Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Ancienne responsable d’une agence de conseil en communication, Sophie d’Anhalt a quitté le monde de la publicité pour celui de la presse professionnelle de l’environnement...

Rénovation de l'habitat : la bonne idée qui vient des Pays-Bas


mardi 09 décembre 2014

Un programme néerlandais - "energiesprong", le "saut énergétique"- met en oeuvre avec succès le système du tiers financeur pour favoriser la rénovation thermique de l'habitat.


Voir la newsletter de L'usine à GES


La transition énergétique passera nécessairement par d'importants programmes de rénovation de l'habitat existant. Et notamment, en France, où le taux annuel de renouvellement des logements flirte avec le 1 %. Les bonnes années.

Une initiative néerlandaise pourrait accélérer ce rythme gastéropodique. Depuis 2010, Energiesprong (le « saut énergétique  » en hollandais) suscite bien des espoirs, tant chez les habitants de passoires énergétiques que chez les bailleurs sociaux et les gouvernements de l'Union européenne. Née aux Pays-Bas (1), cette organisation vient de conclure un accord original avec le gouvernement néerlandais. Il s'agit, dans un premier temps, d'identifier des maisons ou des immeubles d'habitation à rénover ayant, à peu près, les mêmes besoins pour atteindre un standard proche de la BBC (2)
.
110 000 logements à rénover

En contractualisant avec quatre industriels, l'organisation achète, en grande quantité et à moindre coût, matériaux d'isolation, panneaux photovoltaïques, fenêtres et portes isolantes préfabriquées, systèmes de ventilation, baignoires
et même des appareils électroménagers, sobres évidemment. Maître d'...uvre, Energiesprong dirige les travaux de rénovation. Dans les prochaines années, l'organisation néerlandaise doit, contractuellement, remettre à niveau 110 000 logements, bâtis dans les années 1960 et 1970.

Avec l'expérience, les coûts ne cessent de diminuer. Les toute premières opérations de rénovation, menées à Roosendaal, coûtaient 40 % plus cher qu'aujourd'hui. Désormais, 60 000 euros suffisent pour rénover un appartement à fond.

L'argent n'est plus un problème. Energiesprong a conçu un mécanisme que nombre d'acteurs aimeraient acclimater en France. La banque WSW, spécialisée dans le financement du logement social, a débloqué une ligne de crédits de 6 milliards d'euros pour financer cette rénovation de masse. L'argent est prêté aux bailleurs sociaux qui financent ainsi les travaux.

Rentabilité assurée

Une fois les travaux réalisés, les locataires voient le montant de leur facture énergétique baisser considérablement et leur niveau de confort augmenter. Pour rentrer dans leurs fonds, les bailleurs prélèvent une contribution, dont le montant correspond peu ou prou au total initial de la facture d'énergie. Selon l'accord conclu entre l'État et Energiesprong, les travaux d'amélioration de la performance énergétique doivent être remboursés en quarante ans, au maximum. La Haye garantit, par ailleurs, aux bailleurs une rémunération égale à 5,5 % du montant de l'investissement au minimum. Pour chaque million de subventions, on estime la réduction de la consommation d'énergie à 400 GWh/an.

Le programme néerlandais aurait pu s'étendre. Energiesprong avait noué des partenariats au Royaume-Uni et en France, notamment avec l'Union sociale de l'habitat, la Caisse des dépôts, le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), le Plan bâtiment durable et l'Ademe. Objectif : rénover 380 000 logements des deux côtés de la Manche. Pour ce faire, le consortium néerlandais avait demandé une subvention de 10 millions d'euros au programme européen Energy 2020. Cette aide lui a finalement été refusée. La transition énergétique attendra...

(1) Le programme Energiesprong a été lancé sous l'égide du gouvernement néerlandais et rassemble de nombreuses entreprises et institutions du secteur.

(2) Norme Batiment basse consommation. Les opérations déjà réalisées ont permis de faire chuter la consommation d'énergie (chauffage, eau chaude, électricité) des logements de 217 à 70 kWh/m2/an

Réagissez à cet article
 (7) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
7 commentaire(s)
[1]
Commentaire par papijo
mardi 09 décembre 2014 18:02
"La Haye (= les contribuables hollandais) garantit, par ailleurs, aux bailleurs une rémunération égale à 5,5 % du montant de l'investissement au minimum" - Au fait, la Caisse d'Epargne destinée au logement social, le rendement garanti par l'Etat, il est de combien ? Les Pays-Bas ne sont pas la France, mais à partir du moment où l'état distribue avec l'argent de ses contribuables, des rendements aussi intéressants (en France, cette distribution juteuse s'opère au travers de tarifs d'achat des ENR surévalués qui ne sont pas payés par les contribuables, mais par les consommateurs ... ainsi les pauvres sont ravis de contribuer au même niveau que les plus riches) il ne faut pas s'étonner que les financiers préfèrent investir dans ces gadgets totalement inefficaces plutôt que dans le logement ou dans nos industries ! Seul un écolo borné peut défendre le point de vue que cela va soutenir l'économie du pays !
[2]
Commentaire par Hervé
mardi 09 décembre 2014 18:47
"Pour chaque million de subventions, on estime la réduction de la consommation d'énergie à 400 GWh/an" ... donc en divisant 400Gwh par 1000000 ça fait 400Kwh d'économisé par E investit. Pour un cout d?énergie à 0.1E du Kwh ça fait 40E d'économies par euro de subvention investi, soit un rendement de 4000% sur un an! Dans ces conditions faut le faire de suite....
[3]
Commentaire par pk
mercredi 10 décembre 2014 11:44
Seul un écolo borné///// papijo, seul un productif incurable est capable d'écrire des idioties aussi infantiles que grotesques .... la Caisse d'Epargne, qui depuis longtemps, n'a plus rien à voir avec l'idée généreuse d'origine, tout comme edf, n'a plus rien à voir avec une entreprise qui serait socialement viable ! .... V otre haine de l'écolo, est un ^pathétique, et le signe d'un cancer mental en phase terminale !
[4]
Commentaire par papijo
mercredi 10 décembre 2014 13:34
Allons pk, ne vous fâchez pas (je sais, c'est dur: il n'y a que la vérité qui fâche !). Si vous avez des arguments pour démontrer que ce sont "des idioties aussi infantiles que grotesques", expliquez nous donc en quoi le fait de payer une rente à un promoteur ENR (4 ou 5 fois le prix du marché) va nous apporter quoi que ce soit de positif ! Les plus pauvres qui ont du mal à payer leur électricité / chauffage vont-ils se retrouver plus facilement à la rue si le prix de l'électricité monte ou s'il baisse ? Si le prix de l'électricité monte à cause de la CSPE (destinée principalement à payer les éoliennes et panneaux photo-voltaïques), c'est la faute à EDF ou aux écolos ? En tout cas, je suis certain que si le prix de l'électricité en France est 2 fois moins cher qu'en Allemagne, c'est à cause du nucléaire français et par la faute des écolos allemands !
[5]
Commentaire par pk
mercredi 10 décembre 2014 16:20
En tout cas, je suis certain que si le prix de l'électricité en France est 2 fois moins cher qu'en Allemagne, c'est à cause du nucléaire français et par la faute des écolos allemands ! //// papijo, lisez bien ceci : C'EST A LA FIN DU BAL QU'ON PAIE LES ARTISTES ... Et pour ce qui est du nucléaire, le bal est loin d?être terminé, pour le plus court selon l'Andra, ils osent dire 100 ans de sécurité assurée, mais la réalité c'est que les actinides, sont des bébêtes vivaces pour bien plus que cela ... PAPIJO, vous êtes d'un siècle corrompu, et vos salades de comptables sécateurs ne intéressement pas
[6]
Commentaire par papijo
mercredi 10 décembre 2014 19:09
@pk - Allons, sans vous fâcher et sans injures (ça vous dessert), expliquez nous donc comment vous pensez nous fournir de l'électricité en quantité suffisante (j'accepte aussi les économies d'énergies qui s'appuient sur un raisonnement qui tient debout, et je ne veux pas terminer ma vie à dormir sur les trottoirs dans un carton) .
[7]
Commentaire par Hervé
jeudi 11 décembre 2014 12:34
Non PK vous oubliez le facteur 1000. Le stockage est conçu pour plus de 100000 ans sans surveillance, pas pour 100 ans. 100 ans est la durée de réversibilité "facile" du stockage qui sera utile si on trouve une solution plus intéressante pour se débarrasser des déchets. Comme il y a une bonne probabilité qu'on y arrive, il a été demandé à l'Andra de pouvoir ressortir facilement les déchets pendant 100 ans. Au delà le mouvement d?affaissement de la roche va sceller les conteneurs et ce sera plus compliqué pour les retirer ensuite.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...