Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

La Chine teste l'énergie thermique des mers


mardi 23 avril 2013

On connait bien le principe, mais il y a peu d'application effective : une centrale de conversion de l'énergie thermique des mers est en projet au large des côtes méridionales de la Chine.


ETM en français (Energie Thermique des Mers), OTEC en anglais ( Ocean Thermal Energy Conversion) : il s'agit de produire de l'électricité en utilisant la différence de température entre les eaux de surface des mers chaudes (à 25° au moins) et les eaux profondes (5° à -1000m environ).

En France, le groupe DCNS y travaille, avec des projets dans les territoires d'outre-mer. Voir la vidéo de Frédéric Le Lidec (DCNS).


















Le groupe américain Lockheed Martin (défense, espace, technologies) s'y intéresse aussi et vient d'annoncer un partenariat avec la société sino-thailandaise Reignwood Group (tourisme, produits de luxe, services) pour construire une centrale OTEC au large de la côté méridionale chinoise. La construction démarrerait l'année prochaine, selon le magazine internet Gizmag.

D'une capacité de 10MW, le projet viserait à alimenter en électricité un complexe touristique de Reignwood sur le continent, et qui vise à être autosuffisant en énergie. Le projet permettrait de tester ce type de centrale électrique, dont le coût d'installation reste très élevé. Un projet de Lockeed dans l'archipel d'Hawai a été récemment abandonné.

Le principe de ces centrales est connu depuis longtemps.  L'eau de surface de la mer tropicale est pompée et utilisée pour vaporiser un fluide -comme l'ammoniaque - qui fait tourner une turbine et produit de l'électricité. Le fluide est ramené à l'état liquide par l'eau de mer froide tirée des profondeur.





L'intérêt est évident : la production ne dépend d'aucune condition climatique et est assurée 24 heures sur 24. Le problème est le coût élevé de la plateforme et sa maintenance.  Lockheed prévoit la construction de centrales d'une capacité pouvant aller jusqu'à 100 MW.



Réagissez à cet article
 (3) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mercredi 24 avril 2013 21:58
Hervé va dire que ça coûte cher et que ça ne produit pas beaucoup d électricité. Il aura raison, mais il aurait pu aussi le dire en 1950 à propos des centrales nucléaires. L avantage de ce système, c'est que même les poissons ne risquent pas de devoir déménager un jour,au contraire de quasiment tous les Français qui sont à moins d un jet de Fukushima d une centrale qui peut potentiellement exploser un jour.
[2]
Commentaire par Hector
vendredi 26 avril 2013 17:21
Une centrale nucléaire REP (France, USA...) ne peut pas exploser, puisque la réaction neutronique est auto-étouffante à haute température. Par ailleurs, le combustible d'une centrale REP est enrichi à 4% contre 80% pour une bombe atomique. Physiquement, une explosion nucléaire est totalement impossible. Par contre quand AZF ou une usine d'engrais explose au USA et font des dizaines de morts chacune, personne n'a peur... On voit ici le magnifique travail de désinformation des écologistes qui ont réussi à faire assimiler Tchernobyl (RBMK) et les explosions nucléaires militaires aux centrales nucléaires civiles REP.
[3]
Commentaire par zine
jeudi 02 janvier 2014 10:26
formation sur e-maintenance s v p
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...