Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Energies renouvelables : les projets fous des architectes


vendredi 03 octobre 2014

Art et énergies renouvelables : est-ce utopique ou y a-t-il un chemin à trouver ? En tout cas, cela n'a pas été, de toute évidence, la préoccupation des énergies conventionnelles ...


Voir toutes les photos sur le site Inhabitat

Le LAGI (Land Art Generator Initiative) est un concours annuel qui met au défi les urbanistes et architectes d'imaginer des installations d'énergies renouvelables qui soient en harmonie avec la nature, l'environnement urbain et la vie quotidienne des citoyens.

300 cabinets d'urbanistes, de 55 pays, ont concouru en 2014. Le jury a désigné trois lauréats, dont voici les propositions (virtuelles) :

















L'Argentin Santiago Muros Cortés suggère un dôme recouvrant une centrale thermodynamique captant la chaleur du soleil et capable selon lui d'alimenter 1.000 foyers. Elle serait implantée dans un centre ville, dans le cas présent dans le port de Copenhague, et serait largement ouverte au public afin de le sensibiliser à la question de l'énergie durable.



















Le second prix - les Polonais Mateusz Góra and Agata Gryszkiewicz - a voulu symboliser la place de la biomasse. Une tour très blanche, recouverte de lampes LED, s'élève au dessus de champs de plantes utilisables pour la production de bio-carburants, qui grimpent jusqu'à 4 mètres et peuvent être récoltées deux fois par an. Les lampes LED s'illuminent le soir, plus ou moins selon la force des vents.

















Antonio Maccà et Flavio Masi (Italie) ont remporté le 3eme prix avec leur projet "eMotions". Des générateurs forment une ceinture installées à la fois sur l'eau et le rivage et produisent de l'électricité à partir de panneaux photovoltaïques et d'éoliennes à axe vertical.

Les projets des designers sont quelquefois plus modestes, mais plus réalistes.

Témoin ce projet sur le point d'être réalisé en Nouvelle-Calédonie par la société Conergy ,à la demande d'un entrepreneur local.
















La forme a été inspirée par celle d'une mangrove proche ...

































A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (2) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Monnier
dimanche 05 octobre 2014 20:23
Utiliser de la biomasse pour produire des agrocarburants est une aberration et n'a rien d'écologique. ---- Toute la surface agricole de l'Europe ne suffirait pas pour produire les agrocarburants qui seraient utilisés pour remplacer le pétrole dans les véhicules thermiques. ---- Lire : http://energeia.voila.net/transport/vehicule_electrique_twh.htm ---- Par contre, avec tous ces véhicules passés à l'électrique (quand ?), une surface beaucoup plus faible, et de loin, couverte de panneaux solaires suffirait pour produire l'électricité dont ils auraient besoin. ---- Une surface photovoltaïque prise sur des terres non utilisées par l'agriculture. Pour l'hiver, il y aurait le complément de l'éolien et des autres énergies renouvelables.
[2]
Commentaire par un physicien
lundi 06 octobre 2014 09:52
Ravi e voir que je suis d'accord avec Monnier sur le sujet de la biomasse : une aberration et n'a rien d'écologique"
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...