Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Président de la FED

, Vice-Président de la FED

Eolien off-shore : l'addition va être salée


, Président de la FED

, Vice-Président de la FED
mardi 03 mai 2011

Un grand appel d'offres pour l'éolien off-shore est lancé. Pour le prix de l'électricité, pour l'emploi, il est aussi dangereux que l'éolien on-shore, disent les anti-éoliens. Qui demandent un Grenelle de toutes les énergies.


Tribune de Jean-Louis Butré et Hervé Texier, Président et Vice Président de la FED














Le gouvernement  lance prochainement  un appel d'offres pour la construction d'une première tranche de 3 000 mégawatts d'éoliennes « offshore » correspondant à un nombre de 600 machines  de 5 mégawatts. Le montant est estimé officiellement à10 milliards d'euros portant sur cinq sites : Dieppe-Le Tréport, Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire.
 
Cet appel d'offres pose une série de problèmes graves, à la fois en matière sociale et en ce qui concerne les prix de l'électricité pour le consommateur.
 
L'addition offshore sera « salée »

Selon des sources récentes, EDF aurait l'obligation de racheter  l'électricité produite à un prix voisin de 165 euros par mégawatt-heure, soit à un niveau 5 fois plus élevé que le prix de revient actuel de sa propre production d'électricité. Si ce prix était confirmé, la perte pour EDF atteindrait 1,5 milliards d'euros par an et serait de 3 milliards d'euros si la seconde tranche de 3000 mégawatts était lancée.

EDF répercutera vers les consommateurs ce manque à gagner et l'éolien offshore  augmentera ainsi la facture annuelle d'électricité de chaque consommateur de 120 euros par an soit +12% par rapport au tarif actuel.
  
Qui va fabriquer les turbines ?

La France n'est pas la plus performante dans le domaine des éoliennes industrielles. Certes, AREVA, avec Multibrid et Alsthom, comptent certainement prendre une part importante du marché grâce au développement de turbines de 5 et 6 mégawatts et à leur savoir faire technologique. EDF et SUEZ avec la Cie du vent sont en piste.

Mais d'autres entreprises étrangères vont faire des offres redoutables, notamment l'Allemand EON et le suédois Vattenfall. Le Danois Vestas possède 20 ans d'avance dans la fabrication complète des éoliennes et vient de proposer clé en main des machines de 7 mégawatts. La Chine de son côté peut monopoliser ce marché car elle a l'énorme avantage de contrôler mondialement les terres rares, éléments critiques de la filière éolienne.

Il serait intolérable que l'Etat laisse les gagnants importer ces éoliennes offshores comme le font les actuellement tous les promoteurs de l'éolien terrestre. Quels seraient alors les emplois réellement créés en France ? Comment accepter que de l'argent public via la facture de chaque citoyen, serve encore à créer majoritairement des emplois au Danemark en Allemagne ou en Chine ?

600 éoliennes = 60% d'un EPR et deux fois son coût
 
Les médias claironnant  que cet investissement de 10 milliards d'euros produira autant d'électricité que trois EPR. En réalité, du fait de l'intermittence du vent, et donc du faible « facteur de charge » -c'est-à-dire le rapport entre la capacité installée et l'énergie effectivement produite- ces 600 éoliennes ne fabriqueront annuellement que l'équivalent de 900 mégawatts utiles soit 60% de la production d'un EPR. Et pour un coût d'installation de 10 milliards d'euros, soit deux EPR.
 
On pourrait ajouter qu'elles ne produiront même rien du tout lorsque la France sera en période anticyclonique et qu'à moins de créer un black out, il faudra en plus construire des centrales thermiques à gaz. Soyons cyniques : on comprend l'empressement de l'ancien ministre de l'environnement Jean-Louis Borloo qui, avant de quitter son poste, à signé dans le plus grand secret un arrêté pour la prospection du gaz de schiste sur notre territoire.


La hausse de 12% n'est qu'un hors d'œuvre 
 
Mais revenons sur la question du coût final de l'électricité. L'appel d'offres de l'éolien off-shore ne va faire qu'aggraver une politique électrique de la France qui est à la dérive. Car l' ardoise globale sera autrement plus lourde.

Le prix pour le consommateur moyen va doubler, ce qui correspondra à une facture de 1 000 euros par an et par foyer.
 
