Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Une nouvelle idée : l'aile volante sous-marine !


mardi 12 novembre 2013

Un curieux engin a été testé au large de l'Irlande : une sorte de cerf-volant qui surfe sur les courants sous-marins pour en capter l'énergie.


Selon le site Inhabitat, la compagnie Minesto, spécialisée dans les technologies sous-marines, vient de présenter une aile hydrodynamique, couplée à une turbine, qui, à vingt mètres sous la surface de l'eau, transforme la force des courants en électricité.

L'engin, appelé "Deep Green," ressemble à une aile volante -ou une planche de surf- accrochée à une bouée ou ancrée au fond de la mer selon la profondeur. Retenue par un câble, elle résiste au courant qui glisse sur elle et qui met en action une turbine productrice d'électricité. Celle-ci est remontée via le câble vers une bouée en surface et une plate-forme de contrôle.

L'aile est conçue pour supporter des pressions fortes et a une durée de vie de quelque 20 ans. Elle rejoint ainsi, en ajoutant un concept de mobilité, les diverses techniques élaborées pour capter la force des courants. Selon ses concepteurs, elle sera notammennt adaptée à la production d'électricité à destination d'îles.




Un premier essai a été effectué au large de la côte d'Irlande du nord, avec des résultats prometteurs. Minesto prépare maintenant une installation  de plusieurs ailes quelque part dans les eaux britanniques, qui pourrait être opérationnelle  dès 2015.





Très en pointe sur les technologies d'énergie marine, le Royaume-uni encourage les recherches en ce domaine. Des crédits ont été accordés au Worcester Polytechnic Institute pour aider les recherches d'un professeur, David Olinger, qui travaille sur ce type d'utilisation de « cerfs volants sous-marins ». (voir l'article d'Inhabitat).

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (3) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par carl
mercredi 13 novembre 2013 14:22
..franchement , j' préfére ça aux éoliennes offshore plantées ..certainement plus régulier en production électrique et surtout beaucoup moins nuisible à l'environnement humain et paysager
[2]
Commentaire par aloun77
vendredi 29 novembre 2013 08:21
Joli en effet , c'est le makani de la mer. Reste à savoir , coût , rendement , efficicaté comparé aux autres systèmes d'hydroliennes. Peut-on envisager des trés grosse unités (multi-MW) ?
[3]
Commentaire par aloun77
vendredi 29 novembre 2013 08:34
Un autre avantage , la maintenance "easy" grâce au câble , il suffit de tirer dessus pour remonter le machin , contrairement aux hydroliennes classiques.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...