Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - SFEN
Auteur
Boris Le Ngoc est Responsable Développement SFEN (Société Française d'Energie Nucléaire).

Le G7 préconise le développement des énergies « sobres en carbone »


mercredi 14 mai 2014

La position est passée un peu inaperçue derrière l'affaire ukrainienne. Le G7 préconise le développement des énergies renouvelables et du nucléaire, dans les pays qui l'acceptent...


Voir le site de la SFEN Energies et nucléaire
Voir la déclaration du G7


Le G7 et le GIEC sont d'accord : il faut une alliance des technologies bas carbone.

Pour lutter contre le dérèglement climatique et améliorer leur sécurité énergétique, les ministres de l'énergie du G7 (France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne, Japon, Canada, Etats-Unis), appellent au développement des « technologies sobres en carbone », incluant renouvelables et nucléaire. Ils considèrent qu'elles sont seules à même de réduire les émissions de CO2 et de renforcer l'indépendance énergétique des pays qui les développent.

Cette déclaration n'est pas neutre car elle engage des pays dont la politique énergétique diverge. D'un côté l'Allemagne, seul pays à avoir engagé une sortie progressive du nucléaire. De l'autre, le Japon qui, trois ans après l'accident de Fukushima, redémarre certaines de ses centrales et projette d'en construire de nouvelles. Ou encore la Grande-Bretagne, qui a entamé une transition énergétique basée sur l'alliance de toutes les énergies décarbonées.

Par ailleurs, cette déclaration du G7 fait écho aux recommandations émises par les experts du GIEC qui indiquent dans leur dernier rapport que les investissements dans les technologies bas carbone renouvelables, nucléaire et stockage du CO2 doivent tripler, voire quadrupler pour atteindre les objectifs climatiques.

Les prises de position du G7 et du GIEC marquent un précédent. Il y a encore peu de temps, les responsables politiques et les instances internationales n'envisageaient pas l'énergie nucléaire apte à lutter contre le dérèglement climatique. Les temps ont changé. L'urgence conduit les décideurs à considérer l'ensemble des technologies connues et éprouvées permettant de contenir la hausse des émissions de gaz à effet de serre.

Le regard posé sur l'énergie nucléaire serait-il en train d'évoluer ? Le nucléaire semble de plus en plus considéré pour ce qu'il est : une technologie. Une technologie favorisant la transition énergétique tout en soutenant le développement des énergies renouvelables et permettant à la France de devenir la « première puissance écologique d'Europe », que souhaite Ségolène Royal, ministre de l'environnement.

Désormais reconnu comme une énergie bas carbone par le G7 et les experts du GIEC, le nucléaire pourrait alors lui aussi bénéficier des mécanismes de financement internationaux : Fonds vert[1], ou soutiens financiers des agences de développement nationales comme l'AFD[2] en France, ou de la Banque Mondiale. Cette nouvelle vision du nucléaire, si elle est effective, montrerait que la communauté internationale met toute les chances de son côté pour lutter contre le dérèglement climatique.
 
[1]  Le Fonds vert est destiné à aider les pays en développement à se doter de technologies permettant de réduire leurs émissions de GES
[2] Agence française de développement
 
 
Réagissez à cet article
 (11) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
11 commentaire(s)
[1]
Commentaire par SolarHome
mercredi 14 mai 2014 12:04
M. Le Ngoc, votre article est malheureusement très représentatif d'une presse Française devenue follement complaisante avec les annonceurs/lobbys qui la finance. Permettez moi de faire un peu de journalisme et de poser des questions: Vous dites "..la Japon redémarre certaines centrales..." pouvez vous nous citer lesquelles, leur date de redémarrage svp ? quand l'ASN Japonaise a t-elle donné les autorisations ? Vous affirmez aussi: "..le Japon projette d'en construire de nouvelles..." ou ça ? quand ? qui les financera ? l'ASN Japonaise a t-elle donné les autorisations ? Vous prétendez aussi que "..l'Allemagne, seul pays à avoir organisé une sortie progressive du nucléaire..." Pouvez vous nous dire ce qu'il en est en Belgique, Suisse, Espagne, Suède, Australie, Autriche ? Heureusement pour conclure vous employez le mot "pourrait" à propos du nucléaire qui bénéficiera des fonds verts. En attendant que les rêvent de la Sfen, EDF, Areva, Cea and Co... ne deviennent une réalité, êtes vous au courant que l'Europe examine actuellement les conditions de subventions des EPR Anglais ? les premiers avis ne sont pas vraiment favorables: http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/10611003/Nuclear-setback-as-EC-attacks-Hinkley-Point-subsidy-deal.html
[2]
Commentaire par pk
jeudi 15 mai 2014 07:23
Uramin-Areva: le scandale est enfin sur la place publique ..... // .... 14 mai 2014 | Par martine orange... // ... Sept ans après, le rachat d'Uramin, payé au prix fort par Areva, reste hautement radioactif. La Cour des comptes s?est saisie du dossier et a décidé de faire un signalement auprès du parquet financier. Un autre rapport interne à Areva avait été fait en décembre 2011 pour tenter de comprendre cette affaire. Mediapart analyse ces deux documents. [ http://www.mediapart.fr/journal/economie/140514/uramin-areva-le-scandale-est-enfin-sur-la-place-publique ]
[3]
Commentaire par Monnier
jeudi 15 mai 2014 11:43
Depuis dix ans, le nucléaire n'a fait aucun progrès pour contribuer à la production d'électricité bas carbone, au contraire des énergies renouvelables. --- En 2002, le nucléaire a produit 2.660 TWh (brut) d'électricité et 2.460 TWh en 2012, une régression de 200 TWh. --- En 2013, c'est la même chose à 10 ou 20 TWh près. --- De leur côté, les énergies renouvelables ont produit 2.960 TWh d'électricité en 2002 et 4.700 TWh en 2012, une progression de 1 740 TWh. --- http://www.observ-er.org/observ-er/html/inventaire/pdf/15e-inventaire-Chap01-Fr.pdf --- L'hydraulique est passée de 2.705 à 3.530 TWh -- La biomasse est passée de 147 à 326 TWh -- L'éolien de 52 à 534 TWh -- Le solaire de 2 (deux) à 105 TWh - La géothermie de 52 à 70 TWh ...
[4]
Commentaire par pk
vendredi 16 mai 2014 15:52
Uramin: les quatre "délits" de Lauvergeon qu'examine la brigade financière [ ......... http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/uramin-les-quatre-delits-de-lauvergeon-qu-examine-la-brigade-financiere_1543927.html#TyuIt483KRKDPIY8.99 ....... ] SFEN ou etes vous passé pour contrer les extrémistes antinuk ? Hervé et papinmoujo, ou êtes vous coincés pour éviter de rédiger vos éternelles chandelles ? M. Sorin, mais AREVA ment comme arracheur de dents, en plus à son patron l'Etat , comment voullez vous nous empècher de faire votre "procès" ?
[5]
Commentaire par pk
vendredi 16 mai 2014 15:55
G4 la génération des 2 milliards par ci, 3 milliards par là, ..... Finlande un trou de 3 milliards annoncé. Et pourtant en 2008, quand Gadonneix s'était aventuuré à faire ces amplettes, peu de contestation, lors de cette dépense de 15 milliards d'euros qui impose désormais à Edf de démanteler une 8 réacteurs nucléaire british, en plus des 58 français, dont Edf n'a quasiment pas réservé de provisionnement. ( Voir a tappé dans la caisse à provision pour acheter ce parc) A ce propos, l'exemple de Brennilis ou Edf à déjà dépensé 482 millions d'euros pour les phase 1 & 2 ( reste le réacteur à démanteler en phase 3), nous donne une petite idée du montant nécessaire pour les réacteurs anglais, à minima 1,5 milliard d'euros/réacteur, sachant que Brennilis n'est qu'une mini centrale de 70 MW, quand outre Manche les unités sont bien plus conséquentes. 15 millards d'euros pour un parc nucléaire obsolète, ce qui oblige Edf (GB) autant de fonds pour le démantèlement ; soit à minima une dépense globale de 30 milliards d'euros ! Cette somme colossale qui aurait bien utile à maintenir en état les barrages hydrauliques existants et plus encore à tenter d'imaginer des barrages et réserves collinaires, ou des micros STEP ( station turbinage pompage) pour pallier aux productions intermitentes de l'éolien.
[6]
Commentaire par Monnier
samedi 17 mai 2014 18:54
Aucun progrès du nucléaire dans la production d'électricité --- Pour les prochaines années, les données de l'IEA et de l'IAEA conduisent à des conclusions du même ordre : essor important des renouvelables et reprise modérée du nucléaire (à moins de nouveaux problèmes). --- http://energeia.voila.net/electri/co2_ges_nucle_renouv.htm --- Alors, pourquoi investir encore dans une énergie vieillotte alors qu'une relève est disponible, plus rapide à mettre en service et moins coûteuse. --- Avant, le discours du nucléaire était de regarder avec mépris les énergies renouvelables, les traitant d'insignifiantes et très chères. --- Aujourd'hui, les énergies renouvelables tailles des croupières au nucléaire et le soleil allemand est même moins cher aujourd'hui que l'EPR de Flamanville en 2016 (ou 2017) et celui de Hinkley en 2023 (ou jamais ?). --- Maintenant, le nucléaire essaie de dire un peu (pas trop tout de même) de bien des énergies renouvelables en les présentant comme complémentaires du nucléaire. --- Pas de chance, le modèle économique n'est pas le même. En fait, il est antagoniste. --- Quelques grosses entreprises devraient penser à leur reconversion au lieu de se cramponner à leur planche savonnée.
[7]
Commentaire par Hervé
lundi 19 mai 2014 20:06
@PK, Le cout de la démolition dépends beaucoup de la techno de la centrale. Pour les PWR, les américains ont rasé maine Yankee (900MW) pour environ 600Millions de dollars. Soit approximativement 0.004E du Kwh produit. http://www.maineyankee.com/public/MaineYankee.pdf . Brenilis est à la fois une installation qui n?était pas conçue pour être démontée facilement (ce qui complique pas mal), et le travail de sape des escrologistes (la secte) fait exploser la facture. Toute la question est de savoir si les centrales anglaises sont faciles à démolir ou pas. On verra.
[8]
Commentaire par P k
mardi 20 mai 2014 09:49
[ des escrologistes (la secte) ] De qui vous parlez ? Des gens qui font des devis à 3 Md d'euros et qui s?aperçoivent tout à coup qu'il en coute 9 Md d'euros pour un EPR ? Ou de ceux qui spéculaient sur l'uranium en dépensant dans des conditions douteuses via les paradis fiscaux, des sommes de 2.5 Md de dollars, pour une micro boite cotée à moins de 500 millions ..... Ainsi la secte aurait fait exploser la facture de Brennilis, vous vous foutez le doigt dans le tdc.... Car dès 2004 la CDC avait chiffré à 480 millions ce chantier démantèlement, c'est à dire 2 ans avant l?arrêt du Conseil d?État ( phase 3 uniquement le réacteur- la phase 2 n'était pas concernée qui ne pouvait être achevée notamment la STE), un arrêt qui pénalisait EDF pour non respect des règles et lois en court, notamment la directive européenne concernant l'information au public Et pire, vous vous fiez aux travaux US à ce sujet, qui font ce qu'ils veulent chez eux et surtout lèguent aux amérindiens leurs déchets nucléaires stockés dans les réserves Apache ou Sioux ( HV un fan des génocidaire de l'HV). Prendre ce pays en exemple, est digne de vos dogmes stalino- nucléocrates , alors mm que les accords TAFTA sont en négociation, démontre de votre inconsistance à tout niveau. Traiter de secte, les écolos, certifie votre ignorance et fanatisme béat de techniciste de petite taille.
[9]
Commentaire par Hervé
mardi 20 mai 2014 20:38
@ Pk, merci d'avoir confirmé mon propos!
[10]
Commentaire par un physicien
mercredi 21 mai 2014 10:50
PK : "Prendre ce pays [les USA] en exemple, est digne de vos dogmes stalino- nucléocrates " Raccourci géopolitique simplement sublime !
[11]
Commentaire par SolarHome
samedi 21 juin 2014 20:59
Une information et une questions pour M. Le Ngoc: un procès contre la ré-ouverture de le centrale nucléaire de Oi au Japon vient d'être gagné pardles habitants vivant à proximité de la centrale. http://www.digitaljournal.com/news/environment/japanese-government-remains-pro-nuclear-despite-court-ruling/article/384446 Il ya actuellement des dizaines de procès similaires en cours au Japon. Comment pouvez faire croire à vos lecteurs que le Japon va réussir redémarrer l'ensemble de ses centrales nucléaires à l?arrêt ?