Les raisons de cet envol sont connus :
 
· +40% liés au programme des énergies renouvelables du Grenelle (éolien terrestre et offshore, solaire photovoltaïque) qui entraine des « dommages collatéraux » tels la modification profonde de l'infrastructure du réseau
 
· +30% comme conséquence du vote de la Loi Nome qui oblige désormais EDF à vendre 25% de sa production à ses concurrents à un prix de 40 euros le mégawatt heure soit un prix voisin de sont coût de production de 31 euros le mégawatheure (déclarations du Président d'Edf).
 
· +20% à 30% nécessaire pour le développement et la sécurisation des centrales nucléaires.
 
Devant la commission économique du sénat Le Président d'EDF avant l'accident de Fukushima avait déjà déclaré qu'EDF avait besoin de 35 milliards d'euros pour moderniser et prolonger la durée de vie du parc EDF existant. Depuis cet accident cette somme risque d'être très insuffisante.


Pour un Grenelle des énergies
 
Les conséquences économiques et sociales pour les citoyens seraient autrement gigantesques si la sortie du nucléaire était décidée comme le demandent officiellement plusieurs partis politiques ou candidats potentiels à la présidentielle.

Le show médiatique du Grenelle de l'environnement qui a écarté volontairement le nucléaire de son champ d'action, a réussi ainsi à fait croire aux citoyens que des solutions miraculeuses existaient, telles les énergies renouvelables.

Or aucune solution miraculeuse pour produire de l'électricité fiable n'existe. La politique actuelle conduit France vers une catastrophe énergétique sans précédent car elle l'épuise en solutions de colmatage à court terme.

Comment sortir de ce piège qui va  conduire vers des troubles sociaux ? Tout simplement en engageant un «Grenelle des énergies», qui n'exclut plus le nucléaire de son examen. Comme la FED l'a demandé (voir sa lettre), tous les scénarios  énergétiques devront être étudiés sans tabous, en incluant leurs  conséquences sur la sécurité, l'économie, l'industrie, l'emploi  et l'environnement. Cette concertation nationale  devra prendre en compte  la nécessité urgente de faire des économies d'énergies, de réduire la consommation, en adaptant notre mode de vie.




Par
38 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Dom
mardi 03 mai 2011 18:45
Vous savez, même s'il fallait payer notre électricité 10 fois plus cher pour abandonner le nucléaire et passer au renouvelable propre et sans danger, ce ne serait pas cher payé : comme le dit la sagesse populaire, la santé ça n'a pas de prix ! Et Fukushima une fois de plus nous montre que domestiquer le nucléaire est une hérésie, un rêve fou d'ingénieur irresponsable, et que tôt ou tard ça pète. Cette fois ça a pété de l'autre côté de la terre, mais la prochaine fois ? Au passage, on attend toujours que nos ingénieurs nucléaires français, sensés être des puits de science ayant réponse à tout et ayant prévu tous les scénarios, trouvent une solution à Fukushima. Mais je suis sûr que M. Butré a une idée pour Fukushima, lui qui aime tant le nucléaire. A défaut, les gens comme lui, qui passent leur temps à promouvoir le nucléaire, devraient être les premiers à aller sur place aider les irradiés quand ça déraille. Mais ne rêvons pas, les pro nucléaires sont en première ligne pour nous endormir et faire du business, mais jamais là pour aider les civils quand l'imprévu survient. C'est juste lamentable.
[2]
Commentaire par Corbières
mardi 03 mai 2011 20:34
L'éolien n'est pas la solution mais une vaste escroquerie financière qui profite à quelques industriels et se pare de vertues écologiques plus que discutables.
Comsommons moins et autrement en éteignant par exemple nos enseignes lumineuses la nuit, en taxant l'électroménager de classe inférieure à B, en instituant une prime aux écomiies individuellement réalisées... En fait, il existe beaucoup de solutions bien moins coûteuses et bien plus efficaces.
Et si nous réflichissions enfin, au lieu de nous déchirer toujours ?
[3]
Commentaire par Occam
mardi 03 mai 2011 20:50
Nous connaissons l'argument massue des promoteurs €oliens :
"Dans 50 ans il n'y aura plus de pétrole alors inutile de réfléchir braves gens, laissez nous foncer tête baissée et vous mettre des €oliennes partout."
Et le non-dit des mêmes promoteurs qui va avec :
" Certes ça ne répondra pas au besoin et ça appauvrira un peu plus les Français mais au moins ça nous aura enrichi"
[4]
Commentaire par Jamie
mardi 03 mai 2011 22:10
L'éolienne industrielle est devenue le meilleur symbole
de la corruption du bizness vert.
Il faut engager rapidement un «Grenelle des énergies», qui n'exclut pas le nucléaire de son examen.
Car ces éoliennes sont un leurre écologique et économique.
[5]
Commentaire par carlino
mardi 03 mai 2011 22:38
Dom .... c'est pas l'éolien qui va remplacer le nucléaire ...bien trop faible et irrégulier ! ...c'est irréfléchie et irresponsable ces éoliennes ...un véritable massacre et pollution pour rien . une centrale produit 2500 MW ....une éolienne offshore a 4 MW de puissance soit environ 1 MW de production irrégulier ! combien faudra t'il d' éoliennes de 170 m de haut pour remplacer une seule centrale ? combien d'emplois détruits a cause de ces machines ....combien d'oiseau migrateurs abattus ? ...et qu'un prix de l'électricité multiplié par 10 serait pas cher est irresponsable . C'est juste grave et lamentable de dire cela .
J' attend un nouveau courant écologiste ...avec des projets réalistes , intelligents , humains et véritablement écologiques !!!

