Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Professeur émérite à l'Université de Paris XII
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Climat
Mots clefs :   

coût

asn

électricité

énergie

nucléaire


Le nucléaire restera moins cher que les autres énergies


, Professeur émérite à l'Université de Paris XII
vendredi 06 janvier 2012

Coïncidence : le coût du programme éolien est le même que les investissements demandés par l'ASN pour la sûreté nucléaire. D'un côté, la production prévue est 7 TWh, de l'autre 400 TWh. La compétititivité du nucléaire n'est pas mise en cause.


Le rapport que vient de publier l'Agence de Sécurité Nucléaire est une bonne nouvelle.

Le très sourcilleux gardien de la sécurité, au terme d'un audit approfondi des centrales françaises, dit très clairement que nos centrales sont bonnes pour le service, et qu'elles peuvent fonctionner encore trente ans.

A condition qu'un certain nombre de travaux soient réalisés. Le coût de ces travaux est estimé à plus de 10 milliards d'euros, disons à 12 milliards.

La nouvelle soulève une tempête médiatique. A en croire beaucoup de commentaires, elle porte un coup fatal au nucléaire. Le Monde voit un « rapport qui va bouleverser la filière ». Pour Les Echos, ce montant « risque d'éroder la compétitivité du nucléaire ». Il suffit pourtant de prendre sa calculette pour voir que ce chiffre est ridiculement bas, et qu'il conforte la supériorité actuelle du nucléaire sur les autres formes d'électricité.

Douze milliards pour les 58 réacteurs nucléaires français qui vont produire plus de 400 TWh (TeraWatt-heures) par an pendant 30 ans, c'est à dire 12.000 TWh, c'est donné. Cela fait 1 euro par MWh. Il y a beaucoup de façons d'évaluer le coût du MWh nucléaire, mais elles tournent autour de 40-50 euros, disons 45 euros pour simplifier. Les légitimes demandes de l'ASN augmentent donc le coût de l'électricité nucléaire de 45 à 46 euros, d'un peu plus de 2%.

Il faut comparer ce surcoût de 1 euro par MWh au coût des électricités alternatives. La loi fait obligation à EDF d'acheter toute l'électricité éolienne terrestre produite à 80 euros, toute l'électricité éolienne maritime produite à 130 euros, et toute l'électricité solaire produite à 290 euros. Préférez-vous de l'électricité à ces coûts-là ou à 46 euros ?

En vérité, la différence est plus grande encore. Dans un pays comme la France qui a la chance d'avoir des centrales nucléaires en état de marche, le choix est entre les garder pour les faire fonctionner ou les fermer et les remplacer par des centrales au gaz, au vent ou au soleil. La comparaison doit se faire entre le seul coût de fonctionnement des centrales nucléaires qui est d'environ 17 euros - maintenant porté à 18 pour satisfaire aux exigences de l'ASN - d'un côté, et le coût total, en investissement et fonctionnement, cité plus haut des filières alternatives. Le risque « d'érosion de la compétitivité du nucléaire » n'est pas très grand.

Il y a tout juste un an, le gouvernement français a lancé un vaste programme d'éolien maritime : 600 machines, qui vont produire chaque année un peut moins de 7 TWh. Vous avez bien lu : 7 TWh. Par une amusante coïncidence, le coût de ce programme est évalué également à 10 ou 12  milliards d'euros. Tout le monde a applaudi. On voudrait nous faire croire que douze milliards pour produire 7 TWh d'électricité éolienne, c'est merveilleux, mais que douze milliards pour produire 400 TWh d'électricité nucléaire, c'est insupportable !

En réalité d'ailleurs le coût de remise à neuf des centrales nucléaires va largement dépasser les 12 milliards de travaux imposés par l'ASN. EDF elle-même parle de 45 milliards, ce qui apparaît plus réaliste. Tous les composants d'une centrale ne vieillissent pas au même rythme. Au bout de 30 ans, il est naturel et désirable de remplacer les composants qui sont fatigués ou obsolètes. On a ainsi une centrale toute neuve à un coût finalement assez faible. Et une centrale très sûre : c'est l'Agence de sureté qui vous l'affirme.

 Rémy Prud'homme - 4 janvier 2012
Par
Mots clefs :  

coût

asn

électricité

énergie

nucléaire

Réagissez à cet article
 (30) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
30 commentaire(s)
[1]
Commentaire par patrig k
vendredi 06 janvier 2012 16:04
L'extrème assurance de vos arguments, nous empèche de vous contredire ! Cela devrait-il nous convaincre ou plus que tot de nous en inquièter ? [br/][br/]12 milliards , et hop 58 réacteurs tout neuf ! Sidérant à tel point ... que l'achat de l'EPR à la moitié de son prix qui produira à 85 euros doit pouvoir aussi nous convaincre que là haut dans les cieux des Mines et chez les émérites, les plantages de chiffrage à 100% sont la coutume, tout comme l'oubli des conséquences de la surveillance des installations qui recevront les déchets éternels ! Un chantier de 12 milliards qui inflationne à 35 milliards pour une sureté à 100 000 ans ... Là aussi, l'assurance des Mines et les économistes aux accents d'astrologues ... [br/][br/]A quoi bon choisir alors un billet de 100 euros sur la photo ? Mais c'est idiot ..
[2]
Commentaire par yan13
vendredi 06 janvier 2012 17:55
Facile de tirer des conclusions positives avec les couts de prolongation du nucléaire, surtout quand on sait que jamais aucune prédiction de coûts n'a été respectée dans aucun pays avec le nucléaire. Avec le nuc, on prends toujours au minimum 100% de hausse des prix: voir l'EPR, Brennelis, Superphénix... [br/][br/] [br/][br/]Pour les energies renouvelables c'est le contraire: la baisse des coûts est continue et constante. [br/][br/]Voila ou nous en sommes début 2012: [br/][br/]Eolien terrestre: 7 cts / kWh [br/][br/]Eolien Offshore: 15/20 cts / kWh [br/][br/]Centrales solaire au sol: 10 cts/ kWh [br/][br/]Nucléaire: [br/][br/]5cts / kWh si , comme ne France, on minimise les cout d'assurances, démentellement, dechets [br/][br/]10 cts / kWh si, comme dans les pays anglo-saxons on prends tout les couts. [br/][br/] [br/][br/]Sachant de les couts des ENR vont encore diminuer de 30 à 50 % avant 2020 et que ceux du nucléaire vont augmenter, rester dans le nucléaire est-il toujours un choix économiquement judicieux ?
[3]
Commentaire par Carl
vendredi 06 janvier 2012 20:51
En tous les cas je ne préfère pas les monstrueuses éoliennes qui massacrent nos paysages et environnent ainsi que toutes les autres ENR intermittentes et aléatoires qui sont et seront couplées en France avec du nouveau thermique . produire cher et bien ok mais produire cher et trés mal ...non merci ...je préfére nettement un nucléaire tjrs plus sécurisé ....les émissions de co2 sont complétement occultées dans le choix des ENR ....pourquoi ? est ce écologique ? pour moi évidemment non ...pire c'est une nouvelle pollution crée au nom de l'écologie ....faux vert business et business malsain par le fait de cette obligation qu'a EDF de racheter l'électricité a prix d'or !!! et souvent pour l'exporter a un prix bien inférieur quand il y a du vent !....bonjour les déficits .. [br/][br/].qui va payer ? [br/][br/]où est l'efficacité de chaque Euros dans l'éolien industriel et le solaire dans le pas de calais ? où est l'efficacité écologiques dans cette affaire puisqu'a cause de ces mauvaises ENR une dizaine de nouvelles centrales thermiques sont prévues ????
[4]
Commentaire par hvidsten
vendredi 06 janvier 2012 21:07
@yan 13 : ne serait ce pas plus judicieux de miser ces dizaines de milliards que nous allons tous payer dans les économies d'énergie , le géothermie , l'hydrolien , les ENR a production régulière , le stockage de l'énergie industriel ...et la recherche ...!? [br/][br/]là au moins on pourra limiter le nucléaire sans émettre du CO2 en plus et sans massacrer nos paysages concernant l'éolien industriel . [br/][br/]soit nos politiques ne réfléchissent pas et ou subissent la dictature de quelques multi nationales , soit il y a anguille sous roche !?
[5]
Commentaire par yan13
samedi 07 janvier 2012 23:20
Rémy Prud'home a été un des participants de la commission PEON http://www.dissident-media.org/infonucleaire/commission_Peon.html . Cette commissson a été "démocratiquement" instaurée par et pour notre élite technocratique c a d le Corps des Mines. Dans les années 70 elle recommandait un programme de 100 réacteurs nucléaires pour le France ! Heureusement pour les citoyens Français leur consommation d'énergie n'a pas été aussi dispendieuse que ne le souhaitait la commission PEON. Les rapports de cette commission ont systematiquement minorés les dangers et les coûts du nucléaire: construction, démentellement, assurance, déchets. M. Prud'homme raisonne encore avec le vieux logiciel de cette commission qui a été lamentable. Il serait temps qu'il se rende compte des réalités dangereuses du nucléaire, il ferait bien d'entreprendre un voyage d'études au Japon...
[6]
Commentaire par Gépé001
dimanche 08 janvier 2012 08:08
En matière d'énergie,il y a l'écologie(le CO2),la technique(épuisement des ressources),le commerce(prix de l'énergie) et l'économie(relation entre cout du travail et prix de l'énergie).Il faut raisonner en distinguant l'énergie importée(le carbone)et l'énergie produite(l'électricité).Le problème de l'énergie est complexe.Il faut tendre à augmenter le prix de l'énergie pour réduire le cout du travail.A suivre!
[7]
Commentaire par irisyak
lundi 09 janvier 2012 09:13
Le coût du démantèlement n'est toujours pas connu et de même pour le coût des assurances qui sont assurées par l'Etat .. et donc peanut en cas d'accident.
[8]
Commentaire par bonhomme
mardi 10 janvier 2012 21:05
Pitié, Monsieur Prud'homme, délivrez nous de vos hymnes aux causes dépassées et cessez de maquiller votre soutien aux lobbies par des analyses aussi partiales que boiteuses ; cette époque vous dépasse visiblement et vous n'y comprenez plus grand chose, cramponné à vos obsessions nucléarorates d'un âge révolu. Alors lâchez prise, mettez vous au vert (!), et laissez à des gens plus compétents et honnêtes le soin d'évoquer ces sujets. Et là, vous aurez vraiment fait acte d'utilité publique : nous économiser la lecture de vos tribunes qui encombrent inutilement les médias...
[9]
Commentaire par Hervé
mardi 10 janvier 2012 21:15
Le plus simple serait d'exiger d'EDF qu'ils etablissent des contrats verts incluent tous les couts et contraintes qui devront être dépensés pour le déploiment des énergies vertes et des contrats nucleaires incluent tous les couts qui devront être réellement dépensés pour cette forme d'energie. [br/][br/]Il est en effet trés possible de les calculer avec exactitude. [br/][br/] [br/][br/]Si une majorité de consommateurs optent pour l'energie verte, alors ça pourra aider à orienter les choix à prendre pour l'avenir du mix énergétique français.
[10]
Commentaire par adrien couzinier
mercredi 11 janvier 2012 16:32
Cet article n'est pas crédible. Avant les recommandations de l'ASN pour augmenter la sécurité des centrales, l'investissement pour prolonger la durée de vie des centrales était déjà de 40 milliards. Si vous rajoutez les 12 milliards cela fait 52 milliards pour 10 ans, soit 4000TWh, donc 13 euros le MWh (et non 1 euro). le coût de rachat de l’électricité nucléaire est déjà entre 35 à 42€ le MWh (loi NOME), donc on passe à 48-55€ le MWh. Le coût de l'éolien en france est de 408 millions d'euros (CSPE) pour une production de 10TWh, soit 41€ le MWh. L'éolien est donc moins cher que le nucléaire à l'heure actuelle. [br/][br/]Les rédacteurs de la chaîne énergie ne devraient pas laisser passer de tels erreurs facilement vérifiables. Cela en dit long sur le sérieux de la rédaction
