Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - SFEN
Auteur
Boris Le Ngoc est Responsable Développement SFEN (Société Française d'Energie Nucléaire).

Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives


jeudi 12 mars 2015

Quatre ans après Fukushima, la SFEN (Société française de l'énergie nucléaire) a fait un dossier détaillé sur le bilan de l'accident et les perspectives pour l'énergie nucléaire dans l'Archipel. En voici les axes.


Voir le dossier complet


Le 11 mars 2011 en début d'après-midi, environ 6 500 personnes, salariés de l'exploitant TEPCO et de ses entreprises partenaires, sont présentes sur le site de la centrale de Fukushima Dai-ichi lorsque celle-ci est victime d'un tremblement de terre suivi d'un tsunami. La centrale, gravement endommagée, a relâché d'importantes quantités d'effluents radioactifs, nécessitant l'évacuation de près d'environ 146 000 habitants, dont 80 000 à long terme.

La maîtrise de la situation à la centrale de Fukushima Dai-ichi

Quatre ans après l'accident de Fukushima, un plan d'action est déployé par TEPCO pour évacuer les combustibles nucléaires, stocker l'eau contaminée et gérer les déchets issus du démantèlement.
L'électricien a retiré les assemblages de combustible qui se trouvaient dans la piscine 4. Cette opération complexe, première du genre, est précieuse dans la perspective de l'évacuation des piscines des réacteurs 1 à 3, prévus cette année.

Plusieurs procédés permettent de décontaminer entre 1 300 et 2 000 m3 d'eau par jour. Pour diminuer drastiquement les départs d'eau contaminée vers la mer, TEPCO a décidé d'isoler le sous-sol de la centrale en l'enfermant entièrement dans une ceinture de sol gelé pénétrant jusqu'à une couche géologique étanche à environ 27 m de profondeur. Ce dispositif devrait être opérationnel cette année.
Le gouvernement japonais a entrepris de construire un site de stockage intérimaire (30 ans) à proximité de Fukushima Dai-ichi. Les travaux ont débuté le 3 février dernier. Le site s'étendra sur 16 km² et accueillera 30 millions de tonnes de déchets.

La décontamination de l'environnement et le retour des populations

Le programme de décontamination des territoires progresse conformément aux objectifs. Les activités de pêche reprennent progressivement. Les études montrent que la consommation des denrées ne présente aucun risque pour la santé. 
Les niveaux de contamination ont fortement diminué et permettent le retour progressif des habitants dans les zones évacuées. Toutefois, il reste difficile de prévoir combien de personnes retourneront vivre dans les communes qu'elles ont quittées il y a 4 ans, les territoires étant économiquement sinistrés.

Des perspectives pour le nucléaire japonais

Avec l'arrêt provisoire de ses réacteurs nucléaires, le Japon a augmenté ses importations d'énergies fossiles. Ses émissions de CO2 ont augmenté en conséquence (+ 6% entre 2011 et 2012), l'Archipel a dû sortir de la trajectoire fixée dans le cadre du Protocole de Kyoto et le déficit de sa balance commerciale s'est accru.
Le gouvernement japonais prévoit le redémarrage de plusieurs réacteurs nucléaires à plus ou moins court terme, dans des conditions de sûreté renforcée et d'acceptation par les populations et administrations locales. Quatre unités semblent pouvoir être autorisées à redémarrer prochainement.






1


A LIRE AUSSI

Réagissez à cet article
 (5) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
5 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Pk
vendredi 13 mars 2015 14:21
Ce qui devait arriver arriva? Préparée depuis un an, l?arrivée d?EDF sur le chantier de l?EPR construit par Areva à Olkiluoto (Finlande) se précise et elle sera l?une des premières illustrations du « rapprochement » des deux groupes réclamé par le gouvernement. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/03/13/edf-va-epauler-areva-en-finlande_4592930_3234.html#FE61bD6DwmBCYMZ2.99
[2]
Commentaire par 430 milliards par réacteur
dimanche 15 mars 2015 10:46
Et qui paye pour tout ça ? Comme en France, c est le CONTRIBUABLE. La part de marché du nucléaire s écroule dans le monde (moins de 2% de l énergie mondiale) à cause de son prix (deux fois plus cher que l éolien d après la cour des comptes). Qu est ce que ce serait si on rajoutait au kWh nucléaire le vrai prix de la recherche publique (1 milliard par an), l assurance (inchiffrable, aucune compagnie n est assez folle pour prendre un tel risque), le démantèlement (6 fois plus cher chez les anglais que chez nous ? et les déchets (le coût de Cigéo, qui explose lui aussi, est chiffré pour 100 ans alors qu on en a pour 100 000 ans !).
[3]
Commentaire par Solarhome
mercredi 25 mars 2015 21:29
Tout va bien Madame La Marquise...Quand le Mammouth nucléaire prend l'eau de toutes parts, la mafia techno-atomiste ne pense qu'à une seule chose: entrainer tout le monde dans sa chute ! M. le Ngoc et ses comparses de la secte radio-active ne sont toujours pas redescendu de leur nuage: le nucléaire est un désastre économique autant qu'écologique, il n'a plus d'avenir. Même la Chine a compris: pour la seule année 2015 les chinois installeront 17 GW de solaire PV, ils cumuleront 100 GW en 2020 et certainement entre 500 et 1000 GW dès 2030, le reste du monde suit le même rythme des développement des ENR, sauf le Coq Gaulois bien entendu, cherchez l'erreur !
[4]
Commentaire par solarhome bis
mercredi 25 mars 2015 21:45
En effet M. Ngoc , "la situation est sous controle à Fukushima " . C'est pas vraiment l'avis de la CRIIRAD. Dans cette pasionnante émission de France Culture on en apprend de belles: désormais la mafia nucléaire nous prépare un avenir "sous controle" en cas d'accident nucléaire en Europe, effrayant ! http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4983042
[5]
Commentaire par Solarhome3
jeudi 26 mars 2015 01:13
Maintenant que la bérézina financière du "nucléaire à la française" éclate au grand jour, notre mafia atomico-technocratique peut toujours essayer de noyer le poisson en se réconfortant sur l'éventualité d'un redémarrage de 4 malheureux réacteurs au Japon, personne n'est dupe ! Pendant ce temps là l'Allemagne trace la route de l'avenir énergétique mondial: propre, décentralisé, efficace, pourvoyeur d'emplois, profitable, bref le parfait contre exemple du Mamouth Atomique Français. https://www.youtube.com/watch?v=EvceQ0T80Zc#t=628
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...