[6]
Commentaire par phenix
mardi 03 mai 2011 22:44
vous qui comparez l'éolien au nucléaire, avez-vous inclus les coûts humains du nucléaire avec les 20000 "cerfs de l'atome" dont parle le nouvel observateur en date du 28/04??

"ils sont 21000 à nettoyer, curer, réparer les cuves des centrales nucléaires. Un travail de sous-traitance, loin du temps ou leur spères portaient fièrement le blason EDF. Nomades, ils interviennent à Cuers, au Tricastin ou ailleurs en France. Une vie passée à prendre "de la dose" pour pas cher payé."....

"ces 20000 petites mains, ces invisibles qui assurent la maintenance des centrales nucléaires partout en France. Un monde à part. Des nomades, qui, de mai à septembre, courent les "arrêts de tranche", ces périodes ou l'on nettoie, retape, recharge les cuves en combustible. Les tâces le splus ingrates, les plus exposées aux rayons, du gros-oeuvre qu'EDF sous-traite à 80%. Chaudronniers, électriciens, soudeurs, robinetiers, décontamineurs ou "jumpers", comme Gilles, ces "kamikazes" de l'atome interviennent la ou personne ne va.

"1500 euros brut mensuels? Avec la "pime", 67 euros par jour pour dormir et manger matin, midi et soir. Une vie de sandwichs et de fast-foods. des nuits en meublé, en gîte ou en camping, au mieux. certains dorment même dans leur voiture devant les grilles des centrales".

"Des cadences infernales, des procédures parfois bâclées, des accidents toujours plus nombreux. En sous-traitant, EDF se met à l'abri du risque. . Mais pas de la catastrophe :
[7]
Commentaire par Nevada
mardi 03 mai 2011 23:00
Qu'on soit pro ou anti-nucléaire ne changera rien. Mais réveillez vous bon sang. Il faut consommer moins et pour ce faire il n'y a pas 50 solutions. Repenser ENTIEREMENT nos villes et nos architectures en s'inspirant de ce qui se fait déjà en matière d'habitat passif, voire même actif énergétiquement. Et réfléchir à une autre manière de se déplacer. Le Grenelle? Une belle arnaque qui n'étaient destiné qu'aux industriels. Nous allons tous payer la facture de ces attrapes gogos. Et après, une fois qu'on aura tous été saignés à blanc, on se mettra à isoler nos maisons. On a déjà perdu un temps et un argent précieux, il est temps de passer à autre chose et de revenir à une pensée locale.
[8]
Commentaire par citton
mardi 03 mai 2011 23:38
C'est tellement évident, ce que dit Mr Butré! En outre, dés le début, il y a une dizaine d'années, nous avons, un peu partout, découvert les mensonges des porteurs de projets. Nous les avons dénoncés, et on ne nous croyait pas le plus souvent, tellement la confusion entre petit éolien et éolien industriel était grande. Maintenant les mensonges sont visibles, les gens se plaignent, les prix de l'électricité grimpent, c'est la colère pour tout ce gachi! l'efficacité énergétique ferait beaucoup plus pour fermer les centrales nucléaires que l'éolien!, et beaucoup moins cher! Et pas de consensus, pas d'économies!!tout ça ne sert à rien. On ne fait pas de l'écologie sans l'adhésion des gens AMC
[9]
Commentaire par Fabrice
mercredi 04 mai 2011 08:23
le lobby pro éolien n'a aucun argument solide pour faire la promo de son business :
- ils agitent la catastrophe Fukushima comme avant Tchernobyl en liant le nucléaire et la catastrophe, si on faisait pareil avec le crash des avions plus personne ne prendrait l'avion, ou les accidents avec les friteuses, plus personne ne ferait de frites : ridicule !!!
- ils occultent complètement qu'au plus fort de cet hiver il y avait quasiment zéro vent sur presque toute la France, s'il n'y avait pas eu des centrales à flamme ou l'import d'électricité, nous aurions fait quoi ?
- le vent est intermittent et imprévisible dans ses amplitudes or une variation entre un vent 40 km/h et un vent 50 km/h entraîne une chute considérable de production, pareil entre un vent de 90 km/h et un vent de 95 km/h
- l'éolien est un leurre politique, écologique, et financier
- nos enfants nous jugeront pour cette accumulation d'erreurs que certains maquillent en solutions par cupidité et soif de pouvoir.
[10]
Commentaire par Collas
mercredi 04 mai 2011 09:10
De mon jardin, je peux observer les Parcs Eoliens de Soudan et Erbray (30Km) d'issé(12Km) de Derval et Lusanger (4Km) et bien d'autre projets sont en attente, et le dernier annoncé à Jans, mon village... chaque jour je peux admirer ces pales immobiles faute de vent, ou arrêter la nuit car trop bruyantes pour les riverains... on a saccrifier nos bocages pour une énergie alléatoire qui est secondeé par la Centrale thermique de Cordemais et par la toute neuve Centrale à Gaz de Montoire de Bretagne... si les éoliennes terrestres ne sont capable de produire que 30% de la puissance instalée ( www.rte-france.com ) comment peut-on grarantir que les éoliennes offshore vont pouvoir apporter le complément énergétique nécessaire à des consommateurs qui ne semblent pas vouloir changer leurs habitude en réduisant leur consommation... pour info, ce n'est à St Nazaire mais face à la Baule et au Croisic qu'il est prévu d'installer 150 éoliennes sans demander l'avis des touristes...
[11]
Commentaire par Diloup Augustin
mercredi 04 mai 2011 09:12
Le nucléaire nous a été imposé; j'ai peur de la catastrophe éventuelle comme tout un chacun. Mais ne comparons pas le Japon et la France et surtout arrêtez d'utiliser cette catastrophe pour faire peur au peuple: il n'a besoin de cela par les temps qui courent. Si quelqu'un est capable de nous PROUVER que l'éolien est LA solution, pourquoi pas des éoliennes industrielles (150m de haut) dans certaines zones sinistrées du poinrt de vue environnemental, mais surement PAS sur nos plus beaux sites de France; on est en train de "défigurer" notre pays pour des machines totalement inutiles, nuisibles et ne produisant souvent que quand on n'en a pas besoin. Sous couvert d'énergie verte, on berne une nouvelle fois le peuple en lui IMPOSANT ces aérogénérateurs; JL Butré et H. Texier ont parfaitement raison sur leur analyse et, que je sache pour les avoir rencontrés, ne sont en aucun cas pronucléaires; si c'est le seul argument pour se défendre, les proéoliens sont un peu légers...dans la promotion de leur business! Le nucléaire comme l'éolien n'est pas la solution idéale, alors cherchons dans l'intérêt de l'humanité, non pas celui de promoteurs uniquement, et réapprenons à consommer (et gaspiller)...moins! La première direction à prendre serait sans conteste celle du bon sens!
[12]
Commentaire par Descartes
mercredi 04 mai 2011 09:13
L’éolien : facteur d’insécurité économique et politique

Neuf ans après le jour qui vit le candidat lepéniste se qualifier au second tour de l’élection présidentielle, le sociologue Alain Mergier a expliqué pourquoi les milieux populaires (environ 30 % de l’électorat) sont devenus si sensibles au discours du parti lepéniste (Le Monde, 22 avril 2011).

« les récentes annonces de hausses des prix (gaz, pétrole, électricité) sont ressenties violemment : les gens ne parlent que de ça. On n’est plus dans une crise du lendemain, mais dans une crise du quotidien, qui se traduit par un sentiment d’insécurité permanente. »

Les milieux populaires ne supportent plus les hausses de leur facture énergétique, due, entre autres, au coût des énergies renouvelables dont l’éolien. Et comme ces milieux, autrefois de gauche, envisagent sérieusement de voter pour le lepénisme aux prochaines présidentielles, la relation entre tous ces faits semble évidente.

« [Les milieux populaires] pensent que, pour s’enrichir, les représentants de l’« oligarchie financière », qui sont les acteurs de la mondialisation, doivent délibérément les précariser et les appauvrir. »

L’éolien n’existe que parce qu’il est soutenu par cette oligarchie financière mondiale (souvenez-vous du rapport de la Barclays Bank, etc.). La diffusion fulgurante de l’idéologie éolienne au niveau mondial est bien la preuve que les firmes éoliennes sont des acteurs de la mondialisation.

Tout cela nous mène à la ruine.
[13]
Commentaire par Alain BARBIER
mercredi 04 mai 2011 10:13
Le tabac tue, la voiture tue, mais ni le tabac ni la voiture ne font peur. Les escrocs du bisness vert agitent la peur du nucléaire, en surfant sur l’émotionnel, pour s’en mettre plein les poches avec des éoliennes.
Les éoliennes vont faire exploser le prix de l’électricité, appauvrir les consommateurs, déséquilibrer encore plus la balance commerciale de la France, plomber la compétitivité des entreprises françaises. Triste bilan qui conduit sur le chemin de la décroissance.
[14]
Commentaire par Gondran-Tellier
mercredi 04 mai 2011 10:26
excellent article, je n'arrive toujours pas à comprendre comment on peut encore aujourd'hui trouver des hommes politiques promouvant ce genre de technique. c'est scandaleux et honteux et je me sens de plus en plus gêné de prétendre appartenir à un groupe politique qui participe à une telle promotion. je n'approuve pas non plus ceux qui mettent en opposition l'éolien et le nucléaire car le débat est alors faussé et à vrai dire un non sens. diantre, un peu de modération et un peu d'intelligence feraient du bien à bon nombre de commentateurs.
[15]
Commentaire par du boullay
mercredi 04 mai 2011 12:32
Je suis d'accord avec les conclusions de cet article : un cout exhorbitant à la charge des consommateurs et des contribuables, un impact écologique douteux et un enrichissement totalement anormal de quelques promoteurs !
La meilleure énergie est celle que nous ne consommerons pas !
[16]
Commentaire par BEAUVISAGE GILLES
mercredi 04 mai 2011 15:18
Si nos politiques faisaient preuve de discernement et s'ils aimaient réellement les gens, notre Société n'aurait pas besoin de "contradicteur". Ce n'est pas le cas ! ET puis voila l'époque des fermiers généraux revenue. Alors il est bon de ne pas se sentir seul, la FED et ses animateurs, contribuent fortement à l'urgence d'une prise conscience. Il faut exiger un GRENELLE DES ENERGIES. A DOM : vous n'avez toujours rien compris, il ne s'agit pas de toujours vous en prendre à M BUTRE. La FED est forte par le nombre de ses membres, ce qui veut dire tout simplement, qu'il y a actuellement une vrai prise de conscience des effets de l'éolien sur notre économie et qu'il y a urgence à organiser une vrai réflexion sur l'énergie. Fukushima ne démontre absolument pas que le nucléaire est à proscrire, mais simplement que l'on ne peut pas faire n'importe quoi, et le n'importe quoi s'applique également à l'éolien.
[17]
Commentaire par Norbert
mercredi 04 mai 2011 20:07
Un grand merci à ces deux messieurs compétents et sensés qui nous ouvrent les yeux sur l’énergie éolienne. Ça nous change des discours habituels des bonimenteurs- promoteurs d’éoliennes et des benêts qui boivent leurs paroles !
Je souhaite vivement que vous puissiez faire bouger les choses.
[18]
Commentaire par Carl
mercredi 04 mai 2011 23:03
l'article est excellent ...rien d'autre a ajouter..tout y est ...d'un grenelle de l'énergie devrait sortir du positif , du constructif , du réfléchi , du stratégique, ... des impactes sur l'environnement plus mesurés et aussi moins de gaspillage .
[19]
Commentaire par laurent
jeudi 05 mai 2011 07:09
Bonjour,
Pour une fois la france pourrait elle être en avance sur les USA en les devançant sur l'inéfficacité de la "solution" éolienne ?
En effet hier soir dans une interview sur CNN le PDG de Vestas, malgré son avance technologique dans l'ingenieurie des aeurogénérateurs, reconnaissait des difficultés financères suite à la prise de conscience des aléas éoliens qui rendent plus difficiles les implantations de centrales éoliennes dans les paysages.
Que la France ne persiste pas dans un absurde qui de plus, en ce qui concerne l'offshore, rendrait les centrales nucléaires cotières vulnérables en occultant les faisceaux des radars de protection.

[20]
Commentaire par ACPEM
jeudi 05 mai 2011 09:05
très juste analyse sur ce qui va être le premier scandale politico-financier de ce siècle.Après avoir eu l'occasion de rencontrer le président du groupe écologie/les verts de basse normandie ,celui-ci à bout d'argument a préféré "tourner les talons".Cela traduit bien
le mépris pour tous ceux qui n'ont aucun intérêt à tirer de l'éolien.
Les projets d'Arromanches et du Mt St Michel sont à mon sens un bel exemple de corruption . Vont-ils nous refaire "la France défigurée" et ce pour les intérêts exclusifs de certains !!!
[21]
Commentaire par Sylvie
jeudi 05 mai 2011 09:39
Il faut effectivement trouver d'autres solutions que l'éolien qui a un rendement trop faible pour un prix exorbitant. Les seuls qui vont s'en mettre plein les poches se sont les promoteurs. Aujourd'hui nous constatons qu'il y a des parc éoliens partout en France et nos paysages sont défigurés pour toujours car lorsqu'elles seront obsolètes personne ne les démontera. Mes enfants ne verront pas la France comme je l'ai vu et aimé.
[22]
Commentaire par bernheim
jeudi 05 mai 2011 11:29
La mer est un espace de liberté pour l'œil, les artistes les poètes. Il convient de ne pas le gâcher irrémédiablement et de fermer l'horizon par de lourds équipements éoliens.
Quelles raisons pressent tant puisque on vend une part importante de l'électricité produite en France à l'étranger à des prix bradés. L'électricité nucléaire nécessite des contrôles indépendants, c'est là la première priorité. Les économies d'énergie dans le transport et le chauffage domestique viennent ensuite.
A quand une nouvelle nuit du 4 Aout pour abolir des concessions scandaleuses à des groupes cupides bien peu attachés à l'emploi dans notre pays et à l'amélioration des conditions de vie générales.
[23]
Commentaire par Jalenques
jeudi 05 mai 2011 12:00
Qu'on le veuille ou non, le nucléaire , nous l'avons et on ne va pas fermer toutes les centrales du jour au lendemain. Alors, continuons à en tirer le meilleur parti en mettant tout en oeuvre pour qu'elles soient sûres. La France n'est pas le Japon et il est trop commode d'agiter l'épouvantail Fukushima alors que l'exploitation d'autres sources d'énergie - le charbon- fait chaque année beaucoup de morts dans l'indifférence la plus totale.
L'éolien est l'un des plus beaux scandale politico-financiers de la Vème république où l'on voit l'alliance impensable d'un capitalisme dénué de moralité, de politiciens qui n'ont comme objectif que leur prochaine réélection et d'écologistes naïfs.
Pour le gaspillage cesse et que l'on se penche sans tabou sur des solutions de long terme, pour effacer certains effets désastreux du Grenelle de l'environnement, oui à un Grenelle de l'énergie.
[24]
Commentaire par Nardin
jeudi 05 mai 2011 13:53
Subissant 5 parcs éoliens sous les yeux, pour un rendement nul. Par pitié assez...
Habitant un village côtier, la vie sera-t-elle vivable au milieu d'une forêt d'éoliennes? NON. Remplacez les par des hydroliennes sous-marines, oui ce sera efficace et prévisible donc synchronisable avec la demande; mais on ne les verra pas, donc c'est politiquement incorrect. Eolien=la preuve par la bêtise des boboécolos de la ville.
[25]
Commentaire par Montana
jeudi 05 mai 2011 14:35
Comme il faut pour chaque MWh éolien 3 MWh de thermique à flamme, la facture va encore plus exploser avec la raréfaction donc l'augmentation du prix du pétrole et du gaz. Ce serait un peu moins cher de mettre du thermique à flamme sans éolien du tout mais c'est le prix à payer pour satisfaire les sauveurs de planète. En attendant les promoteurs éoliens rivalisent dans le classement "fortunes 500" du magazine Challenge. Tout cela payé par la collectivité française certainement ravie en période de crise d'aider les pauvres promoteurs. Comme toutes les machines viennent de l'étranger, la balance des paiements et donc le déficit en prend un vieux coup. Si on supprime le nucléaire il faudra encore plus de thermique à flamme de plus en plus cher. A partir d'un certain degré de rareté des combustibles fossiles ou bien le kWh sera payé au prix de l'or ou bien le monde se vautrera dans le nucléaire malgré Tchernobyl et Fukushima et les autres incidents/accidents. C'est pour bientôt.
[26]
Commentaire par de Wavrechin
jeudi 05 mai 2011 18:52
La vraie vérité est que l'éolien ne sert à rien! sans parler de tous les inconvénients déjà connus de longue date!
pire! l'électricité va coûter de plus en plus cher! et il nous faudra revenir à la "BOUGIE" pour y voir un peu clair les 97 % et quelque du temps!
[27]
Commentaire par Marc Boritch
jeudi 05 mai 2011 22:03
il est très important d'expliquer autour de soi que ce n'est pas EDF ou l'ETAT qui vont payer ce surcoût inévitable sur le KW/H mais bien VOUS et vous directement de votre portefeuille ce qui va réduire de manière forte et encore notre pouvoir d'achat, alors que nous pouvons l'éviter en rejetant ces destructeurs de paysages qui eux remplissent sans scrupules leurs portefeuilles.
[28]
Commentaire par GABORY
vendredi 06 mai 2011 09:06
Arrêtons de nous mentir sur les bénéfices de l'énergie éolienne. Ce sont encore des Politiques qui n'y connaissent rien et se laissent influencer par des contingences économiques...
[29]
Commentaire par vero
vendredi 06 mai 2011 11:26
Tout le monde parle de l'arnaque économique de l'éolien terrestre où marin, mais peu de l'arnaque écologique!!
En effet pour l'installation des éoliennes où hydroliennes en mer, un câble conduit l'éléctricité à terre, ils ne savent pas encore stocker l'électricité!!
Pour ce faire ils choisissent un endroit en mer et tire ce câble au droit à terre, sans se soucier de là où il passe ni où il arrive, à partir du moment où les maires concernés sont ravis de les acceuillir!!!
Pour les hydroliennes de Bréhat ce câble arrive à terre dans "l'anse de Launay" seule plage a avoir naturellement du sable dans ce secteur où le galet domine.
Ce site était classé à terre et en mer, site natura 2000, des milliers d'euros ont servi à faire des études pour classer ce site, tout ce travail a été balayé par une simple décision du conseil municipal!!!!
En mer il traverse des concessions ostréicoles sans l'accord du concessionnaire présent pour la 3ème génération, un banc naturel de praires et de maerl protégé normalement!!!!!!
A terre la centrale électrique se trouve au centre du quartier résidentiel (moins de 50 mètres des maisons) dans un polder!!
Ils vont devoir creuser à 30 mètres de profondeur pour faire les fondations de leur usine dans ce site inondable loi de submertion marine?? l'Etat fait ce qu'il veut où il le veut!!
Celle ci produira 30decibels de bruit en permanence, risque de maladies neurologiques pour les riverains.

[30]
Commentaire par Michel Bruder
vendredi 06 mai 2011 16:57
Quand nos gouvernants arrêteront-ils de gaspiller des milliards (que nous devrons payer) pour subventionner de manière ridiculement excessive des énergies sans avenir? L'éolien c'est déjà un scandale, le photovoltaïque c'est encore pire et les hydroliennes (on dépense aujourd'hui des dizaines de millions pour des installations pilotes) ce sera pareil ou pire! Et si on metttait le paquet sur les économies d'énergie! Là, au moins, on est sûr que les investissements seront durables.
[31]
Commentaire par jj marchand
samedi 07 mai 2011 10:44
Des éoliennes, sur terre, sur l'eau, et après ?
Celles-ci coûtent des fortunes (qui bien sûr enrichissent toujours les mêmes personnes) et détruisent à jamais notre environnement.
Pensons à nos générations futures, pensons à réduire nos consommations d'électricité. Le ratio de ces dernières est de 20 en faveur de l'économie réalisée (mais pas pour les promoteurs, cela va de soi).
Merci de prendre les bonnes décisions Messieurs les politiciens !
[32]
Commentaire par Alésia
dimanche 08 mai 2011 00:11
Je souscrit complètement à l'article de MM. Butré et Texier. Nous avons dénoncé dès son apparition sur nos factures EDF la ponction effectuée pour payer l'éolien ! Nous connaissons depuis 9 ans les manoeuvres des porteurs de projets de tout poil. Ce qui est insupportable, c'est que tous nos dirigeants sont parfaitement bien informés. Quel mépris du citoyen !
[33]
Commentaire par Dupont
dimanche 08 mai 2011 11:41
Oui l'addition sera salée et la destruction sera énorme , tous les emplois des pêcheurs qui seront supprimés , c'est la destruction c'est inhumain.
Que ce soit sur où sur terre , il faut détruire , nous subissons depuis 2004 à notre porte , c'est la destruction de notre santé ,notre maison ,nos repaires ,notre paysage ,il faut le subir pour le comprendre.
Nous avons le nucléaire , étudions-le , mettons des personnes qualifiées et payées en conséquences de leur travail qui doit être sérieux et reconnu.
Vos éoliennes = matériel étranger , ouvriers étrangers et nous Français tous les inconvénients pour enrichir les promoteurs et en plus nous payons sur notre facture EDFqui ne cessera d'augmenter
[34]
Commentaire par Françoise
lundi 09 mai 2011 15:50
Halte au charlatanisme !

Il est de bon ton de vanter le caractère bucolique et reposant de nos régions et dans le même temps d'imposer aux populations, dans des périmètres parfois restreints, de nombreuses plateformes éoliennes encerclant ces mêmes populations et créant des covisibilités entre les plateformes et avec des monuments historiques classés, sans que cela gêne le moins du monde certains élus qui se donnent ainsi une bonne conscience écologique.

Les aérogénérateurs apparaissent comme de nouveaux moyens pour faire fortune mais si rentabilité financière il y a pour une poignée d'individus, force est de constater que le rendement énergétique est ....insignifiant !
Laissons parler les chiffres :

Sur les 8760 que compte une année, les éoliennes ne tournent, au sud de RENNES, par exemple que de 2300 heures par an, par manque de vent. la Bretagne intérieure, n'en déplaise aux promoteurs éoliens, n'est pas battue par les vents en permanence.

Pour obtenir la production nominale de 2 MWH annoncés des machines de 150 mètres qui envahissent notre territoire, il faut une vitesse de vent de 12.5 à 14m/s, soient des vents de 45 à 50 km/h.
Les promoteurs estiment, dans leur étude, qu'il y aura 222 heures par an avec de tels vents !!!!
Ce qui revient à dire que les machines tourneront au maximum de leur capacité de production....10 jours par an !!!
10 jours de production nominale sur les 365 que compte une année, la supercherie est là aussi. Des banques fr
[35]
Commentaire par Oldtimer
lundi 09 mai 2011 16:18
Il est sûr qu'il faut développer les énergies renouvelables. Mais l'éolien est la moins prometteuse de celles-ci, tout au moins tant que l'on ne sait pas stocker l'énergie à un coût raisonnable. Il faut effectivement envisager le problème dans son ensemble, alors que le gouvernement se précipite sur la seule production renouvelable qui soit aujourd'hui mature.
[36]
Commentaire par Lucette
lundi 09 mai 2011 17:49
les anti-éoliens ne sont pas des pro nucléaires. Le nucléaire nous fait aussi peur mais il est aujourd'hui indispensable. Il ne faut pas se tirer dessus sans cesse, mais tenter de réfléchir aux économies d'énergies que chacun peut faire, et quelles autres moyens écologiques mettre au point. l'éolien n'est malheureusement pas une réponse à ce grave problème actuel. Je n'ai pas de réponse à apporter à mon grand regret.
[37]
Commentaire par lola du vent
lundi 09 mai 2011 20:10
Règler le problème de l'énergie avec l'éolien, c'est comme vouloir règler le problème de la faim dans le monde avec du foie gras. c'est inefficace et hors de prix...et cela n'en engraisse que quelques-uns !
[38]
Commentaire par carl
mercredi 11 mai 2011 14:39
l'éolien c'est du peacegreen politique ...un énorme gaspillage , de la spoliation inutile ...des paysages, de la beauté et de toutes les économies qui en dépendent .....mais aussi des plus modestes d'entre nous qui vont payer beaucoup cher leur électricité ...tout ça pour rien ou presque ....avec l'augmentation de la consommation l'éolien ne remplacera pas un seul réacteur !! ...par contre des nouvelles centrales a gaz et a charbon on va en avoir besoin !!!
...A Paris ça manque vraiment de discernement !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteurs
De formation scientifique, Jean Louis Butré est président de la Fédération Environnement Durable et des associations de protection de l'environnement Vent du Bocage et Vent de la Vienne. Il est l'auteur...

Lire la suite

Du même auteur
Docteur en Sciences Physiques, Professeur des Universités, Hervé Texier est l'auteur de nombreux articles scientifiques en océanographie côtière. Il est Vice-Présiden de la Fédération de l'environnement...

Lire la suite

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox