Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

Etes-vous prêts à voyager dans un avion sans hublots ?


mardi 04 novembre 2014

Un avion sans hublots permettrait d'alléger notablement le poids du fuselage et donc d'économiser le carburant. Reste à vaincre la « claustrophobie » des voyageurs?


Un institut britannique pour l'innovation, le Center for Process Innovation, réfléchit à la possibilité de fabriquer des avions ans hublots d'ici une dizaine d'années. Objectif : réduire le poids du fuselage, et donc économiser du carburant et réduire les émissions de CO2.

Ce projet résulte de discussions avec l'industrie aéronautique, pour qui le poids des appareils est une préoccupation constante. Introduire un grand nombre de hublots pour le confort des voyageurs a de multiples inconvénients :

- la structure du fuselage doit être renforcée, donc alourdie, en raison des « trous » qui le parsèment.
- les hublots sont des équipements plus lourds que ne le serait un fuselage continu.
- les techniques d'avenir fondées sur les impressions 3D supposent des designs les plus simples possibles.

Dans un appareil commercial, 80% du poids est constitué par l'appareil lui-même et sa charge de carburant. Chaque fois que l'on réduit le poids de 1%, l'économie de kérosène est de 0,75 %. Il y a donc un double effet bénéfique à travailler sur cette question.

Mais le problème dans une société fondée sur le bien-être des consommateurs est de ne pas créer d'"agression" et donc de ne pas augmenter un sentiment de claustrophobie des passagers. Certes, tout passager n'est pas placé à côté d'un hublot, et l'idée du Center for Process Innovation (CPI) est de contourner le problème en offrant au contraire une véritable ouverture panoramique sur le ciel.

Des caméras extérieures capteraient l'image du ciel à 360 ° et la projetterait sur le fuselage intérieur. Chaque passager aurait la possibilité d'ouvrir celle-ci à volonté dans son environnement, et d'y sur-imprimer d'autres images.

En outre, la vue ne serait plus cachée par les ailes et il pourrait même arrêter la course du soleil en choisissant ses images à différents moments, comme le coucher ou le lever du soleil.

Les écrans seraient appuyés sur une technologie nouvelle dite OLED, extrêmement légère et consommant très peu d'énergie, pour ne pas affecter l'objectif premier, qui est le gain de poids et d'énergie.

Restera juste à éviter que la suppression de la claustrophobie ne se transforme en une impression de vertige?
 

A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...