Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur
Thomas Porcher est docteur en économie, Professeur à l'ESG Management School et fondateur de GBP-conseil. Il est l'auteur du livre "Un baril de pétrole contre 100 mensonges" - Ed...

Essence : les stations services jouent-elles le jeu?


mardi 04 septembre 2012

Les baisses annoncées sur le prix de l'essence ont été généralement appliquées, mais pas au même niveau ni au même rythme. Une étude de Thomas Porcher et Stephan Silvestre, professeurs à l’ESG-MS.


   Afin de vérifier la réalité de la baisse des prix des carburants, 27 stations-services représentatives du marché français et présentes sur l'ensemble du territoire ont été sélectionnées parmi les producteurs de carburants (Total, BP, Esso, Agip), les Grandes et Moyennes Surfaces (Carrefour, Carrefour Market, Intermarché, Auchan, Casino, Simply Market) et les indépendants.

Le but était de vérifier si celles-ci avaient joué le jeu, non seulement en reportant la baisse des taxes sur les prix de 3 centimes, mais aussi en respectant leur engagement sur la baisse de leurs marges de 2-3 centimes supplémentaires. Les zones retenues l'ont été car elles regroupaient toutes ces enseignes dans un périmètre restreint en zone urbaine (94 Choisy-le-Roi, 13 Marseille), périurbaine (69 Vénissieux) et rurale (50 Saint-Lô).

Sur ce panel, nous avons analysé jour après jour la baisse des prix de l'essence des 27 stations-services.

- Le 29 août, un jour après les déclarations de P. Moscovici, sur les 27 stations étudiées seules 11 avaient répercuté les baisses des taxes avec en moyenne une baisse de 5 cts sur le gazole et de 4 cts sur le SP95.

- Le 30 août, le nombre de stations ayant répercuté la baisse passe de 11 à 22, avec en moyenne une baisse de 5 cts sur le gazole et de 4 cts sur le SP95.

- Enfin, le 3septembre, 24 des 27 stations avaient reporté la baisse, avec une baisse moyenne de 5,7 cts pour le gazole et de 5,3 cts pour le SP95. Seules 3 n'avaient pas répercuté les baisses : un indépendant, une station Total et une station Simply Market.

Au final, la baisse moyenne sur la semaine est de 5,4 centimes sur le gazole et 4,9 centimes sur le SP95. Toutefois, ces moyennes cachent de fortes disparités, les baisses s'étalant de 3 à 11 centimes selon les stations. On peut donc conclure que la baisse des prix demandée par le gouvernement a bien été répercutée par 88% des opérateurs étudiés.

Mais on remarque également que cette baisse n'a pas été instantanée, entrainant pendant un ou deux jours des marges supplémentaires pour les stations-services grâce à la baisse des taxes de 3 centimes. Or, ces marges de quelques centimes, lorsque les volumes sont importants peuvent faire des marges supplémentaires conséquentes.

 Il faut également noter que les variations du prix du pétrole et des prix de gros de Rotterdam ont été faibles cette semaine : de l'ordre d'un dollar par baril pour le premier et d'un centime par litre pour le deuxième. De forts changements sur le taux de change euro/dollar et/ou sur le prix du pétrole pourrait perturber fortement les prix des carburants et rendre plus difficile la juste application des mesures de l'Etat et des engagements des pétroliers.


Réagissez à cet article
  
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...