Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Les (bonnes?) idées vertes de la semaine


vendredi 19 juin 2009

Entreprises, chercheurs, écologistes rivalisent d'idées pour diversifier les sources d'énergie et réduire les émissions de CO2. Certaines sont insolites. Dites-nous ce que vous en pensez


Le béton durable ? indestructible pendant 16.000 ans !

Des chercheurs du MIT ont indiqué avoir découvert le moyen de prolonger considérablement la durée de vie du béton, ce qui entraînera des économies importantes et une réduction très forte des émissions de CO2 (5 à 8% du CO2 produit dans le monde est généré par la production de ce matériau). Dans un article publié par l'Académie des Sciences des Etats-unis, le professeur Franz-Josef Ulm et le Pr Vandamme, de l'Ecole des Ponts ParisTech (Université Paris-Est), indiquent avoir trouvé ce qui provoque la déformation du béton au fil des ans, à savoir un réarrangement des nano-particules. En intervenant à ce niveau, on peut par exemple prolonger de 100 a 16.000 ans la durée de vie d'une enveloppe de confinement d'une centrale nucléaire. De quoi réjouir les anti-nucléaires ... Lire l’article en anglais 

Des éoliennes légères à haute altitude

Des recherches conduites par l'Institut Carnegie pour la Science et l'Université de Californie ont mis en évidence les ressources énergétiques considérables des vents de haute altitude, qui pourraient satisfaire 100 fois la demande mondiale.
Les chercheurs ont établi des cartes qui indiquent que les zones au dessus des grandes villes sont propices à une capture de cette énergie par des turbines légères montées sur cerfs-volants. Les villes septentrionales, comme New York, Séoul ou Tokyo, sont plutôt plus favorables que celles des zones tropicales comme Mexico ou Sao Paulo. Reste bien sûr à maîtriser la technologie des turbines légères. Plus d'informations sur Inhabitat

Surveiller les émissions des vaches selon ce qu’elles mangent
Le méthane (CH4) est un puissant gaz à effet de serre : l'émission d'une tonne de méthane a un effet équivalent à 21 tonnes de dioxyde de carbone (CO2). Sachant qu'une vache peut produire quotidiennement jusqu'à 500 litres de ce gaz, l'impact environnemental de l'élevage est donc tout à fait significatif : en Alberta, les bovins sont les deuxièmes plus grands émetteurs de gaz à effet de serre après l'industrie pétrolière. D'où l'intérêt d'une récente étude menée conjointement par les Universités l'Alberta, de Guelph et du Manitoba, l'AAC (Agriculture et Agroalimentaire Canada) et l'AIEA (Agence Internationale de l'Energie Atomique) et publiée dans Journal of Animal Science.
Plus d'infos sur les bulletins electroniques

Donnez votre avis sur les publicités vertes
L’Observatoire Indépendant de la Publicité, qui émane de l’Alliance pour la planète, passe au crible les publicités à fort contenu « ecolo » et vous demande votre avis. L’observatoire est composé de membres d’associations écologistes, d’associations de consommateurs, et de personnalités de l’environnement, de la communication et de la publicité. Il milite pour que soit limité et contrôlé l’impact de la publicité sur l’environnement et stoppée l’utilisation abusive de l’argument écologique.

PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...