Commentaire par papijo
mercredi 17 septembre 2014 22:54
Nos "Politiciens-marionnettes, nos Enarques et Polytechniciens" ont beaucoup de défauts, ... mais n'en rajoutons pas ! SolarHome pourrait leur dire merci d'avoir trouvé le moyen de nous fournir une énergie électrique 2 fois moins chère que celle payée par les Allemands, (ce qui d'ailleurs explique le coup de frein à leurs programmes ENR !)
[5]
Commentaire par Tilleul
jeudi 18 septembre 2014 01:20
Les allemands considèrent que ce qui est important ce n'est pas la facture mais où va l'argent de la facture (les productions renouvelables appartiennent aux citoyens allemands) et considèrent que les problèmes de pauvreté se traitent avec des aides sociales et des emplois et pas en subventionnant l'énergie et en taxant le travail... étrange non ?
[6]
Commentaire par un physicien
jeudi 18 septembre 2014 09:08
http://www.spiegel.de/international/germany/biogas-subsidies-in-germany-lead-to-modern-day-land-grab-a-852575.html
[7]
Commentaire par papijo
jeudi 18 septembre 2014 14:18
@Tilleul - "Les allemands considèrent que ... les problèmes de pauvreté se traitent avec des aides sociales et des emplois et pas en subventionnant l'énergie et en taxant le travail..." - Vous devez être mal informé, voici par exemple ce qu'on trouve dans la presse allemande: "Les prix pour les consommateurs privés d'électricité ont augmenté de 38% depuis l'été 2008, ... Les entreprises énergie-intensives ont vu le cours de l'électricité baisser d'au moins environ 1%". (Lien Frankfurter Allgemeine - Cliquer ici). Cette "pratique déloyale" leur a d'ailleurs valu des ennuis au niveau européen pour "subvention cachée". Ne prenez pas les allemands pour des idiots, toute leur "politique verte" vise à maintenir la suprématie de leur industrie avant tout (protection de l'industrie lourde ici, protection de Mercedes/Audi/BMW... en ce qui concerne l'ajournement de la limitation de consommation des voitures, etc.), même si les citoyens (plus riches que nous) conservent le droit d'investir dans quelques projets "écolo-compatibles" (tout comme nous), sans doute ceux que les gros investisseurs jugent les moins rentables (comme chez nous).
[8]
Commentaire par Gépé
jeudi 18 septembre 2014 16:42
D'une manière générale la transition énergétique est favorisée par un rapport entre cout du travail et prix de l'énergie plus bas( cout du travail faible et prix de l'énergie fort); c'est le cas de l'Allemagne comparée à la France. C'est ce point qu'il conviendrait d'analyser et voir si on peut l'appliquer chez nous.
[9]
Commentaire par Hervé
jeudi 18 septembre 2014 18:19
Petit bémol, concernant les "millions d'euros de revenus", il vaut mieux ne pas déduire les subventions directes et indirectes aux ENR, sinon un joli signe moins risque d'apparaitre devant la somme...
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...