Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Le catamaran PlanetSolar ancré à Paris


jeudi 12 septembre 2013

Vitrine de l'énergie photovoltaïque, le plus grand bateau solaire du monde s'est arrêté à Paris après une campagne scientifique de cinq mois dans l'Atlantique.


Le plus grand vaisseau solaire du monde, Planet Solar, uniquement propulsé par l'énergie solaire, s'est ancré à Paris après une campagne de recherches de cinq mois dans l'Atlantique.

Couvert de plus de 29000 cellules photovoltaïques, sur 512 m2 de panneaux solaires, le catamaran géant (35 mètres de long sur 23 m de large) avait en 2012 effectué un tour du monde sans une goutte de carburant. D'initiative suisse, le projet PlanetSolar a commencé en 2010.

Les pérégrinations de Planet Solar peuvent être suivies sur un site dédié (cliquer ici).

Selon le site, le navire, parti le 8 avril dernier à La Ciotat, barré par Gérard d'Aboville, a vogué pendant 156 jours, sur plus de 20.000 kilomètres, en sensibilisant le grand public aux enjeux climatiques et en promouvant l'énergie solaire à chacune de ses 12 escales (Miami, New York, Boston, Halifax, Londres...) .
















Il a démontré qu'il pouvait être exploité à des fins concrètes, en accomplissant avec succès une campagne scientifique le long du Gulf Stream, réalisée en collaboration avec l'Université de Genève (UNIGE). Une équipe interdisciplinaire de chercheurs a utilisé les caractéristiques exclusives du bateau afin de mener une campagne de mesures inédites le long du Gulf Stream, principal régulateur du climat européen et nord-américain. De nombreuses données à la fois physiques, chimiques et biologiques sont désormais entre les mains de l'institution et vont faire l'objet d'une analyse poussée. Bien que l'étude des informations récoltées n'ait pas encore débutée, des tendances intéressantes se dessinent à propos, notamment, de la production d'aérosols par les embruns marins», annonce Martin Beniston, climatologue et directeur de l'Institut des sciences de l'environnement de l'UNIGE.

Le succès de cette campagne de mesures a ouvert la porte à de nombreux projets qui solliciteraient le navire solaire : campagnes scientifiques avec l'UNIGE, programmes didactiques en faveur des énergies renouvelables, campagne de ramassage de déchets plastiques flottants.

Le MS Tûranor PlanetSolar est amarré jusqu'au 15 septembre au quai André Citroën, dans l'alignement du Parc André-Citroën à Paris (15ème arrondissement). Des événements saluant la fin de la campagne 2013 seront organisés. Parmi eux, citons le « SolarSoundSystem » (animations musicales alimentées par le soleil), les soirées à vocation philanthropique et les visites du navire par les écoliers.

Photo PlanetSolar
Réagissez à cet article
 (4) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
4 commentaire(s)
[1]
Commentaire par un physicien
vendredi 13 septembre 2013 09:06
Ils vont finir par inventer le bateau à énergie éolienne !
[2]
Commentaire par Patrig K
vendredi 13 septembre 2013 15:39
[ ... le bateau à énergie éolienne ! ... ] Voyons, Eole, dieux du vent, à pour l'heure nourrit plus d?être vivant que votre idée de fausse puissance nucléaire ... Vos arrières grands parents l'utilisaient, autant pour le grain que pour sécher le linge, et sans ce brave et sympa mouvement, vous ne seriez pas en ce jour de disgrâce atomique, à rédiger des sottises ... indigne d'un physicien, ou supposé tel ... respect svp
[3]
Commentaire par papijo
vendredi 13 septembre 2013 21:37
@Patrig K. Et pourquoi croyez vous que nos ancêtres ont laissé tomber dès qu'ils ont pu les moulins à vent pour la machine à vapeur d'abord puis l'électricité hydraulique, thermique ou nucléaire (et idem pour la navigation maritime)? Croyez-vous qu'on peut compter sur les éoliennes pour nous chauffer cet hiver ? Si vos éoliennes étaient capables de nous fournir une puissance régulière, même 50% plus chère que le nucléaire, je voterais pour, et "un physicien" certainement aussi ! Par contre, une installation hors de prix qui ne fournit du courant que de manière intermittente, je n'en veux pas !
[4]
Commentaire par Véhicules solaires et solaire dans l'automobile
vendredi 20 septembre 2013 04:38
En plus de la navigation, du fluvial, des dirigeables où les offres se multiplient avec une très bonne efficience, les véhicules solaires 2 à 4 places se développent depuis 2009 avec la Solarword GT, la Bochum Suncruiser, l'eVe Sunswift, la Navitas de Purdue, la Calgary Solar etc avec des autonomies souvent de plus de 600 km, très élevées de nuit également vue leur efficience et des vitesses de 100 à 150 km/h, données confirmées par les multiples courses comme le World Solar Challenge sur 3200 km (batterie 21 kg, rdt moteur dans roues 97%, puiss. inf. à 10KW) Il en arrive au moins 2 nouveaux par an et des homologations approchent. Toyota pense a sortir un véhicule solaire. Conso et pollution : zéro. Bref le solaire dans l'automobile avance vite et mériterait qu'on en parle plus en France !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...