Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Un site de Tecsol
Auteur
Plein Soleil est un magazine internet de TECSOL, bureau d'études indépendant spécialisé en énergie solaire. Son animateur est André Joffre (photo).

Solaire photovoltaïque : emplois verts ou emplois est-européens ?


lundi 06 octobre 2014

Panneaux chinois, main-d'oeuvre étrangère venue du Sud et de l'Est de l'Europe, le low cost s'impose partout dans les chantiers du solaire photovoltaique...


Voir le magazine Plein Soleil

Les énergies renouvelables, notamment le solaire, sont supposées être génératrices d'emplois. Plus vraiment au niveau de la production de panneaux solaires, dominée par les fabricants chinois, mais au niveau de l'installation, par définition au plus près des territoires. En théorie, donc, ce sont des emplois non délocalisables.

Le magazine Plein-Soleil rapporte cependant le témoignage d'un patron de PME du Sud de la France, spécialiste des installations en toitures et en fermes au sol, qui va à l'encontre de cette approche optimiste.

Handicapé par la baisse régulière des tarifs de rachat, il a réorienté son activité en travaillant comme prestataire pour les sociétés plus importantes qui remportent les projets soumis à appels d'offres.

"Problème !", écrit Plein Soleil : pour gagner les appels d'offres et conserver des marges, ces opérateurs spécialistes sont obligés de tirer vers le bas les tarifs et mettent ainsi une grosse pression sur les coûts d'installation, notamment dans le cas des centrales au sol. Ils font appel à des sociétés sous-traitantes d'Europe du Sud et de l'Est qui emploient des personnels soumis aux charges sociales de leur pays d'origine. "Il n'est ainsi plus rare de rencontrer un nombre substantiel de travailleurs détachés - ce qui est totalement légal - sur les chantiers photovoltaïques français, poursuit Plein Soleil.  Ces personnels sont soumis à des horaires de travail extensibles et travaillent pour la plupart dans des conditions de sécurité discutables. Ils sont pourtant devenus la norme pour de nombreux porteurs de projets. Et notre patron de PME française de pousser un coup de gueule ! Ses devis à lui sont toujours trop élevés de 20 à 30% voir plus. Il ne peut plus se positionner face à cette main d'oeuvre bon marché au savoir-faire néanmoins reconnu. Son carnet de commande s'étiole et des emplois sont en sursis".

"Loué pour son caractère décentralisé qui profite à l'emploi au plus près des territoires, le solaire photovoltaïque n'en obéit pas moins à une logique économique implacable. Panneaux chinois, main d'oeuvre étrangère, le low cost a fini par s'imposer partout pour suivre, il est vrai, la baisse des tarifs imposés par le gouvernement. Au détriment de l'emploi local et d'une certaine idée du modèle social français !", conclut Plein-Soleil.

Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !