Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Président fondateur de Sauvons Le Climat
Mots clefs : 

climat,

 

co2

émissions

G7

énergie

climat


Auteur
Ingénieur et docteur ès sciences, Hervé Nifenecker est Président fondateur du collectif  Sauvons le Climat, qu'il a créé en 2004. Il s'exprime sur "la chaîne Energie" à titre personnel...

La promesse du G7 : objectifs encore insuffisants


lundi 15 juin 2015

Le G7 a promis la décarbonisation de l;'économie d'ici la fin du siècle et une réduction des émissions entre 40 et 70 % à l'horizon 2050. Le compte n'y est pas !


Une étude de Sauvons le climat

Les puissances industrielles du G7 se sont engagées  à  limiter le réchauffement climatique à 2 degrés. En même temps la réduction  des émissions serait comprise  entre 40 et 70% à l'horizon 2050. Les deux objectifs sont, malheureusement incompatibles. En effet, la limitation du réchauffement à  2 degrés implique une réduction beaucoup plus rapide des émissions.

Le GIEC nous met en garde : pour ne pas dépasser un réchauffement de  2 degrés, la quantité de CO2 qui peut encore être injectée dans l'atmosphère ne doit pas excéder 1000 milliards de tonnes. Avec une population  mondiale  de 7 milliards[1] chaque être humain n'aurait plus le droit d'émettre que  143 tonnes de CO2. Le tableau ci-dessous indique, pour des pays représentatifs, le nombre d'années (A) dont disposerait chacun pour atteindre des émissions nulles sans dépasser sa limite de 143 tonnes de CO2 émis par habitant, en supposant que sa consommation baisse à partir d'aujourd'hui et de la même quantité tous les ans[2] :


























En moyenne, pour satisfaire  le critère d'un réchauffement de 2 degrés au maximum, les pays de l'OCDE ont environ 30 ans pour supprimer totalement leurs émissions. Cette moyenne recouvre d'ailleurs des situations très différentes, avec des émissions variant du simple au triple. On voit sur le tableau que de nombreux pays industrialisés devront avoir réduit de 100% leurs émissions en 2050, un effort bien supérieur à la réduction comprise entre 40 et 70% proposée par le G7.
Comme le réclame « Sauvons le Climat », il faut interdire, dès à présent,  la mise en service de nouvelles centrales à charbon ou gaz qui ne soient pas équipées de système de Captage Stockage de CO2 opérationnel. La COP21 prouverait  son utilité en incitant les parties à s'engager sur ce point, particulièrement pour ce qui concerne les pays dont les émissions par tête dépassent actuellement 5 tonnes de CO2/tête/an, soit tous les pays de l'OCDE, la Russie et la Chine.



[1]L'augmentation de la population mondiale se traduira par une diminution correspondante du budget CO2 par tête.
[2]Les hypothèses et le détail du calcul sont explicités sur le site de Sauvons Le Climat :

Mots clefs : 

climat,

 

co2

émissions

G7

énergie

climat

Réagissez à cet article
 (10) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
10 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé
lundi 15 juin 2015 13:40
Tant qu'on n'aura pas mis une taxe sur l'énergie pour réduire le cout du travail, pas de salut!
[2]
Commentaire par Gépé
lundi 15 juin 2015 13:44
Il s'agit de l'application d'une simple règle de calcul: les vases communicants.
[3]
Commentaire par papijo
lundi 15 juin 2015 15:29
"Comme le réclame « Sauvons le Climat », il faut interdire, dès à présent, la mise en service de nouvelles centrales à charbon ou gaz qui ne soient pas équipées de système de Captage Stockage de CO2 opérationnel" Encore une fois, plutôt que d'écouter bêtement les officines telles que "Sauvons le climat", il convient que chacun se renseigne par lui-même. Grâce à l'année 2014 qui a battu nous dit-on tous les records (il semblerait même qu'on ait triché un peu pour y arriver, mais ... ce n'est pas l'objet du débat !), on constate que de 1998 à 2014, les températures annuelles ont fait un "bond" de 0,07°C en 16 ans ! Toute personne de niveau mathématique CM2 (ayant donc appris la règle de 3) peut en déduire que, à ce rythme, les températures d'ici 2100 (dans 86 ans) augmenteront de: 0,07 / 16 * 86 = 0,37°C (5 fois moins que ces fameux 2°C !). Donc, qu'on nous f... la paix avec ces sottises et que chacun s'informe ailleurs que chez les écolos ! Relevés officiels de température par le GISS de la NASA
[4]
Commentaire par Monnier
mardi 16 juin 2015 12:24
Sauvons le Nucléaire, qui se cache derrière un prétendu intérêt pour le climat, n'a rien à voir avec les préoccupations écologiques. // - Son seul objectif est de sauver les intérêts du secteur nucléaire en faisant croire que c'est la seule solution pour émettre moins de CO2. // Pourtant, le CO2 augmente et cela n'empêche pas la stabilité de la température mondiale depuis 15 à 18 ans, selon le point de départ considéré. // - Mais attention, cette température globale augmente depuis la sortie du Petit âge de glace, période moins agréable que l'Optimum médiéval qui l'a précédé : un période plus chaude partout à travers le monde (marqueurs divers). // - Cependant, la droite de montée de la température depuis plus de deux siècles est modulée par une oscillation de soixante ans environ dans l'Atlantique Nord (oscillation atlantique multi-décennale) qui fait que la résultante est une augmentation ou une diminution des changements séculaires de température. // - Pour ceux qui s'inquiètent du CO2, le meilleur moyen d'en éviter les émissions n'est pas le nucléaire mais les énergies renouvelables. // - Lire : http://energeia.voila.net/energie/nucleaire_co2_evite.htm // - "Entre 2014 et 2020, la production d'électricité mondiale est estimée à 19.900 TWh pour le nucléaire et à 44.500 TWh pour les énergies renouvelables : 30.400 TWh pour l'hydraulique et 14.100 TWh pour les autres énergies renouvelables. C

[Réponse de l'auteur]
Merci Monsieur Je sais tout
[5]
Commentaire par Monnier
mardi 16 juin 2015 12:34
Citation complète : "Entre 2014 et 2020, la production d'électricité mondiale est estimée à 19.900 TWh pour le nucléaire et à 44.500 TWh pour les énergies renouvelables : 30.400 TWh pour l'hydraulique et 14.100 TWh pour les autres énergies renouvelables. Cette estimation tient compte des réacteurs nucléaires en construction et en supposant que tous les réacteurs japonais seront remis en service entre 2015 et 2017." // - Pour la période passée : "En effet, alors que le nucléaire a produit 76.920 TWh d'électricité entre 1971 et 2013, les énergies renouvelables ont produit 109.680 TWh d'électricité pendant ce temps, soit 42,6 % de plus que le nucléaire. Ce qui induit 42,6 % de plus en CO2 évité par les énergies renouvelables que par le nucléaire. // - Les dernières statistiques pour 2014 confirment cette importance des énergies renouvelables et la croissance très rapide du solaire, de l'éolien et de la biomasse.
[6]
Commentaire par Tamain
mardi 16 juin 2015 16:34
Le petit calcul arithmétique de « Sauvons le Climat » est sans appel : la limitation à une augmentation de température de 2 degrés est un rêve inaccessible. Seuls un développement massif des énergies renouvelables et du nucléaire pourraient permettre d?atteindre cet objectif. Mais il faudrait développer les deux car l?intermittence de l?éolien et du solaire ne permettront pas de ne miser que sur le renouvelable. Ne nous leurrons pas : la solution miracle du stockage de l?électricité intermittente est hors de portée pour longtemps et peut être même pour toujours? Et c?est bien pour cette raison que les Allemands font appel au charbon et à la lignite?
[7]
Commentaire par Lion69
mardi 16 juin 2015 17:12
L?avantage d?un tel tableau est qu?il tient compte de tout ce que les pays industrialisés qui en avaient les moyens n?ont pas fait pour décarboner leur production électrique. Les dispositifs de captage-stockage et séquestration du carbone pourraient être mis à disposition dans le cadre des mécanismes de Kyoto notamment le MDP. Mais il y a d?autres moyens de décarboner la production électrique qui sont le nucléaire et les renouvelables. Il faut aussi développer les énergies renouvelables thermiques sous forme de chaleur.
[8]
Commentaire par Nikopol
mardi 16 juin 2015 17:13
Il est illusoire de penser resoudre les problemes de stockage du co2 ou de l'energie pour de telles echelles et en si peu de temps. Le G7 doit assumer politiquement une croissance rapide des ENR chaleur et du nucleaire. Et vite. Sinon c'est trop tard, meme pour les +3 degrés...

[Réponse de l'auteur]
Je ne pense pas qu'on puisse rejeter la CSC d'un revers de main. Les pétroliers US l'utilisent depuis longtemps pour améliorer la récupération des gisement en voie d'épuisement. Ceci n'empêche pas de prôner le développement des ENR et du renouvelables. Au moins que ceux qui affirment que la CSC est possible et permettra de respecter les trajectoire RCP2.6 le démontrent à l'échelle requises.
[9]
Commentaire par Nikopol
mardi 16 juin 2015 17:14
Il est illusoire de penser resoudre les problemes de stockage du co2 ou de l'energie pour de telles echelles et en si peu de temps. Le G7 doit assumer une croissance rapide des ENR chaleur et du nucleaire. Et vite. Sinon c'est trop tard, meme pour les +3 degrés...
[10]
Commentaire par papijo
mardi 16 juin 2015 19:10
Quel scientifique sérieux ayant passé 1 heure ou 2 à examiner les "preuves" de ce fameux réchauffement y croie encore ? pour ceux qui veulent y voir de plus près (le "réchauffement" des dernières années c'est combien de centièmes de degrés, la mer elle a monté de combien, la banquise antarctique va-t-elle battre encore cette année son record d'extension ... ?), il y a l'excellent site en français "pensee-unique.fr" qui propose une page "Les grands indicateurs du climat", (Cliquer ici), et cliquer sur le graphique qui vous intéresse pour avoir la version à jour. Vous pouvez bien sûr aussi parcourir le reste du site (créé par Jacques DURAN, ancien directeur des études de l'EPSCI, sous la direction du prix Nobel PG de Gennes)

[Réponse de l'auteur]
Mais, bien sûr nous ne sommes pas sérieux. En passant, feu Pierre Gilles de Gennes était membre du Comité de Parrainage de Sauvons Le Climat avec d'autres scientifiques aussi peu sérieux que Hubert Curien, Georges Charpak, Jean Marie Lehn, Claude Cohen Tannoudji ......
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...