Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Président de la FED
Auteur
De formation scientifique, Jean Louis Butré est président de la Fédération Environnement Durable et des associations de protection de l'environnement Vent du Bocage et Vent de la Vienne...

Eolien : l'Etat risque le remboursement de plusieurs milliards d'euros


mardi 18 février 2014

Pour la Cour de Justice européenne, le tarif de rachat de l'électricité éolienne est contraire aux règles communautaires. L'Etat va-t-il devoir rembourser ces surfacturations illégales?


Le Conseil d'Etat saisi d'une plainte de l'association Vent de Colère et de 11 autres requérants, avait consulté la Cour de Justice de l'Union Européenne sur la nature de la majoration du tarif de rachat de l'électricité éolienne qui s'impose à EDF notamment.

La réponse est venue par arrêt du 19 décembre 2013: la majoration du tarif de l'électricité dont le financement est compensé par les consommateurs d'électricité constitue «  une intervention au moyen de ressources d'Etat ». La  Cour n'a pas estimé devoir limiter dans le temps les effets de son interprétation. Cette aide est donc contraire au Traité de l'Union et devrait être déclarée illégale par le Conseil d'Etat.

L'arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne n'a pas été beaucoup commenté alors que ses conséquences financières pourraient être considérables pour l'Etat français.

Une sur-facturation illégale?

Le financement nécessaire pour garantir la majoration du tarif d'achat de l'électricité est en effet compensé par une taxe facturée par EDF au consommateur, la  Contribution au Service public de l'électricité (CSPE), elle-même soumise à TVA. Cette taxe est en constante augmentation et depuis 2014 elle constitue hors abonnement  12  % de la facture d'électricité des ménages.

Le Conseil d'Etat se considérera-t-il lié par la décision de la cour européenne ? Dans ce cas, la CSPE  pourrait-être  considérée comme une  surfacturation illégale.

En tout état de cause, contrairement à toutes les affirmations des industriels de l'éolien,  la fabrication d'électricité à partir d'éoliennes  ne relève plus du  développement d'une technologie naissante puisqu'elle est mature et n'a plus aucune raison d'être subventionnée par des mécanismes directs ou indirects, de surcroît supportés par les consommateurs et les entreprises.

Selon la Fédération Environnement Durable,  qui regroupe 906 associations, il est plus que temps d'arrêter le développement d'une source d'énergie intermittente et inefficace sur le plan économique, génératrice de pratiques financières souvent douteuses, et qui porte atteinte à l'environnement, au cadre de vie des personnes et au patrimoine touristique français.

Les consommateurs victimes de l'éolien

En 2013  les  5000 éoliennes actuellement implantées sur  la  France ont produit 2,9% de la  production d'électricité nationale. Pour atteindre les objectifs fixés par l'Europe dans le domaine des énergies renouvelables, la mesure phare de la transition énergétique du programme du Président François Hollande consisterait à continuer à implanter sur la France jusqu'à  25.000 éoliennes en suivant le modèle allemand. Cette stratégie si elle  n'est pas abandonnée conduirait   au doublement du prix de l'électricité des ménages français. En Allemagne  le prix de l'électricité est de 27 centimes d'euros le kilowatt-heure  contre 13,7 centimes  d'euros le kilowatt-heure en France.

Selon les nouvelles propositions de la Commission Européenne ce sont  les consommateurs européens qui supporteraient la politique de développement des EnR et principalement de l'éolien. Les industriels énergétivores ont fait savoir qu'ils n'accepteraient pas les surcoûts de l'électricité qui mettent en danger la compétitivité de leurs entreprises..

La   "transition énergétique" centrée sur l'éolien  est  donc porteuse  d'injustices sociales et en France il est légitime de s'interroger sur le bien fondé de cette  orientation  pour sortir un pays de la crise au moment ou le gouvernement cherche à économiser 50 milliards d'euros et  que 4 millions de ménages sont déjà en situation énergétique précaire et n'ont plus accès à l'énergie électrique sans des aides.

Réagissez à cet article
 (51) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
51 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Broncard
mercredi 19 février 2014 10:31
La CSPE, est un moyen utilisé par l'état pour rançonner les consommateurs d'électricité, soit disant pour développer les énergies renouvelables dont l'éolien industriel. Monsieur le Président de la république François Hollande, remboursez nous !
[2]
Commentaire par Clémence
mercredi 19 février 2014 12:03
Il faut mettre fin à ce capitalisme de subventions, pas de culture de l'irresponsabilité ! Remboursez !
[3]
Commentaire par Louise
mercredi 19 février 2014 12:06
Quand on a volé, on doit être puni. En prison, c'est impossible, ces messieurs sont des "cols blancs".Mais qu'ils remboursent, c'est le minimum.
[4]
Commentaire par Chenu
mercredi 19 février 2014 12:28
Mr Butré, bien sûr que nous sommes d'accord avec vous et qu'il faudrait que nos dirigeants soient un jour ou l'autre sanctionnés suite à leurs incompétence mise au grand jour. Concernant cette CSPE et la TVA que l'état a osé rajouté, dés que possible, il faut que les abonnés EDF cessent de payer celle-ci et demandent le remboursement au fournisseur d'électricité. Bien à vous.
[5]
Commentaire par carlos
mercredi 19 février 2014 12:39
C'est comme pour Notre Dame des Landes: des projets inutiles et coûteux, mais l'égo des politiques , voilà un bel obstacle . Toucher au porte monnaie, voilà le seul moyen de ramener les pro éoliens sur terre.
[6]
Commentaire par RITZENTHALER
mercredi 19 février 2014 13:13
Jean Louis Butré a mille fois raison: la subvention à l'éolien n'a plus lieu d'être, car ce n'est plus une technologie naissante. L'éolien a prouvé son inefficacité, il n'est pas opérant en hiver quand sévissent les grands froids car alors il n'y a pas de vent. Il faut donc lui associer des centrales thermiques très polluantes en CO2. Les consommateurs d'électricité que nous sommes sont pris en otages pour financer l'implantation d'éoliennes dont nous ne voulons pas. En sus d'être inefficaces, elles ont hautement nuisibles à la santé humaine (insomnies, troubles cardiaques...)
[7]
Commentaire par DEMAGNY JOEL
mercredi 19 février 2014 13:17
L'éolien industriel est une arnaque économique et écologique,les gouvernements français n'ont rien vu venir,ils sont maintenant dans une panade monstrueuse et nous sommes avec une France défigurée par ces monstres d'acier.
[8]
Commentaire par claude brasseur
mercredi 19 février 2014 13:23
Si on voulait bien étudier l'intérêt REEL des éoliennes, sur le plan écologique et économique, on saurait vite qu'elles ne sont intéressantes que pour leurs promoteurs. Qu'ils remboursent!! A quand une étude objective faite par des scientifiques NON subsidiés?
[9]
Commentaire par PILLONS
mercredi 19 février 2014 14:08
C'est une illustration de plus du fossé énorme qui s'est creusé entre la France qui gouverne et le peuple plein de bon sens. Désignant les carences de l'Etat devenu irresponsable. Sans parler de l'aveuglement coupable des manipulateurs d'idées . Ils ont inventé la transition énergétique pour tenter de faire passer la pilule. Avec un mot qui ne veut rien dire car l'histoire de l'énergie est une transition permanente.
[10]
Commentaire par Dynamo
mercredi 19 février 2014 14:13
L'airbus de l'énergie cloué au sol, faute de carburant ou trous d'air ? http://www.lesechos.fr/journal20140219/lec1_monde/0203324001933-l-airbus-de-l-energie-attendra-651440.php Le gouvernement français vient de prendre conscience que de nombreux passagers en attente d'embarquement dans la transition énergétique n'avaient plus les moyens de financer... http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bourdin-direct/bourdin-direct-najat-vallaud-belkacem-18-02-178036/ " ...:...qu' Il y a aujourd'hui dans notre pays beaucoup de gens qui souffrent de la pauvreté et qu' il faut faire attention " Mme la Porte-Parole du Gouvernement sur BFM Tv :
[11]
Commentaire par GUTH Catherine
mercredi 19 février 2014 14:15
Je demande que l'Etat français cesse sa politique "éolienne" : elle n'a pas à être subventionnée puisque l'énergie dégagée n'a rien de concluant d'autres pays-moteurs comme l'Allemagne et l'Espagne s'en dégagent... L'Etat va-t-il avoir à rembourser pour cette orientation mensongère et maffieuse ?
[12]
Commentaire par Sidobre
mercredi 19 février 2014 14:16
La CSPE est pour partie un impot local déguisé. En effet, les collectivités locales en mal de recettes, cèdent aux promesses financières des promoteurs de l'éolien industriel et accueillent sur "leur" territoire (le nôtre ?) ces monstrueux aérogénérateurs. Le consommateur finance ainsi, bien involontairement, ces collectivités (et les nuisances qu'elles acceptent ...pour nous!). M Butré mène un combat exemplaire contre cette vaste arnaque. Merci !
[13]
Commentaire par carlino
mercredi 19 février 2014 14:33
les industriels ne peuvent pas supporter ces prix ...les plus modestent en seront exonérés...enfin j'espère ....qui va payer ? j'ai toujours pensé, que cette technologie mue par un fluide trés léger qu'est le vent ...en sus irrégulier, était une fausse bonne idée ...trés pervers à de nombreux titres ....quel gaspillage !
[14]
Commentaire par Riou Jean Pierre
mercredi 19 février 2014 14:59
La Cour des Comptes considère que les coûts, comme les impacts environnementaux n'ont pas été correctement évalués. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective préconise de recentrer les efforts sur le CO2 et non les énergies renouvelables, qui sont d'autant moins pertinentes, que le parc de production électrique français est exemplaire en ce domaine. La CSPE qui, malgré son explosion, ne couvrira pas les charges 2014, semble de surcroit, dans son calcul, surévaluer le "coût évité" grâce aux MWh aléatoires dont on ne sait que faire. Lorsqu'on doit s'en débarrasser jusqu'à des prix négatifs, comme le 16 juin dernier, où 15000MWh ont été cédés au prix négatif de moins 200?/MWh, il s'agit, en fait, d' un "coût ajouté" de 3 millions d'euros en 3heures. La directive européenne 2009/28/CE fixant les politiques en matière d'énergie renouvelable a été déclaré non conforme à la convention d'Aarhus par l'ONU. Le tribunal de l'U.E avait pourtant reconnu, le 14 juin dernier, qu?une directive européenne ne pouvait être contraire aux dispositions de la Convention d?Aarhus, car cette dernière prime sur les "actes communautaires dérivés". Il serait temps de prendre en compte certaines réalités qui dérangent.
[15]
Commentaire par guy
mercredi 19 février 2014 15:05
les français sont écoeurés ...dégouttés ..Payer et subir cela suffit !!! ET OUI IL VA FALLOIR RENDRE DES COMPTES et surtout nous rendre notre argent ..... cette sensation continuelle de tricherie , de profits est devenue insupportable et je souhaite que l arret de la cour justice de l union europeéenne soit revelée à TOUS .. QUE FONT LES JOURNALISTES ? ...les vrais !!!! .MERCI MONSIEUR BUTTRE
[16]
Commentaire par Sirius
mercredi 19 février 2014 15:29
On ne peut que s'interroger sur les flux financiers liés aux affaires éoliennes quand on lit sur les sites spécialisés que les promoteurs éoliens garantissent des intérêts allant de 8 à 13 % . A l'heure où il est question de 1% pour le livret A ,de tels chiffres laissent perplexe.
[17]
Commentaire par Oldtimer
mercredi 19 février 2014 15:50
Merci de diffuser une telle information: les média sont étrangement muets sur toutes les "mauvaises" nouvelles ayant trait à l'éolien. A croire qu'ils pensent que cette énergie va sauver la planète, et sans rien coûter, bien sûr, puisque "cette énergie est gratuite"! Réveillons-nous.
[18]
Commentaire par ASEFB Géraldine CADEL
mercredi 19 février 2014 16:09
Une raison de plus pour ne pas adhérer aux éoliennes, en plus de bien d'autres, pollution de CO2, risque pour notre santé, nuisances auditives (c'est devenu un enfer pour certains habitants), visuelles, pertes de la valeur immobilière de nos maisons...Bref arrétons le carnage....Aidez nous à luter contre ce fléau. ASEFB
[19]
Commentaire par patrig k
mercredi 19 février 2014 16:34
@ au vendeur de vent , les activistes verdis du lobby des nucléocrates est en marche, avec des arguments qui ne sert qu'à protéger leur petit pré carré, les égoïstes cocorico , qui oublient le principal, les capacités de stockage en place de ce concert d?intermittents, ce que du reste concède Anne Lauvrgeon, l?ex d?AREVA qui ne se trompe à ce sujet là, mais seulement là (il y a surement du beurre à se faire). La Commission posera t elle-même la question à propos des subventions pour les délires des nucléocrates : 650 millions d'euros pour ASTRID, et communautairement 15 milliards d?euros pour ITER (à minima), un scandale dont les activistes qui écrivent ci dessous n'ont que faire, c?est pas dans leur parterre de carottes............... Oldtimer / Sirius / guy / Riou Jean Pierre/ carlino/ et les etc etc ...à propos de tourisme, les quelques 50 000 km de lignes THT et pylônes associés aux centrales nucléaires, seront ils tous à démanteler ? Sachant que ces réseaux, n'ont jamais empêché le Nippon, ou le Chinois de venir faire causette avec vos semblables à Cosette ..... Au fait, EDF sera boulée en GB par la même Commission, pour prix exorbitant de l'électro-EPR à la charge du consommateur british ...
[20]
Commentaire par Carl Dunning Gribble
mercredi 19 février 2014 16:45
Un article fort intéressant et je félicite le journal L?Express de jeter un « coup de projecteur » sur un sujet dont les conséquences financières sont considérables (et très largement inconnus !!) pour le consommateur et éventuellement également pour l?état (et donc le contribuable). Au delà des aspects très techniques qui ont motivé la Cour de Justice Européenne (et très bien expliqué dans votre article), comment peut-on justifier, et surtout en période de crise et de baisse du pouvoir d?achat, que le consommateur d?électricité (c. à d. « monsieur tout le monde ») subventionne quelques industriels (principalement à l?étranger) qui fournissent les turbines et les sociétés de BTP qui versent leurs tonnes de béton au pied de chaque aérogénérateur. De surcroît dans le récent débat sur la compétitive de la France ? ou le manque de compétitive ? les deux éléments qui sont cités en positif, c?est le prix de l?électricité à l?industrie (merci l?hydraulique et merci le nucléaire) et l?infrastructure (merci le TGV !). Sur ce dernier « point fort » notons aussi que les TGV sont compétitifs aussi grâce au contrat avantageux d?électricité. Ce serait quand même dommage de sacrifier ces deux derniers pôles de compétitivité au nom de la transition énergétique et de voir encore plus d?emplois se délocaliser?
[21]
Commentaire par BOURRIER Gabriel
mercredi 19 février 2014 17:02
Les éoliennes françaises coûtent aux français au minimum 500 millions par an et les photovoltaïques coûtent aux français au minimum 2 milliards par an... Et Elles n'ont pas réduit le nombre de centrales électriques thermiques polluantes lesquelles ont augmenté...Et Elles ne réduisent pas d'un gramme les millions de tonnes des émissions de gaz à effet de serre des voitures, des camions, des bus, des autocars diesel polluants... Pas besoin d'éoliennes et de photovoltaïques...Nous écoulons à l'étranger au minimum 40 milliards de kwh chaque année...
[22]
Commentaire par Dynamo
mercredi 19 février 2014 18:02
Un reportage d'ARTE pour nous éclairer sur la finalité des EnR ... http://www.youtube.com/watch?v=UwmenR1dxMM
[23]
Commentaire par CLEMENT
mercredi 19 février 2014 19:32
Bravo à l'Express l'Expansion de donner la parole à JL Butré et de contribuer ainsi à mieux faire comprendre dans quelle impasse l'aveuglement et l'idéologie combinée à l'affairisme conduisent la politique énergétique Française, au mépris des consommateurs et de la compétitivité des entreprises.
[24]
Commentaire par NAUDET
mercredi 19 février 2014 19:51
Enfin la vérité sur le scandale des éoliennes qui massacrent le pays, ruinent les français...mais enrichissent les promoteurs! d'accord avec l'Expansion.
[25]
Commentaire par Collas
mercredi 19 février 2014 19:56
Quand les premières éoliennes ont remplacé le bocage de Loire Atlantique j'ai cru au discour des promotteurs et en fait ce n'était que des Prometteurs d'énergies... Les agriculteurs ont cru que les revenus allaient rentabiliser leurs terres, mais ils ont vu leurs voisins non-envahis par ces machines jalouser ces revenus... Notre Région allait devenir autonome, mais il faut toujours des centrales termiques pour pallier aux manques de vent, mais la Centrale au Gaz de Montoir de Bretagne toute neuve est mise à l'arrêt car non rentable au prix d'achat de cette énergie qui vient de loin... et notre facture EDF ne fait qu'augmenter... l'argent investi dans les éoliennes aurait été mieux utilisé pour isoler nos maisons et les équiper de chauffe-eau solaires sans sur-payer l'énergie éolienne qui ruine notre Pays et détruit le Patrimoine Paysage que nous avions tant protégé associativement...
[26]
Commentaire par Jean-Claude
mercredi 19 février 2014 22:09
voir que la presse commence à donner un éclairage plus réel que le discours convenu des promoteurs est encourageant. Quand les recherches sur le stockage de l'énergie seront autant aidées que l'éolien ou le photovoltaïque ?
[27]
Commentaire par PULSE Pour Un Littoral Sans Eolienne
jeudi 20 février 2014 08:23
Merci au journal l?Expansion d?avoir soulevé ce scandale. Grâce aux différents gouvernements de droite puis de gauche, cette entreprise d?Etat à 80% a permis de gonfler artificiellement le prix de l?électricité pour fournir de l?électricité gadget, incapable de répondre à la demande. Une répercussion induite sur tous les tarifs des biens et des services, une nécessité d?augmenter la construction de pilonnes électriques à moyenne et haute tension, un renforcement du déséquilibre la balance commerciale?ne sont que des exemples des conséquences de cette politique énergétique. En contre partie, ces gouvernements auront au moins permis au président de sa filiale EDF EN de se hisser au top des plus grandes fortunes de France en quelques années et à Antoine Cahuzac d?entrer à la tête de cette filiale lorsque son frère était ministre du budget. Le comble n?est pas encore atteint lorsque cette entreprise EDF devra racheter l?électricité de l?éolien marin de sa filiale EDF EN à 240? le MWh pour la revendre 50? à l?export et que les 3 000MW prévus d?être installés le long du littoral de la Manche et de l?Atlantique, détruisant les emplois locaux et non dé localisables des activités de la pêche côtière, du tourisme, du commerce et de la plaisance produiront au mieux 1,3% de l?électricité française alors que la France exporte plus de10% de son électricité depuis des décennies. Avec une telle gouvernance, on comprend pourquoi la France est au bord de la faillite.
[28]
Commentaire par Carl Dunning Gribble
jeudi 20 février 2014 09:55
Un article fort intéressant ? bravo L?Express - et très opportun dans ce débat sur la transition énergétique mais également pour la réflexion du comité de l?attractivité de la France. Pour faire suite à cet éclairage sur le mode de financement et des aides et subventions à l?industrie éolienne par le consommateur français, et jugé non-conforme aux règlements européens par la Cour de Justice Européenne, n?est-il pas opportun de proposer à vos lecteurs un éclairage économique de ce débat chez nos voisins allemands ? Un projecteur sur les conséquences macro-économique et micro-économique de la transition énergétique en Allemagne serait source d?enseignement. Dans ce havre de compétitivité qu?affiche l?économie d?Outre-Rhin, le point noir pour l?industrie allemande est le prix de l?électricité (près de 30% plus chère qu?en France) et qui est une conséquence directe de la sur-pondération de l?éolien dans le mix énergétique. En dépit de subventions de milliards Outre-Rhin (le chiffre de ? 300 milliards est évoqué régulièrement), cette source d?énergie reste très inefficace, trop aléatoire et généralement beaucoup trop cher au point où la nouvelle majorité et le nouveau gouvernement à Berlin veulent arrêter ou du moins fortement réduire ce gouffre financier ! Les aspects micro-économiques ne sont guère plus réjouissants : le prix de l?énergie pour le consommateur en Allemagne tout comme les déboires des épargnants allemands (et pas que les plus riches) qui avaient suivit l?eldorado
[29]
Commentaire par collectif terre de peyre
jeudi 20 février 2014 09:55
Comme tous les articles de fond qui soulèvent le coté obscur, et le scandale financier, fiscal, et même écologique de l'éolien industriel, nous retrouvons toujours les mêmes typologies de commentaires : en général des commentaires nombreux effectivement contre la filière, argumentés et bien écrits. et quelques commentaires plus contestables traitant les soit-disants "antiéoliens" de nucléocrates, d'antitout, avec quelquefois des propos qui sont plus du bas café du commerce, que de citoyens respectables. Ce qui veut dire qu'en France, on a fait rêver une partie de la population sur cette filière éolienne, présentée comme une énergie gratuite et propre, et quand on brise ce rêve, il en ressort de l'agressivité. Ce qui veut dire que les médias doivent sortir de la bienpensance dominante sur cette filière, et face aux différents problèmes soulevés informer correctement la population. C'est ce que fait cet article. merci au journal L'Expension
[30]
Commentaire par chapuis martine
jeudi 20 février 2014 10:54
Merci au journal l'Express pour cet article Le scandale financier de l'éolien est enfin dénoncé ; il reste le scandale écologique. Pourquoi les médias ne diffusent-ils pas la vérité sur l'éolien industriel qui est une véritable arnaque très bien conçue il est vrai mais comme toutes les arnaques un jour la vérité éclatera . Tout le monde a le droit de savoir... M.C
[31]
Commentaire par ANSTETT
jeudi 20 février 2014 11:22
merci Monsieur Butré de votre ténacité à dénoncer ce scandale de développement de cette énergie éolienne qui prive les laboratoires où les vraies recherches de développement des énergies alternatives sont faites pour le bien de l'humanité et non pas pour permettre de la spéculation financière. on attend vraiment la suite qui sera donnée à cette décision de justice. Dommage que cette information soit si peu reléguée et merci à l'Express pour cet espace de prise de parole.
[32]
Commentaire par Nadège
jeudi 20 février 2014 11:52
Inquiétant pour nos élites : On ne pourrait plus tondre les français impunément ? Merci M.Butré, de secouer le cocotier des bien pensants.
[33]
Commentaire par lorex
jeudi 20 février 2014 12:14
Les mythes « vert » et d'alternative au nucléaire de l'éolien terrestre ne résiste pas longtemps à l'examen, même rapide. On assiste à un retournement de tendance très révélateur: ces machines gigantesques sont en train de devenir aux yeux de nos concitoyens, riverains ou non, pris de panique face à la multiplication des projets éoliens et à son corollaire, la dégradation de leur environnement, de leurs paysages et de leurs derniers espaces sauvages, des symboles. Symboles en effet, démesurés et pérennes, de l'emprise de la finance et du lobby éolien sur nos politiques, du déni de démocratie (les habitants ne sont ni consultés ni informés, ou bien dans l'après-coup), du détournement des notions d'environnement et d'intérêt public par des affairistes sans scrupules, de la captation des subsides publics pour des projets qui n'ont pas de sens, notamment dans des régions peu ou pas ventées, comme dans les Monts du Forez. Gageons que ces pylônes gigantesques et inutiles, en train de vampiriser le secteur rural sans que cela lui soit profitable, pointeront du doigt l'inconscience de nos « décideurs » quant aux impacts environnementaux et sociaux, leur allégeance au dieu « fric » et au gain immédiat et en resteront les témoignages hypnotiques, visuels et sonores!!!
[34]
Commentaire par forez 42
jeudi 20 février 2014 15:36
De par la prolifération des projets éoliens dans des zones ventées très irrégulièrement comme le Massif Central, nul ne pourra plus ignorer les messages envoyés par ces énormes machines, en train d'introduire une dégradation et une ségrégation graves au niveau de notre environnement et de nos paysages. En effet, elles constituent déjà, aux yeux de beaucoup de nos concitoyens, les signes évidents et visibles à des km à la ronde, démultipliés de surcroît, que notre démocratie est gravement atteinte et est soumise, via ses élus et représentants, aux lobbies éoliens et financiers qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches grâce à l'argent public, en détournant de ses buts la notion même de défense de l'environnement. Non, je ne suis pas un « nucléocrate » mais un citoyen très soucieux de mon environnement et du bon fonctionnement de nos institutions. Le positionnement et le soutien inconditionnel de certains représentants EELV est inadmissible car ils sont les « complices » objectifs de ces projets inutiles et ruineux, à tous les sens du terme.
[35]
jeudi 20 février 2014 17:52
Voici un jugement qui sera très certainement décisif pour atomiser les subventions gigantesques que les pouvoirs publics attribuent à l'industrie NUCLEAIRE. On pense en particulier aux deux réacteurs EPR que Londres veut faire payer massivement par les usagers britanniques, en offrant à EDF le remboursement des pertes (immenses) sur 35 ans ! On sait que les anti-éoliens sont avant tout pronucléaires, ils viennent de se tirer une balle dans l'atome. Bravo !!!
[36]
Commentaire par thierry
jeudi 20 février 2014 18:32
Pour être en lutte contre un projet éolien dans un Parc Naturel Régional (Nord), sur un secteur réputé comme "tout juste suffisant en terme de vent" (Cf rapport de la DREAL), j'ai pu apprécier à sa juste valeur: 1°. Le comportement méprisant des écolos-technocrates bobos des administrations des grandes villes qui se fichent totalement des impacts locaux de tels projets, 2°. L'indignation écolo-sélective des soit-disants protecteurs de l'environnement (type Nord Nature environnement affilié à France Nature Environnement), leur haine du nucléaire les poussant à adouber toutes les dérives et mensonges clairement identifiés à ce jour, 3°. La collusion invraisemblable de la presse locale (La Voix du Nord entre-autre) avec les promoteurs. Le discours habituel disqualifiant systématiquement les opposants réduits au statut de Nimby demeuré, sans jamais évoquer le dessous des cartes. Ces mensonges à la chaine poussent naturellement de plus en plus de monde à s'informer hors des circuits médiatiques habituels de la presse écrite (ne pleurons donc pas trop sur ses problèmes actuels), 4°. Les conflits d'intérêt locaux et le travail en sous-mains des promoteurs pour gagner la partie, 5°. Le business très lucratif des cabinets d'études évaluant les impacts des projets. Comme par hasard il n'y a jamais aucun problème, il faut dire que les promoteurs sont de bons payeurs, 6. Le comportement purement idéologique des équipes de direction des Parc Naturels Régionaux qui cautionnent le massacre
[37]
Commentaire par thierry
jeudi 20 février 2014 18:45
Pour compléter mon commentaire: Espérons que l'argument principal avancé par cette filière le réchauffement d'origine anthropique soit avéré. Détail fort gênant, la T° globale stagne depuis plus de 17 ans malgré l'explosion des émissions de CO2.Les explications avancées par le GIEC n'étant pas des plus convaincantes (le bucher pour atteinte au dogme se rapproche). En attendant des études commencent à paraître confirmant le caractère homéopathique de la réduction des émissions de co2 par l'éolien NATURE COMMUNICATIONS | 5:3196 | DOI: 10.1038/ncomms4196 | www.nature.com/naturecommunications Merci à l'Expansion de rompre le silence.
[38]
Commentaire par Hervé
jeudi 20 février 2014 19:22
Mon pauvre Thierry, si vous saviez toutes les couillonnades qui sont faites dans ces soit disant économies d'énergies, énergies vertes,.... L'éolien n'est que la partie apparente de l'iceberg! (ça se voit bien, c'est vrai) . De toutes les mesures prises, il doit y en avoir 25% qui sont très efficaces, 50% qui ne servent à rien (mais coutent un max) et 25% carrément contre productives à long terme (et coutent un max en sus). Mais je pense que l'escrologie vit ses dernières années, et la raison technico-économique va reprendre le dessus, faute de crétins pour payer...
[39]
Commentaire par Hervé
jeudi 20 février 2014 19:27
@ Observatoire... Pouvez vous nous donner des indications sur ces fameuses subventions, comment sont elles payées? sur quel budget? et les mettre en rapport avec la quantité d'énergie produite? Après on ferra de même pour les ENRs et on verra ce que ça donne pour comparer.
[40]
Commentaire par Marie
vendredi 21 février 2014 07:52
Il y a tout de même quelque chose qu'il faudrait que l'on m'explique une bonne fois pour toutes, car en lisant les commentaires, les arguments du "réchauffement climatique" vont bon train et je me pose la question : si cela se réchauffe effectivement (ce que je ne crois pas du tout, mais là n'est pas la question) et l'on aura donc moins froid = moins d'énergie, donc les éoliennes, OUT, non ? Moi en tous cas, je serais contente de dépenser moins d'électricité en hiver !!!!
[41]
Commentaire par Hervé
vendredi 21 février 2014 13:52
@ Marie. En ordre de Grandeur pour la France, on consomme tout confondu 2000Twh par an dont environ 500 pour le chauffage. Si on regarde juste l?électricité, on consomme 500Twh sous cette forme dont 60Twh pour le chauffage. Le chauffage n'est donc qu'une partie de la consommation. Les boulangers continueront a cuire leur pain,... Concernant le réchauffement climatique, il s'agit d'une élévation de quelques degrés, qui aura certes pour effet de réduire la conso de chauffage (certainement entre 3 et 20% suivant l'ampleur du réchauffement) mais ne l'annulera pas. Les veritables effets du réchauffement c'est dans les vergers, jardins... qu'on les verra le plus. Pas sur la facture élec.
[42]
Commentaire par MAREC
lundi 24 février 2014 02:09
Assimiler les anti-éoliens à des pro-nucléaires est tout simplement malveillant. Rejeter un mode de production débile, polluant (il pollue le paysage) et par dessus le marché ruineux, est une simple marque de bon sens, pas un choix idéologique.
[43]
Commentaire par castel
jeudi 27 février 2014 16:26
Merci M. Butré de diffuser cet article édifiant. Cela fait des années maintenant que vous vous battez avec les associations pour endiguer ce fléau visuel, audio qui va coûter cher aux français grâce à une taxe elle-même taxée ! Réveillons-nous et vous, surtout, les jeunes, il s'agit de votre avenir.
[44]
Commentaire par Pro Eole
vendredi 28 février 2014 06:33
Relaax C'est juste que cela n' a pas été notifié ... Le reste c'est du délire à la JLB : en réalité l'éolien est la moins chère des énergies nouvelles éolien 82 / EPR 110
[45]
Commentaire par ProEole
vendredi 28 février 2014 06:37
Ses copains anti éoliens assurent le SAV et les pro éoliens sont bien absents. On note l'intervention de l'Observatoire du Nucléaire de Stéphane Lhomme Et puis c'est tout ... Si c'est comme cela que JLB va être mis face à ses délires ... Moi, au moins, j'essaye de le faire taire ce JLB ... et j'y arrive. C'est de notoriété publique. Suivez moi sur Twitter @ProEole
[46]
Commentaire par couteau
dimanche 20 avril 2014 17:15
il y a une erreur dans les raisonnements ! l'énergie éolienne tout comme le photovoltaique, la microhydraulique ou la méthanisation constituent des sources de production d'électricité décentralisées qui contribuent à renforcer les réseaux par les extèmités et dont on peut dire que la production est consommées pratiquement sur place.DONC FRAIS DE TRANSPORTS PRATIQUEMENT NULS par rapport à ceux de centrales à productions "gigawattiques" dont la consommation est faite loin du lieu de production. entre 8,2 centimes le kwh pour le kwh éolien rendu poste source et les 13cts rendu compteur du consommateur ....il faudrait réfléchir si les remarques de la commision europeenne et des opposants aux énergies renouvelables sont bien justifiées d'autant plus que le jour ou les énergies fossiles seront épuisées il faudra soit se serrer la ceinture bien fort autour de la colonne vertébrales ou utiliser les énergies renouvelables et tant à fairemieux vaut quelles soient déja performantes donc bien rodées le jour ou on ne pourra pas s'en passer !

[Réponse de l'auteur]
Désolé mais en temps que physicien vous commettez une erreur. L'électron vert est inséparable de ses collègues, c'est l' équilibre des réseaux qui est fondamental. Tout est interconnecté et aujourd'hui l'électricité ne se stocke pas à une échelle de très loin suffisante Les éoliennes du Nord de l'Allemagne doivent être raccordées par des lignes à HT pour alimenter le Sud : Plus personne n'en veut dans ce pays. ERDF demande 40 milliards d' euros d'investissements pour décorer la France avec 4000 km de nouvelles lignes HT et des milliers de Transformateurs. Vous devriez expliquer votre théorie aux groupes écologistes de l'Aveyron qui refusent absolument et qui ont manifesté à Rodez ou mieux aux 7000 Irlandais qui ont défilé la semaine dernière à Dublin http://epaw.org/echoes.php?lang=fr&article=n160 Cordialement et Bon WE Cordialement
[47]
Commentaire par couteau
dimanche 20 avril 2014 17:29
à ceux qui se plaignent : --pour les "atteintes au paysage" il faudrait d'abord commencer par définir qu"est-ce qu'un paysage?,les paysages sont-ils immuables au fil des saisons , de la journée , des siécles? il y a dans la perception que nous avons du paysage une question d'habitude et de culture .et si on voyait le bon coté des éoliennes on les accepterait peut-etre mieux ! i ly a dans tout cela une question de blocage psychologique à la base ! - coté financier si au lieu de critiquer ceux qui dit-on s'en mettent plein les fouilles on acceptait d'investir dans les sociètès que l'on critique au lieu de miser sur les emprunts d'état? par exemple ou le livret a hahaha
[48]
Commentaire par Hervé
mardi 22 avril 2014 21:11
Tout a fait couteau, en plus il faut voir le bon coté des choses: Les montagnes style "foret d'éolienne" le jour c'est magnifique, mais la nuit c'est encore mieux on dirait des sapins de noël qui clignotent de manière complètement anarchique, et toute l'année en +. Les nuits noires à perte de vue ça fout la pétoche. Heureusement que ces nouveaux phares onshore modernes sont la pour nous rassurer. En plus cerise sur le gateau: elle sont principalement installées aux seuls endroits encore préservés par l?espèce humaine, les endroit dit "naturels" qu'il faut absolument supprimer car c'est si moche et si effrayant... (C'est rassurant de pouvoir voir des constructions humaines de n'importe ou, on ne se sent plus perdu dans la pampa)
[49]
Commentaire par Hermodore
vendredi 01 août 2014 10:59
Les escro-logistes pris la main dans le sac de l'argent "public"!
[50]
Commentaire par PAYRAUDEAU Guy
samedi 02 août 2014 14:47
Comment Fait-on pour Assigner EDF , je suis Contre les Eoliennes et Plus Payer un taxe pour celles-cies, c'est incroyable, Hollande et la Clique nous ont bloqué nos Pensions, je demande le Remboursement intégral des sommes pour le CSPE + une somme de 5000 Euros pour Dommages et Intérets. Guy Payraudeau de Guérande (44350)
[51]
Commentaire par Debaere
vendredi 29 août 2014 17:05
ma maison etant au tout electrique j'ai calculé que depuis fev 2013 soit un peu plus d'un an j'ai règlé 346,53 euros de CSPE et tva à 20% afférente ce n'est pas rien quant on se chauffe a l'électricité cela me semble assez scandaleux....
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...