Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur

La première éolienne flottante française installée en 2014


vendredi 12 avril 2013

Les éoliennes flottantes ont, selon de nombreux experts, un grand avenir. La France est dans la course avec le projet Winflo. Un démonstrateur vient d'être présenté à Brest. Voir les vidéos.


« La chaîne Energie » a déjà présenté les perspectives prometteuses des éoliennes flottantes.

Voir : L'éolien offshore, nouvel eldorado (SIA-Partners)
Voir : Les avantages des éoliennes en mer  (Connaissance des énergies)







Le groupe DCNS et Nass&Wind, qui conduisent le projet Winflow avec VERGNET, l'Ifremer et l'ENSTA Bretagne, ont présenté cette semaine au salon Thétis à Brest un démonstrateur conçu pour s'adapter aux conditions spécifiques du site houlomoteur de Semrev au large du Croisic, avec une profondeur de 35 mètres, une houle significative et un rayon d'ancrage contraint.






















La fabrication des différents blocs de Winflo doit débuter en 2013. Son assemblage puis son installation seront réalisés en 2014. Winflo sera alors la première éolienne flottante installée en mer en France. Elle doit engager le développement d'une filière industrielle française avec en ligne de mire un déploiement à l'international.

Voir l'animation 3D du projet Winflo:






















Le marché des éoliennes flottantes, du fait de leur installation au large, présente en effet de nombreux avantages : accès à un vent plus fort et plus stable, impact visuel réduit, meilleure acceptabilité sociale et installation plus simple et plus rapidement mise en œuvre. Par ailleurs, le marché de l'éolien flottant est trois fois supérieur à celui de l'éolien posé en mer.

Voir d'autres videos
Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...