Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

L'architecte Renzo Piano dessine l'éolienne « libellule »


mardi 29 octobre 2013

Capter les brises les plus légères, à la façon des libellules. C'est le défi du célèbre architecte qui pense à une éolienne utilisable dans le plus petit des jardins...


Voir l'article du site Inhabitat

Renzo Piano, l'architecte du Centre Pompidou, de l'aéroport de Kansaï au Japon ou plus récemment de la tour du New York Times, s'attaque aux éoliennes...

Alors que les entreprises de l'éolien cherche à construire les turbines les plus grandes et les plus puissantes, l'architecte italien a adopté une démarche différente : concevoir une éolienne très compacte, que chacun puisse construire dans son jardin, et qui puisse capter les vents les plus faibles.

Appelée "Dragonfly Invisible Wind Turbine", « l'éolienne libellule » est constituée de deux pales qui s'inspirent des ailes grâce auxquelles l'insecte peut surfer sur la plus légère des brises. En conséquence, l'éolienne de Renzo Piano peut être mise en mouvement par des vents soufflant à 6 km/h.

Le prototype mis au point par l'architecte est actuellement testée par le groupe ENEL Green Power dans la région de Pise. « Nous cherchions un nouveau concept d'éolienne, sensible aux vents soufflant près du sol. Nous ne voulions pas simplement une micro-turbine, comme il en existe beaucoup, mais quelque chose d'innovant et moderne, sans impact négatif sur le paysage », a déclare Francesco Starace, le dirigeant d'Enel Green Power.

L'éolienne-libellule a une puissance de 55 kW, qu'elle met en oeuvre en permanence du fait de sa capacité à capter les vents même les plus faibles. Son mât de 20 mètres est très fin (33 cm de diamètre), ce qui est rendu possible par la légèreté des pales qui sont en grande partie creuses. Mais elle sont solides car fabriquées en fibre de carbone.
 
















Photos copyright Renzo Piano
Réagissez à cet article
 (1) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par jymesnil
jeudi 31 octobre 2013 12:26
ce n'est pas une micro-éolienne !!! 55kW c'est la puissance pour un bâtiment de petit tertiaire ou d'un petit lotissement. Enfin, un mât de 20 mètres ce n'est pas du micro-éolien, au delà de 12 mètres, il est nécessaire d'obtenir un permis de construire. La constitution d'un socle en béton ou bien d'un haubanage demande une surface déjà non négligeable....bref, c'est une éolienne classique avec des pales différentes. Les éoliennes peuvent se mettre en mouvement à 6 km/h mais la puissance varie au cube de la vitesse, ce qui veut dire que la puissance à 6 km/h n'est pas terrible. A 20 mètres, il est nécessaire d'avoir un gisement éolien de 6 m/s soit 21 km/h pour obtenir une puissance correcte et un retour sur investissement....
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...