[11]
Commentaire par Hervé
mercredi 11 janvier 2012 19:46
@ Couzigner [br/][br/]Ce que j'ai compris en lisant l'article c'est que les 45 milliards servent a prolonger les centrales de 30 ans (et pas 10) et ainsi d'éviter d'en construire d'autres pendant cette durée. Et effectivement du coup c'est nettement moins cher. Aprés faut voir si elles seront aussi fiables que des neuves. [br/][br/] [br/][br/]L'achat de l'éolien est de mémoire de 82€/MWh pour le moment mais il peut effectivement être moins cher par la suite (tarifs dégressifs en fonction de la productivité). Tout dépendra en fait du cout de l'entretien des machines pendant leur viellisement. [br/][br/]Si ça se passe bien, l'éolien pourrait être trés concurentiel au prix sortie machine, mais il y a des couts d'intégration dans le réseau plus forts si on le développe à grande échelle. Au final ce sera plus onéreux et dégradera pas mal les paysages.
[12]
Commentaire par bonhomme
mercredi 11 janvier 2012 22:04
Le commentaire d'adrien couzinier semble pertinent : laisser publier de tels articles révèle en creux le manque de sérieux et de professionnalisme d'une rédaction manifestement assez dépendante d'intérêts privés et/ou revenus publicitaires... Dommage car cela décridibilise La Chaîne Energie... il est vrai simple émanatation d'un groupe de presse dont l'objectif premier n'est pas nécessairement de nous informer en toute transparence...
[13]
Commentaire par patrig k
jeudi 12 janvier 2012 09:40
@Carl [ ...je ne préfère pas les monstrueuses éoliennes qui massacrent nos paysages...] [br/][br/]Ce n'est pas un argument, et vous en pensez quoi des milliers de pylones HT et lignes élrctriques aériennes qui croisent tous les paysages depuis plus de quarante ans ? Des encombrements visuels qui ne vous gènent plus , tout simplement parce que vous les avez difinitivement intégré dans votre mémoire visuelle ! Au mm titre que les moulins à vent de la Hollande qui sont par ailleurs considérés aujourd'hui comme étant des objets touristiques ... ! Au contraire , l'étalement sur les territoires des moyens de productions au plus proche des utilisations, fera à terme disparaitre un surplus de lignes THT ... Ceci étant, je ne suis pas dupe des Ogres EDF SUEZ AREVA , pour se faire les premiers bénéficiaires de la manne à subventions sur les parcs éoliens Sur Mer !... Car là aussi, c'est à mourrir de rire , les atomistes qui se mettent aux vents ... Comme quoi, tout est relatif chez les décideurs et que la politique énergétique est le domaine réservé des quelques Ingés bien placés
[14]
Commentaire par adrien couzinier
jeudi 12 janvier 2012 18:20
mea culpa, mes chiffres ne sont pas tout à fait justes, mais la conclusion l'est : l'électricité nucléaire est déjà plus chère que l'électricité éolienne [br/][br/] [br/][br/]après vérification des sources, Citation de Mr Proglio lors d'audition sur la loi NOME par la commission des affaires économiques (http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-eco/09-10/c0910060.asp) [br/][br/]"L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) n’ayant pas fourni d’indications particulières à ce jour, je l’ai quant à moi d’abord estimé à 400 millions d’euros avant de prendre mes fonctions, puis à 600 millions d’euros, pour chacune des 58 tranches nucléaires sur vingt ans. C’est donc au final 35 milliards qui seront nécessaires à l’extension de la durée de vie de notre parc ! En y incluant la maintenance, la prolongation, les provisions pour démantèlement et l’ensemble des coûts d’exploitations courants, le coût de revient économique se situerait in fine autour de 45 euros"3 [br/][br/] [br/][br/]Nous étions le 12 mai 2010, soit avant les recommandations de l'ASN, il faut donc rajouter les 12 milliards pour 20 ans (extension de la durée selon les dires de Mr Proglio) soit 1.5€/MWh donc 46.5€/MWh ce qui de toute façon est plus cher que l’électricité éolienne qui est de 40.9€/MWh (chiffres CSPE : http://www.cre.fr/dossiers/la-cspe - 11.8%*3.456 milliards d'€= 0.409 milliards d'euros pour une production de 10 TWh, donc 40.9€ le MWh éolien) [br/][br/]CQFD !!!
[15]
Commentaire par Hervé
mardi 17 janvier 2012 22:30
@ Patrig K [br/][br/]Le recours aux ENR, notamment éolien ne fera pas baisser le nombre des lignes THT, bien au contraire, il en faudra beaucoup plus si le mix doit en intégrer une part importante. Il faudra s'habituer aux éoliennes et aux poteaux THT et MT supplémentaires. Par exemple, l'Allemagne avec ses ~20% d'ENR commence à être juste au niveau de ses lignes. Lien . L’intégration d’une forte proportion de ces énergies dans un réseau pose de sacrés problèmes techniques. Et les solutions sont couteuses...
[16]
Commentaire par Hervé
mercredi 18 janvier 2012 20:36
@ Adrien Couzinier [br/][br/] [br/][br/]Bonjour, je n'ai pas très bien compris votre raisonnement concernant le coût du Mwh éolien. Le chiffre annoncé sur le document de la CSPE sauf erreur de ma part, est celui du montant de la subvention accordée à l'éolien, pas le coût de l’éolien. Donc selon votre calcul qui parait exact, l'éolien est subventionné à la hauteur de 40.9€/Mwh. EDF l'achètent donc en pratique 82-40.9 soit 41€/Mwh. Mais le prix payé reste 82€. (En fait en pratique c'est un peu plus compliqué, le prix de base de rachat éolien est fixé à 82€ pendant 10 ans puis entre 28 et 82€ pendant les 5ans qui suivent). [br/][br/]41€/Mwh, ça peut paraître une bonne affaire pour EDF mais en fait pas forcément tant que ça. Le prix de l'énergie nucléaire est essentiellement composé de frais fixes. Le combustible économisé par le fonctionnement des éoliennes ne leur fait gagner que 5€/Mwh. Potentiellement, lorsque l'éolien remplace le nucléaire, le Mwh coûte à EDF environ 80€ prime de la CSPE déduite soit presque le double de l'energie nucléaire. En pratique l'éolien remplace aussi le fossile donc la facture est en réalité un peu moins salée. Mais dans l’ensemble ils perdent pas mal d’argent ce qui explique (entre autres) qu’ils « traînent un peu les pieds » quand il s’agit de raccorder de nouvelles installations. [br/][br/] [br/][br/] [br/][br/]Le véritable prix de reviens de l’éolien ne pourra être connu que lorsque on aura l'expérience sur les frais d'entretien d'un parc vieillissant. M
[17]
Commentaire par patrig k
lundi 23 janvier 2012 09:54
prix de reviens de l’éolien ne pourra être connu que lorsque on aura l'expérience sur les frais d'entretien d'un parc vieillissant//// [br/][br/] [br/][br/]tout comme celui du nucléaire, quand les déchets utilmes seront devenus inertes et définitivement, quand l'ensemble du parc sera entièrement démantelé, quand les nigériens seront remboursés des couts de l'uranium payé au cinquième de son prix depuis les années 1961 et suite aux accords secrets de la franafric ! ce qui reduit à néant vos calculs et hypothèses

[Réponse de l'auteur]
Les coûts que j'utilise sont ceux que calculent l'Agence Internationale de l'Energie et l'OCDE. Ce ne sont pas des prix franchouillards, mais des prix basés sur l'expérience d'une vingtaine de pays, et ils n'ont rien à voir avec le prix auquel la France achète (une partie de) son minerai au Niger. Les coûts d'entretien sont également calculés, pour l'éolien comme pour le nucléaire, à partir de l'expérience des quarante dernières années. Dans les deux cas, du reste, l'essentiel du coût est un coût d'investissement, qui est, en particulier pour l'éolien, très bien connu.
[18]
Commentaire par patrig k
jeudi 26 janvier 2012 14:01
@ Auteur ....
AIEA & OCDE .... ! AIEA et soumission OMS ... OCDE et paradis ficaux , iles vierges et londoniens, luxembourg et Clearstream ....Meme que votre "président" nous avait promis la main sur le coeur qu'il les réduirait à rien ! AIEA qui a mis près de deux mois à relever le niveau 7 à Fukushima ...

C'est pas ceux là qui nous disaient que dès lors que le mur de Berlin serait réduit en poussière , le paradis ne serait plus très loin ...ou si ce n'est eux , ce ne peut etre que leurs copains ...

Les experts ne sont plus des experts, plus vous insisterez moins vous serez crédibles, il faut etre aveugle et sourd à la fois pour nier la défiance qui est là en permanence dans toutes les strates des sociétés , accrochés à vos certitudes vous demeurez inébranlables , non seulement vous en serez les co responsables ...mais de plus , les historiens feront de vous les apotres et fervents zélès de la catastrphe qui pointe et celle qui est réalité en Ukraine depuis 25 ans, depuis un an déjà au Japon ...

Vos petits enfants, eux devront , et qui sait raser les murs...C'est pas sympa pour vos progéniture ...Monsieur
[19]
Commentaire par Hervé
jeudi 26 janvier 2012 14:26
@Patrig k
Bonjour,
Oh non, mes calculs ne sont pas réduits à néant, la valeur de 5€/Mwh, c'est le surcoût du fonctionnement par rapport à l'arrêt, sachant que l'uranium au prix du marché @65$/livre ne pèse qu'environ 2€/Mwh à l’import et sans tenir compte du Mox (je crois pas que ça rapporte grand chose d'ailleurs pour le moment, mais si l'uranium augmente, ça va devenir très intéressant).

Et puis rappelez vous, avec le stock d'U238 qu'on a, on peut tenir plusieurs millénaires avec la G4. La ressource ne sera pas le problème principal avec cette techno.

Les américains ont déjà démantelé des Centrales à eau pressurisée, les allemands sont en train de finir la démolition de 5 réacteurs et les coûts sont dans les prévisions.

Mais je suis d'accord, le nucléaire ce n'est pas terrible, l'ennui c'est que notre pays qui n'a pas des ressources de fossile importantes sera bien content de disposer d'une source d'énergie fiable pour son avenir...
[20]
Commentaire par patrig k
jeudi 26 janvier 2012 17:23
Et puis rappelez vous, avec le stock d'U238 qu'on a, on peut tenir plusieurs millénaires avec la G4. ///et suite

Savez vous cher "misieu" ...que les derniers a avoir fait des promesses millénaristes , ont plus que échoués , d'ailleurs la seule chose qu'ils ont réussis , c'est de créer et générer un conflit à 50 millions de morts ... !

G4 .... le réacteur philosophale du CEA .... depuis quand ET serait revenu sur terre pour expliquer comment faire ?

Pas de fossile en énergie, par contre des fossiles en techno scientisme , ça , ça ne manque pas ....mm une concentration de ce genre , le cea les compte ....et je vous garantis , qu'ils n'ont pas assez de doigts ...

Pas de fossile....mais des courants marins , qui eux sont créateurs en mouvement permanent , ce pas depuis des milliers d'années , mais depuis des millions de millions d'années ....sans avoir à exploiter un produit Umachin , que les colonialistes d'hiers et d'aujourd'hui ont imposés le prix .... ! Tout en disant, qu'ils étaient de gentils garçons à polluer les nappes phréatiques fossiles ...

Remarquez, c'est bien normal, faut bien de temps en temps que ces 8 millions de nigériens crèvent la faim, Sinon , TF1 , comment ferait-il , à nous vendre de la compation à défaut de coca !

Sodium ..ou plomb, votre engin G4 ...le phénix des rèves énergiplombé qui restera dans les livres de science fiction ...

A propos, je trouve que vous devriez faire une pétition, les pubs AREVA , de mon av
[21]
Commentaire par patrig k
jeudi 26 janvier 2012 17:28
correcton & fin ....changement de forum , ça tourne à la dérision SVP Cognac G ....!

compassion ... les mouchards et les pleurnichards éphémères

Sodium ..ou plomb, votre engin G4 ...le phénix des rèves énergiplombé qui restera dans les livres de science fiction ...

A propos, je trouve que vous devriez faire une pétition, les pubs AREVA , de mon avis ça doit commencer a vous manquer , comment la ménagère de 50 ans, vat elle faire son opinion , pour choisir entre EPR ou AP1000 ?
[22]
Commentaire par Hervé
jeudi 26 janvier 2012 20:05
@ Patrig k
Superphénix a fonctionné parfaitement les dernières années. Il a été stoppé pour raison politique et pas technique par des dirigeant à la vue longue (l’élection d’après). Le risque sodium était géré. Celle filière avait des avantages: plus de problème d'appro d'uranium, très peu de déchets et de durée de vie plus courte, pour résumer une horreur pour les écolos. Il fallait arrêter ça (tous les moyens étaient bons, même le basooka) pour pouvoir proposer un programme écolo digne de ce nom: le retour au silex (ou presque).

Mais vous, vous devez préférer les panneaux solaires chinois bons marchés produits dans des conditions déplorables en utilisant de surcroît un max de charbon. Charbon qui fait au moins 20 morts par jour (à oui, j'avais oublié c'est des chinois, pour vous ça compte pas... et en plus ils sont trop nombreux donc au final c'est quand même écolo...)

Contrairement à tout ce qui se raconte le nucléaire est probablement l'énergie la moins dangereuse. C'est comme les avions, en principe ça marche bien mais en cas de pépin, c'est le drame... Sauf qu'au final l'avion est très sur quand même.
.
[23]
Commentaire par Hervé
jeudi 26 janvier 2012 20:08
Et pourquoi selon vous on les a pas utilisé déjà vos courants marins? Je vous aide un peu: c'est que c'est peut être pas si simple que ça...

Pour les pubs d'aréva, je vois pas trop a quoi ça sert, appart gaspiller le pognon. Perso je suis contre (et contre la pub en général aussi).

Les énergies renouvelables c'est bien, on ferra certainement pas mal des trucs avec (perso je chauffe et alimente 3 maisons avec ça), mais le réalisme pousse à quelques constatations:
- Le citoyen moyen n'est pas prêt à les payer Lien
- Le citoyen moyen n'est pas prêt à en accepter les caprices Lien.
- Le citoyen moyen n'est pas prêt à en accepter les nuisances Lien.
- Au final c'est sur les fossiles qu'on appuiera en bonne par notre fourniture énergétique.
Or les énergies fossiles vont être d'une part plus rare à l'avenir et d'autre part sont très utiles pour faire autre chose que les brûler bêtement. Donc finalement, le nucléaire est une alternative. L'Ukraine n'a pas abandonné malgré Tchernobyl, le japon n'abandonnera probablement pas non plus.
[24]
Commentaire par patrig k
vendredi 27 janvier 2012 00:25
Hervé , vous êtes un grand homme vous devriez postuler pour l'ordre suprême ....!

C'est pas simple, surtout quand on n'a pas envie d'y mettre le prix!
[25]
Commentaire par Hervé
vendredi 27 janvier 2012 14:09
Mais le prix est une bonne partie du problème...(Y a aussi les ressources entre autres...) , ce n’est pas qu’on veut pas mais qu’on peut pas c’est très différent.

Techniquement on peut faire beaucoup de choses, on peut même aller sur la lune, par contre y emmener toute la population sera "plus difficile".

Pour les ENR, c'est un peu la même problématique. Mais sur le long terme peut être y arrivera t-on , ou peut être pas. Dans tous les cas il faut de toute façon assurer nos arrières.
Cdlt
[26]
Commentaire par Arnaud
jeudi 05 avril 2012 17:11
De l'approximation et quelques bêtises.
Vous comparez des choses qui n'ont pas de rapport!
Vous voulez installer aujourd'hui une unité de production qui fait 7TWh,
avec un EPR (qui produit 12TWh) vous avez un MWh à 90€ (rapport de la cour des comptes)
Avec de l'éolien terrestre : 82€
Du solaire au sol : 150€, en toiture : 200 à 300€
De l'éolien en mer : 130 à 200€

Il faut comparer des choses comparables pour ce qui produit aujourd'hui.
Pas ce qui a été installé il y a 30 ans et qui est amorti. Sinon c'est au mieux
de l'incompétence, au pire du mensonge.
[27]
Commentaire par Hervé
jeudi 05 avril 2012 22:39
@Arnaud
Pour comparer le cout réel des energies il faut y inclure le cout des dispositifs annexes permettant d'utiliser ces energies tout en satisfaisant les besins du marché. Les Energies que vous citez ne peuvent parvenir à fournir seules la majorité de la conso, contrairement au centrales thermiques (nucléaires ou pas). Ne pas le faire relève de l'incompétence ou de la malhonneteté...

Dans la mesure ou on parle de la production des 30 prochaines années, et que cette periode correspond à la durée de vie de toutes les solutions proposées, comparer les investisements est réaliste. Mais l'auteur à oublié d'inclure les couts de mise a niveau des GV... pour prolonger les centrales existantes pour 30ans soit en réalité environ 50G€ et non 12. Cela dit l'écart de prix reste trés favorable au nucléaire.
[28]
Commentaire par alain
lundi 09 avril 2012 15:42
Sauf que le prix du MWH nucléaire ne prend pas correctement en compte les démantèlements .... 18 milliards d'euros de provisions faites par EDF, somme ridicule pour déconstruire 70GW... alors qu'a la Commission d'enquête de l'assemblée nationale, on parle de 750 milliards d'euros nécessaires !!!
[29]
Commentaire par Julien
vendredi 25 mai 2012 19:59
Une analyse assez complète qui dément avec de bons arguments et excellentes références, pas seulement venus d'une catégorie sectorielle française, que le coût du nucléaire tel qu'actuel n'est plus intéressant :

http://www.boursorama.com/forum-sicav-et-fcp-energies-renouvelables-410131829-1

On a vu aussi le prix de démantèlement affiché par les anglais et allemands, bien supérieurs à ceux français qui eux mêmes dérapent dès la première application pratique. Cà en dit long sur l'objectivité de certains en la matière en France...

[Réponse de l'auteur]
Le texte qui éclaire Julien, et qu'il nous invite à lire, provient de la gérante d'un fonds boursier appelé IT Funds Clean World, et nous assure en effet que les énergies alternatives sont un excellent placement. J'espère que Julien ne l'a pas pris trop au sérieux et n'a pas été jusqu'à placer ses économies dans ces fonds : entre le 7 juillet 2011, date de ce texte, et aujourd'hui, ce fonds a perdu en bourse 44% de sa valeur. Les chiffres que je cite proviennent d'un rapport de l'OCDE et de l'Agence Internationale de l'Energie, et sont basés sur l'analyse comparative de centaines de centrales dans une vingtaine de pays par un centaine d'experts. Ils me semblent plus crédibles que ceux d'une gérante de fond boursier.
[30]
Commentaire par Julien
samedi 26 mai 2012 02:21
@ L'auteur : vous vous trompez ou vous cherchez à tromper. Le texte si vous le lisez correctement et objectivement ne provient pas de gérants de fonds. Seuls ces derniers sont cités sur quelques aspects. Beaucoup d'autres personnes sont également citées qui ont une excellente connaissance du secteur nucléaire et, mieux que divers "experts", y sont impliqués comme Siemens et Energy Group entre autres et des universités comme Duke et Stanford ou des instituts comme Fraunhofer et qui constatent comme beaucoup que son prix n'est plus assez compétitif. Et quant à la baisse du fonds là aussi vous vous trompez ou cherchez à tromper : il s'agit d'un fonds "environnement" et non "énergies alternatives pures" si vous analysez un peu sérieusement le détail du fonds et ses titres. Pour les Enr et pour mémoire il y avait des valorisations très élevées et quasi bulle et c'est un secteur nouveau demandant des investissements donc période peu propice mais le secteur énergies fossiles etc a également été touché. Le cours d'Areva quant à lui a chuté de près de 70% dans le même temps. Donc un peu d'honnêteté et d'objectivité, merci !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'Etudes...

Lire la suite

Du même auteur

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox