Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Né en décembre 1942, ingénieur physicien de formation, Bertrand Barré est ancien conseiller scientifique d'AREVA voir son blog) Entré en 1967 au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA),...

Allemagne : la décision de prolonger le nucléaire est pragmatique


lundi 27 septembre 2010

Comment va évoluer la question nucléaire en Allemagne? Confirmation d'une marche vers les renouvelables ou prémices d'une relance du nucléaire? La chaîne Energie lance le débat sur un sujet qui concerne tout l'équilibre de la politique énergétique en Europe.


On l'attendait depuis l'arrivée au pouvoir d'Angela Merkel, ça y est : le gouvernement allemand a présenté le 6 septembre un plan qui repousse d'une bonne dizaine d'années la sortie du nucléaire votée du temps de Gerhard Schröder (ndlr: voir l'article de Claire Vaille).

On aura désormais le temps d'aborder le sujet encore plus délicat d'une éventuelle reprise de la construction de centrales nucléaires chez nos voisins.

En dépit d'une opinion publique encore majoritairement opposée au nucléaire, encore que cela varie fortement d'un land à un autre, cette décision était inévitable. Malgré un effort absolument remarquable de développement des énergies renouvelables, la moitié de l'électricité allemande est toujours produite à partir de charbon, et surtout de lignite. Le nucléaire, pour sa part, en produit 23 %.

S'imaginer que l'on aurait pu remplacer, d'ici 2021, les 130 TWh nucléaires sans augmenter la part du charbon est totalement irréaliste. Que serait alors devenu l'engagement de l'Allemagne de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre ?

Bien sûr, ce ne sera pas gratuit pour les électriciens allemands : en échange de ce prolongement de la durée de vie de leurs centrales nucléaires, ils devront payer en taxes diverses une trentaine de milliards d'euros sur la période, argent qui servira notamment à financer les énergies renouvelables et en particulier les éoliennes.
La note est salée : certains s'en scandalisent, d'autres s'en félicitent, d'autres encore redoutent, probablement à juste titre, des contestations locales sans fin.

Personnellement, je préfère en l'occurrence me réjouir de voir le pragmatisme prendre le pas sur l'idéologie..

Photo : la centrale de Philippsburg en Allemagne (wikimedia commons).
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !