Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Une conception originale de parc agri-solaire


mercredi 20 août 2014

La commune d'Ortaffa, en Languedoc-Roussillon, a mis en place un parc solaire dans lequel s'insèrent des activités agricoles : vignes, ruches, pâtures à moutons. Un projet élaboré avec les agriculteurs et éleveurs de la région, qui redynamise des activités en voie d'extinction.


Voir le site de la centrale.

Opérationnel depuis septembre 2013, le parc d'Ortaffa, d'une puissance installée de 25 MWc, est le plus important de la région Languedoc-Roussillon, et le 6eme de France.

Au lieu d'être implanté sur un seul terrain, le parc, qui comporte 300.000 panneaux photovoltaïques, a été éclaté en dix enclos de 21 hectares au total, sauvegardant les chemins, les haies et les talus. Il est implanté sur un terrain à faible valeur agronomique, occupé auparavant en grande partie par des friches viticoles.

Des plantes fourragères ont été semées sous les panneaux, qui permettent la pâture de moutons libres d'aller et venir. D'autres parcelles sont été réservées à des plantes mellifères, et des ruches ont été installées à proximité. Enfin, des pieds de vigne de mauvaise qualité ont été arrachés pour laisser la place aux installations solaires et d'autres ont été replantés sur de meilleurs terroirs des alentours. Les nouvelles vignes permettront aux viticulteurs de relancer leurs exploitations.




Le parc solaire est relié au réseau électrique national et permettra d'alimenter chaque année l'équivalent de la consommation domestique de 15 000 habitants, tout en évitant l'émission de plus de 10 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère, à production équivalente avec des ressources fossiles.

Le projet a été porté par juwi EnR, société de développeur de projets éoliens et solaires, avec le soutien de la commune d'Ortaffa.








Illustrations : juwi EnR

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (16) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
16 commentaire(s)
[1]
Commentaire par paul guyot
jeudi 21 août 2014 08:35
Belle réalisation; mais comment calculer sa rentabilité? Cette rentabilité dépend du cout du travail et du prix de l'énergie, et peut-être d'autres facteurs: terrain, autres usages, etc...Comment améliorer cette rentabilité pour d'autres réalisations.
[2]
Commentaire par un physicien
jeudi 21 août 2014 09:28
La rentabilité est assurée par de généreuses subventions payées par les consommateurs.
[3]
Commentaire par Chelya
jeudi 21 août 2014 10:53
Rentabilité par rapport à quoi ? Sans les soutiens et les assurances de l'état l'ensemble de l'industrie de l'énergie conventionnelle n'existerait tout simplement pas vu qu'elle dépend de ressources situées à l'autre bout du monde dans des pays instables. A moins d'enlever les aides aux énergies conventionnelles et de leur faire payer le coût que fait subir l'instabilité de leur prix à la collectivité, on voit mal comment on pourrait trouver un quelconque point de comparaison pour calculer une rentabilité...
[4]
Commentaire par papijo
jeudi 21 août 2014 13:34
@Chelya - Les aides aux énergies conventionnelles: C'est combien ? Qui les touche ? Qui les paye ? Comment ça se passe ? Vite, dites nous donc tout ce que vous savez à ce sujet ! Lâchez-vous ! Pour que vous les dénonciez ainsi, est-ce parce qu'elles sont plus importantes que la CSPE (en Euros par MWh produit) !
[5]
Commentaire par Gépé
vendredi 22 août 2014 06:45
La rentabilité, qui inciterait à investir, serait améliorée si on réduisait le cout du travail et si on augmentait le prix de l'énergie. Comment faire?
[6]
Commentaire par Chelya
dimanche 24 août 2014 01:50
Je vais répondre aux deux commentaires précédents : la France taxe le travail à 53% et l'énergie à... 9%! Les centrales solaire ne consomment pas d'énergie, uniquement du travail.
[7]
Commentaire par papijo
dimanche 24 août 2014 09:27
Bravo Chelya - "Les centrales solaire ne consomment pas d'énergie, uniquement du travail" - Vous devriez peut-être prendre un peu de repos ... personnellement, je n'ai jamais remarqué la présence d'une grosse foule de travailleurs au pied des centrales photovoltaïques, ni de grands parkings. Enfin, quand on parle de taxation de l'énergie, dites nous donc où se trouve la station service qui ne fait payer que 9% de taxes ! Et pour ce qui concerne l'électricité, relisez donc votre dernière facture d'électricité. Vous verrez que la seule CSPE destinée essentiellement à engraisser les promoteurs des "énergies vertes", et accessoirement leurs lobbies, nous coûtent 1,65 cE/kWh, alors que le prix de marché (hors acheminement) est d'environ 4 cE/kWh! (nous payons en plus la CTA: Contribution tarifaire d'acheminement, la TCFE: Taxe sur la consommation finale d'électricité, la TVA à 20% ...)
[8]
Commentaire par Tilleul
lundi 25 août 2014 11:29
@papijo : vous croyez qu'elle s'est installé toute seule votre centrale solaire ? Concernant votre commentaire sur les stations services : trouvez moi une seule entreprise qui n'enlèvent pas ses charges de carburant quand elle calcule son taux d'imposition et je voudrais bien vous croire. Regardez n'importe quel bilan d'entreprise : augmenter votre consommation d'énergie diminue vos impôts, faire des économies d'énergie les augmentent. Sur votre abonnement électrique : je ne vois pas pourquoi vous parlez de l'électricité alors qu'il s'agit d'une partie minime de vos dépenses d'énergie, comparée au confort thermique ou au déplacement... Autant des entreprises comme Tesla motors ont montré qu'il était possible de remplacer le pétrole avec des stations services électriques solaires parce que la production est faite à l'endroit de la consommation, autant mettre des voitures électriques dans un système électrique centralisée est utopique : il faudrait mettre dans les campagnes des réseaux électriques aussi coûteux que dans les villes alors que la France est déjà la championne du monde du pylone électrique...
[9]
Commentaire par papijo
lundi 25 août 2014 13:57
@Tilleul - SVP, arrêtez vos âneries ! Ce que vous nous dites n'est qu'une suite de slogans stupides copiés sur une propagande "écolo" totalement déconnectée de la réalité: donnez nous donc des exemples concrets, pas des slogans ! Quand on me dit que la taxation de l'énergie est à 9%, je vous démontre que c'est totalement FAUX et que les taxes sont très supérieures ! Faites donc de même. - Je vais répondre sur un point. La déduction des charges: celle-ci ne concerne que la TVA: taxe sur la valeur ajoutée. Effectivement l'entreprise "B" qui achète un bien à l'entreprise "A" paie une TVA: "TVAa" et quand elle revend à l'entreprise C, elle lui fait payer une TVA "TVAb" qu'elle reverse au Trésor après déduction de "TVAa", ce qui est logique puisque sa taxe ne s'applique que sur la "valeur ajoutée". Je ne vois pas ce qu'il y a d'anormal, et cela fonctionne ainsi qu'il s'agisse d'énergie, de salades ou de vélos. Par contre, cela ne s'applique pas aux autres taxes qui ne sont pas calculées sur la "valeur ajoutée". - Pourquoi je parle d'électricité: parce que je me chauffe à l'électricité (nucléaire de préférence, bien sûr !) - Enfin, le jour où vous chargerez votre Tesla à 17 h en hiver à l'énergie photovoltaïque, faites-moi signe, j'arrive avec le champagne pour fêter ça !
[10]
Commentaire par Hervé
mardi 26 août 2014 08:19
@ Chelya: Vous écrivez "Les centrales solaire ne consomment pas d'énergie, uniquement du travail" C'est inexact car il faut beaucoup d?énergie pour les construire mais quel est le but de cette phrase? L'énergie elle aussi est en fait constituée de travail. On ne paye pas les mines de charbon mais les ouvriers qui l'exploitent. Le cout du KWH que vous achetez est toujours en lien avec le cout du travail, que ce soit du solaire , du nucléaire ou du charbon.
[11]
Commentaire par Tilleul
mardi 26 août 2014 10:15
@Hervé : c'est confus ce que vous dites... Vous pouvez me dire quelle entreprise exploite sa mine de charbon en France ? Aucune. Donc non le charbon ce n'est pas du travail, c'est de l'achat d'énergie (que vous n'achetez pas au coût "du travail" ni même aux autres composantes comme le capital ou le facteur du productivité mais au prix auquel le vendeur veut bien vous le vendre). Vous avez le détail ici pour les niveaux de taxation en Europe, http://ec.europa.eu/taxation_customs/resources/documents/taxation/gen_info/economic_analysis/tax_papers/taxation_paper_45.pdf Si on considère que la taxation "normale" c'est la moyenne européenne, on voit que la France subventionne l'énergie et surtaxe le travail.
[12]
Commentaire par papijo
mardi 26 août 2014 21:19
@Tilleul - Vous n'auriez pas oublié de répondre à mes questions précédentes? Et ces "Effective Marginal Energy Tax Rates" que vous nous sortez du chapeau ? Ils sont calculés comment, et par qui ? Comment sont comptabilisées les dispenses d'EEG des industriels allemands qui leur permettent de nous inonder de leurs produits (et aussi des coûts de la main d'oeuvre cassés eux aussi grâce à leur système de subvention du niveau de vie de leurs "travailleurs pauvres" encore en vigueur) ? Encore une étude orientée en fonction du but à atteindre: faire croire que l'énergie conventionnelle n'est pas assez taxée (alors que c'est un des biens les plus taxés) pour essayer de faire oublier le coût faramineux des énergies renouvelables !
[13]
Commentaire par Hervé
mercredi 27 août 2014 18:56
@Tilleul: Moi confus? A la lecture de votre commentaire, dois je comprendre que les mineurs étrangers ne travaillent pas dans les mines (ils s'amusent certainement ???!). Le travail est un privilège qui serait réservé aux installateurs de panneaux solaires Francais? . Et ceux qui construisent et exploitent les centrales conventionnelles, eux aussi , je suppose qu'ils s'amusent ? Je ne pense pas que la confusion soit dans mon camp... A+
[14]
Commentaire par Tilleul
jeudi 28 août 2014 01:02
Le prix du charbon vendu en France n'a rien à voir avec le salaire des mineurs il est vendu au prix du marché...
[15]
Commentaire par Gépé
jeudi 28 août 2014 08:59
On en arrive toujours à la nécessité de comparer le cout du travail avec le prix de l'énergie: il faut basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique. Il faut lier l'économie avec l'énergie. Ce débat est d'actualité avec la transition énergétique et le pacte de responsabilité et surtout l'orientation économique du nouveau gouvernement.
[16]
Commentaire par Hervé
lundi 01 septembre 2014 18:50
@ Tilleul Le fait que les emplois ne soient pas en France ne cachent pas que le prix du charbon reste en bonne partie constitué de cout du travail. (C'est par ailleurs pour cela qu'il est moindre en chine). Les $ dépensés pour acheter du charbon vont en grande partie dans la poche des mineurs, personnels d'entretien, administratifs et aussi des salariés des fournisseurs en machines outils, transporteurs... C'est certainement le premier poste. Ensuite on a les Taxes en second poste (bien plus élevées que les 9% de Chelya) et en troisiéme position les actionnaires qui se partagent les miettes.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...