Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Quand le solaire se met au service de la santé...


jeudi 09 juillet 2015

Un institut et une société toulousaines ont mis au point un « care center » qui vise à procurer, grâce à l'énergie solaire, des services médicaux et sociaux aux pays émergents.


Conçu par l'Institut Loris Azzaro, une association toulousaine, le « care center » est un conteneur recouvert de panneaux photovoltaïques et aménagé pour dispenser des services aux populations dans les zones dépourvues d'électricité. Un premier prototype a été remis fin juin aux autorités maliennes.

Le "care center" constitue un centre d'accueil des populations qui pourront recevoir des soins médicaux, des médicaments, des vaccins ou des conseils de prévention. Il dispose aussi d'une unité de recyclage de l'eau et de frigos pour le stockage des vaccins.

L'énergie produite peut avoir plusieurs utilisations suivant le besoin local et la politique de santé à déployer :

- Mise à disposition d'eau pure
- Climatisation partielle ou totale
- Télé santé et aide au diagnostic à distance par communication internet
- Stérilisation, analyse de sang, radiographie, échographie
- Centre de média, TV par satellite, Internet
- Centre d'accueil scolaire et de formation.

Le système solaire a été développé par la société toulousaine Yuma. «Nous avons réalisé une rupture technologique en brevetant des tubes photovoltaïques, explique Fabien Lhuillier au journal « La Dépêche ». Car le panneau solaire n'est pas adapté au pays africain, où le sable se glisse partout. Sa position à plat nécessite de trop fréquents nettoyages. D'où l'idée de les transformer en cylindres, qui, en tournant sur eux-mêmes, empêchent le sable de se fixer. Nous économisons aussi énormément sur le silicium, qui représente 80 % du prix, tout en augmentant les rendements de 20 % à 40 %».

L'électricité produite est stockée dans des batteries à cycle long et une gestion à distance est assurée pour optimiser chaque consommation en fonction des usages. Les premiers conteneurs sont assemblés artisanalement, mais Yuma projette une usine pour l'industrialisation du processus.

Les "care centers" atteignent des coûts de prestations optimum, à savoir un kWh produit autour de 0,15€ et le prix de revient d'un suivi local médical autour de 1€ /patient/ an.

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...