Participez aux débats sur l'énergie de demain

USA : le charbon décline ... au profit des gaz de schiste


mercredi 28 mars 2012

On l'oublie, mais aux Etats-Unis la première source d'électricité est le charbon. Sa part est tombée pour la première fois en dessous de 40%, au profit du gaz de schiste. Les commentaires de Treehugger et Inhabitat.


Les sites favorables au développement durable et à la défense de l'environnement, comme Tree-hugger et Inhabitat , l'ont vite relevé : en mars, selon les statistiques officielles, la part du charbon dans le mix électrique américain est tombée en 2011 en dessous de la barre des 40%, ce qui est un record depuis 1978.

« Des installations charbonnières qui ferment et une production de houille en baisse, cela semble une grande nouvelle », commente Inhabitat. « Mais avant de se réjouir, notons que l'administration américaine de l'énergie (EIA) attribue cette baisse dans l'utilisation du charbon à un hiver particulièrement doux et à la baisse des prix du gaz due en particulier au développement du gaz de schiste, qui est loin d'être un ami de l'environnement (en raison de la technique de fracturation du sous-sol ». Les nouvelles centrales à cycle combiné, qui utilisent à la fois la puissance de la combustion du gaz et la chaleur des produits de combustion ont encore accru la rentabilité du gaz naturel face au charbon, note Tree-hugger.



















Rappelant les inconvénients du charbon (émission de mercure dans l'atmosphère, danger des fumes pour la santé, dégâts environnementaux de l'exploitation), Inhabitat rappelle que des campagnes contre cette énergie sont conduites depuis des années (voir les informations de "la chaîne Energie") et prennent de l'ampleur. Une des actions les plus énergiques est menée par le Sierra Club, qui reçu récemment un soutien financier du maire de New York Michael Bloomberg. De nouvelles régulations environnementales ont en outre contraint des groupes énergétiques à fermer certaines opérations fondées sur le charbon.


Mais alors que la part du charbon a baissé de 46% en 2010 à 39% en 2011, celle du gaz naturel a augmenté de 22 à 26% dans le même temps, malgré une une baisse générale de 7% de la consommation électrique en raison des conditions climatiques favorables.


Inhabitat relève que si le gaz est généralement perçu comme une source d'énergie moins émettrice de CO2 que le charbon ou le pétrole, en revanche son mode d'extraction laisse une forte empreinte environnementale, comme l'indique un rapport récent (Methane and the greenhouse-gas footprint of natural gas from shale formations).


Les sources d'énergie renouvelables comme le solaire sont encore classées sous le vocable « autres » par l'EIA, regrette Inhabitat, et se maintiennent à une part basse de 6% au cours des deux dernières années.

Le site Tree-hugger pense tout de même que les choses vont dans la bonne direction. « Les énergies renouvelables comme le solaire ou l'éolien sont en expansion rapide. Moins de charbon, plus de renouvelables, il faut maintenant amplifier ces deux tendances de façon exponentielle », écrit le site.





Par
Réagissez à cet article
 (2) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par jmdesp
mardi 03 avril 2012 13:08
Quand on fait le bilan total, le gaz de schiste apparait sensiblement moins
nocif que le charbon, alors entre les deux ...

Il est regrettable que les innombrables effets nocifs du charbon, à chaque étape de son extraction, combustion, gestions de déchets, reçoivent aussi peu de publicité. Bizarrement
ça n'occupe qu'une place très mineure dans l'agenda de Greenpeace et du WWF alors
qu'au niveau mondial, l'impact est probablement supérieure à celui de toute autre source de
pollution, quel que soit sa nature.
[2]
Commentaire par napooiseau
mardi 01 mai 2012 10:45
Comme tous ce qui concerne l'approvisionnement énergétique d'un pays; surtout parlant des USA; il faut se rappeler de l’importance fondamentale de ce type d'information vis-à-vis des relations internationales.
Sagit-il d'un ralentissement volontaire de l'extraction de charbon des USA ou arrive-t-on au bout de cette ressource dans ce pays?
Les USA sont déjà le premier prédateur énergétique mondial.
Ce type d'information éclaire d'une sombre luminosité l'avenir des relations internationales.
Même si l'extraction du minerai est très nocive, la concentration de plomb et autres explosifs dans l'air l'est assurément plus.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...