Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
L'Union Française de électricité (UFE), est l'association professionnelle du secteur de l'électricité. Elle représente les employeurs du secteur au sein de la branche des industries électriques et gazières...

Le gouffre de la transition énergétique allemande


mercredi 21 mai 2014

Le développement massif du solaire et de l'éolien a coûté aux Allemands 78 milliards d'euros depuis 2001. Et la facture pourrait s'alourdir de 150 milliards d'ici 2023. On comprend l'inquiétude de Sigmar Gabriel...


Voir le site de l'Union Française de l'Electricité

Le ministre allemand de l'économie et de l'énergie, Sigmar Gabriel, ne cache plus son inquiétude face à la tournure qu'a prise l'Energiewende Outre-Rhin. Tout récemment, il a même parlé de « folie » pour évoquer la transition énergétique allemande.

Les chiffres (*) lui donnent en effet raison et font quelque peu froid dans le dos. Même si la France est loin d'un tel scénario, l'expérience de nos voisins et amis allemands est néanmoins à méditer sérieusement pour tirer les enseignements de ces erreurs et ne pas rater notre propre transition énergétique ...

Le problème est sans doute que l'Allemagne a mal évalué la trajectoire en matière de développement intensif des énergies renouvelables. Elle se heurte donc désormais à une réalité économique de plus en plus difficile à supporter pour le pays. Prenons quelques chiffres : entre 2001 et 2013, le photovolta,que allemand (PV) a produit 110 TWh au total, pour un coût de 41,6 Mds d'euros. Le MWh solaire est donc revenu au consommateur allemand à 422 euros, dont ... 382 euros de subvention ! Même tendance pour la production éolienne qui totalise 435 TWh, pour un coût de 36,4 Mds d'euros, soit 124 euros/MWh (dont 84 euros de soutien public) pour le client final.

Impact sur la compétitivité

Ainsi, en 13 ans d'Energiewende, pour obtenir 545 TWh, soit l'équivalent d'un an de production du secteur électrique français, les allemands ont dû débourser 78 Mds d'euros, soit l'équivalent du coût de construction de 10 EPR ou encore 1,5 fois le coût du prolongement pour 20 ans de l'ensemble des 58 réacteurs du parc nucléaire français actuel.

Mais surtout, les perspectives à 10 ans sont encore plus lourdes pour les consommateurs allemands. Après une enveloppe de 1 Md d'euros en 2001, 5,2 Mds d'euros en 2007, et de 13,5 Mds d'euros en 2013, la facture atteindra, entre 2014 et 2023, au minimum 150 Mds d'euros (uniquement pour les installations existant actuellement), avec un prix de gros se situant à 35 euros.

Ce qui est en cause, in fine, c'est l'impact de ces factures exorbitantes sur le niveau de compétitivité des entreprises allemandes et donc sur la variable-clé de son économie : son énorme excédent commercial à l'exportation. C'est sans doute ce qu'entrevoit d'ores et déjà Sigmar Gabriel lorsqu'il parle d'échec technique et financier pour la transition énergétique allemande...

(*)Sources des chiffres : BDEW

Réagissez à cet article
 (42) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
42 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé
mercredi 21 mai 2014 11:04
La transition énergétique devrait être effectuée en donnant et en appliquant "un juste prix" à l'énergie, et utiliser le supplément de prix pour participer au financement des charges sociales liées au travail. Il faudra bien l'admettre un jour ou l'autre: l'énergie remplace le travail et nous procure un bien-être appréciable.
[2]
Commentaire par pk
mercredi 21 mai 2014 11:31
[ ... 78 Mds d'euros, soit l'équivalent du coût de construction de 10 EPR ou encore 1,5 fois le coût du prolongement pour 20 ans de l'ensemble des 58 réacteurs du parc nucléaire français actuel. ... ] Ainsi, l'UFE par son porte parole Jean-François Raux, celui qui a décrété que l'EPR couterait 7.8 Md d'euros, alors que les devis factures sont de l'ordre de 9 Md d'euros à Flamanville et en Finlande (couvert seulement par la Coface par 650 millions d'euros). Osant l'hypothèse du prolongement de 20 ans, les 58 réacteurs, sans préciser, que les cuves des 900Mw sont déjà minées et usées au delà des tolérances normatives de l'IRSN et de l'ASN. Mieux, le coq électro français, se permet de remettre en cause la capacité "compétitivité " allemande à produire une balance excédentaire de plusieurs milliards d'euros. [ ...2001 et 2013, le photovoltaïque allemand (PV) a produit 110 TWh au total, pour un coût de 41,6 Mds d'euros... ] .....Et d'en déduire un prix de l'électricité sur un temps partiel, oubliant de préciser que ces équipements vont encore produire pendant de nombreuses années. C'est une habitude, chez ces gens là, car ce que ne dit pas UFE, c'est que l'estimation de Proglio, est sans fondement et ne correspond tout juste qu'à de la propagande guidée sur le "court terme". ... Pour info l'excédent All en 2002 = 40 Md de dollars - puis 2013 = 273 Md de dollars, par contre la capacité nucléaire française, n'a rien produit de tel, en effet , en 2013 : le déficit est de -60,7
[3]
Commentaire par pk
mercredi 21 mai 2014 11:32
suite & fin : ... Pour info l'excédent All en 2002 = 40 Md de dollars - puis 2013 = 273 Md de dollars, par contre la capacité nucléaire française, n'a rien produit de tel, en effet , en 2013 : le déficit est de -60,765 milliards ! Très cher Jean-François Raux, il n'est pas anormal d'avoir des idéaux, mais l'interdit de prendre les lecteurs pour des gogos, me permet de vous noter à 2/20 ...
[4]
Commentaire par Monnier
mercredi 21 mai 2014 16:51
On comprend l'inquiétude des producteurs d'électricité nucléaire et fossile devant la montée en puissance de l'électricité renouvelable, à partir de diverses sources complémentaires : biomasse, éolien, solaire, géothermie et bientôt énergies marines (hydroliennes et autres). --- Quel sera le prix du kWh de l'EPR si l'on divise son coût par sa production de la première année ? ou de 5 ans ? ou de dix ans ? ... --- [ le coût complet est de 107 ?/MWh pour Flamanville -- 114 ?/MWh pour HinKley Point pendant 35 ans et indexé sur l'inflation -- et sans doute de même les années suivantes ] --- Bien évidemment, comme cela a déjà été dit, il ne faut pas oublier de compter les années futures de production pour l'éolien allemand, le solaire allemand ... --- Les coûts, donc les tarifs d'achat, ont fortement baissé en quelques années. --- http://energeia.voila.net/solaire/cout_pv_allemagne.htm --- Au second trimestre 2014, il est de 91 ?/MWh pour une centrale au sol [ nettement moins cher que le futur EPR anglais de 2023 ] et 131 ?/MWh sur le toit d'un particulier. --- Avec toujours plus de grandes installations (pas cher) que de petites.
[5]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mercredi 21 mai 2014 18:08
Raisonnement débile, digne de l UFE ! Si on appliquait ce calcul débile au nucléaire de 1981 à 1993, cela donnerait un prix de plus de 10 320 euro le MWh ! (59,6 milliards pour construire les réacteurs dixit cour des comptes, et 5 783 TWh produits dixit AIE). Même avec les 442 euros pour le solaire calculés par JF Raux, on peut en déduire que le solaire est 23 fois moins cher que le nucléaire ! Jean-François RAUX devrait apprendre à calculer un coût !
[6]
Commentaire par Hervé
mercredi 21 mai 2014 18:44
@430.... 5783Twh pour 60GE, ça fait 96E/Mwh, pas 10320....
[7]
Commentaire par papijo
mercredi 21 mai 2014 19:44
@pk, pour vous changer de vos lectures sur des sites "attrape-gogos-écolos", regardez donc les chiffres officiels publiés par le BDEW (ministère allemand de l'énergie): Cliquer ici. Pour 2014, l'EEG-Umlage est de 23,6 milliards d'Euros et ne couvre que le supplément de prix des renouvelables par rapport au marché, comme la CSPE en France. Il ne s'agit absolument pas des investissements. NB: Les 78 milliards d'euros donnés par l'auteur (qui seront donc 78 + 23,6 en fin d'année) sont le coût supplémentaire payé (plutôt gaspillé) par les allemands pour engraisser les producteurs ENR (et lignite qui ont profité de l'intermittence des ENR pour se développer!).
[8]
Commentaire par Pk
jeudi 22 mai 2014 07:40
5783Twh pour 60GE, ça fait 96E/Mwh /// à 42 euros du cout Edf, à 96 E c'est encore plus de deux fois le prix calculé ! Vente à perte, et 40 milliards de dette financière, 35 milliards pour BURE, 100 milliards de démantèlement, ou pas très loin...Il en manque un max, et les nucléocrates continuent d'affirmer que le nucléaire serait moins cher ...
[9]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
jeudi 22 mai 2014 09:43
à hervé : Ce n est pas "5783Twh pour 60GE", c est l inverse : 60 GE pour 5 783 TWh. Plus précisément 59 684 000 000 Euros (2010) pour 5 783 071 MWh. Cela fait bien 10 320 E/MWh. Mais de toutes façon c est un raisonnement débile, qui décrédibilise l UFE. N importe quel étudiant (avec un cerveau) qui calculerait un coût comme JF Raux serait recalé.
[10]
Commentaire par papijo
jeudi 22 mai 2014 11:07
@pk - Pouvez vous nous expliquer comment EDF n'est pas en faillite (et même déclare des bénéfices et paye des impôts sur ces bénéfices) si la situation est aussi catastrophique que vous le dites ? Et si le nucléaire est aussi cher, pourquoi les allemands qui ont réduit leur nucléaire paient leur électricité 2 fois plus cher que nous ?
[11]
Commentaire par Hervé
jeudi 22 mai 2014 13:18
@430: oupps, effectivement je me suis trompé: 5783Twh = 5783 000 GWH = 5783 000 000 Mwh. Donc 59 684 000 000 / 5783 000 000 = 10,3E/MWh d'investissement et pas 96E. (C'est vrai que je trouvais que ça faisait cher, aussi, merci PK d'avoir soulevé le problème).
[12]
Commentaire par pk
jeudi 22 mai 2014 15:35
papijo, vous etes né dans une rose bonbon, ? [ (et même déclare des bénéfices et paye des impôts sur ces bénéfices) ] Si vous n'avez pas de notion de ce qu'est la gestion entreprise, vous ne pouvez pas saisir les subtilités de nos agents Edf , les sieurs Proglio et consorts. En tous les cas, votre propos révèle de la naïveté enfantine celle qui espère et porte croyance au père noël nucléaire. @ HV, ne me remerciez pas, car le problème posé par le rédacteur n'est que maladresse tout aussi enfantine que les propos de votre pote papijo. Et vous voudriez, vous & vous, nous abuser avec de telle compétence de gosse de riche, incapable de poser un problème équation de premier degré. Un seul conseil, retourner à vos pupitres, et attention au doigts, j'y serai ferme pour la punition.
[13]
Commentaire par papijo
jeudi 22 mai 2014 17:41
@pk - Puisque vous aimez les chiffres et éplucher les comptes, dites nous combien représente l'endettement d'EDF par rapport à son chiffre d'affaire (Pour les comptes 2013, vous pouvez cliquer ici).
[14]
Commentaire par Hervé
jeudi 22 mai 2014 17:59
@ PK, Amusant vos remarques sur mes compétences en maths..., surtout quand elles émanent d'une personne qui ne semble pas faire la distinction entre le déficit commercial du pays et le bilan du commerce de l?énergie, on croit rêver.... Je ne peux reprendre toutes vos âneries, mais vis a vis d'un de vos premiers commentaires, si on n'avait pas le nuke, notre déficit commercial tournerait certainement autour de -80 au lieu de -60 principalement a cause des imports supplémentaires de combustible. Le nuke va dans le bon sens contrairement à vos affirmations fumeuses même si c'est insuffisant pour compenser nos mauvaises performances économiques. L'auteur de cet article écrit la réalité.
[15]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
jeudi 22 mai 2014 18:30
Le nucléaire est mort. Ce n est plus qu une question de quelques décennies, pour une raison très simple : EDF estime qu il faut 300 milliards pour rester au nucléaire (hors démantèlements et déchets), et EDF ne prendra jamais le risque d investir 300 milliards (voire 500 s ils nous refont le coup de Flamenville) alors que l autoconsommation solaire commence déjà à être rentable. Comme il faut investir environ le même montant pour passer aux 100% ENR, il y a peu de chance qu EDF réussisse à construire 40 EPR un jour ! Ce qui est sûr, c est que les autres pays abandonneront plus vite le nucléaire que la France, vu le poids du lobby et vu la spécificité française de subventionner les industries sans avenir pendant des dizaines d années (sidérurgie, mines?) au lieu d investir sur les industries du futur (ce que font les Allemands aujourd hui, et ce que font les Américains en général). Faut juste croiser les doigts pour qu il ne nous entraîne pas dans sa chute en nous faisant un petit Tchernobyl sur seine avant de tirer sa révérence ! http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/La-facture-astronomique-du-nucleaire-655350
[16]
Commentaire par Hervé
jeudi 22 mai 2014 22:48
Pas sur qu'il soit mort. On a vu plus bas que le parc actuel avait couté a l?époque 60 milliards et produit environ 80% de l'elec, soit environ 1/4 de notre conso énergétique totale. Je veux bien que les prix aient monté a cause des systèmes de sécurité renforcé, mais quand même. En partant sur 3 milliards / GW (le triple de l'époque), on est à 180 milliards pour renouveler le parc. Pour passer à 100% d'ENR, 300Milliards va être très juste avec les technos envisageables aujourd?hui. C'est à peines suffisant pour construire les éoliennes onshore aux tarifs actuels. Reste à financer le solaire PV, la multiplication par 5 du réseau de transport, les steps ou les batteries. ça va donner au minimum 1000 milliards (en sacrifiant les paysages), beaucoup plus si on veut que ce soit "relativement" discret. A cela faut ajouter les pénuries d?énergies fossiles à venir, qui vont bouleverser la donne car les reports se feront sur l'elec, dumoins si elle est au RDV, sinon ce sera la misère. Pour les 30 prochaines années, l'injection progressive de 50 milliards permettra de prolonger le parc existant, ce qui est le plus rentable. ensuite, faudra voir ce qu'il en est, car les technos évoluent.
[17]
Commentaire par Pk
vendredi 23 mai 2014 11:01
@HV, le parano, qui se vexe [mes compétences en maths] ... Jamais, je n'oserai remettre en cause vos connaissances matheuses, vos raccourcis par contre oui. Mais par contre l'auteur de ce billet, devrait se maitriser, et je ne suis pas le seul à l'avoir signalé, car son mode de déduction, c'est tout juste du CM2-2 ! [ L'auteur de cet article écrit la réalité. ] dites-vous ! La réalité escamotée, est que l?Allemagne malgré la remise en ?uvre d'un nouveau paradigme énergie, est actuellement la locomotive européenne ( avec des travers orthodoxie budgétaire que je ne développe pas ici). Je vous mets en garde, car le parc nucléaire français, ne pourra plus disposer d'uranium aussi facilement que jusqu'à présent, à des couts inférieurs au marché mondial en perte de vitesse, la cata Japonaise, qui n'est pas sans conséquence. A ce propos, ou en sont, les négociations avec le Niger ? Depuis décembre 2013, il semble bien que le blocage persiste...
[18]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
vendredi 23 mai 2014 12:36
C est EDF qui estime entre 300 et 340 milliards la facture simplement pour rester au nucléaire (sans compter le prix du démantèlement, des déchets ni bien sûr, de la recherche et de l assurance) et vu les précédents, on peut s attendre à ce que ce soit 500 ou plus. EDF sous-estime le prix de la prolongation des réacteurs. Au lieu des 100 milliards annoncés (pas 50) la facture risque d être entre 200 et 350 si on veut « se rapprocher du niveau de sécurité des EPR » . C est nettement moins rentable que le dit EDF http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203337853109-nucleaire-le-cout-de-la-prolongation-du-parc-de-centrales-d-edf-fait-debat-652847.php Comme d habitude, ils cachent les coûts ou les font payer par les contribuables pour faire croire que le nucléaire n est pas cher. Mais avec l EPR vendu aux Anglais, on connait le vrai prix : 2 FOIS PLUS CHER QUE L EOLIEN. Hervé a dû rater l épisode du débat sur la transition énergétique ; les 4 scénarii étudiés sont autour de 2000 milliards. Qu on reste au nucléaire ou qu on passe à 100% d ENR, c est à peu près le même prix, mais sans risque d un nouveau Tchernobyl, sans déchets pour des centaines de millénaires et pas besoin de recommencer à construire un 3ème parc nucléaire 50 ans après.
