Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Expert international énergie

- Manager Carbone 4
Auteurs
  François Dauphin est ingénieur INSA Génie Electrique 1984, Supélec 1985 et diplômé de l'Ecole de Management de Lyon en 2002. Il est depuis janvier 2012 en charge du développement pour les pays francophones...

Photovoltaïque : débats autour de l'auto-consommation


vendredi 25 octobre 2013

On commence à en parler en France : quand l'on produit de l'électricité solaire, est-il préférable de la consommer sur place ou de la réintégrer sur le réseau électrique central.


Par François Dauphin, expert international énergie, et Benoît Lemaignan, manager Carbone 4

Faut-il développer  la production décentralisée d'électricité photovoltaïque, consommée sur place plutôt que réintégrée sur les réseaux  de distribution ? Faut-il, en d'autres termes, encourager les conso-producteurs ?

En Espagne, le débat fait rage à la suite d'un projet de loi prévoyant de taxer lourdement cette production consommée. En Allemagne, les pouvoirs publics l'encouragent. En France, le président François Hollande a évoqué la question lors de son dernier discours sur la transition énergétique.

Quels sont les arguments des parties ?

- Les partisans de la création d'une taxe « soleil » font valoir qu'un développement massif de la production décentralisée d'électricité pourrait créer plusieurs problèmes économiques majeurs. Le premier est une réduction des flux d'électricité qui transiteront sur les réseaux : le financement des gestionnaires de réseau étant majoritairement proportionnel aux volumes transportés, réduire les flux sans dégrader la qualité des réseaux revient de facto à augmenter les droits à payer pour ceux qui continueront à les utiliser. Par ailleurs, les sociétés de distribution d'électricité mettent aussi en avant une augmentation des besoins financiers pour investir, entre autres, dans de nouveaux systèmes de régulation des réseaux basse tension ou de stockage.

- Les opposants à la « taxe soleil » estiment que la création d'une taxe sur une production autoconsommée est par essence anticonstitutionnelle ; pour eux c'est aussi inacceptable que de taxer la production de légumes ou la récupération de l'eau de pluie dans le jardin des particuliers... Ils mettent par ailleurs en avant que la production décentralisée engendre, pour les gestionnaires de réseaux, des gains économiques notamment par une baisse des pertes en ligne et un report des besoins de renforcement des réseaux. Par ailleurs, ils estiment totalement démesurée l'amende de 4 millions d'euros prévue en cas de mise en service d'une centrale de production non déclarée.

En date du 4 septembre dernier, le régulateur espagnol  a publié un avis très négatif qui met avant le caractère discriminatoire et anticoncurrentiel de la taxe prévue par le gouvernement (très lourde, puisqu'elle serait à hauteur de 67 € par MWh, soit environ 50 % du prix de vente final aux clients domestiques français). Le régulateur mentionne en particulier qu'il est ubuesque de subventionner des mesures d'économies d'énergie et en parallèle de taxer une moindre consommation. De même, le régulateur estime discriminatoire que les consommateurs qui font l'effort de produire de l'électricité et de la consommer sur place soient taxés, alors que ceux qui injecteraient la totalité de leur production n'importe où sur le réseau ne le seraient pas. Pour finir le régulateur met l'accent sur le point faible principal de cette taxe à savoir qu'elle est assise sur l'énergie qui n'est pas injectée sur le réseau alors que ce sont les flux entrants et sortants du réseau qui sont à l'origine des coûts de réseau.

De ces débats où les  experts se défient à coup d'arguments technico-économiques rarement quantifiés, il convient de retenir trois leçons principales :

- Le rôle des entreprises de distribution d'électricité va se transformer en profondeur. Elles vont passer d'entreprises organisant la distribution de flux descendants à des entreprises offrant progressivement des services de stockage et de fournisseur de dernier recours. Les modalités de la rétribution de ces services restent à définir mais il est normal que les conso-producteurs rétribuent l'ensemble des services qu'ils utilisent, dont le rôle de sûreté du réseau. A ce titre, il est souhaitable qu'une part plus importante de la facture électrique soit consacrée à l'abonnement, gage du financement pérenne d'un réseau qui reste un bien public encore à ce jour indispensable à la collectivité.

-  Plusieurs taxes dont l'assiette est basée sur l'énergie commercialisée ont été créées dans le passé. La réduction recherchée de la consommation implique que les politiques anticipent sur les modifications à apporter à l'assiette de ces taxes mais plus encore sur la communication vis-à-vis du grand public et des associations de consommateurs.

- La transition énergétique se réalisera d'autant plus rapidement et avec d'autant plus d'efficacité qu'elle intégrera les acteurs en place. Les entreprises de distribution d'électricité sont des acteurs importants du monde énergétique, influents au niveau national, acteurs des territoires et pourvoyeurs d'un volume important d'emplois non délocalisables. Réfléchir à une évolution du mix énergétique qui permette à celles-ci de conserver un modèle économique viable n'est pas une option, c'est un prérequis.













Réagissez à cet article
 (34) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
34 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Chelya
vendredi 25 octobre 2013 17:06
La question a se posé est bien plus profonde : comme pour la production, les moyens de gestion décentralisée sont tout à fait capable de répondre à une grande partie des besoins de sûreté du réseau pour un coût inférieur aux moyens de gestion centralisée. Quand il y a plus de soleil que de demande électrique, le gestionnaire d'une boucle locale multi-fluide et multi-énergie n'a qu'à stocker du froid pour l'utiliser plus tard... Le gestionnaire national du réseau électrique lui est obligé d'envoyer la puissance dans un barrage à 200 km puis de la déstocker une heure plus tard pour alimenter les climatiseurs. On a donc également intérêt à se poser la question d'une évolution des responsabilités des grands monopoles nationaux et de laisser une plus grande libertés aux collectivités quand elles voient qu'il y a un intérêt économique à gérer les besoins au plus prêt du citoyen plutôt que de systématiquement passer par de couteux renforcement de réseau.
[2]
Commentaire par Hervé
samedi 26 octobre 2013 23:59
Chelya, supposons que vous ayez raison, pouvez vous nous expliquer pourquoi les autres pays ne le font pas non plus? En Europe on a des champions (Danemark,...) et je n'ai pas connaissance qu'ils aient massivement déconnecté des villes du réseau.
[3]
Commentaire par Hervé
dimanche 27 octobre 2013 00:04
Bon Article. 1) Concernant les taxes non payées par l?autoconsommation, elles ont été payées sur l'achat du matériel nécessaire, et en supposant que l'usager ferait des économies au final, ça veut dire qu'il lui restera du pognon qu'il dépensera ailleurs... et donc sera taxée. Que l'état se rassure l?autoconsommation comme le jardinage, de diminuera pas les prélèvements. Donc il n'y a pas a taxer cela. 2) Concernant la rémunération correcte du réseau, il y a effectivement un problème. Il faudra effectivement revoir les choses. Le client utilisant le réseau en backup devra soit payer un lourd abonnement, soit avoir des tarifs achat / vente adaptés aux contraintes de l?équilibre. Déjà faire en sorte que le prix de vente soit supérieur au prix d'achat pour assurer un revenu au réseau serait un préalable.
[4]
Commentaire par papijo
dimanche 27 octobre 2013 14:10
L'instigateur de cet article est la société "Carbone 4" (vous trouverez sur internet) qui vit (bien ?) en vendant des études "écolo-bio-responsables..." à des sociétés ou des collectivités. Au moment où les nouvelles énergies montrent leurs limites, il faut trouver de nouvelles idées d'étude à vendre, et l'autoconsommation est une de ces idées. L'autoconsommation, c'est bon pour "Carbone 4", que ce soit la ruine pour les français, ... ce n'est pas leur problème. Par contre, c'est le mien (et le votre)!
[5]
Commentaire par Cas concret d'autoconsommation solaire
dimanche 27 octobre 2013 15:26
Notre expérience d'autoconsommation depuis 8 mois à Montpellier: 8 panneaux de 250 W installés dans le jardin orientés plein sud (y'a plus de place sur le toit, c'est tout occupé par les panneaux pv pour la vente à EDF). Donc 2000W de puissance solaire couvrent les besoins pendant la journée de: 1 Frigos + 1 congel + 1 pompe chauffe-eau solaire + 1 ordinateurs + box internet + recharge d1 batterie de vélo électrique + 2 machine à laver . Investissement= 7800 euros TTC. Economies annuelle prévues la 1° année = 3000 kWh = 450 euros. Avec l'augmentation des tarifs EDF de 50% d'ici 2020, notre économie représentera 675 euros / an. Sur la durée de production garantie des panneaux (25 ans) avec un tarif moyen d'EDF autour de 20 centimes, notre économie totale se chiffre à 15 000 euros. Je vais faire baisser la puissance de l'abonnement EDF de 9 à 6 kVa, ça représente une économie supplémentaire de 1400 euros sur 25 ans. On arrivera au total à 16 400 euros d'économies pour 7 800 investi, une très bonne affaire, sans compter que les panneaux produisent généralement bien au delà de leur garantie. Le kWh nous revient à 8,50 centimes, garanti sans hausses pendant 25 ans.
[6]
Commentaire par Photon
dimanche 27 octobre 2013 20:09
Copié/collé sur le site d'ERDF: ERDF s?engage également à... Assurer le dépannage du réseau. Participer à l?aménagement du territoire en concertation avec les collectivités territoriales. Prendre part à la solidarité nationale, lutter contre l?exclusion sociale et contribuer au développement de l?emploi. Préserver l?environnement en réduisant l?impact de ses activités sur le milieu naturel. Paradoxalement, ERDF /EDF/GRDF/GDF/Total/Enel sont un frein à toutes ces revendications, mais il est évident que les trames économiques qui se jouent derrière notre façon de maitriser l'énergie,se nouent jusqu'à tisser une toile imperméable à la transition. Il y'a des moyens techniques maîtrisés qui permettent de réduire les stockages, éviter la "fatalité" ou en moins pathétique, l'intermittence des énergies renouvelables, l'EEG est une des solutions choisies par l'Allemagne, il en existe d'autres. La mise en balance des risques et des coûts, des profits et des pertes, ne semble pas être envisagée de façon objectives. Nous avons eu le Grenelles de l'environnement, puis le Débat National sur la Transition Énergétique, et les conclusions de ces débats ne reflètent pas le désir de la population mais plutôt les desiderata des grands groupes énergétiques. "Une seconde Monsieur le bourreau" demandent les dinosaures du fossiles et fissiles, aux énergies renouvelables...Il va être difficile d?arrêter un mouvement mondial...
[7]
Commentaire par papijo
dimanche 27 octobre 2013 21:39
@Cas concret d'autoconsommation solaire Quelques remarques: 1 - L'économie sur l'abonnement EDF 6 ou 9 kVA n'a rien à voir avec les panneaux (le pic de consommation a lieu en principe la nuit quand les panneaux ne produisent rien). 2 - Le prix moyen actuel du kWh pratiqué par EDF est de l'ordre de 15 cE/kWh, abonnement compris. Le calcul de la rentabilité doit être fait sur les prix actuels hors abonnement, c'est à dire 12 cE/kWh (TTC) et pas sur 20 cE/kWh abonnement non compris. 3 - Dans l'hypothèse optimiste de 3000 kWh/an pendant 25 ans, on produirait 75 000 kWh et 7800 / 75 000 = 0,104 ?/kWh, et non pas 8,50 centimes ! 4 - Les appareils listés ici n'ont pas une consommation de 2 kW, à part la machine à laver, mais au total moins de 500 W. Donc, quand la machine à laver ne tourne pas, il y a la plupart du temps jusqu'à 1,5 kW théoriquement disponibles qui ne servent pas. Ce qui veut dire que l'installation produit en fait 4 fois moins que calculé ! Il est difficile de trouver des emplois pour ce courant pendant la journée, on ne va tout de même pas s'éclairer à l'électricité en plein jour ! Une solution serait d'avoir une batterie de stockage de grosse capacité, mais alors le prix n'est plus du tout le même, et la batterie qui dure 25 ans n'est pas encore inventée ! 5 - 7800 Euros placés à 2% pendant 25 ans rapportent 400 Euros par an. Il resterait donc d'après vous un gain théorique de 50 euros par an, à condition que vous soyez suffisamment bon électronicien pour faire
[8]
Commentaire par papijo
dimanche 27 octobre 2013 21:40
La fin du post précédent: "... à condition que vous soyez suffisamment bon électronicien pour faire les réparations vous-mêmes avec des composants fauchés au boulot (!). Malheureusement l'opération se soldera par une perte !"
[9]
Commentaire par Monnier
lundi 28 octobre 2013 11:06
Dans le sud de la France, l'autoconsommation revient moins cher que l'électricité habituelle en base et encore plus en heures pleines, quand le soleil brille. --- http://energeia.voila.net/solaire/pv_rentabilite_autoconso.htm --- Bientôt, ce sera dans la moitié sud du pays --- Mais quelques villages dans le nord attendront 2016 pour en bénéficier. ---- Avec le stockage disponible dans quelques années à un coût abordable, ce sera encore plus d'autoconsommation. --- L'excédent de la journée sera utilisé du soir au petit matin, sans rien consommer provenant du réseau aux heures de pointe, en toutes saisons. ---- Moins de frais pour le réseau (définit pour supporter la pointe) et moins de moins de production coûteux pour la pointe, c'est une économie pour tous les consommateurs.
[10]
Commentaire par Pk
lundi 28 octobre 2013 11:07
le pic de consommation a lieu en principe la nuit quand les panneaux ne produisent rien...........................FAUX FAUX archi faux, les pics de consommations : de 7 h à 9 h le matin, de 18h à 21 h le oir avec des pointes vers 7h30 le matin et environ de 19 à 20 heures en début de soirée ... La nuit, les lampadaires éclairés lors des mi-saisons, servent surtout à délester la surproduction des centrales nucléaires et de faire payer les collectivités, un service le plus souvent inutile de 11h à 5 h du matin .... [ ... Il est difficile de trouver des emplois pour ce courant pendant la journée, ... ] Ah bon ? Et de recharger les batteries localisées, c'est aussi impossible . ?
[11]
Commentaire par Photon
lundi 28 octobre 2013 12:01
@papijo, il existe des commutateurs qui, lorsque la conso du batiment est insuffisante pour absorber la production, dirigent l'électricité vers le ballon d'eau chaude pour faire tampon, et 2 kWh peuvent être absorbés par une simple resistance...
[12]
Commentaire par papijo
lundi 28 octobre 2013 20:50
@monnier Pour l'instant, le solaire individuel en autoconsommation n'est pas rentable, sauf bien sûr pour les installateurs qui profitent des pauvres écolo-gogos, comme indiqué dans mon post plus bas. Quand des batteries pas chères et qui durent longtemps auront été inventées ... on en reparlera ! @photon: Effectivement, je n'en avais pas parlé parce que la personne en question disait avoir déjà un chauffe-eau solaire, mais avec une alimentation électronique qui régule la tension du circuit en réglant l'intensité consommée en fonction du courant disponible. C'est juste quelques centaines d'euros en plus, mais ça laisse quand même beaucoup d'électricité non employée surtout en été. @Pk - Les pointes (y compris le dernier record de consommation de février 2012) se produisent malheureusement à 6 ou 7 heures du soir en hiver quand il fait nuit ! Pour ne pas monopoliser le débat, j'arrête là mes commentaires sur ce fil.
[13]
Commentaire par Cas concret d'autoconsmmation Montpellier
lundi 28 octobre 2013 20:52
Réponse à Papijo: Bien sur que l'abaissement de mon abonnement a un rapport avec l'installation solaire, car je déplace une partie de ma conso qui s'effectue en principe la nuit (machines laver, recharges vélos électriques) en journée, donc je lisse ma consommation. Conséquence: la réduction d'abonnement vient en déduction de mon prix d?achat de l'installation solaire. La machine à laver tourne tous les jours (le programme dure 2 heures) et souvent le lave vaisselle aussi (programme = 1h30), je complete su besoin avec la recharge vélos (conso 300W). J'ai bien mesuré une conso quasi continue de 1,5 kW en continu entre 10h30 et 15h. Ca correspond à 90 % de la production du pv, parfois il me faut un peu plus, parfois un peu moins. Les jours ou j'ai des nuages (1 jour sur 8 à Montpellier) je décale les machines à laver. Donc au contraire de ce que vous dites je n'ai que l'embarras du choix pour consommer mon électricité solaire. Je vais étudier l'installation d' un pack batteries lithium plug and play de 6 kW + rajouter 1 kW de panneaux pv et abaisser mon abonnement à 3 kva. En principe le micro stockage inclus avec l'onduleur sera disponible l'année prochaine d'après mon installateur.
[14]
Commentaire par Hervé
mardi 29 octobre 2013 18:49
De toute façon si vous arrivez a lisser votre conso moyenne, un abonnement de 3KVA est suffisant à pas mal de monde(ça permets 72Kwh par jour, quand même). L'adaptation de la demande à l?offre est la clef de l'autoconso. Elle est encore plus rentable que montpellier... si on installe soi même. Budget onduleur + 2KWc de panneaux brut, environ 2000E. En comptant les fixations cables... ça passe a moins de 2500E. Retour sur invest en une dizaine d'années avec les tarifs actuels. Si on ajoute le stockage, la par contre ça commence à coincer un peu, car l'amortissement doit se faire sur un délai plus court, ça ne parait pas valable avec les batteries actuelles, sauf si on arrive a faire de la récup. La grande difficulté est de lisser son besoin et le mettre en phase avec la production, ça demande pas mal d'efforts, surtout si on veut basculer une part importante de sa conso. Mais si tout le monde s'y mets, comme le signale l'auteur, le prix du réseau va monter fortement, et le cout global (autoconso + backup) sera trés probablement plus élevé que le tout réseau, avec en prime l'obligation de se faire chier à lancer ses machine, fours,.... quand il fait beau, ce qui habitent beaucoup plus au nord de Montpellier apprécieront!
[15]
Commentaire par carl
mercredi 30 octobre 2013 15:55
Il y a pas plus écologique que l'auto consommation !!! mais où va t'on ? c'est trés inquiétant tout ça
[16]
Commentaire par Autoconso à Montpellier suite de mon expérience
mercredi 30 octobre 2013 22:06
Loin de moi l'idée d'imposer le model d'autoconsommation solaire à tout le monde. Mais pour la moitié sud de la France je prouve tous les jours que c'est rentable et que ça fonctionne. Inutile d'aller chercher des prix discounts sur internet et de bricoler l'installation électrique j'ai pas envie de foutre le feu à la maison. Y'a pas vraiment de contraintes d'usages, les jours sans soleil (15% du temps) je change rien, l'électricité est simplement achetée à EDF, faut bien qu'ils servent à quelque chose, LOL ! Le calcul de rentabilité est effectué en tenant compte des jours sans soleil, j'ai pris les valeurs réelles des productions dans ma région. Il est inutile pour moi d'avoir actuellement des batteries. L'étalement de ma consommation est conditionnée à l'apport d'électricité solaire compétitive sinon l'abaissement de la puissance du compteur EDF ne serait pas rentable. Techniquement passer à 3 kW fera disjoncter le compteur régulièrement. Et finalement, pour moi, y'a quelques cerises sur le gâteau qui ne se mesurent pas qu'en euros: avoir le plaisir de consommer sois même l'énergie de son jardin (comme mes légumes), montrer l'exemple, gagner en indépendance, ne pas subir le diktat d'un monopole et contribuer efficacement à un avenir meilleur.
[17]
Commentaire par Hervé
vendredi 01 novembre 2013 23:32
En l'état des technos de stockage, si toute la moitié sud fait comme vous, et qu'ils consomment réelement 6X moins sur le réseau (j'en doute un peu mais, bon), dans ce cas ce qui va se produire est simple: Comme l'essentiel des coûts pour EDF est justement de maintenir le réseau en état de marche (payer les agents, entretien des lignes, centrales...), EDF seront condamnés (pour maintenir le service) d'augmenter fortement le prix de l'électricité pour maintenir leur équilibre financier. (Soit qu'à ce qui font ça, ce qui serait juste, soit moins fortement mais à tout le monde, ce qui serait "moins juste") . Donc en gros votre facture EDF sera à terme un peu moins élevée que maintenant (vous gagnez en gros la part combustible du cout du Kwh), mais vous devrez en plus amortir tout votre bazzard tout en devant vous discipliner a consommer quand il fait soleil. Avenir Meilleur, est ce sûr?
[18]
Commentaire par Autocoson à Montpellier
samedi 02 novembre 2013 12:09
@Hervé, C'est bien de faire de la prospective économique à la place d'EDF mais si je suis votre raisonnement, les opérateurs qui augmenteront leurs prix pour compenser l'autoconsommation de leurs clients vont rentrer dans une spirale infernale, je m'explique: plus ils augmenteront leurs tarifs plus le model économique de l'autoconsommation deviendra rentable (y compris au Nord) et plus l'autoconsommation se développera. Au final EDF a tout à perdre. Selon moi l'alternative pour EDF sera donc de baisser la valeur de ses actifs c a d principalement de ses centrales nucléaires (ou même de les fermer) et de se concentrer sur les services à valeur ajoutée, technologies de stockage et production en pointe, smart grids etc....
[19]
Commentaire par Biloup69
lundi 04 novembre 2013 12:24
Je suis passé à l'autoconsommation solaire depuis aout 2013: je récupère et consomme mes kWh solaire produits par mes 2 panneaux de 250 W qui permettent de couvrir toute la conso électrique de la maison en journée (2 frigo, 1 congel, 1 circulateur chauffe-eau, 1 chargeur électrique vélo, box, veilles et chargeur portables...). Le soir et les jours sans soleil mes appareils électriques fonctionnent bien grâce aux ENR ! En effet je suis abonné à Enercoop qui me garanti qu'ils mettent sur le réseau de distribution l'équivalent de ma consommation quelles que soient les conditions météo grâce à leur mix énergétique: éolien, solaire, hydraulique, biomasse etc...
[20]
Commentaire par Hervé
mardi 05 novembre 2013 20:25
@Autocons... pas exactement car quand vous avez pas de soleil vous êtes obligés d'acheter à EDF, les solutions alternatives (stockage/ cogénération) pourront aider un peu mais sont très peu rentables. J'ai monté une install totalement déconnectée du réseau qui tourne depuis 2 ans pour une famille qui vit dans un bois. Comme vous 2Kwc de solaire PV avec en + 10Kwh de batteries, un onduleur, un groupe électrogène pour completer. Le Kwh lui revient entre 0.5 et 1? (dépendra de la durée de vie du matos chinois) soit entre 4 et 8 fois plus cher que le réseau et je vous raconte pas la pollution que ça fait. Ce type de fonctionnement est compatible avec une utilisation très sobre, pas pour la conso d'un ménage moderne(lave vaisselle.........).
[21]
Commentaire par Hervé
mardi 05 novembre 2013 20:52
@Biloup69. Il est difficile de trouver des infos sur le mix des appro d'Enercoop mais il semble qu'ils achètent la majorité de l'énergie à des centrales hydrauliques, un peu d'éolien et symboliquement du solaire PV et du biogaz. C'est une très bonne opération financière car ils payent pas très cher le kwh hydrau et le revendent avec une marge substantielle à leur clients. Ils ont tout intérêt à ne pas trop en avoir, des clients, car l'hydrau c'est très bien mais c'est limité en potentiel. De plus ils fonctionnent en volume, pour le moment, ce qui est trés avantageux car ils n'ont pas la contrainte d'assurer l?équilibre offre demande. Quand les linky vont être installés, ça risque de se compliquer sérieusement pour eux car l?opérateur réseau sera en capacité de leur demander de fournir au moment ou leurs clients consomment. Comme vous consommerez au "mauvais moment", vous allez rapidement devenir un boulet indésirable pour eux.
[22]
Commentaire par thuilliercharmet
mercredi 06 novembre 2013 12:20
pour ma part et de toute évidence favoriser la liberté d'entreprendre individuel permet une meilleur valorisation de l'engagment personnel ! et mettre des taxes dans ce cas la c'est bien évidemment vouloir déourager un mode d'énergie alternatif et continuer a mettre des préférences sur le corporatismes des autres. mais n'oublions pas l'essentiel " je vous souhaite une bonne journée"! mr thuillier-charmet
[23]
Commentaire par Steph
samedi 09 novembre 2013 08:23
Il n'y a pas a debattre d'auto-consommation : elle s'imposera d'elle-meme : au sud car la productivite solaire y est bonne est permet d'atteindre vite la parite reseau, en Allemagne parce qu'on y paie le VRAI prix de l'electricite. Le malheur francais veut que le prix de l'elec est fixe politiquement par une succession de gouvernements de pleutres qui ont toujours eu la lachete de ne pas augmenter ce prix comme il le fallait, au point ou on paie moins cher aujourd'hui en Euro constant. Du coup : sous-provisionnement du demantelement nucleaire, pas un sous pour le CIGEO de Bure. Lorsque l'EPR arrivera et qu'il faudra payer ces couts non prepares, je vous predis une belle augmentation de facture et un basculement naturel et massif vers l'auto-consommation.
[24]
Commentaire par Autoconsommation à Montpellier
dimanche 10 novembre 2013 12:43
@Hervé j'admire vos capacités technique: réaliser une installation solaire de 2 kWc déconnectée du réseau avec batteries et groupe électrogène, ben dans ma région seul un très petit nombre de pro du solaire savent faire cela...mais bon admettons que ce vous dites est vrai. Moi je connais une famille qui ne vit pas dans les bois mais à 3 km du réseau EDF, à 30 km à l'est de Montpellier. EDF leur demandait il y a 6 ans 20 000 euros pour leur amener le courant, finalement ils ont opté pour du solaire pv, des batteries et un groupe électrogène, ça leur a couté 25 000 euros et désormais le kWh leur revient à 5 centimes. Pour ce qui concerne mon installation connectée réseau mes besoins de stockage n'ont rien à voir avec les personnes isolées du réseau. Mon but est de me contenter d'un petit abonnement EDF (3 kVa) qui me servira justement de "roue de secours" donc 4 ou 6 kW devraient suffirent. C'est en Allemagne que se développe actuellement une production en masse de packs "plug an play" onduleurs+ batteries lithium donc j?espère bien que les prix vont baisser et que j'en bénéficierai rapidement.
[25]
Commentaire par Autoconsommation à Montpellier
dimanche 10 novembre 2013 18:49
Il y a désormais plusieurs milliers d'installations d'autoconsommation solaire pv avec stockage en Allemagne. Ca n'est que le tout début d'un changement majeur dans le monde de l'énergie qui consiste à ce que le consommateur-citoyen devienne propriétaire et responsable de ses sources d'énergies. Ce model va inspirer le monde entier. (pour ce qui me concerne j?espère que ça sera d'ici 2 à 3 ans...). Illustration ici: http://www.voltwerk.com/fileadmin/user_upload/documents/Voltwerk_MIT_englisch_klein.mp4
[26]
Commentaire par Hervé
mardi 12 novembre 2013 19:09
@Autoconso... Bonjour, Le cas de mon ami est a peu prés identique à celui de vos connaissances, se raccorder lui coutait 15keuros. Mais comme sa situation est précaire c?était infaisable(autorisations...). L'investissement est plus faible (5000 euros environ) que votre ami. C'est du matos bas de gamme, d'occasion ou bricolé et l'installation n'a rien couté. ça lui fournit environ 3000Kwh/an. On a installé les panneaux que cet été donc je n'ai pas encore de bilan exact. Sans le panneaux (100% fioul on tournait a environ 1E/Kwh tout compris). J'estime que les panneaux diviseront par 2 la conso de fioul, soit 600?. En ajoutant l'amortissement des batteries sur 5 ans qui est le second poste de couts, panneau sur 25ans et le reste sur 10ans, ça doit faire dans les 1500?/an pour 3000Kwh soit 0.5E (c'est le résultat le pire que je pense avoir, j'espère être à 0.4, peut être 0.3, faudra voir). Pouvez vous nous donner le détail de l'installation de votre ami pour voir comment vous parvenez à 0.05Ct/E ? Merci
[27]
Commentaire par Autoconso à Montpellier
mercredi 13 novembre 2013 01:13
@Hervé Pour l'installation solaire isolé de mes amis, 5 centimes / kWh c'est le prix de revient du kWh en plus des 25 000 euros payés au départ. La panneaux sont garantis 25 ans, les batteries garanties 10 ans. Le prix des batteries qu'il faudrait (peut être) changer dans 10 ans est aujourd'hui de 3 000 euros. L'installation de 2 kW est montée sur tracker 1 axe et produit 3 000 kWh / an . Il a troqué son groupe diésel contre une éolienne 1 kW (beaucoup de vent autour de Montpellier). Donc au cours des 25 prochaines années il produira au mini 100 000 kWh. Le kWh lui reviendra à 3 000 / 100 000 = 3 centimes. Toute sa consommation électrique est hyper optimisée: Frigo et congel classe A+++, éclairages leds, ordi portables, chauffe-eau solaire à thermosiphon, machine à laver fonctionnant avec l'eau chaude solaire.
[28]
Commentaire par Hervé
mercredi 13 novembre 2013 20:02
On a donc: Couts Investissements ramené à 25 ans 25000 euros + 15 ans de batteries supplémentaires soit 4500euros + éolienne de 1Kw,mat,régulateur... disons 2500 euros soit un total de 32000 euros pour 100000Kwh, moi je trouve 0.32 euros du Kwh les 25 premières années. (Dans l'hypothèse ou il consomme tout ce qu'il produit, ce qui est loin d'être évident vu les matériels qui consomment). Sachant que 10 ans pour les batteries et 25ans pour l'onduleur et l'éolienne, c'est plutôt optimiste. Y a que le panneau qui va probablement survivre d'ici là. Et en plus il faut vraiment être bien placé pour que l?éolienne produise qq chose de significatif. Mon ami est dans une vallée, retour sur investissement d'une éolienne >100ans, affaire classée: pas d'éolienne.
[29]
Commentaire par Autoconso a Montpellier
jeudi 14 novembre 2013 14:53
@hervé, On peut toujours discuter sur les couts du solaire isolé du réseau mais ça n'a aucun intérêt pour le lecteur Lambda Français étant donné que 99,9 % de la population est connectée au réseau et que le raisonnement de l'autoconsommation c'est de garder un (petit) abonnement "de secours" pour, en quelque sorte, remplacer l'éolienne ou le groupe électrogène. Néanmoins si on veut continuer la comparaison pour le cas de mes amis qui sont isolés du réseau voila ce que ça donne: le devis à 25 000 euros c'était il y a 6 ans mais aujourd'hui il serait probablement ramené à 12 000 euros car le prix des panneaux pv a été divisé par 3. D'autre part j'ai bien dit qu'il a troqué son Groupe électrogene (inclus dans le devis) contre l'éolienne, donc pas de surcout. Donc désormais le solaire en isolé réseau en Paca et Langue doc est généralement compétitif face aux couts d'électrification du réseau + achat électricité à EDF.
[30]
Commentaire par Hervé
jeudi 14 novembre 2013 19:14
Bonjour, "Troquer" le groupe électrogène par une éolienne de 1KW signifie pas mal de contraintes. Il n'y a rien de plus aléatoire que le vent, même dans les sites réputés très favorables. Pour qu'une machine de 1KW produise disons 5KWH par jour faut que ça souffle. Dans la plupart des cas, le taux de charge des petites machines (hors site très favorable) est de l'ordre du %, avec régulièrement des production nulles pendant plus d'une semaine. Sachant qu'avec 3000euros de batteries, vous avez entre 10 et 30Kwh de stockage (selon la qualité des dites batteries). Une conso de 3000Kwh/an lissée représente 8Kwh par jour, leur stock est donc de 1 à 4 jours de conso moyenne. En considérant qu'ils n'ont aucun appareil gourmand et qu'ils doivent être très attentifs lors des périodes de misère, ça peut le faire.(j'en connais qui le font). Mais ils doivent parfois se serrer la ceinture. On est loin du confort que procure le réseau qui permet de consommer des centaines de kwh quand on veut comme on veut. Dans le cas de mes amis, ils tirent sur le groupe quand le PV fournit peu et vivent "à peu prés normalement" toute l'année. (TV, frigo, congélateur, cafetière, aspirateur, éclairage en basse conso 230V...). Concernant le "petit abonnement de secours", j'en ai déjà parlé, il va couter cher si on généralise ce système, ce qui fait qu'au final, autant utiliser un groupe...
[31]
Commentaire par Autoconso à Montpellier
jeudi 14 novembre 2013 19:37
@Hervé A propos de la hausse du cout des petits abonnement pour l'autoconso, je l'ai déjà écrit: plus EDF va augmenter ses tarifs et ses abonnement plus l'investissement dans les batteries sera rentable et finalement plus EDF perdra (définitivement) ses clients qui se seront finalement "libérés" des opérateurs. Les Anglo Saxons ont parfaitement documenté ce phénomène, ils appellent ça "death spiral". Il n'y aura pas d'issue favorable pour les opérateurs s'ils ne changent pas leur métiers; ils devront réduire la voilure et se transformer, ou disparaitre. Exemple avec RWE en Allemagne qui va virer 10 000 employés et qui est, comme par hasard, l'opérateur champion du charbon/lignite. RWE n'a presque rien investi dans les ENR et Smart grids, c'est un des farouches opposants de la Transition énergétique Allemande.
[32]
Commentaire par Autoconso à Montpellier
jeudi 14 novembre 2013 19:48
@hervé, Au sujet de l'installation solaire isolée de mes amis je viens de leur demander leur conso moyenne journalière et la capacité de leurs batteries. Ils consomment en moyenne 3 kWh / jour et les batteries ont une capacité de 18 kWh. Leur autonomie avec 0 vent + 0 soleil est donc de 18 / 3 = 6 jours et ils n'ont jamais rencontrées de telles conditions météo depuis 6 ans. Par contre, c'est certain, ils ont parfois des excédents (Tramontane + grand soleil) et ils font alors marcher 2 tronçonneuses électriques pour couper le bois nécessaire pour la chaudière bois l'hiver (environ 10 steres).
[33]
Commentaire par Hervé
vendredi 15 novembre 2013 20:52
Je m'en doutais un peu, donc 3kwh/Jour ça fait 1100Kwh/an. Ce serait surprenant qu'ils consomment 2000Kwh pour scier du bois... Donc le Kwh leur revient bien entre 0.5 et un euro, tous amortissements inclus, comme je disais au départ (j'avais pas mal étudié la question pour mon ami). En fait ce modèle ne peut tenir que pour de très faibles consos c'est a dire correspondant à une facture EDF pas trop supérieure à 200 euros par an. Pour une conso plus "normale" (four électrique, lave vaisselle, sèche linge,.....) correspondant au mode de vie actuel, c?est peu réaliste pour le moment. Concernant les "petits contrats" la spirale de la mort ne concernera pas grand monde car il es peu probable que beaucoup de clients s'orientent vers des solutions couteuses.
[34]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
vendredi 24 janvier 2014 11:45
Cette tentative de taxer très lourdement l autoconsommation montre que les producteurs d énergie fissile et fossiles se sentent réellement menacés par le développement vertigineux du solaire et par la baisse continue des coûts (alors que leurs coûts nucléaire ou fossiles n arrêtent pas d augmenter). Le développement massif des installations autonomes qui permettent d utiliser le solaire même la nuit (qui se profile en Allemagne) va les achever. Le lobby nucléaire français retardera l échéance, mais avec l opinion publique déjà aujourd hui contre eux, l échéance sera inéluctable. Reste juste à espérer qu un réacteur nucléaire n explosera pas chez nous d ici là.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteurs