Participez aux débats sur l'énergie de demain
Mots clefs : 

climat,

 

co2

ges

énergie

climat


Auteur

L’empreinte carbone des Français : + 13 % en vingt ans !


lundi 26 septembre 2011

Selon les statistiques officielles, nous faisons des progrès en matière d’émissions de CO2. Mais une analyse plus fine –et plus réelle- montre que c’est l’inverse ! En 20 ans, les Français ont pris du poids en ce qui concerne leur empreinte carbone...


Alain Grandjean et Jean Marc Jancovici viennent de faire, dans « la Lettre du Carbone », le bilan sur 20 ans de leur indice ECO2 Climat.

« Combien un Français émet-il de gaz à effet de serre ?, s'interrogent-ils dans un édito. La réponse semble simple : on prend les émissions directes du pays, on les divise par la population, et le tour est joué. Les émissions directes du pays étant quasi-stables depuis 1990, et la population en hausse, les émissions par personne baissent, ce qui permet au ministre de l'environnement de souligner périodiquement que nous sommes de bons élèves dans la lutte contre le changement climatique ».

 « Sauf que... à l'heure de la mondialisation, les choses ne sont pas si simples. Une large partie des biens et services consommés en France ont été fabriqués dans d'autres pays, avec pour résultat que nous profitons de la consommation de ces biens sans que les émissions correspondantes soient visibles dans les émissions directes de la France », poursuivent-ils.

L'indice ECO2 Climat
, l'indicateur carbone mensuel de la consommation des français présenté chaque mois au JT de 20h de TF1, propose une autre approche: compter non pas les émissions directes du pays, mais les émissions nécessaires à la fabrica­tion de tout ce que consomment les Français, que la production ait lieu en France ou ailleurs.  Et là, on constate que depuis 1990, l'empreinte carbone d chaque Français a augmenté de 13%, alors même que l'indice officiel marque une diminution.

Deux façons de mesurer

Ainsi que l'explique le site de Carbone 4, la société de J.-M. Jancovi et A. Grandjean,  un certain nombre de postes d'émissions de gaz à effet sont communs à ECO2 Climat et à cet inventaire national, mais ces deux indicateurs ne mesurent pas la même chose. L'inventaire national des émissions de gaz à effet de serre, publié tous les ans par le CITEPA, comprend toutes les émissions de gaz à effet de serre prenant place sur le territoire français. Aucune différence n'est faite entre ce qui est émis pour produire quelque chose qui sera consommé en France, et ce qui est émis pour produire quelque chose qui sera exporté. Par ailleurs, quelque chose produit hors de nos frontières mais consommé en France ne figure nul part dans l'inventaire national.

Pour sa part, ECO2 Climat compte les émissions de gaz à effet de serre relatives à la consommation des Français, même si la production des biens et services consommés n'a pas eu lieu en France. Il tient donc compte de tout ce qui est importé pour la consommation finale, mais exclut les émissions françaises qui servent à alimenter les exportations.

Deux graphiques illustrent cette situation.
Voici l'évolution des émissions annuelles par personne entre 1990 et 2010 :
 
























Voici la comparaison avec l'indice CITEPA (émissions globales, et non pas par personne):




























Voici, selon l'indice ECO2 Climat, la répartition par poste (année 2010):





























L'étude de "La lattre du carbone" a été réalisée par Emmanuelle Paillat, Julien Adam, Jean-Yves Wilmotte, pour la société Carbone 4













Mots clefs : 

climat,

 

co2

ges

énergie

climat

A LIRE AUSSI

3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Tilleul
lundi 26 septembre 2011 13:53
Etant donné que l'indicateur en question a une imprécision de 30% (imprécision de 3000 tCO2, rien que ça!), ce qui le disqualifie pour l'essentiel des analyses utiles, contrairement aux inventaires de Kyoto qui sont réalisés avec un peu plus de rigueur.

En clair, vu les chiffres données en comparaison de la marge d'incertitude, il est faux de dire que les émissions ont augmenté, elles peuvent très bien être restées égales, ou avoir diminué... mais le thermomètre n'est pas assez précis pour le dire !
[2]
Commentaire par Hervé
jeudi 29 septembre 2011 14:14
Votre article parait assez crédible et le résultat semble possible. Il y a eu beaucoup de gesticulation médiatique autour du CO2, mais dans les faits, pas beaucoup d'effet! :

- On nous a vendu les lampes a économie d'énergie, mais en même temps, la mode de l'écran plat à la conso boulémique a complètement absorbé le résultat.

- On nous a vendu les éoliennes sauf que comme en France la production d'électricité est très largement Nucléaire et Hydraulique, elle n'émet que très très peu de CO2, il faudra nous expliquer à quoi ça sert?!

- L'automobile n'a pas vraiment progressé: les gains énormes obtenus sur les moteurs sont vampirisé par l'alourdissement des voitures, les équipements de confort et les dispositifs anti-pollution, la mode des SUV... La conso moyenne des véhicules est sensiblement restée la même que dans les années 90, pendant que le trafic a progressé!

- Le bâtiment poursuit son amélioration (continue depuis 30 ans) mais impacte peu le résultat car le parc ancien est vaste. C'est certainement là où sont les meilleurs résultats.
Cependant, de nouveaux conforts sont passé de luxe à l'usage courant (Lave vaisselle, informatique...). De plus les équipements ont vu leur durée de vie fortement baisser (un frigo des années 60 durait 40ans, maintenant... et ne parlons pas de l'équipement informatique ou audiovisuel... Donc la aussi, tout est relatif.

En fait grosso modo, les gains réalisés sont vampirisés par de nouveaux usages.
[3]
Commentaire par logik
dimanche 16 octobre 2011 13:48
Les températures sont stables depuis environ de 15 ans (lien mesures satellites : http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1996) et le CO2 a continué son inlassable montée (lien mesure officielle : http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/from:1996).

Aucun scientifique n'a réussi a établir un lien entre CO2 et température car il n'y en a pas !!! s'il y en a une elle est tellement faible qu'un autre paramètre majeur cache celui du CO2. Il ne faut pas oublier que le Giec fait des 'projections' sur une théorie.

Question : à quoi ça sert de diminuer le CO2 pour le climat ? ... je dirais rien ! C'est que du bonheur pour les plantes !
Vous feriez mieux de faire des articles sur l'économie d'énergie que nous gaspillons sans retenue et qui n'est malheureusement pas inépuisable.
Autre sujet intéressant serait la pollution de notre économie de gaspillage et les mesures écolos stupides, comme les lampes économiques qui soi-disant consomment moins, mais une fois que l'on calcule leur recyclage (contiennent du mercure), l'énergie dépensée au final est plus élevée. Le top c'est les voitures hybrides. Une fois toutes leur batteries recyclées, il aura fallu plus d'énergie qu'un Hummer consomme durant sa vie.

Décidément ce monde manque de logique !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...