Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Journaliste
Auteur
Francis Sorin, journaliste scientifique, est membre honoraire du Haut Comité pour la Transparence et l'Information sur la Sécurité Nucléaire et ancien responsable du Pôle Information de la Société Française...

Contre la pollution atmosphérique : renouvelables et nucléaire


lundi 02 juin 2014

Selon l'OCDE, la pollution atmosphérique tue chaque année 3,5 millions d'habitants de la planète. Principaux responsables : pétrole, gaz, charbon et aussi biomasse.


Voir le blog de la SFEN "Energies et nucléaire"

L'atmosphère polluée des villes fait chaque année 3,5 millions de morts dans le monde. Cette statistique est une des principales conclusions du rapport de l'OCDE rendu public en mai au Forum international des Transports à Leipzig. Un rapport qui vient confirmer que la pollution de l'atmosphère due à la production d'énergie est en passe de devenir un des problèmes sanitaires les plus graves affectant la population de la planète.

L'estimation de l'OCDE est en cohérence avec les évaluations établies précédemment par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquant que chaque année la pollution atmosphérique fait plus de 7 millions de morts dans le monde, villes et campagnes confondues.
 
Coûts humains, coûts économiques

Ces chiffres inquiétants connaissent malheureusement une nette tendance à la hausse, l'OCDE calculant par exemple que le taux de mortalité dû à la pollution de l'air des villes a augmenté entre 2005 et 2010 de 4% dans le monde, de 5% en Chine, de 12% en Inde.

En plus des coûts humains liés à ces détriments touchant à la santé même des individus, le rapport de l'OCDE vient rappeler que ces décès et maladies ont aussi un coût économique. Celui-ci est très lourd : 3 500 milliards de dollars par an du fait des décès prématurés et problèmes de santé dus à l'air urbain. La facture est évaluée à 1 700 milliards pour les 34 pays de l'OCDE, à 1 400 milliards pour la Chine, à 500 milliards pour l'Inde.

Provoquée essentiellement par l'utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon et gaz) et par la combustion de la biomasse, la pollution atmosphérique est formée de composés gazeux (monoxyde de carbone dioxyde de soufre, oxyde d'azote, ammoniac?) et de particules en suspension. Les principaux détriments sanitaires provoqués par ces polluants sont les affections respiratoires, les cancers du poumon et les maladies cardiovasculaires. Cette situation est d'autant plus grave que l'humanité va devoir produire de plus en plus d'énergie pour répondre à la croissance démographique et à l'amélioration du niveau de vie dans les pays défavorisés.

Dans certains cas et dans certaines circonstances des systèmes de dépollution peuvent être mis en place pour « piéger » tel ou tel produit nocif. Mais de telles parades, d'usage très limité (et qui coûtent cher) ne peuvent être généralisées et sont loin d'être à la hauteur du problème. La seule solution vraiment adaptée est bien entendu de freiner le recours aux énergies fossiles et de développer les énergies non polluantes. Dans cette perspective, les énergies renouvelables et l'énergie nucléaire apparaissent de toute évidence comme des facteurs particulièrement efficaces de dépollution atmosphérique.
 
Garder l'atmosphère propre

Concernant l'énergie nucléaire il est établi que son utilisation en remplacement des combustibles fossiles permet d'éviter les rejets à l'atmosphère de quantités considérables de produits polluants. L'exemple français le démontre clairement. Au plan mondial une récente étude (parue dans la revue Environmental Science and Technology en juin 2013) évalue à 1,8 million le nombre de décès évités dans le monde grâce au nucléaire entre les années 1971 et 2009 - par comparaison avec les effets d'une pollution qui serait émise, à quantité égale d'électricité produite, par des centrales électrogènes aux combustibles fossiles. Sur la même période, les auteurs de l'étude calculent le nombre de décès évités en France à 290 000, soit environ 7 500 par an.

Dans ce domaine sanitaire, tout autant que les énergies renouvelables, l'énergie nucléaire s'affirme donc comme un atout pour garder l'atmosphère propre et réduire les impacts de la pollution de l'air sur la santé des personnes. Le recours à cette énergie apparait d'autant plus justifié qu'étant une énergie bas-carbone elle permet également de lutter contre l'aggravation de l'effet de serre, vecteur du dérèglement climatique. A un moment où les climatologues indiquent que la concentration du CO2 dans l'atmosphère vient d'atteindre le niveau alarmant de 400 ppm (parties par million) annonçant un réchauffement climatique d'une intensité préoccupante, il apparaît pertinent de préserver et de développer la place du nucléaire dans le mix énergétique mondial.
 

Réagissez à cet article
 (18) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
18 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé
lundi 02 juin 2014 13:30
Il est évident qu'une taxe sur l'énergie polluante est indispensable pour notre survie. Le problème se résume à utiliser le montant de cette taxe. Si on utilise cette taxe pour financer les charges sociales (les retraites), on atteint deux objectifs, l'écologie et l'économie. Il faut s'inspirer de la note n°6 du conseil d'analyse économique, des travaux de Coe-Rexecode, des travaux du CIRED. Qui veut en faire la synthèse?
[2]
Commentaire par papijo
lundi 02 juin 2014 15:58
Je défends souvent le nucléaire, mais sur ce sujet, c'est à dire les conditions de pollution dans les villes du tiers-monde, je ne crois pas que ce soit la solution, ces pays, sauf peut-être la Chine sont très loin d'avoir la capacité technique et surtout financière d'investir dans le nucléaire aujourd'hui. Des centrales à combustible fossile de conception "moderne" suffiraient à réduire considérablement la pollution (Les villes allemandes consomment beaucoup plus de fossiles à population égale que les villes du tiers-monde, et l'air y est parfaitement respirable), et cela pour un coût très inférieur. Le nucléaire pourrait toujours prendre le relais du fossile dans une trentaine d'années. Enfin, il faut rappeler que la pollution est un problème lié à la pauvreté et que si l'air extérieur des villes du tiers-monde est pollué, l'air intérieur l'est tout autant, sinon plus du fait de la cuisine au feu de bois ou autre "biomasse" (Au fait, notre ami "énergitaxeur" Gépé a-t-il l'intention de partir en Inde promouvoir la taxation des bouses de vache et aussi de tous les déchets collectés dans les rues, plastiques ou autres pour cuisiner et se chauffer ? La pollution, c'est là qu'elle se crée ! Je serais curieux de voir çà !)
[3]
Commentaire par Gépé
mardi 03 juin 2014 08:04
Bonjour papijo: l'usage de l'énergie entraine des dommages et des pollutions que certains économistes ont tenté d'évaluer; c'est ce qui a permis de concevoir l'idée de taxation (taxe carbone). Cela correspond à une prime d'assurance contre ces risques: payer pour avoir une meilleure qualité de vie. C'est facile de faire l'inventaire des risques, c'est plus difficile d'évaluer ces risques et surtout de faire admettre de les prendre en compte dans le comportement des individus. La base de l'économie est justement d'échanger des valeurs: travail (salaires) contre bien être (consommation). La nouvelle économie doit tenir compte de la valorisation du bien être. C'est l'objectif d'une nouvelle fiscalité. Nous aurons l'occasion d'en reparler.
[4]
Commentaire par papijo
mardi 03 juin 2014 10:44
@Gépé - Comme chacun le sait, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs ! Donc oui, "l'usage de l'énergie entraine des dommages et des pollutions" et tout le monde le sait ! Mais, votre pensée n'est-elle pas plutôt "l'usage de l'énergie par les autres entraine des dommages et des pollutions pour les narines délicates de Gépé (sous-entendu: quand Gépé consomme de l'énergie, c'est tolérable)" ?
[5]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mardi 03 juin 2014 20:14
Et pour faire déménager la moitié de l Europe, un petit Tchernobyl sur Seine un jour de grand vent ? La cour des comptes donne 60 E / MWh pour le vieux nucléaire (+20% en 3 ans) et 60 à 80 E/ MWh pour l éolien. EDF a vendu son EPR pour 114 E / MWh aux anglais. Les ENR n arrêtent pas de baisser => Le nucléaire n a plus aucun avenir.
[6]
Commentaire par pk
mardi 03 juin 2014 20:39
M. Sorin, si il pouvait vendre des centrales nucléaires aux martiens, il n'hésiterait pas à leur promettre une atmosphère respirable en moins de deux, comme biblique, de l'air pure en 6 jours, et le 7éme pour faire péter la marmite ... Rappelons, comme le signale papijo, qui sir le coup surprend son monde, la majorité des pays ne peuvent gérer ces machines, que la Chine avec 30 réacteurs en plus, ne changera rien à 3% de leurs besoins , que sur toute cette planète , sa came reste anecdote pour le climat et hyper dangereux pour la pollution ... Cf la catastrophe au Nouveau Mexique !
[7]
Commentaire par Monnier
mercredi 04 juin 2014 11:51
Une fois encore, les énergies renouvelables font mieux que le nucléaire // http://energeia.voila.net/electri/co2_ges_nucle_renouv.htm // Non seulement les énergies renouvelables ont toujours produit davantage d'électricité que le nucléaire (ne pas négliger l'hydraulique), mais l'écart ne cesse de grandir en faveur des énergies renouvelables. // Pour les prochaines années, les dès sont déjà jetés et le résultat est clair : plus du double d'électricité renouvelable que d'électricité nucléaire en 2018. // Le bon sens est de ne plus gaspiller d'argent dans le nucléaire, alors que les énergies renouvelables coûtent moins cher à développer que le nucléaire et sont mises en service beaucoup plus vite. // Un seul exemple éclairant : le coût du nouveau solaire allemand à 90 ?/MWh pour une centrale mise en service en juin 2014 et 114 ?/MWh, plus l'inflation, pour du nucléaire anglais (EPR) mis en service en 2023 (selon les projets EDF). // En 2012, la Chine a produit plus d'électricité éolienne que nucléaire. -- De même en 2013, en creusant l'écart.
[8]
Commentaire par papijo
mercredi 04 juin 2014 12:03
@pk - De quelle catastrophe nous parlez vous à propos du Nouveau Mexique ? Combien de morts ? AUCUN Combien d'hospitalisés ? AUCUN. Le nucléaire, avec les techniques modernes actuelles (et même anciennes d'ailleurs) tue infiniment moins que la nourriture bio par exemple (Cliquer ici - lien Huffingtonpost)
[9]
Commentaire par 430 milliards par réacteur
jeudi 05 juin 2014 17:36
Un avant goût de ce qui nous attend à Bure ? Vous reprendrez bien un peu de plutonium ? http://blogs.mediapart.fr/blog/pfrancois44/300514/catastrophe-nucleaire
[10]
Commentaire par papijo
jeudi 05 juin 2014 22:19
@430M... - Un vrai cas d'école votre lien ! Et quelle catastrophe, on a relevé 0,87 Bq dans le filtre à particule ! Pour comparaison, le potassium contenu (naturellement) dans le corps, surtout les os, de 430 M... contient environ 4000 Bq (Cliquer ici. Comme on vous le répète, arrêtez de suivre des articles écrits par des "activistes écolos" et éventuellement repris par des journalistes tout aussi écolos et ignorants, sans aucune formation scientifique, qui agitent des chiffres sans comprendre de quoi il s'agit. Renseignez-vous plutôt auprès de "vrais" scientifiques (il y a des tas de sites sur internet pour cela), et faites vous votre opinion par vous-mêmes ! (J'espère que je ne vous ai pas fait peur avec ces 4000 Bq, rassurez-vous, j'en ai tout autant que vous, et je vais bien !)
[11]
Commentaire par Patrig K
vendredi 06 juin 2014 10:49
@ Papijo le terrassier des idées osées { de "vrais" scientifiques ] !!! C'est quoi un vrai scientifique pour papijo ? C'est un saint, un pure habillé pour l'éternité. [ un médecin et anthropologue nazi allemand et est jugé criminel de guerre. Il a été actif notamment au camp de concentration d'Auschwitz ] .... Et si tous n'ont pas cette envergure, il faut se rendre à l'évidence, que la défiance envers les scientifiques n'est pas nouvelle, les bombardements au Japon, ( D Day + 63 J) y ont largement participé, ce qui ne signifie en rien que la science, elle soit mise en cause, si pour peut que l'on convienne communément, que dans tous domaines ou matières, rien n'est jamais arrété, c'est le propre de ces recherches. Mais Papijo, lui n'a rien à redire, et qu'il est naturel de constater la défaillance d'une technologie, qu'il y a peu, les mêmes activistes retraités du nucléaire nous assuraient le contraire. Ces méthodes d'ailleurs aggravent plus encore, la défiance légitime, quand ceux ci usent du déni et du mépris, les germes de ce qu'Albert Camus, le boulevard d'un fascisme de savants partisans nucléocrates. Votre post est révélateur ...
[12]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
vendredi 06 juin 2014 11:53
D abord un incendie dans le site de stockage, puis un éboulement qui éventre des centaines de fûts bourrés de plutonium (mais qui fuyaient déjà après quelques années, alors dans quel état seront-ils dans 100 000 ans ?), qui oblige à faire déguerpir dare dare tous les salariés puis à interdire l accès de la mine et à la boucher fissa (et à trouver un autre site pour le reste des déchets !). Mais pour Papijo, tout va bien, rien de grave. Et grâce à Papijo, bientôt la même chose à Bure !
[13]
Commentaire par papijo
vendredi 06 juin 2014 13:50
@430M et PK - Un scientifique sérieux pour vous, c'est quelqu'un qui crie à la catastrophe quand on découvre 0,87 Bq dans un filtre prévu pour çà (une valeur, certainement totalement fausse d'ailleurs, tellement elle est basse !), c'est à dire une activité 5000 fois plus faible que celle du corps humain ? Ou bien, c'est celui qui trouve normal qu'une trentaine de personnes meurent de temps en temps parce qu'on leur a conseillé de manger bio pour leur santé, en oubliant les dangers associés, je le répète, bien plus graves que ceux du nucléaire actuel (Je redonne le lien ici, un cas parmi d'autres)
[14]
Commentaire par pk
vendredi 06 juin 2014 17:09
@papijo, inutile de répéter sans cesse vos arguties atomiques, Joseph Goebbels était un maitre en la matière, votre intox d'idéologue n'est plus de cet ère qui vient, et si la cata ne parvient pas à vous emmener au plus loin, plus personne n'y fait attention ! Prenez une fois pour toute votre retraite, jouissez des deniers que le capital a bien voulu vous donner pour ce travail plus proche du larbinage, les carottes c'est meilleur, ça rend aimable et donne de belle couleur rose à vos fesses !
[15]
Commentaire par papijo
vendredi 06 juin 2014 22:17
Allons pk ... ne vous mettez pas en colère, tout le monde voit que vous n'avez aucun argument et que vos thèses sont ridicules. Autant que je me souvienne, Goebbels ne donnait pas des adresses internet où on pouvait vérifier ses arguments comme j'essaie de le faire ! Par contre, brailler des slogans au sujet desquels ils n'admettait pas la discussion, il le faisait, et d'autres le font aussi ! Je répète mon conseil: quand on vous raconte une histoire "trop belle pour être vraie", prenez internet, cherchez à recouper l'info, voyez ce qu'en disent les spécialistes ... et surtout méfiez-vous des carottes bio, faites les cuire !
[16]
Commentaire par Hervé
samedi 07 juin 2014 23:14
@Papijo: Quand je qualifie Pk et consorts d'adeptes de la secte verte, vous pouvez constater que je n?exagère pas. Vous en avez l'illustration ci dessous! Peu importe la vérité, seule la croyance compte... (et surtout ne pas chercher la vérité, ...) @PK et 430: Si vous tombez un jour sur un bouquin traitant de la radioactivité naturelle (celle présente dans l'air qu'on respire, dans l'eau qu'on boit et dans ce qu'on mange...) ou bien pire encore l'utilisation de la radioactivité en médecine, au stade ou vous en êtes, je vous déconseille vivement de les lire , votre petit univers sera anéanti brutalement. Sinon pour cette affaire vaut mieux suivre le sage conseil de papijo, attendez de voir si c'est réellement une "catastrophe" car pour le moment, on sait pas encore. Par contre si vous voulez du spectaculaire dans ce style je vous conseille la Russie, la bas les cocos n'ont pas fait dans la demi mesure, y a des coins vous y allez quelques heures, vous êtes morts.
[17]
Commentaire par Nucléaire no future
vendredi 13 juin 2014 00:29
Le nucléaire n'a plus de perspectives de développement. Aucun organisme officiel n'ose actuellement faire des prévisions de croissance pour cette industrie mortifère. A contrario pour les renouvelables les prévisions sont chaque jour revues à la hausse. Dernière en date et pas des moindre: la Chine qui prévoit...2 000 GW de pv en 2050 ! http://cedricphilibert.net/nouveaux-objectifs-chinois-pour-le-pv/
[18]
Commentaire par Antoine
mercredi 25 mai 2016 18:13
Pour moi, le nucléaire n'est pas du tout une énergie pour le futur ! Bien au contraire ! Pour moi, il faudrait taxer le nucléaire au même titre que les autres énergies polluantes. Il est temps de changer le mix énergétique de la France, et de passer réellement aux énergies renouvelables et propres. Certaines actions sont mises en place : http://www.fournisseur-energie.com/developpement-durable mais cela ne suffit réellement pas pour le futur !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...