[19]
Commentaire par papijo
vendredi 23 mai 2014 12:58
Tiens, une info au sujet de la seule alternative crédible au "nucléaire + charbon", le fracking ("gaz/pétrole de schistes"). Dans le but d'accélérer les mises en chantier, le gouvernement anglais vient de décider que les riverains toucheraient globalement 25 000 Euros (20 000 livres) par forage: "Cliquer vers lien BBC". Le ministre anglais en charge de l'énergie (homologue de Ségolène) a déclaré: "Shale development will bring jobs and business opportunities." (Le développement des gaz / pétrole de schistes amènera des jobs et des opportunités de business). Certainement quelqu'un qui n'a pas bien compris les conseils de pk et autres !
[20]
Commentaire par Hervé
vendredi 23 mai 2014 17:23
@PK Quel rapport? Oui, l'Allemagne est la locomotive de l'Europe, mais sa bonne santé économique de l'Allemagne n'est pas due au développement des ENR, (dans ce domaine le bilan est très mitigé). L'Allemagne a su se positionner sur du haut de gamme et dispose de nombreuses petites boites qui marchent bien, grâce notamment a un usage habile des délocalisations vers les pays à bas cout ou la baisse du salaire minimum chez eux. (beaucoup de produits allemands sont assemblés en chine ou en Europe de l'Est). Voir par Ex: http://www.bfmtv.com/economie/lallemagne-reconnait-bas-salaires-sont-un-avantage-deloyal-717500.html . Je ne considère pas que ce soit un modèle sur ce plan.
[21]
Commentaire par Hervé
vendredi 23 mai 2014 17:52
@430 D'ou vous sortez vous que le chiffre de 300 à 340 milliards viendrait de EDF? Concernant les chiffres donnés par le cabinet Wise (qui n'est pas EDF), je vous laisse écouter la réponse de Proglio lui même minute 47 sur ce lien: http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5371.couts-de-la-filiere-nucleaire--m-henri-proglio-pdg-d-edf-6-mai-2014. Par ailleurs l'intervention est intéressante dans son ensemble et donne un avis trés différent de vos positions.
[22]
Commentaire par pk
samedi 24 mai 2014 11:04
@ l'HV au cri " C'est pas moi, c'est l'autre" [ ... grâce notamment a un usage habile des délocalisations vers les pays à bas cout ... ] Tiens donc, vous vous inquiétez tout à coup des salaires de misère (ce que je dénonce sommairement, l'orthodoxie budgétaire allemande) ! Ce qui est fort louable à minima, mais vous devriez scruter également le traitement des décontamineurs nomades du nucléaire en ce pays, ils sont plus de 22 000 en ce pays qui souffrent et se prennent 80% des doses collectives, la contamination nomadisé léguée aux intérimaires, vous oubliez aussi les mineurs africains qui s'empoisonnent les poumons depuis plus de 40 ans au Niger, et ailleurs. C'est une nouveauté exclusive, chez vous, critiquer ce que fait le voisin, et d'omettre de balayer devant sa porte, comme bon chauvin franchouillard qui se respecte. Car depuis que je vous "supporte" ici sur ce forum, vos critères exprimés et raisonnements, me laisse à penser que derrière le producteur de clics, il y a un Hubot
[23]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
samedi 24 mai 2014 17:30
Hervé est dépité que ce soit EDF elle-même qui reconnaisse que rester au nucléaire coûtera une fortune astronomique. Plus précisément, c est Hervé Machenaud, le numéro 2 d?EDF auditionné le 27 février 2014 par les députés qui a donné ces chiffres. 300 milliards ou 340 avec des EPR. Pour le même prix, on passe aux 100% ENR. Le nucléaire n a plus aucun avenir. CQFD. http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/La-facture-astronomique-du-nucleaire-655350
[24]
Commentaire par papijo
samedi 24 mai 2014 21:36
@430 Milliards par réacteur - Pour 300 milliards d'investissement, on passe à 100% de renouvelables: c'est magnifique ... on y va ! Bon, mais réfléchissons un peu avant. En 2014, la CSPE représente 6 milliards (Cliquer ici), dont environ 4 pour les ENR (que nous devons payer pendant 20 ans, donc 80 milliards d'euros. Avec ça, les ENR nous fournissent 4,6 TWh pour le photovoltaïque et 15,9 TWh pour l'éolien, soit au total 4,3% des 476 TWh consommés (Cliquer ici), alors qu'avec 4 fois plus, on pourrait avoir 100% ! Vous nous dites donc qu'on s'est sacrément fait rouler sur les ENR ... c'est bien mon opinion aussi !
[25]
Commentaire par Hervé
dimanche 25 mai 2014 00:20
@Pk : Il se trouve que je scrute tout, pas seulement les morts du nucléaire. Et dans ce cas, rammené à la production correspondante le nucléaire parait comme l?énergie la moins tueuse de toutes les énergies, y compris solaire et éolien. Voir par exemple l'article de forbes sur ce sujet: http://www.forbes.com/sites/jamesconca/2012/06/10/energys-deathprint-a-price-always-paid/2/ . Faut juste rappeler qu'il meurt en moyenne 30 personnes dans les mines de charbon chaque jour, et beaucoup plus de la pollution engendrée. On n'a pas constaté non plus hécatombe chez les décontamineurs. Certains se choppent un cancer, mais pas plus que dans les autres professions. Si il n'y avait personne qui choppe un cancer dans une centrale, ça voudrait dire que les rayonnement ionisants protègent (pas faux par ailleurs, mais c'est compliquée).
[26]
Commentaire par Hervé
dimanche 25 mai 2014 00:36
@430. Le lien que vous donnez parle d'une estimation d'EDF de 200 milliards, ce qui corresponds à mes chiffres pour reconstruire "à l'identique". Soit environ 5 à 10 fois moins qu'un mix 100%ENR utilisant les technos actuellement disponibles. Quant a l'EPR, écoutez l'intervention de Proglio dont je vous ai transmis le lien, il n'a pas l'intention d'utiliser tel quel (trop cher), il va être optimisé (comprendre par la sans les options inutiles pour EDF). Faut rappeler qu'EDF ne voulait pas ce réacteur qui est inadapté au besoin EDF. Ils n'ont pas besoin de sa souplesse. Le Chiffre de 300... est avancé par les écolos....
[27]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
dimanche 25 mai 2014 15:06
En plus Hervé ne sait pas lire, ou compter : 200 à 240 pour renouveler le parc, 55 pour le grand carénage, 10 pour les mesures de sécurité auxquelles ils n avaient pas pensé avant fukushima, et 35 de maintenance d ici la fermeture des centrales actuelles. Total : 300 à 340 milliards. En plus c était dans le titre. Cette montagne d investissement est tellement énorme que le nucléaire n plus aucun avenir (sauf ses déchets). La messe est dite.
[28]
Commentaire par Hervé
dimanche 25 mai 2014 23:53
Pour rappel 430... le grand carénage concerne la prolongation des existantes (et inclue les 10Mdrs post fukushima), 200 milliards c'est pour le remplacement à neuf, vous faites l'un ou l'autre. pas les deux en même temps (quoi que ça pourrait être intéressant de doubler le nombre de centrales dans le but de virer le fossile en augmentant la par de l?électricité dans le mix énergétique). C'est sur que vu le cout des ENR pour lemoment, la messe est dite, ce sera le grand carénage...
[29]
Commentaire par Pk
lundi 26 mai 2014 11:24
@HV de Forbes ! Vos sources sont pour le moins limites , plus que limites. Dites moi ce que vous lisez, et je vous dirais qui vous êtes, en l?occurrence, un petit Bush en puissance, ou le p'tit fils de Reggane... De sacrés références [ Le magazine Forbes estime que Fidel Castro, le dirigeant de Cuba aurait 900 millions de dollars américains de fortune personnelle en 20062. Pour cela, le magazine a compté l'argent des caisses de services publics, ce qui élèverait les fortunes de beaucoup de dirigeants bien au-delà. Celui-ci rappelle qu'il ne gagne que 40 $ par mois. Le magazine prétend également que le chef d'État détiendrait des comptes en Suisse. Ce dernier a démenti en proposant sa démission si cela pouvait être prouvé3. Il faut rappeler que les comptes suisses peuvent, depuis quelques années déjà, être contrôlés par les services judiciaires européens, ce qui n'est pas le cas dans tous les pays. Il faut aussi rappeler que Mr Forbes est proche de l'ancien président Bush et président d?honneur de la Fondation nationale cubano-américaine (FNCA), une organisation créée par Ronald Reagan dans les années 1980, et dirigée par les descendants de l?oligarchie cubaine pré-révolutionnaire4. De plus, les fortunes de quelques personnalités, comme celle du roi du maroc évaluée à 7,5 milliards de dollars (site DEMAINONLINE), ou celle de la reine d'Angleterre dont les estimations fluctuent de 11 à 29 milliards de dollars, ne sont pas prises en compte.] ... Staliniens et néo conservateurs,
[30]
Commentaire par Hervé
lundi 26 mai 2014 13:36
@PK, Forbes ne fait que citer des études, j'ai cité cette source car elle m'est passée sous la main, mais il y en a d'autres. C'est pas un fait nouveau. Concernant Forbes je ne lis pas cette revue et je me fous complétement de savoir si Castro a un compte en suisse ou pas. Je fais partie des gens qui pensent que le plus important est que les cubains soient bien dirigées, afin qu'ils puissent avoir un bon revenu. C'est plutôt à ça que je juge la qualité d'un dirigeant, pas sur sa fortune perso. (Vous pouvez en déduire toute l'estime que j'ai pour votre ami Castro) . Je préfère aussi qu'il soit un minimum honnête, mais c'est pas forcément évident d'en trouver qui ont toutes les qualités
[31]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
lundi 26 mai 2014 15:24
Hervé fait semblant de ne pas le savoir, mais EDF prévoit de faire les 2 : grand carénage puis montagne d investissement pour 40 EPR (ou 58 autres réacteurs). Total : 300 à 340 milliards. Vu le temps qu il leur faut pour construire un EPR, ça se décide maintenant. Vu le prix astronomique qu EDF a chiffré et qui, manque de bol pour EDF, a atterri devant l assemblée nationale, ça ne se fera jamais. http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/La-facture-astronomique-du-nucleaire-655350
[32]
Commentaire par Hervé
lundi 26 mai 2014 18:26
Mais bien sur, tout dépends sur quelle échelle de temps vous regardez. Effectivement, dans une trentaine d'années, hors avancée majeure dans le domaine du stockage, ou invention d'une nouvelle énergie révolutionnaire, il est plus que probable que le réaménagement du parc en EPR ou autres sera bien avancé. Le grand carrenage permet juste de retarder l'échéance, sinon on est déjà à la bourre. Sachant que investir un milliard par réacteur pour 20 ans de service supplémentaire espérés est plutôt une bonne opération (moins cher que reconstruire à neuf dans l'immédiat, un réacteur de 1000MW doit rapporter environ 3Mdrs sur cette période @42E/Mwh, Frais de fonctionnement et combustible déduits). Et pendant ce temps, il n'y aura pas nécessite d'en avoir un autre opérationnel. Par contre si l'ASN recale le réacteur dans 10ans, EDF n'y gagne presque rien. Vaut mieux en construire un neuf de suite.(L'ennui c'est qu'on a du mal actuellement, mais ça va probablement changer). Le chiffre qui a "atterri" devant l'AN est basé sur des estimations bidons comme Proglio l'a fait remarquer.
[33]
Commentaire par pk
lundi 26 mai 2014 20:22
@L'HV , rien ne dit, que castro serait de mes amis, ce texte est aussi une citation (regardez y de plus proche ) , de wiki .............[ ... L'ennui c'est qu'on a du mal actuellement, mais ça va probablement changer .... ] Celle là aussi, c'est une citation, je ne sais de qui ? En tous cas, il y croit !
[34]
Commentaire par Hervé
lundi 26 mai 2014 21:07
@Pk B'en l'avenir le dira. Bonne soirée
[35]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mardi 27 mai 2014 19:04
Aux 300 à 340 milliards pour rester au nucléaire, il faut aussi rajouter au moins 32 Milliards pour démanteler les vieux réacteurs (s ils finissent par y arriver). Mais comme ce sont les chiffres d EDF qui a regretté qu ils aient été diffusés (on comprend qu EDF aurait préféré qu ils restent secrets), donc il faut plutôt prévoir beaucoup plus.
[36]
Commentaire par Hervé
mercredi 28 mai 2014 14:05
Les estimations d'EDF @ 300ME par réacteur PWR étaient certainement optimistes. Cela dit, les Americains l'ont fait sur une seule pour moins de 500ME (ce qui corresponds à 30GE pour 60). La question qui reste est de savoir si les économies d?échelle seront à la hauteur de la différence.
[37]
Commentaire par pk
mercredi 28 mai 2014 17:00
B'en l'avenir le dira écrivait HV.Inutile d'attendre l'avenir, à Brennilis Phase 1 et 2 = 480 millions d'euros, pour un cocote de 70 MWe, et combien mm le prototype aurait été conçu sans cette éventualité ( ce qui en dit long sur la philosophie d'origine de cette filière) , un réacteur de 900 MWe 12.8 fois plus puissant ne pourra pas être démantelé avec moins d'un milliards d'euros à minima. D'ailleurs, la BERD, cette structure banquière créée après Tchernobyl, pour aidé les pays de l'Est dans ce programme, chiffrait le démantèlement des RBMK 1000 (1000MWe) à 1 milliard/réacteur, de plus ces engins moins sophistiqués, car ne possédant pas de double protection comme les PWR, ont moins de volume de matériaux à être traité. Se base sur l'expérience US, n'est pas recevable. En Allemagne , le démantèlement des cinq tranches de 440 MW de la centrale nucléaire de Greifswald est évalué à plus de 4 milliards d'euros sur 20 ans !
[38]
Commentaire par Monnier
mercredi 28 mai 2014 20:23
Peut-on parler du gouffre du maintien du nucléaire en France ? --- Compte tenu des nouvelles informations fournies par la Cour des Comptes, on peut se poser la question. --- Une petite information pour compléter : - http://energeia.voila.net/electri/cout_electri.htm --- Tous comptes faits, même la prolongation des réacteurs actuels n'apporte aucune garantie économique face au coût en diminution de l'électricité renouvelable. --- Le mieux est de fermer ceux qui atteignent l'âge de 30 ans, durée pour laquelle ils ont été conçus, de façon harmonieuse : tous ceux qui ont 30 ans dès maintenant; --- Puis ceux qui ont entre 30 et 40 ans de façon progressive. --- Nous aurons toujours du solaire ou de l'éolien allemand ou britannique en cas de besoin. - Ou de la biomasse.
[39]
Commentaire par Hervé
mercredi 28 mai 2014 23:29
@PK. Pouvez vous nous expliquer comment MaineYankee (900MW) a été démolie pour 600M$ ?http://www.maineyankee.com/public/pdfs/ltp/section%207%20-%20rev3.pdf Les RBMK, pleins de graphite hautement radioactif, ça doit être un régal... A Tchernobyl, sur le 4 ils ont expérimenté une méthode plus expéditive..
[40]
Commentaire par Hervé
mercredi 28 mai 2014 23:33
@Mounier, c'est vrai que le solaire anglais et allemand en hiver par nuit calme, on va pouvoir compter dessus. Heureusement que le père noël va s'en charger. Plus sérieusement, à vouloir faire dans les ENR, vaudrait mieux des milliards hamsters dans des cages, ça au moins, on est sur que ça produirait qq chose.
[41]
Commentaire par Pk
vendredi 30 mai 2014 20:48
@ HV, vous pensez sérieusement nous convaincre avec un document de 16 pages, dont on ne sait d?où il émerge. Et je vous redis, les USA font ce qu'ils veulent en leur pays, ce n'est pas la mm chose en Europe qui est tout de mm et contre toutes apparences, un peu plus civilisée et qu'il existe des contre pouvoirs ! D'ailleurs, cet exemple sur 104 réacteurs Us, n'est pas une garantie standardisée, que les règles seront de plus en plus draconiennes , et pire selon un précédent papier, il existe un vide de vocation à se prendre des doses. Rien ne vous empêche de postuler. Tjs a propos des USA qui font ce qu'ils veulent, les libéraux de BNP Paribas en sont à compter dans leur chaussettes , ....
[42]
Commentaire par Hervé
vendredi 30 mai 2014 23:16
@PK, C'est un fait avéré, vous trouverez des dizaines de documents la dessus. C'est un des premiers PWR de puissance significative qui a été rasé . Je vous rappelle aussi que les USA sont le paradis des procéduriers de tout poils, vous pouvez gagner un procès contre l'industrie du tabac, ou même contre McDo si vous vous cramez les lèvres en buvant votre café. (Pas sur qu'en france, on puisse attaquer la Seita...), si l'activité présente un risque prouvé, les entreprises devront débourser...
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !